Pas de 14 juillet à Paris ? Faisons le 14 juillet dans toute la France


Pas de 14 juillet à Paris ? Faisons le 14 juillet dans toute la France

.

Au-delà de nos diverses sensibilités, il est temps, et plus que temps que le Peuple de France montre son union face à la dictature macronienne, face à la dictature, tout court.

Suite annoncée à l’appel de Christine Tasin hier :

https://resistancerepublicaine.com/2020/06/06/nous-ne-laisserons-pas-macron-nous-priver-de-la-celebration-du-14-juillet/

.

Nous appellelons donc, dès maintenant, tous les citoyens qui veulent défendre nos libertés, leur liberté, à témoigner/manifester le 14 juillet.

Comprenons-nous bien, il n’est pas question de manifester contre qui ou quoi que ce soit. L’ensemble de la Nation doit se retrouver pour préserver l’essentiel de notre contrat social : la Liberté.

.

Macron, et les autres, se croient tout permis depuis leur succès du confinement ; car, il faut bien l’avouer, le confinement à été un succès important, trop important !

Un honnête commerçant, n’ayant certainement pas fait l’ENA, me disait récemment : «C’est impressionnant, «il» leur aurait dit de se mettre une plume au machin, «ils» l’auraient fait !»

Ce dont j’ai peur, c’est que la prochaine fois, ce soit le président momo, ou tout au moins le sinistre de l’Intérieur, ministre du culte, et non pas ministre des cultes, les autres cultes étant supprimés, qui impose tchador et turban.

.

Alors, camarades, si vous ne voulez pas de cela, ni, au passage d’excision pour vos filles, faisons foin de toutes sortes d’arguties intellectuelles et autres balivernes dont nous sommes encombrés depuis trop longtemps. Faisons, véritablement, front commun pour imposer la libération de la Nation Française.

Ceci étant obtenu, il nous sera loisible, en toute liberté et indépendance de débattre, courtoisement, j’insiste sur courtoisement, entre gens de bonne compagnie, des points de vue différents que nous pourrions avoir sur tel ou tel aspect de notre histoire.

.

Mais, commençons, d’abord, par le commencement, affirmons notre identité, notre force, notre culture ancestrale, en nous retrouvant, tous ensemble, tous unis, le 14 juillet, devant chaque Mairie, chaque sous-Préfecture, chaque Préfecture. 

.

La première idée est d’aller déposer, le 14 juillet, en ces endroits où la nation est représentée, une cocarde, un drapeau en papier, un bout de tissu aux 3 couleurs, un bouquet aux 3 couleurs…

afin de ne pas nous laisser déposséder de notre fête nationale. Bien sûr il n’est pas question de renoncer à mettre un drapeau français à nos fenêtres, mais ce que nous proposons est un plus, un acte supplémentaire. 

Nous ne savons pas encore, à l’heure où nous écrivons, si nous vous proposerons d’aller mettre votre obole à l’heure qui vous conviendra, en passant, au cours d’une promenade, ou bien si nous donnerons rendez-vous à une heure précise à tous. Dans ce cas, nous nous retrouverons le 14 juillet, et alors, parlons-nous, sans à priori, sans complexes, et, pourquoi-pas, ensuiyr,  décider de se retrouver à date régulière pour manifester notre refus de la dictature qui est déjà en place, mais que nous devons, impérativement, chasser, sous peine de disparition.

.

Note de Christine Tasin

Nous vous tiendrons au courant au fil du mois à venir des idées venues de nos adhérents, lecteurs et autres sympathisants ; nous allons aussi consulter nos avocats. Il ne faudrait pas offrir sur un plateau au pouvoir en place une opportunité d’identifier et arrêter nombre des nôtres sous le prétexte d’une participation à une manifestation non déclarée… même si les gigantesques manifestations interdites de la semaine qui se termine ont eu lieu, ainsi que les désordres, cris de haine et destructions diverses n’ont pas été ni empêchées ni réprimées. Il y a fort à penser que dans la France encore majoritairement blanc, le privilège blanc conduira Macron-Castaner à réprimer fortement le petit pépé venu, avec sa canne déposer un drapeau français devant sa Mairie.

.

En attendant, des tutoriels pour fabriquer des cocardes…

https://www.bistouille.fr/fabriquer-cocardes-papier-tutoriel/

.

Et puis on peut acheter du papier crépon bleu, blanc rouge, des petits drapeaux français en papier, jetables… faire des bouquets avec des fleurs bleues, blanches et rouges…

On pourra déposer tout cela, symboliquement, devant Mairies et/ou Préfectures, sous un caillou, dans un petit carton, dans une petite boîte en papier…

D’autres idées vont venir.. Nous avons un mois pour monter l’opération. 

A très vite pour en parler à nouveau, n’hésitez pas à donner vos idées.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




6 thoughts on “Pas de 14 juillet à Paris ? Faisons le 14 juillet dans toute la France

  1. Avatarsacaram

    Bonjour, voici un repost =
    Chez nous nous avons le drapeau dans notre entrée, dans la chambre du gosse, dans la notre, depuis toujours, bon je ne fais plus les couleurs le matin depuis qq années, le 8 mai j’étais le seul drapeau de ma commune, car cela était interdit, lundi encore interdit mais j’y serai pour »l’ Indochine » , bien sur aussi le 18 prochain.
    Ma devise actuelle » être prêt à tout, dans le sang et la gloire » regardez les manifs d’aujourd’hui et vous comprendrez mais vous vous savez déjà soyez prêt et nous vaincrons.
    Honneur Patrie Valeur Discipline.
    Christine tu peux compter sur moi, Bisous,
    Bon DIMANCHE

    1. PacoPaco

      Drapeau interdit ? Je n’ai pas compris… Peux tu m’expliquer ? Le mien, visible de la route, à demeure toute l’année !

  2. Avatarexocet

    Qui n’a pas fait l’armée parmi nous, engagé ou simple appelé, faites vous un drapeau ou marquer sur le drapeau français le nom du régiment auquel vous avez servi,ou alors marqué le sur votre tee-shirt.

  3. AvatarAnne SOUBRIER

    J’écouterai La Marseillaise « à fond » chez moi, fenêtres toutes grandes ouvertes, ainsi, cette cruche de Taubira (et ses acolytes) devra se boucher les oreilles, elle qui voulait non seulement aussi supprimer le Défilé du 14 juillet, mais aussi changer les paroles de notre chant patriotique.
    Décidément, traîtres et imbéciles même combat !

    Anne de Dijon.

Comments are closed.