Courez visiter l’église de Germiny-des-Prés… joyau roman de l’Orléanais

Publié le 1 octobre 2020 - par - 10 commentaires

Illustration, détail de la mosaïque.

Dans la série Monuments historiques


À une trentaine de kilomètres à l’est d’Orléans, au bord de la Loire, Germiny-des-Prés.

Dans ce petit village d’environ 7 00 habitants, une église.

De dos : 





De face : 





Cette église de style roman ( en réalité pré-roman, et de style carolingien ) est en très bon état.
Elle a été construite aux environs de 806 et fut longtemps considérée comme la plus vieille église de France.

Mais, ….

En réalité, à l’origine, ce n’était pas une église mais un oratoire, l’oratoire de Théodulf, du nom de celui qui l’avait fait bâtir. 
Puis, menaçant de s’effondrer, elle fut reconstruite dans les années 1860, et pas même avec les pierres d’origine .

Ça fait rien, c’est beau quand même…

Et surtout, au plafond, figure un des rares éléments d’origine, une mosaïque :

C’est l’une des plus anciennes églises de France. Dans le Loiret, à 35 kilomètres d’Orléans, Germigny-des-Prés est une petite commune de 742 habitants, un village discret, où l’on s’arrête pour découvrir son très bel oratoire carolingien. Et son trésor.

« L’origine du nom de Germigny-des-Prés vient d’une villa érigée par un général romain, Germanicus, à l’époque gallo-romaine« , commence Justine Prely, jeune guide conférencière à l’office de tourisme du Val de Sully. Débutant sa visite par les extérieurs, celle-ci nous entraîne du côté du jardin de l’ancien presbytère où la vue sur l’oratoire est imprenable. « Les abbés de Fleury venaient se reposer dans la villa de Germanicus qui avait été restaurée. C’est ensuite, au IXe siècle, qu’un proche conseiller de Charlemagne en fait l’acquisition », poursuit-elle.

Théodulphe, abbé de Saint-Benoît, évêque d’Orléans, chargé de réformer le système scolaire et nommé missus dominicus, fait alors construire un oratoire, c’est-à-dire une chapelle privée, inauguré en 806. « Il venait se reposer à Germigny avant de tomber en disgrâce, accusé à tort de trahison, et de mourir dans une prison d’Angers en 820 », raconte Justine Prely.

Aujourd’hui seul l’oratoire subsiste. « À l’époque, il est composé d’une tour lanterne  – un vrai puits de lumière – d’où partent quatre bras qui se finissent en absides. Il existait aussi deux absidioles. Le clocher s’élevait alors un peu plus haut », décrit la guide. Incendié à la fin du IXe siècle, abandonné, l’oratoire de Germigny est finalement transformé en église paroissiale au XVe siècle. Celle-ci étant trop petite pour accueillir tous les habitants, une première nef est ajoutée. Classé monument historique en 1840, l’oratoire sera reconstruit en grande partie grâce à une campagne de restauration entreprise à partir de 1847.

L’une des seules mosaïques de cette époque

Mais ce pourquoi les visiteurs viennent à Germigny se trouve à l’intérieur : la mosaïque de l’abside qui orne le chœur de l’oratoire. « On raconte que ce sont des enfants du village qui ont permis de retrouver cette mosaïque en 1820 : ils jouaient alors avec des cubes de verre trouvés dans l’église », explique Justine Prely. Et de poursuivre : « La mosaïque avait, en effet, été recouverte en 1792 d’un badigeon pour éviter les pillages. De mauvaise qualité, celui-ci s’est effrité avec le temps et des tesselles sont tombées… »

« C’est aujourd’hui l’une des seules mosaïques de cette époque conservée en France et qui a toujours existé à cet endroit. 130.000 tesselles composent cette mosaïque d’inspiration bizantine : des cailloux de Loire, des morceaux de céramique antique, des tesselles en verre teinté ou recouvertes d’une feuille d’or… »

Autre caractère unique : son thème, l’Arche d’Alliance. « Théodulphe refusait les images de Dieu, du Christ, de la Vierge et des Saints. Il souhaitait ne pas les représenter sous forme humaine pour ne pas favoriser l’idolâtrie », explique la guide. « De fait, pour montrer la présence de Dieu, il a donc choisi la représentation de l’Arche d’Alliance. » On y voit alors un ciel étoilé, un arc-en-ciel, un coffre, quatre anges et la main de Dieu. Une réalisation tout à fait exceptionnelle ! 

 

C’est en effet une des rares églises où l’on peut voir une représentation de l’Arche d’Alliance ( en bas dans l’illustration ci-dessus ).

En plus…des lustres rappelant la couronne de Charlemagne ! 

La symbolique des lustres

Dans la partie la plus récente de l’édifice, des lustres rappellent la couronne de Charlemagne. Jacques Loire, maître verrier à Chartres, avait, en effet, deux impératifs lors de leur création, en 2003. Les lustres devaient rappeler l’origine de l’oratoire ainsi que la symbolique chrétienne. En détaillant ces lustres, on retrouve l’évocation de la Sainte Trinité aux quatre points cardinaux. L’enfilade de lustres marque aussi la démarche qu’un chrétien peut faire dans l’église ou dans l’Eglise, un cheminement d’ouest en est, du sombre vers le lumière, de l’homme vers Dieu.

 

Cet oratoire de Germiny-des-Prés vaut le détour, pour vous et surtout pour vos enfants et petits-enfants ( évidemment que j’y avais amené ma fille ! ).

Profitez-en pour visiter, c’est juste à côté, Saint-Benoît-sur-Loire et son abbaye, de style roman, elle aussi.

Pour en revenir à Germiny-des-Prés, ce village a pour l’instant la chance de ne pas regorger de chances, ce qui fait qu’aucune dégradation ou tentative d’incendie de l’oratoire n’ont pour l’instant eu lieu.

Print Friendly, PDF & Email

10 réponses à “Courez visiter l’église de Germiny-des-Prés… joyau roman de l’Orléanais”

  1. Avatar bouillot marie ange dit :

    vraiment magnifique cette église

  2. Avatar Christian Lesuffleur dit :

    Merci Mais vous l avez mis en lumiete Elle seta la proie des ordures mahometante

  3. Avatar claude t.a.l dit :

    Pour Chritian Lesuffleur qui a dit :

     » vous l avez mis en lumiete Elle seta la proie des ordures mahometante  »

    C’était une de mes craintes ( et les exemples sont nombreux ! ), mais doit-on pour autant cacher les richesses de notre patrimoine à ceux qui aiment la France ?
    Je n’aurais pas eu cette crainte quelques décennies plus tôt.

    C’est vraiment un dilemme ….

    Je dois avouer que la seule chose que je sais à ce propos, maintenant, c’est que je sais que je ne sais pas …..

    Merci de votre commentaire.
    claude

  4. Christine Tasin Christine Tasin dit :

    Faut-il voiler nos filles pour qu’elles ne soient pas agressées ? Faut-il halaliser nos cantines pour acheter la paix ? Faut-il cacher et interdire les caricatures de Charlie Hebdo, de Voltaire, de Salman Rushie pour éviter les attentats et les autodafés ? Il est évident que la peur n’évite pas le danger et que si l’on ne permet pas à un maximum des nôtres de connaître nos bijoux de famille ils disparaîtront oubliés de tous ou saccagés. Les faire connaître c’est assurer leur sauvegarde car c’est obliger nos dirigeants à ne pas les abandonner

  5. Avatar d dit :

    Tout à fait Christine, nous avons une très jolie chapelle de Ronchamp , de Le Corbusier, près de Belfort, qui était préservée jusqu’à il y a deux ans et puis un vitrail fut dégradé volontairement ! .mais nous avons pu en profiter et je pense qu’il a été refait à l’identique .. mais j’avais été touchée

  6. Avatar Anne Lauwaert dit :

    si les 60% des Français qui ne votent pas allaient voter on pourrait sans doute laisser la police remettre de l’ordre (en deux semaines selon Xavier Rauffer) et protéger le patrimoine

  7. Avatar claude t.a.l dit :

    Bonjour d,
    Ce qui serait bien, c’est que écriviez un article sur cette chapelle Notre-Dame du Haut de Ronchamp ..

    claude

  8. Avatar REGINA dit :

    c’est un monument magnifique même sacrément sublime

  9. frejusien frejusien dit :

    Superbe ! cette découverte pour ceux qui sont loin et n’auront pas l’occasion d’aller visiter cet oratoire.

    La mosaïque fait penser aux décorations orthodoxes, dommage que ce soit le seul vestige en France de toutes celles qui ont pu exister dans le passé

  10. Avatar denise dit :

    @AnneLauwaert , j’ai encore regardé hier le colloque organisé par MmeLePen, en 2018, il est long alors je regarde en plusieurs fois , invité Mr Raufer, Mr Obertone, la responsable de l’association UNIFORMES EN DANGER, Mme Teixeira, 800 membres, et Xavier Lemoine dont les mairies environnantes lui demandent conseil car il a réussi semble t il dans sa cité ! il dit notamment qu’il y a l’urbanisme en 1er lieu ( il est admiratif de Borlo ) qui est le 1er facteur de réussite, car il est redonné de la dignité et fierté par la qualité de l’architecture, L’apprentissage de la langue française,certains sont là depuis 25 ans et ne parle pas la langue, donc il fait donner des cours et les codes , et en 3, les sujets non négociables : La laicité, l’égale dignité entre la femme et l’homme et la liberté de conscience. En fait tout est à faire, à partir de la crêche, des PMI, les associations sportives en lien avec l’école, la police afin « d’éduquer » l’enfant, et tous et tout dans le même sens .. C’est bien ce que je disais, il faut une assistante sociale derrière chacun !!
    Colloque : de la délinquance à l’ensauvagement
    1/12/2018

Lire Aussi