Italie : 5 députés ont demandé une aide Covid malgré leurs 13 000 euros mensuels

C’est peu dire que les Italiens sont écoeurés… et que le scandale fait des remous, avec Salvini comme grand dénonciateur.

Des députés du Mouvement 5 étoiles,  de « Viva Italia » (dissidents du Parti Démocrate, parti fondé par l’européiste gaucho Renzi) et de la Ligue auraient donc demandé à bénéficier de « l’aide Covid » de 600 euros mensuels destinée aux personnes en difficulté… sans condition de ressources ! Comment la gauche au pouvoir a-t-elle pu voter une telle décision ? Des allocations sans conditions de ressources… parce que c’est la gauche ! Allocation destinée au départ aux saisonniers, aux travailleurs indépendants… à tous ceux qui, à cause du confinement, avaient vu leurs revenus diminuer drastiquement… 

.

Il n’empêche que des députés qui n’ont, par définition, pas eu à souffrir de diminution de leurs ressources pour cause de Covid ont eu l’indécence de demander à bénéficier de l’allocation spéciale, 600 euros en mars et avril et 1000 euros en mai, soit la modique somme de 2200 euros, en sus de leurs émoluments (5000 d’indemnité fixe plus frais divers et salaire de collaborateurs). Selon les journalistes, quelque 2000 hommes politiques auraient bénéficié de la dite prime. 

Des vérifications sur les demandeurs faites par un organisme antifraude gouvernemental ont conclu que cinq députés auraient bénéficié d’un bonus de 600 euros, selon la presse italienne. Au total 6,9 milliards d’euros de « Bonus Covid » ont été distribués aux Italiens durant ces trois mois.

« C’est honteux, vraiment indécent », a réagi le ministre italien des Affaires étrangères Luigi di Maio (Mouvement Cinq étoiles) sur les réseaux sociaux. « Il faut qu’ils présentent des excuses aux Italiens, restituent l’aide et démissionnent », a-t-il asséné, à l’instar du président de la chambre des députés Roberto Fico, de la même formation.

« Qui qu’ils soient, ils doivent être suspendus immédiatement », a lancé le chef de la Ligue, Matteo Salvini, en s’érigeant également comme un défenseur de la moralité en politique, a rapporté l’agence de presse Agi.

https://www.20minutes.fr/monde/2837515-20200810-italie-tolle-contre-cinq-deputes-beneficiaires-bonus-covid

C’est pas grave, c’est les Français qui paient, et le coût de l’immigration sauvage qui débarque chaque jour à à Lampedusa et les malversations des députés puisque le négociateur Macron a obtenu 40 milliards pour les Français… qui vont en rembourser 80, histoire de payer pour les Italiens, Espagnols et autres Polonais que Bruxelles inonde de milliards, histoire d’amener à elle les opposants à Bruxelles et d’être maître chez nous.

Charles Gave démonte parfaitement le coup d’Etat qui vient de se passer.

https://resistancerepublicaine.com/2020/08/14/charles-gave-le-plan-de-relance-europeen-post-covid-signe-par-macron-est-un-coup-detat/

 228 total views,  1 views today

image_pdf

3 Commentaires

  1. Bonjour au moins en Italie ils ont la pudeur de demander . ,avez vous oubliez ce que les nôtres font , ils sont nombreux à avoir magouiller pour percevoir des fonds salaires fictifs, ect…, cela de extrême gauche a extrême droite en passant par le centre. Comme quoi chaque pays a sa faune d’escrocs protégés, bel exemple pour le modeste peuples qui les ont élus.

  2. Mais oui, dans député, il y a des putes. Pour ces gens là il n’y a que l’argent et le pouvoir, de nous ils s’en balancent comme de leurs premier sous. Ils se vendent à l’ennemi pour avoir des voix et après ils nous font la morale. Ces pignoufs sont sans honneur.
    Quelques uns sont honnêtes, mais ils sont rare.

Les commentaires sont fermés.