La marine française s’est-elle couchée devant les Turcs ?


La marine française s’est-elle couchée devant les Turcs ?

.

Une frégate française, le Courbet, désirait contrôler, au large de la Libye sous embargo, un étrange « cargo suspecté d’être impliqué dans un trafic d’armes » (Capital).

Soudain, 2 navires militaires turcs la marquèrent comme cible : pourtant, la Turquie est notre « alliée » dans l’Otan, peut-être même un futur membre de l’Union européenne…

En d’autres temps, la Royale aurait craché ses boulets sur la gueule des conquérants ottomans (ici, des Exocet/Crotale, du 20 et du 100mm).

Mais finalement, « face à l’avertissement menaçant, le Courbet n’a pas surenchéri » et Florence Parly, le ministre des Armées, s’est contentée de « hausser le ton »…

Autrement dit, la Marine française – mais surtout l’Etat LREM – s’est couchée face aux brûlots du mégalo-sultan Erdogan.

En France et à gauche plus particulièrement, face à un ennemi menaçant, on ne surenchérit pas et on fait même marche arrière : c’est la tactique osée dite « Munichoise » ou de « drôle de guerre »… Les Turcs, violant tous les jours l’embargo sur les armes en Libye, doivent en trembler…

Il faut dire que les Américains ne semblaient pas pressés de nous appuyer : peut-être parce que les cargos turcs en direction de la Libye transportent autre chose que des chips ou du chewing-gum comme, par exemple, « plusieurs véhicules semi-remorques transportant du matériel sous bâches, des véhicules blindés et des armements lourdsDu matériel ultra-sensible américain : des chars M-60, des missiles Hawk anti aériens et…des mercenaires syriens appartenant notamment au groupe terroriste sultan Murad » (B2)

Pour quel objectif : faire de la Libye le nouveau terrain de jeu des islamistes, des Turcs, des Américains et des Russes ? Bientôt une nouvelle Syrie en face des côtes d’une Europe impuissante avec le spectre de la contagion guerrière à la Tunisie et à l’Algérie ?

.

L’Otan ouvre une enquête sur l’incident du Courbet entre la France et la Turquie

La frégate française a été ciblée à plusieurs reprises par des navires turcs en Méditerranée.

[…]

Le 10 juin, le Courbet, sous commandement Otan, avait tenté «d’interroger» un cargo turc suspecté de violer l’embargo de livraisons d’armes à la Libye. Ankara y soutient le gouvernement d’union nationale de Fayez el-Sarraj contre les forces du général Haftar, appuyées par la Russie.

Alors qu’il menait une procédure «légale», insiste-t-on à Paris, le Courbet a été fixé à trois reprises par le radar de conduite de tir des frégates turques qui escortaient le cargo.

Face à l’avertissement menaçant, le Courbet n’a pas surenchéri. «Il s’agit d’un acte extrêmement agressif», a déclaré Florence Parly…

L’Alliance paralysée

[…] Pour autant, l’Otan est paralysée face à une telle situation: aucun mécanisme n’est prévu pour sanctionner un allié.

Les États-Unis, pour leur part, ne semblent pas gênés par l’interventionnisme turc qui s’oppose aux ambitions de Moscou dans la région…

Le désaccord avec l’attitude d’Ankara est marqué mais sans moyens pour s’y opposer.

Côté français, on souligne depuis plusieurs mois l’existence au sein de l’Otan d’un problème turc : Ankara cherche à tirer profit de la crise libyenne pour pousser ses pions dans la région…

Il ne s’agit pas des seuls différends entre la Turquie et ses alliés.

Elle a acquis des missiles russes S400 rendant risquée l’interopérabilité des armements entre alliés ; elle a mené une offensive contre les milices kurdes alliées aux Occidentaux contre Daech, elle exerce un chantage au sein de l’Alliance pour que soient reconnus comme terroristes les groupes kurdes YPG et PKK au nom d’intérêts de politique interne ; elle menace régulièrement l’Europe de «rouvrir les vannes de l’immigration» qu’elle contrôle depuis un accord conclu en 2016…

https://www.lefigaro.fr/international/l-otan-ouvre-une-enquete-sur-l-incident-du-courbet-avec-la-turquie-20200618

.

Le Cirkin n’en était pas à son coup d’essai. Un navire français illuminé au radar

 

Un premier accrochage fin mai

[…] Battant pavillon tanzanien, le Cirkin [déclare] se rendre au port de Gabès en Tunisie, il appareille et coupe son AIS, seulement deux jours après son départ des eaux turques. Un signe suspect pour les spécialistes de la surveillance maritime. Des navires de la marine turque remontent de manière simultanée suivant la même trajectoire. Signe hautement suspect. Il est très rare qu’un navire marchand soit escorté à distance par des navires de guerre, surtout en Méditerranée, zone tranquille.

Sauf pour des marchandises très sensibles….

Une demande de contrôle par le Forbin qui tourne court

La frégate française de défense aérienne, le Forbin [qui] remonte vers Toulon, sa base, fait décoller son hélicoptère de bord ‘Panther’ pour vérifier l’identité du navire. Elle interroge par voie de radio le commandant du navire tanzanien, le 27 mai en fin de journée. Sans suite… Mais les marins français observent alors que « deux frégates de l’armée turque, qui se tenaient jusqu’alors à distance, se rapprochent à haute vitesse, et s’interposent entre le cargo et le Forbin » selon notre confrère Louis de Raguenel.

C’est la marine turque qui répond aux Français : pas d’inspection possible.

Du matériel de fabrication US ultra-sensible

La frégate française est bien obligée de renoncer à l’inspection, sauf à entrer directement en conflit avec la frégate turque. Mais le cargo reste sous étroite surveillance. […] un jour plus tard, le Cirkin arrive bien en Libye, à Misrata, port libyen, dépendant du gouvernement d’union nationale de Tripoli, le 28 mai au matin.

Et sa cargaison est tout sauf innocente : « plusieurs véhicules semi-remorques transportant du matériel sous bâches, des véhicules blindés et des armements lourdsDu matériel ultra-sensible américain — selon notre confrère — : des chars M-60, des missiles Hawk anti aériens et…des mercenaires syriens appartenant notamment au groupe terroriste sultan Murad»…

Un navire suivi à la trace

[…] le Cirkin revient au port d’Haydarpasa (près d’Istanbul) […] les 5 et 6 juin, plusieurs camions porte-véhicules sont chargés à bord. Le dimanche 7 juin à 13h45 (locales), il lâche les amarres pour traverser la mer Egée. Destination officielle…Gabès, en Tunisie (comme en mai).

Là encore, la marine turque se tient aux aguets, prête à assurer la protection du cargo…

Une illumination radar de la frégate française, fait rarissime

Le Courbet (F-712) qui est à la manœuvre, en Méditerranée dans le cadre de la mission Sea Guardian de l’Otan (ce concert avec un navire italien et un navire turc !), prend contact aussi avec le cargo et s’en approche pour l’arraisonner. Mal lui en prend. La frégate turque Gökova ‘allume’ aussitôt la frégate française. Plus exactement, elle procède à une « illumination radar ». Ce à trois reprises.

Une manœuvre, qui dépasse le simple coup de semonce, selon nos informations. Elle est en effet destinée à faire un repérage ultime, avant un tir, afin de guider un éventuel missile. Une sorte de dernier appel, électronique, avant le feu réel. Un fait rarissime. Du moins entre alliés.

http://www.bruxelles2.eu/2020/06/le-cirkin-nen-etait-pas-a-son-coup-dessai-la-france-a-essuye-deux-refus-et-un-radar/

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




17 thoughts on “La marine française s’est-elle couchée devant les Turcs ?

  1. Charles Martel 02Charles Martel 02

    Mettre un genou à terre devant l’ennemi est désormais routinier pour la France macronienne sans couilles. Ah c’est un super message envoyé a tous les envahisseurs muzz!! J’ai honte pour mes ancêtres qui se sont battus pour la liberté et la grandeur de la France. J’ai honte d’être français… Merci et honte à cette bande de fumiers dégonadés qui nous gouvernent

    1. Avatarangoulafre

      Je suis certain qu’ils ont très vivement Protesté, du genre: « c’est inacceptable ».
      Donc, ils vont très vite porter quelques valise bien pleines pour se faire pardonner ce mouvement d’humeur.

  2. AvatarUN GAULOIS

    Ce ne sont pas des dirigeants que l’on a mais des grabataires. Ils passent leur temps couché.

  3. AvatarChristian

    Parly Ministre des armées… je rigole car une ancienne contrôleuse de la SNCF ne doit pas comprendre grand chose aux choses militaires …On aurait mis Laspalés à sa place au mois on se serait poilés (y en a qui ont essayé !! pour reprendre un sketch qui ne faisait rire lui !!)

    En 2016 elle était directrice générale de la branche SNCF Voyageurs.

  4. Avatardurandurand

    Que fait la Royale , un navire ottoman illumine la frégate française , le commandant ne réagit pas , il y a bien des sous marins d’attaques français qui patrouille en méditerranée qui aurait pu lui balancé une torpille lourde F21 ! il nous emmerde vraiment ces enfoirés d’ottomans , et dire que nos salopards de politichiens continuent de discuter avec le merdogan pour l’adhésion de cette putain de Turquie dans l’ue ! Hé les connards de députailles européens faut peut-être vous réveiller et arrêter toutes discutions d’adhésion avec merdogan le criminel , ce salopard mérite que ces navires de guerre soient envoyer par le fond , merdogan ne respecte que la force .

  5. AvatarVan Dunord

    Ils n’ont même pas le courage de le virer de l’Otan.
    Ce dictateur Merdeogan profite de la situation, il a accès à toutes les armes sophistiqués de l’Otan dont celles des Usa et des autres, ils se sent poussé par les voiles pour mettre en place son khalifa et s’accaparer des matières premières.
    Les naïfs peureux regardent bouche bée.

  6. Avatarjojo

    deja du temps de hollande, erdogan avait prevenu la France
    Si vous m’emmerdez, je fous le feu dans vos cites
    Erdogan a une armee de turcs en France

    1. Avatarbm77

      Vous ne croyez pas si bien dire JoJo , je suis certain que l’immense colonie Turc présente conjointement en Allemagne et en France n’est pas prise à la légère.
      C’est effectivement un élément que les autorité Françaises prennent en compte et qui fait toute la différence . Parce que l’histoire de l’appartenance à l’Otan me fait doucement rigoler. Les turcs ont bien démontré qu’ils l’adaptaient à leur désidérata.
      Les Turcs en France sont très majoritairement pro erdogan, comme j’ai pu m’en apercevoir au gré de quelques discussions avec des ressortissants Turcs .
      D’ailleurs il n’y a pas qu’eux , la particularité des immigrés qui rentrent en France en dehors des migrants , c’est à dire l’immigration admise par le regroupement familial laisse apparaitre que ceux ci ne viennent pas parce qu’ils seraient en but avec le régime en place dans leur pays .
      mais parce que la France offre de meilleure perspectives d’évolutions sociales à court terme.
      Je dirais même le contraire, ils sont en symbiose totale avec les dirigeants de leurs pays respectifs,. Voir les Algériens ou les turcs aujourd’hui et dans une certaine mesure les Maliens. Chaque élections se produisant sur le sol Français concernant les ressortissants le prouvent . Les Erdogan ou les Bouteflika étant largement plébiscités!
      La tendance qui prédomine aujourd’hui pour ces immigrés , c’est qu’ils approuvent totalement les dirigeants de leur pays respectifs et qu’ils détestent les Français en tant que tels.
      Bien sûr, ils apprécient l’assistanat social , la liberté, la consommation les opportunités de se faire des tunes facile, les communautés qui les accueillent comme si ils étaient chez eux ainsi que les nombreuses mosquées que leur offrent la France mais si les Français pouvaient ne pas être là dans leurs propres pays ,cela ne serait pas plus mal pour eux!!
      Dans ces conditions il ne faut pas éliminer le fait que ces populations soient des moyens de pression déterminant pour les dirigeants sans vergogne tel le erdogan ou le régime FLN Algérien . Je suis bien sûr que des gens très proches de ces régimes mais installés en France sont chargés de maintenir une pression sur leurs congénères pour qu’ils gardent une hostilité toujours intacte contre le Français tout en exerçant une sorte de lobbying communautariste sur les politiques pour faire avancer leurs pions.
      Ils font feu de tout bois le colonialisme , l’antiracisme et même les revendications religieuses jusqu’à oser se comparer à des juifs par le traitement qui leur est réservé en France . Je ne savais pas que les juifs poursuivis par le régime nazi avaient des pays et des dirigeants qui les manipulent et étaient complètement assistés par la société Allemande !!!
      Dans ces conditions ce que l’on pourrait interpréter comme spontané, par exemple sortir des drapeaux turcs ou algériens, ou bruler de voiture le jour de l’an mécréant, pourrait très bien être téléguidé ou encouragé depuis l’Algérie ou la Turquie.
      Autant de façons visibles pour ses régimes en place des double nationalisés de se rendre « incontournables » et de peser directement sur la politique internationale de la France!!

      On peut imaginer que nos dirigeant en sont bien conscients mais font avec! Ce qui explique certaines incongruités comme de répéter à l’envie le terme Tchétchène partout, tout en parlant d’habitants des quartiers pour les autres ,
      sans parler qu’au niveau local les immigrés de ces pays peuvent compter sur leurs suceuses habituelles de la gauche. qui parient tout sur l’immigration et surtout leur place!!

  7. AvatarAlexcendre62

    A mon avis : N’exposons pas la vie de nos marins pour des dés pipés d’avance par les américains et les russes , nous n’avons pas une diplomatie assez forte pour nous mêler de cette merde et nous entrainer dans un conflit comme a Suez jadis et être lâché par nos allies au bout d’une semaine .

  8. AvatarDurandal

    Je me pose une question :
    Un passage de deux avions « RAFALE », en basse altitude, au dessus des guignols turcs n’aurait-il pas eu un effet dissuasif et constitué une réponse éloquente, « à blanc », devant la menace reçue ?…

  9. AvatarSoudibor

    L’armée turque est déjà présente, au sol, en Libye. Elle soutient la faction des frères musulmans au pouvoir à Tripoli et elle combat déjà, avec succès, les libyens de Benghazi, pourtant soutenus, eux, par les Égyptiens (mais ça, ça le fait bien rigoler Herr Dogan). Guerre secrète, ou guerre discrète … personne n’en parle trop dans les merdias officiels français.

  10. AvatarDorylée

    La FRANCE gaspille le potentiel de sa flotte dans des gesticulations  » otanesques  » inutiles. Les guignols de l’OTAN à l’initiative de ces gesticulations n’y croient pas eux mêmes. Il serait dommage de mettre la vie de nos marins en danger pour essayer de réglementer cette merde musulmano-musulmane. Il faut juste les empêcher de venir chez nous et virer manu militari TOUS CEUX qui s’y trouvent !

  11. AvatarRahuel

    Bonsoir,
    Ce n’est pas la première fois que des unités de l’Armée Française subissent des menaces agressives ou même subissent une ouverture du feu !!
    La Marine Nationale a par le passé déjà subit ce genre d’agression contre ses bâtiments ou ses avions sans recevoir l’ordre de répliquer, ce qui est préférable que de rendre les coups avec inconséquence.
    Ce type de situation dépasse largement le niveau de décision d’un commandant d’unité et se traite à celui de l’échelon politique supérieur.
    Par expérience, à trois reprises, une à bord d’un navire et deux à bord d’un aéronef de la Marine j’ai vécu ce type d’incident où des bâtiments soit-disant « amis » ou non, n’ont pas hésité à se montrer agressif à notre égard sans aucune suite particulière ou pour l’une traité à l’échelon politique. En effet, il est important de bien connaître les éléments ayant conduit à une telle situation et non palabrer sur des « bruits de coursives » surtout lorsqu’ils sont d’origines médiatiques!
    Seuls les militaires sur zone et leur hiérarchie ont les éléments qui doivent bien évidemment restés à la discrétion des échelons militaires ou politiques décisionnaires.
    C’est là toute la grandeur du métier des armes que de savoir accepter de continuer à servir le Pays,sans amertume ni rancœur mais avec fidélité, honneur, discipline et abnégation conformément à notre engagement.
    Bonne soirée à tous.

    1. François des GrouxFrançois des Groux Post author

      @Rahuel

      C’est vrai que mon titre « La marine française s’est-elle couchée devant les Turcs ? » était légèrement provocateur.

      Mon article ne visait pas les marins français mais cette fâcheuse tendance de l’État (surtout quand le pouvoir est détenu par la gauche) à se faire humilier. Je me rappelle du Liban et de la Bosnie à travers ces lignes :

      « Jusqu’en septembre 1995, des unités et petites unités de combat françaises de la Forpronu ont été placées dans des situations intenables, indéfendables, tactiquement aberrantes, jusqu’à devoir rendre les armes aux Serbes pour certaines. Militaires et observateurs ont invoqué la responsabilité politique pour expliquer ces situations dramatiques et plus généralement l’impuissance de la Forpronu…
      Or, sur ce théâtre d’opérations, et pour ce qui concerne les bataillons français, des pans entiers de cette structure se sont effondrés, minés non pas tant par les errances d’une politique minimaliste de gestion de crise que par les ravages d’une idéologie pacifiste. »

      https://www.cairn.info/revue-les-champs-de-mars-ldm-2002-2-page-85.htm#

      Il me semble avoir lu aussi qu’avant des représailles suite à un attentat, l’État français avait averti le camp adverse (milices libanaises ou iraniennes au Liban ?)

Comments are closed.