Renault ferme des sites français dans la dèche à cause des écolos, mais pas touche aux délocalisés


Renault ferme des sites français dans la dèche à cause des  écolos, mais pas touche aux délocalisés

.

L’usurpateur de l’Elysée parle de résistance, de souveraineté, de changement… Patatras, la main prise dans le bocal à confitures ! Ils vont laisser partir un de nos bijoux de famille… 

Renault envisage la fermeture de PLUSIEURS usines en France, dont celle de Flins l’usine historique (2600 salariés !)… les autres sites menacés sont ceux de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne) qui emploie 263 personnes, de Dieppe (Seine Maritime) qui emploie 386 salariés et Caudan (Morbihan) qui a 385 salariés…

.

Le groupe au losange doit dévoiler le 29 mai les contours d’un vaste plan d’économie de 2 milliards d’euros annoncé en février. « Quatre usines seraient fermées en France: Choisy-le-Roi, Dieppe et les Fonderies de Bretagne, pour commencer. Le gros morceau — Flins (….) — viendra plus tard », affirme Le Canard Enchaîné, sans citer de source.

A Flins, il ne s’agit toutefois pas d’une fermeture mais de l’arrêt de la production automobile pour consacrer le site à une autre activité, a indiqué à l’AFP une source proche du dossier. Une deuxième source a confirmé que la fermeture pure et simple de l’usine n’était pas d’actualité, sans exclure qu’elle ait été envisagée. Interrogée, la direction de Renault n’a pas souhaité faire de commentaire. Même silence au ministère de l’Economie.

https://www.lavoixdunord.fr/754901/article/2020-05-20/renault-envisage-la-fermeture-de-plusieurs-usines-en-france

.

Les ventes ont chuté, il manque 2 milliards… l’Etat n’a-t-il pas sorti 7 milliards pour Air France ?  L’Etat, premier actionnaire de Renault, à hauteur de 15%… ne pourrait-il mettre son grain de sel dans l’affaire ?  Mais que dirait Bruxelles, à l’heure de la concurrence libre et non faussée ? 

Il semble que Edouard Philippe soit réticent et qu’il voudrait bien conserver les usines en France mais que Le Maire ne voie aucun inconvénient à laisser disparaître nos usines Renault en France… et les emplois qui vont avec, accessoirement ! Après tout, comme le dit Philippe « Renault est un groupe mondial »… tout un programme.

Et puis, avant même la crise du coronavirus, l’Etat s’était déjà engagé à garantir un prêt bancaire de 5 milliards  fait à Renault, qui devrait être signé ces temps-ci. Et Le Maire n’a rien demandé en échange de cette garantie, et surtout pas que cela s’accompagne de la préservation des usines et des emplois en France. Il s’est contenté de demander que l’on ne verse pas de dividendes aux actionnaires cette année… Le Maire préfère que la France verse des allocations chômage et des prestations sociales et que les anciens ouvriers de Renault fréquentent les restos du coeur…

Si encore cela s’accompagnait d’un plan de re-migration pour les immigrés chômeurs, on ne perdrait pas tout  ! Mais il n’en est évidemment pas question. D’ailleurs, on continue d’accueillir toute la misère du monde chez nous.

.

Question de Béotienne : pourquoi fermer les sites en France mais pas ceux de l’étranger, dans ce cas ? Il reste une douzaine d’usines en France et il y en a une trentaine à l’étranger… 

Question idiote, Christine Tasin. Les salaires et les charges sont trop lourds en France… Ben oui, en France l’Etat a besoin d’argent pour financer l’immigration et pour aider, en sus, les pays où Renault  a délocalisé ses usines, permettant ainsi à celles-ci  de payer moins ses ouvriers et de payer des charges ridicules aux Etats… subventionnés par ailleurs par la France.

La boucle est bouclée… c’est celle de la mondialisation qui, inévitablement, amène la France à devenir un pays endetté à mort, islamisé et sans plus aucune capacité de production et d’indépendance. Merci Macron.

On ajoutera pour faire bonne mesure que les contraintes écologiques imposées en Europe (mais pas dans le reste du monde) et la mode des voitures électriques n’aide pas… Des voitures électriques, qui coûtent très cher et qui, donc, dissuadent le Français moyen et les autres de les acheter, et des voitures électriques qui amènent du chômage. Il faut 4 ouvriers pour fabriquer un moteur thermique mais seulement 2 pour un moteur électrique…

 

 

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


6 thoughts on “Renault ferme des sites français dans la dèche à cause des écolos, mais pas touche aux délocalisés

  1. AvatarChristian Jour

    Leur oeuvre de destruction ira jusqu’au bout, comme prévu. La mondialisation ils en avaient plein la bouche dans les années 80 et bien voilà on y est, mais comment ils disaient les veaux, a oui, tout sauf le FN et bien maintenant vous n’avez plus qu’à traverser la rue pour chercher du boulot, enfin pas vous, vos enfants, car c’est le monde que vous leur avez laissé. Merci la gauche et la droite collabo.

  2. AvatarUN GAULOIS

    Le locataire de l’élysée devrait faire du TRUMP. Ce dernier n’a t’il pas menacé les entreprises américaines de taxes à l’importation si elles faisaient fabriquer leurs voitures hors des USA.
    Donald est un homme d’affaires, un pragmatique, qui sait comment se gère l’économie et l’entreprise. Pas de secret : donnant, donnant. Ou mieux gagnant, gagnant.
    Malheureusement, nos « zélites » auto proclamées manquent singulièrement de bon sens. Quand j’entends certains idiots de journalistes dire que les véhicules coûteraient plus chers si fabriqués en France, ils ont raison mais oublient de préciser que si la main d’oeuvre était française, il y aurait impact sur le chômage et donc sur les sommes perçues par la collectivité en charges sociales, impôts et déboursées en indemnités chômage.

  3. Avatarpier

    les emplois perdus pourront aller au MAROC où ils construisent les DACIA
    le climat y est meilleur et les minarets les attendent
    Retour aux pays de leurs racines

  4. AvatarAlexcendre62

    En France ce n’est pas le travail qui coute mais tout ce que l’on y greffe dessus récemment nous avons vu tous ces gens dans les structures de la santé a mille lieux des malades je crois que chaque branche a sa flopée d’inutiles a payer souvent grassement . Ensuite on s’étonne que tout ce que l’on fait dans notre pays cout trop cher , nous ne sommes pas prêts d’en sortir car ce monde tient les commandes . Ces gens s’auto-placent et s’auto- pistonnent les uns les autres et ceux du bas de l’échelle seront toujours les dindons de la farce et il ne faut pas penser que les politiques y changeront quelques choses eux aussi sont nourris par ce système pourri . Il ne faut plus voter que pour des patriotes qui penseront a leur pays avant de penser a eux ou a leurs amis , éjectons cette clique de menteurs et de profiteurs ils sont caustiques pour nos enfants et l’avenir de notre pays .

  5. AvatarAdalbert le Grand

    Renault est dans une passe difficile, et l’État français à la gestion de plus en plus soviétique et gauchiste y est pour beaucoup .

    C’est entre autres parce que les Nippons craignaient la mainmise de la France sur Nissan qu’ils ont dégommé Ghosn,déstabilisant le groupe.

    Vous avez citées certaines des causes : lourdeurs et blocages administratifs qui compliquent la gestion, et bien sûr pression fiscale, coût du travail.

    A cela il faut rajouter l’action nauséabonde et destructrice des syndicats confits dans l’idéologie gauchiste la plus rétrograde et économiquement irréaliste, CGT, Sud, voire FO. Qui d’ailleurs a bloqué la réouverture des usines Renault après le déconfinement?

    Quoi d’étonnant après que le groupe Renault préfère fuir la France?

    ___

    Mais à toutes ces déjà bonnes raisons s’en rajoute une autre que l’on cite rarement : la gestion de plus en plus impossible des employés pour cause… d’islam.

    Car ces usines sont gangrénées par les musulmans devenus trop présents en proportion et leurs revendications, les tracasseries et le climat délétère qu’ils installent. Bref ils pourrissent le bon fonctionnement de ces sites.

    Il y a quelques temps, Peugeot avait fermé l’usine, elle aussi historique, d’Aulnay-sous-bois. Bien sûr, la firme avait invoqué des raisons purement économiques de rentabilité. En réalité il s’est dit à couvert que la vraie raison et que c’était devenu ingérable à cause des musulmans.

    https://www.marianne.net/politique/derives-communautaristes-jean-christophe-lagarde-lie-la-fermeture-de-psa-aulnay-l

    Et l’aveuglement et le déni gauchiste :
    https://www.liberation.fr/france/2017/01/03/l-usine-psa-d-aulnay-sous-influence-islamiste-un-argument-qui-remonte-a-1983_1519221

    L’entrisme musulman avec la complaisance des syndicats servant de chevaux de Troie :
    http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/aulnay-sous-bois-93600/le-calendrier-musulman-de-fo-cree-la-polemique-05-02-2011-1300763.php
    (en passant Pierre et Riposte Laïque y sont cités)

    ___

    Où l’on découvre un nouveau théorème économique : plus il y a de musulmans en France, plus elle se désindustrialise.

    Pas pour rien qu’on parle de « travail d’arabe » (ce n’est pas raciste, la dernière que je l’ai entendue, c’était un épicier turc qui se foutait de la gueule d’un livreur arabe, or les turcs par nature ne peuvent pas être racistes).

    ___

    N’accablons pas Renault, mais bien l’idéologie gauchiste qui fait fuir les employeurs pour cause d’étatisme, de congestion administrative, de syndicalisme borné et bêtasson, et de promotion de l’islam.

    A force de croire que l’argent tombe du ciel et que les entreprises peuvent payer des gens à rien foutre… à la fon elles se barrent. Comme dans la fable de la bière.

    http://nadoz.over-blog.com/article-21649135.html

  6. AvatarDorylée

    La pub pour la RENAULT ZOE : en à peine 1/2 heure, vous faites un plein vous permettant de faire JUSQU’À 150 km !!! (De nuit sous la neige avec les feux, le chauffage et les essuie-glaces, 40 km ! ) Vous imaginez le nombre d’ARONDE, de R8 ou de 403 que les constructeurs automobiles auraient vendu dans les années 1960 avec une telle promesse ? Moins performante qu’une Dedion-Bouton de 1908 !
    Fermer l’usine de DIEPPE ? Celle qui fabrique l’ALPINE A110 ? Alors que si vous en commandez une, il y a au moins 1 an d’attente, ce qui signifie que le carnet de commandes est complet pour un an au moins. Notre beau pays a réussi à couler le FRANCE et perdre le Concorde ; il va bien arriver à naufrager RENAULT ! Carlos GHOSN, c’est quand que tu reviens ????

Comments are closed.