Le cas Avia mérite de rester dans les annales macroniennes, c’est le reflet de la ceausescusation de notre pays

Délit de blasphème Liberté d'expression Publié le 5 novembre 2020 - par - 10 commentaires

Laetitia AVIA ! Danger public !

Pour faire suite aux articles de Christine et de Gérard sur Laetitia (un si joli prénom, dommage ! couplé avec une si vilaine figure). Comme quoi on n’en a pas fini avec cette peste noire !

Avia, malgré les 4 « affaires » qu’elle traîne derrière ses grosses fesses, veut « assainir le contexte politique » ?

Elle vient de lancer la nouvelle à la presse :  elle lui a présenté les grandes pistes de la resucée de sa première Loi « contre la haine en ligne »

Il est quand même bon de rappeler, comme cela a déjà été fait par mes amis cités plus haut, que sa précédente loi avait été retoquée par le Conseil constitutionnel. Pour démontrer que cette teigneuse a de la suite dans ses idées, qu’elle ne lâche pas le morceau et qu’elle veut à tout prix nous pourrir la vie sous une dictature macronienne.

Et pour ce faire, elle use de son culot confondant, quand elle prend l’habit de « la louve qui prêche aux moutons les bienfaits qu’il y a, à se faire bouffer » !  Deux facettes, dans sa  personnalité et sa façon de faire, le démontrent.

La première relève de notre ressenti instinctif, mais qui ne trompe pas : on ne manque pas de la voir, d’une part se lancer dans un « combat contre les discours de haine et les contenus illicites sur les réseaux », c’est-à-dire à l’échelle de la société,et d’autre part, et en même temps, ne pas appliquer ce beau principe à elle-même, notamment quand elle fait preuve, très clairement, de sa propre haine vers les patriotes blancs.

Car elle suinte la haine sur tout son visage. Elle pue la haine.

Avant de passer à la seconde facette, factuelle celle-là (et croquignolesque, du moins pour moi), je présente les grandes lignes de son « nouveau » projet de loi (laquelle n’est pas d’ailleurs, comme la première, une loi en soi, mais une sorte d’additif, que l’on va glisser en douce, dans la prochaine « loi sur le séparatisme »). Une magouille de plus, bien vicelarde.

Voici ce catalogue, presque à la « Prévert » (je pourrais dire à la « Prénoir », mais je n’ose pas) :

-1 :  « obligations de modération » pour les plateformes, avec des moyens humains (donc avec toute la subjectivité que cela peut impliquer), techniques (si ce n’est des humains ce sera des robots ? à terme, de l’Intelligence Artificielle ?) et financiers.

« utilisation envisagée » d’algorithmes (mot magique). Sait-elle cette ignare, comment on développe ces « trucs de Blancs » et combien il est difficile voire impossible, de caser du subjectif dans des « modèles objectifs ». Elle va jusqu’à demander l’élargissement de ces investigations paralgorithmes, je cite : « dans le champ du retrait automatique des contenus « problématiques ». Je souligne : pro-blé-ma-tiques !! Cela promet de belles et énormes dérives, ça madame !

« incitation (appelée élégamment : «élément de coopération ») aux plateformes, à identifier les auteurs des contenus « jugés illicites ».

Enfoncées les méthodes des nazis et du KGB. On va pouvoir y aller à fond, dans l’utilisation de ces moyens techniques hyper-flicards, contre les mal-pensants , surtout s’ils sont patriotes.

-2 : le création d’un nouveau Parquet (et un Parquet de plus, un ! nouvelle manie !). En l’occurrence, il s’agit de la résurrection de défunt Parquet inscrit dans son premier projet de loi.

Appelé Parquet Numérique (à quand un Parquet anticons ?), qui engagera, bien évidemment, des procédures contre les auteurs des contenus estimés nuisibles, même « problématiquement ».(au fait, je viens d’y penser :  comment codifier et quantifier les peines ? vite, vite une autre loi, pour pallier ce manquement).

-3 : (et là, cela devient tristement grotesque ) : la création d’un « Permis internet » à destination des collégiens ! Attribué après un « petit examen », et permettant de « sensibiliser les jeunes à l’usage des réseaux sociaux ». Le sublime de la connerie, aux bras de la vicelardise.

A quand, une makronjugend ?

Je reviens à la seconde facette de l’Avia-la-fourbe, qui joue la parangonne de vertu civique et politique, et la censeure des foules (pour une fois l’écriture inclusive me convient).

Alors que la dame n’est toute blanche, question antécédents délictueux ! Elle se trimballe avec quelques casseroles, mais pour chacune d’elles, je n’ai pas entendu (sauf erreur de ma part) qu’un quelconque parquet s’y soit intéressé.

Je décline, en résumant :

-en 2017, elle agresse sérieusement un conducteur de taxi. Puis elle tente de faire modifier l’article de Wikipédia qui avait évoqué cette affaire, sans succès bien sûr. Elle récidive auprès du Canard enchaîné, en voulant faire supprimer l’article que le Canard avait publié. Rien qu’un petit pan-sur-son-bec.

-prise illégale et à des fins personnelles, de moyens appartenant à l’Assemblée nationale (dans le cadre de sa campagne des municipales dans le 12ème arrondissement de Paris)

-utilisation illégale et à des fins personnelles, de 2 de ses assistants parlementaires, également dans le cadre des municipales.

-comportement délictueux récurrents, envers ses propres assistants : sexisme, homophobie, violences et….  , propos racistes (du lourd ! pas beau ça madame !).

Il faut dire qu’elle est membre du bureau exécutif et porte-parole de la REM. Donc intouchable, comme Benalla en son temps (et encore pour un bon bout de temps).

Ce cas Avia mérite de rester dans les annales macroniennes. Il est le reflet de la ceausescusation de notre pays. (jusqu’au final ?)

Print Friendly, PDF & Email
10 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Anne-Marie G
Anne-Marie G
il y a 10 mois

Ce projet est en effet effrayant. S’il était adopté, ce serait l’acte de décès de la liberté d’expression. Et l’ouverture de la chasse contre les patriotes. Devant un tel déni de démocratie en perspective – car sa proposition de loi a reçu nécessairement l’aval de son groupe, et plus haut de l’Elysée – c’est la zombification de la population française qui est en marche. C’est triste à mourir, au-delà des larmes qu’un tel projet ait pu germer dans des esprits.

François des Groux
Administrateur
François des Groux
il y a 10 mois

Merci @Gladius pour cet article.

Juste une précision : le « permis internet » existe déjà !
https://www.permisinternet.fr/

Bien, sûr, ce n’était pas une autorisation donnant droit ou pas de naviguer sur la toile. Mais les enfants passaient un petit examen et l’EN leur donnait un petit carnet tamponné (je l’ai toujours).

Les nôtres l’ont passé en CM2 (si j’ai bonne mémoire, il y avait aussi un « permis piéton »).

Je crois qu’un gendarme était venu dans la classe pour alerter les enfants du danger d’internet et des réseaux sociaux.

Des réseaux sociaux évidemment infestés de méchants complotistes d’extrême-droite…

Laurent P
Laurent P
il y a 10 mois

Faites savoir concrètement à Laetitia AVIA que vous partagez pleinement l’opinion exprimée
à son sujet dans cet article :
IMPRIMER l’article et L’ENVOYER par La Poste à son ADRESSE POSTALE PUBLIQUE que vous trouverez sur la page
https://www.nosdeputes.fr/laetitia-avia rubrique « Contact »
Pour imprimer facilement l’article, c’est pas compliqué :
Cliquer sur la barre verte « Print Friendly » en bas à gauche du présent article.
(ou accès direct : https://www.printfriendly.com/p/g/yGVcC2 )
Dans la fenêtre d’impression qui s’ouvre, choisir la taille de texte 130% et la taille d’image 100%
Ceci fait, cliquer sur l’icône PDF.
Choisir la taille de page « A4 » (« Letter » est le format américain) puis cliquer sur « Téléchargez votre PDF » et enregistrer le PDF sur votre ordinateur (ou bien cliquer sur Imprimer, et choisir Destination = Enregistrer au format PDF).
Désormais vous pouvez imprimer l’article dans sa version PDF de 4 pages, en deux feuilles : la première feuille imprimée recto-verso avec les pages 1 & 2 et la deuxième feuille imprimée recto-verso avec les pages 3 & 4.
Voilà, faire acte CONCRET de résistance ça commence en investissant un timbre.
Pour ceux qui voudraient en faire PLUS+ :
– Au lieu d’imprimer l’article en 4 pages, l’imprimer en 3 pages :
Taille de texte 100% et taille d’images 100%
Puis, sur la 4ème page restée blanche, imprimer la caricature de la taximordiste modérée Laetitia :
https://www.printfriendly.com/p/g/ukvPF3
(Taille de texte 100% et taille d’images 100%)
– Quelle que soit la version que vous aurez choisie d’imprimer (4 pages ou 3 pages + caricature) , vous pouvez en plus envoyer une copie à :
http://www.laetitia-avia.fr/contact/ (permanence parlementaire)

Hollender
Hollender
il y a 10 mois

Elle vit de quoi cette « poffiasse » ?
Pas moyen de la mettre dans une cage à cette madame King Kong? Et de l’expedier en Papouasie Nouvelle Guinée ?
En France, on est pas racistes……Et notre bonté et notre naïveté sont en train de nous perdre.

Gladius
Gladius
il y a 10 mois

J’ignorais l’existence d’un « permis internet » estampillé « Education nationale », certainement gentillet, inodore et incolore, avec un impact zéro chez les élèves et surtout ceux de la diversité-adversité.

Une foutaise-esbroufe de plus des caciques de l’EN.

Je crains que le « permis aviaire » soit d’une autre mouture, concocté avec des intentions pas très pacifiques.

Edmond le Tigre
Edmond Richter
il y a 10 mois

MAMAN AU SECOURS, L’OGRESSE VEUT ME BOUFFER TOUT CRU! AU SECOURS MAMAN!!!

Victoire de Tourtour
Victoire de Tourtour
il y a 10 mois

C’est une resucée de la « Gleichschaltung », la « mise au pas » du peuple allemand , en 1933, par Hitler et ses sympathiques petits camarades. Chez nous , c’est la mise au pas des « Gaulois réfractaires ».
Muselière, confinement, amendes ,agressions ,égorgements, décapitations, et fin de la liberté d’expression, et de la liberté tout court. A quand les goulags et les laogaï ?

michel hbu de la colo
michel hbu de la colo
il y a 10 mois

j’ai bien noté : « anales macroniennes »…

patito
patito
il y a 10 mois

le problème de la modération est indépendant de la cannibale ; il vient surtout de la recherche du moindre coût pour les facebook et autres .
On voit déjà des modérateurs situés loin de France , parlant français , certes , mais totalement sous cultivés et sous payés , n’ayant aucune idée de ce qu’est le second degré et encore moins l’humour .
Entre eux et un algorithme monté par des américains je me demande qui est le pire .

christian
christian
il y a 10 mois

Avia vient me voir, bonjour c’est quoi votre prénom…. c’est juste pour mettre à jour la carte des plats du jour de ce midi… ils nous bouffent tout cru depuis des années et on laisse faire…

Lire Aussi