Churchill : sa lutte contre l’islam l’a préparé à sa lutte contre le Nazisme…

Publié le 25 août 2020 - par - 10 commentaires

Une grosse biographie de Churchill va paraître ces prochains jours.

« Le Figaro »  en publie quelques extraits.

Voici un de ces  extraits consacré aux rapports de Churchill et de l’islam :

 

L’islam

Churchill était très critique vis-à-vis des Talibs, la tribu d’où les talibans actuels tirent leur nom ; ils constituaient, dit-il, «une race aussi dégradée qu’on peut en trouver dans les marges de l’humanité: féroce comme le tigre, mais moins propre – aussi dangereuse, mais moins gracieuse».

Il jugeait que leur observance d’une forme rigoureuse de l’islam maintenait les Afghans «dans le carcan d’une misérable superstition».

Son point de vue, c’était que «leur religion, qui plus que toute autre a été fondée et propagée par le glaive… encourage un fanatisme débridé et sans pitié, précisant:

« L’islam accroît, au lieu de la réduire, la furie de l’intolérance. Il fut originellement propagé par le glaive et, depuis, ses adeptes ont été sujets, plus que les peuples de toutes les autres croyances, à cette forme de démence.

En un instant, les fruits d’un labeur patient, les perspectives de prospérité matérielle, la peur de la mort elle-même, sont jetés aux orties.

Les Pathans, plus sujets que les autres aux émotions, sont impuissants à y résister. Toutes les considérations rationnelles sont oubliées.

Saisissant leurs armes, ils deviennent des Ghazis [fanatiques anti-infidèles] – aussi dangereux et aussi peu sensés que des chiens enragés, et seulement propres à être traités comme tels. […]

La civilisation est confrontée au mahométisme militant.

Les forces du progrès entrent en conflit avec celles de la réaction »

Sur la frontière du nord-ouest de l’Afghanistan, et bientôt de nouveau au Soudan, Churchill vit le fondamentalisme islamique de près.

C’était une forme de fanatisme qui, sur beaucoup de points clé – son implacabilité totale, son mépris du christianisme, son opposition aux valeurs libérales de l’Occident, son culte de la violence, son exigence d’allégeance absolue, et ainsi de suite -, n’était pas très différente de celle qu’il devait rencontrer quarante ans plus tard.

Aucun des trois premiers ministres britanniques des années 1930 – Ramsay MacDonald, Stanley Baldwin et Neville Chamberlain – n’avait jamais personnellement été confronté à semblable extrémisme et ils furent tragiquement lents à discerner la nature de l’idéologie nazie.

Avoir combattu le fanatisme (musulman :NDLR)  dans sa jeunesse permit à Churchill de reconnaître ses caractéristiques notoires avant tout le monde.

[…] Pris individuellement, les musulmans peuvent faire preuve de magnifiques qualités… mais l’influence de la religion paralyse le développement de ceux qui la suivent. Il n’existe pas au monde de force plus rétrograde.

Loin d’être moribond, le mahométisme est une foi militante et prosélyte.

Il s’est déjà répandu partout en Afrique centrale, donnant à chaque fois naissance à des guerriers que rien n’arrête ; n’était le fait que la chrétienté est protégée par le bras armé de la science – cette science qu’elle a combattue en vain -, on pourrait assister à la chute de la civilisation de l’Europe moderne, à l’instar de celle de la civilisation de la Rome antique.»

 
Comment en une génération avons-nous oublié, voire nié, le caractère totalitaire de l’islam qui était une évidence, il y a peine 50 ans,  pour un Churchill, héritier de 2000 ans de civilisation européenne ?
 
Honte surtout à la Gauche qui aurait dû nous protéger d’une idéologie aussi obscurantiste que malfaisante et qui s’en fait  la complice zélée ….
Print Friendly, PDF & Email

10 réponses à “Churchill : sa lutte contre l’islam l’a préparé à sa lutte contre le Nazisme…”

  1. Avatar Christian Jour dit :

    Oui ça m’a étonné et ça m’étonnera toujours, comment des hommes et des femmes cultivés, éduqués et soit disant intelligents peuvent faire allégeance et protéger une pseudo religion aussi archaïque, aussi rétrograde, aussi moyenâgeuse, et aussi meurtrière comme si elle venait de satan lui même. C’est incompréhensible que ces hommes et ces femmes à quelques fins que ce soit puissent protéger et dérouler le tapis rouge à cette secte criminelle qui ne se plait que dans le meurtre et le sang. Au lieu de la combattre pour l’éradiquer, des salauds collaborent pour l’installer dans notre pays. Alors non je peux pas comprendre.
    Ouvrez les yeux.

  2. Avatar Paul ter Gheist dit :

    Je retrouve ici les mêmes mots qui sont appliqués à l’Allemagne et aux Allemands à propos du nazisme. Comment un pays tel que l’Allemagne, aussi avancé en tout, de haute civilisation, avec des gens aussi civilisés entre eux, aient pu engendrer un régime politique d’une telle idéologie et d’une telle violence, d’une telle abjection. A réfléchir.

  3. Edmond Richter Edmond Richter dit :

    Christian, moi de même. Je ne peux pas comprendre cela!!! Quant à Churchill, je comprends mieux son refus obstiné de paix séparée avec le nazisme. Capitulation sans conditions!!! Il est vrai que le nazisme et l’islam ont énormément de points communs

    https://resistancerepublicaine.com/2018/06/18/je-declare-la-guerre-a-lislam/

  4. Avatar bouillot dit :

    il va falloir prendre les armes pour virer tous ces collabos et traitres qui veulent nous imposer cette religion de haine;

  5. pikachu pikachu dit :

    Excellent article, merci Antiislam.

  6. Cavalier Cavalier dit :

    Bonjour à tous, juste une observation, nous leur faisons trop d’honneur en appelant religion ce qui n’est qu’une idéologie mortifère et sectaire qui n’est que les élucubrations d’un bédouin pédophile.
    Pour ce qui est de Winston Churchill qui est , pour moi, sans conteste le plus grand homme (politique) du XX siècle voilà ce qu’il disait de la défense de l’honneur et des droits: « Il n’est pas de mal plus grand que de se soumettre à l’injustice et à la violence par peur de la guerre. Dès lors que vous vous montrez incapable de défendre vos droits contre un agresseur, il n’y a plus de limite aux exigences aux humiliations que vous aurez à subir »
    J’ai lu ses écrits, n’oublions pas qu’il fut prix Nobel de littérature, et on y trouve une réponse à tous nos maux actuels.

  7. Marcher sur des Oeufs Marcher sur des Oeufs dit :

    ====================
    Traversée par des sensibilités contradictoires, notamment sur les questions de laïcité et d’antiracisme, La France insoumise n’a officiellement pas abandonné sa ligne républicaine, mais elle emprunte désormais des éléments discursifs propres à la mouvance décoloniale. Une influence grandissante qui n’a pas l’air d’inquiéter Jean-Luc Mélenchon.
    :::: https://sptnkne.ws/D2cN

    Bouleversement à gauche: Mélenchon et La France insoumise opèrent-ils un virage «décolonial»?

    …/…

  8. Avatar gigobleu dit :

    « Il n’est pas de mal plus grand que de se soumettre à l’injustice et à la violence par peur de la guerre. Dès lors que vous vous montrez incapable de défendre vos droits contre un agresseur, il n’y a plus de limite aux exigences aux humiliations que vous aurez à subir ».

    En acceptant toutes les privations que l’on nous impose au motif d’une épidémie qui est terminée, nos agresseurs ne mettrons plus de limite aux exigences et humiliations qu’ils vont encore nous faire subir.

  9. Avatar bm77 dit :

    Oui il ya beaucoup de similitudes entre nazisme et islam et l’attraction de l’un vers l’autre . Voir les relations des dignitaires nazis avec le mufti de Jérusalem.
    Une partie de la réponse est aussi peut-être dans la question . C’est aussi l’abandon de ce qu’ a fait de mieux la civilisation qui en est peut-être la cause et la nature de l’être humain ayant horreur du vide, le retour à une forme de barbarie apparait comme une solution envisageable!
    Le retour à un paganisme barbare pré chrétien .
    Ce n’est pas ,trop de civilisation qui fait une dictature , c’est au contraire l’abandon de celle ci par un peuple qui par méconnaissance , une trop grande misère , un manque d’instruction suffisante de l’ ignorance ,et une certaine décadance de l’élite a douté de l’utilité de celle ci ,tout cela pour recourir aux pires extrémités qui sont inscrites de façon sous jacente dans nos gènes et réapparaissent quand les conditions sont réunies et peuvent même s’imposer à une civilisation avancée.
    Nous sommes un peu dans ce cas de figure où les plus barbares sont prêts à combattre ce qui fait de nous des gens civilisés et donc humains, ce entre autres, qui a permis d’ acceuillir les mêmes qui seront peut_être nos futurs bourreaux, comme autant de chevaux de troie de cette barbarie. Le problème est que notre intelligentsia est en état de décadence et décomposition avancés et nous risquons fort de subir le sort qu’ont réservé les barbares à la Rome Antique décadente. Avec une grosse différence qui pourrait être fatale à tout retour à la réactivation de la civilisation avancée , c’est que là nous n’avons pas l’excuse de la surprise et de la primauté . Nous avons la mémoire d’avoir subi des précédents dans l’histoire et si nous ne savons pas utiliser cela , pour appréhender l’avenir ,c’est que nous sommes définitivement foutus!
    Le pire n’est pas pour les peuples de ne pas avoir su se mobiliser contre le nazisme ou l’islam , conquérant , l’esclavage ,la Shoa ce serait de ne pas en tirer une leçon. Ces ignominies dont nous avions su nous affranchir par l’intermédiares de nombreuses personnalités attachés aux valeurs humaines. Il faut être fier de cela et non pas écouter ceux qui souhaiteraient nous en faire grief comme si les choses étaient restées en l’état pour remmettre justement en cause notre capacité intellectuelle et civilisationelle à nous émanciper de nos propres maux. Et donc pratiquer un nihilisme propice à l’instauration d’une nouvelle dictature barbare. Et comme par hasard aujourd’hui ces personnes qui ont permis par exemple d’abolir, d’améliorer ou de délivrer des peuples du joug totalitaire au prix de sacrifices énormes tout en prenant en compte les contextes des époques qui devraient au contraire rendre les gens admiratifs du dévouement et du courage énorme dont ces véritables héros ont fait preuve à l’époque , non seulement ils ne sont pas honorés mais sont au contraire remis en question, par des gens qui n’ont aucune culture mais des doctrines !
    Il ne faut pas douter sinon nous crevons . C’est tout un peuple son histoire ses ombres et ses lumières qui font son identité et lui ont permis d’être à la place où ils est . Que ce soit Napoléon ou Clovis , je ne renie rien et ceux qui veulent remettre ça en cause sont les mêmes qui veulent nous désincarner de notre histoire pour mieux nous faire subir une tyrannie à venir ! On s’en tirera tous ensemble avec nos morts et nos vivants ceux qui faisaient table rase de l’histoire tout en mettant leurs intellectuels aux champs étaient les kmhers rouges de pol pot !
    Aujourd’hui c’est tout un peuple qui est remis en cause pour faire place à ceux qui permettraient de faire le grand ménage!

Lire Aussi