Zineb El Rhazoui : pourquoi la loi Avia est une faute


Zineb El Rhazoui : pourquoi la loi Avia est une faute

.

C’est une bonne idée qu’a eue Le Point de rappeler l’analyse de Zineb à propos de la loi Avia qui vient d’être signée. 

Pour la journaliste menacée en permanence, la loi défendue par Laetitia Avia, qui cible les injures et propos haineux, garantit l’impunité à leurs auteurs.

par Zineb el Rhazoui
Voilà des années que les atteintes à ma vie privée, menaces de mort, de viol, intimidations, diffamations et insultes racistes venant de personnes portant des noms qui ressemblent au mien sont mon lot quotidien. Cyberactiviste depuis 2009, journaliste à Charlie Hebdo depuis 2011, athée prosélyte avant l’avènement d’Internet, défenseuse de la laïcité depuis toujours et condamnée à mort par fatwa depuis 2015, j’ai l’habitude d’être traînée dans la boue dans plusieurs langues, à la chaîne, de façon régulière et cyclique, par des personnes physiques ou des robots-trolls, par Daech, par une petite frappe anonyme derrière son ordinateur ou par des islamistes militants qui voient en moi l’incarnation du mal.
Peu de temps après les attentats de Charlie Hebdo, deux hashtags en langue arabe, diffusés sur Twitter et Facebook par des profils nommés Justicier du Califat ou encore Lion de Raqqa, ont appelé les « loups solitaires » parisiens à me localiser et à me « tuer pour venger le Prophète ». Partagés plusieurs milliers de fois, ces contenus ont expliqué – textes islamiques à l’appui – pourquoi il était dorénavant obligatoire pour tout musulman de me tuer et ont surtout détaillé la façon de s’y prendre : à défaut d’une balle ou d’une bombe, il fallait me trancher la gorge, m’isoler et me broyer la tête avec de grosses pierres, me brûler ou incendier ma maison.
Depuis, je vis sous protection policière, ma vie d’avant, libre et insouciante, a été brisée en mille morceaux, sans doute à jamais.Les athées, parents pauvres de la loi Avia. Ce n’est qu’en juillet 2019 qu’une personne, Sami Benkhedim, a répondu pour la première fois d’un acte de menace envers moi devant un juge. C’est dire si j’avais accueilli l’annonce d’une loi contre la cyberhaine avec enthousiasme. Le parcours du combattant pour porter plainte, les sommes avancées en constats d’huissier et en frais d’avocat pour des résultats incertains, l’impunité, tout cela, je l’avais connu et je continue à en pâtir.
Mais, à la lecture de la première mouture de la proposition de loi Avia de lutte contre la cyberhaine, panique. De victime je devenais coupable puisque la députée proposait de criminaliser l’« islamophobie », cette même accusation infondée juridiquement et qui a coûté la vie à l’équipe de Charlie Hebdo et à tant d’autres personnes à travers le monde. Quoi de plus normal lorsque l’on sait que l’un des rédacteurs du projet de loi est l’entrepreneur numérique Karim Amellal, qui déclarait en juin 2018 qu’il souhaitait que « toutes les expressions haineuses envers les religions soient punies » ? Loin de lui l’idée d’entendre les apostats de l’islam, catégorie de la population française particulièrement ciblée par la haine islamique, il a plutôt choisi d’auditionner le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), officine communautaire qui livre un combat à grands frais judiciaires pour introduire le délit de blasphème dans la loi française et faire des Français de confession musulmane une catégorie biologique. Si la députée Laetitia Avia est revenue sur le terme « islamophobie » après la levée de boucliers suscitée par la publication de sa proposition de loi pour le remplacer par « haine antimusulmans », elle a tout de même continué à l’utiliser dans une vidéo publiée ultérieurement, faisant de l’islam la seule opinion philosophique protégée par son texte. Défendre l’universalisme, la laïcité, le féminisme ou l’athéisme sur les réseaux sociaux, les identitaires musulmans appellent cela de la « haine ». La députée Laetitia Avia les a malheureusement crus sur parole.

Militante de la liberté

19 janvier 1982 Naissance à Casablanca.2008-2009 Reportrice de guerre à Gaza.2009 Milite au Maroc pour les droits des femmes et l’instauration d’un Etat laïque. Elle est ciblée par une première fatwa après avoir organisé un pique-nique en plein mois de jeûne.2011 Premiers articles pour Charlie Hebdo.Au-delà de ce grand malentendu autour de ce qu’est la cyberhaine et de la qualité de ses auteurs, les mesures proposées par la députée dans son texte, malheureusement voté à l’assemblée par 434 voix pour, 33 contre et 69 abstentions, risquent d’aggraver à la fois la censure algorithmique et l’impunité des haters.La mesure phare de la loi Avia, c’est de contraindre les réseaux sociaux ou autres opérateurs de plateformes à fort trafic à supprimer les contenus haineux dans un délai maximal de vingt-quatre heures après notification, sous peine d’amende. Si la suppression urgente des contenus apparaît pertinente dans les cas de divulgation de données personnelles – comme cela a été le cas récemment lorsque le militant LFI Taha Bouhafs a divulgué l’adresse de la chroniqueuse Zohra Bitan dans l’intention de lui nuire-, les dispositions de la loi risquent surtout d’abonder dans le sens des trolls à l’heure où l’effet de meute des signalements abusifs suffit à faire suspendre les comptes d’honnêtes activistes n’ayant commis aucune infraction. Pis encore, les réseaux sociaux qu’aucune loi ne pénalise lorsqu’ils pratiquent la censure abusive – comme Twitter, qui censure la critique de la théorie queer, ou Facebook, qui censure « L’origine du monde », de Gustave Courbet – préféreront faire dans la censure préventive plutôt qu’encourir une amende. La loi Avia propose ainsi de sous-traiter la censure, jusque-là prérogative du pouvoir judiciaire en France, à des entreprises privées, étrangères de surcroît. Privatisation de la censure.Privatisation de la censure. Mais le problème majeur de la loi Avia, c’est qu’elle est la meilleure alliée de l’impunité. En effet, si les contenus haineux disparaissent en moins de vingt-quatre heures, comment les victimes pourraient-elles procéder à leur référencement – un travail qui prend parfois plusieurs jours et, surtout, comment la police pourrait-elle remonter à leurs auteurs ? La loi Avia n’est ni plus ni moins que de l’effacement de preuves, de l’« invisibilisation » de la haine. Je ne veux pas que les propos de ceux qui me menacent disparaissent sans laisser de traces, je veux plutôt qu’ils soient retrouvés et jugés. Mais de la seule mesure que nous, victimes de cyberhaine, attendions de cette loi, à savoir la levée de l’anonymat des auteurs de propos haineux sur demande du juge et des sanctions pénales à la hauteur de leurs forfaits, la loi Avia ne dit strictement rien. Philosophiquement discriminatoire, techniquement inapplicable, elle privatise et déshumanise la censure, dépossède les victimes de leur droit d’ester en justice et garantit un océan d’impunité aux auteurS

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




19 thoughts on “Zineb El Rhazoui : pourquoi la loi Avia est une faute

  1. AvatarLEYOUVERT

    On ne peut pas faire taire les maux en légiférant sur les mots.

    Cette loi prouve par son existence le déficit intellectuel de la rédactrice ainsi que la bêtise congénitale des votants.

    Lorsque l’on bloque la soupape et la sécurité d’une cocotte minute, celle-ci explose.

    On y vient !

  2. AvatarSamia

    Zineb est une femme avec un grand F. Elle a raison de dénoncer cette loi, criminalisant ceux qui critiquent l’islam. C’est un scandale le plus total, le plus abject. Où sont les bobos, gauchos et toute la clique pour crier au scandale face aux injustices que vivent ceux qui ont le courage de dire que l’islam est un poison hautement toxique. Bande de salauds, de planqués, approchez vous un peu de la sphère arabo islamique et vous verrez les résultats, ils ne tardent pas à se faire sentir avec force et violence incontrôlable.

    1. AvatarMonique

      Samia @ vous avez déjà reçu des menaces physiques ou insultes vu que vous n’avez pas votre langue dans votre poche en ce qui concerne ce poison d ´islam ?

      1. AvatarSamia

        Menaces non, mais insultes oui sans aucun problème. J’ai pas mal de problème avec les usagers musulmans (en tant que fonctionnaire).
        L’année dernière justement a été horrible car ayant défendu des kouffars. Ça a été très loin, j’ai cru que j’allais devenir dingue !!!
        Mon mari a souvent peur pour moi car ne mâchant pas mes mots, il est souvent inquiet.

        1. AvatarMonique

          Heureusement que vous avez encore votre mari par ce ces dingues n ´hesiteront pas à essayer de vous tuer un jour pour offense à leur misérable secte .Samia ,même dans les kouffars méfiez -vous parce il peut se cacher un traitre choisissez bien les personnes .Beacoup pour se donner bonne conscience ,montrer que eux sont dans le camps du bien et qu’ils sont très tolérants sont capables d’aller voir votre patron pour vous dénoncer ou vous faire la misère .Dans le milieu où vous évoluez soyez sur vos gardes ne faites confiance qu à votre mari .

          1. AvatarSamia

            Merci Monique, je suis très prudente et ne me fie qu’à moi même. J’ai un cercle restreint d’amis en qui j’ai confiance.
            Je ne fréquente pas le milieu arabo musulman car justement c’est impossible en étant athée assumée. Je n’ai aucune confiance et de toute façon le courant ne passe pas. Heureusement d’ailleurs, le contraire m’inquièterait !
            Justement, curieusement, je suis en train d’écrire un article sur le sujet.

          2. François des GrouxFrançois des Groux Post author

            En fait Samia, nos ennemis islamistes, protégés par la Gauche, sont comme des poissons dans l’eau en notre République, mais vous, l’apostate kabyle/berbère islamophobe êtes défendue par les horribles fachos identitaires racistes des heures les plus sombres de l’histoire de l’humanité…

            Question : lesquels d’entre vous la loi Avia va-t-elle protéger ?

          3. AvatarSamia

            Tout à fait ! François des Groux. Je l’ai remarqué, notamment, au boulot avec mes chefs, ils sont toujours du côté des muzz, des agresseurs, des sans gênes, quand moi, qui ose dire les vérités, je suis du poil à gratter, je devrais apprendre à me taire et à avoir un comportement plus docile, plus « NEUTRE », en réalité baisser mon froc face à la gentillesse légendaire des arabo muzz. J’ai eu, d’ailleurs, l’année dernière, dans mon évaluation professionnelle, un rappel à l’ordre à peine déguisé. J’ai refusé auprès de mon responsable hiérarchique cette allusion, il l’a adouci mais quand même dans l’éval finale, ça apparaît. Cela m’est complètement égal, ça ne changera pas ce que je pense de tout ça. Et surtout, je ne laisserai pas les arabo muzz me monter sur la tête, n’en déplaise aux dhimmis.
            J’étais bien seule avant que je ne vienne sur RR. J’avais beau dire, beau faire, même dans des situations d’une extrême gravité, quasiment personne pour comprendre où se situe le mal. La AVIA et toute sa clique diront ce qu’ils voudront, ça ne changera rien à mon islamophobie, elle vient du plus profond de mon être. Je ne laisserai personne remettre en cause sa légitimité, leurs lois à la noix ne me font pas peur. Je ne sais pourquoi, quand il s’agit de l’islam, je vois rouge, on ne peut pas m’arrêter.

  3. AvatarChristian

    Voila le pluralisme selon la grosse Togolaise :

    En 2017-2019, Laetitia Avia aurait tenté de faire modifier l’article Wikipédia qui lui est consacré pour faire disparaître des informations gênantes. Ainsi, après son altercation avec un chauffeur de taxi , la députée écrit à son équipe : Wikipedia, il y a plusieurs choses à faire. Il faut prendre le contrôle sur cette page. Il ne suffit pas juste de supprimer le paragraphe sur Le Canard enchaîné, il faut le réécrire de toute façon et le sourcer quand on le réécrit. Derrière les adresses IP des auteurs de certaines de ces modifications, se trouvent des ordinateurs de l’Assemblée nationale46.

    Bref cette mordeuse se permet de magouiller sur le web et veut nous donner des leçons de moralité…putain de pays

  4. frejusienfrejusien

    La loi représente le contraire de ce qui était attendu par les harcelés.

    Cette loi protège les harceleurs, donc les véritables haineux en leur conférant une certaine impunité.

    De fait, une loi contre la haine est d’une grande stupidité, on ne peut pas légiférer sur un sentiment humain et mondialement répandu, qui existe depuis que l’humanité existe et qui ne disparaîtra qu’avec elle,

    les harcelés attendaient une loi contre les menaces physiques et une possibilité juridique de remonter rapidement aux auteurs des menaces pour les arrêter et les juger.

    Si je dis que je hais quelqu’un, c’est mon droit le plus strict,

    mais si je dis  » il faut tuer telle ou telle personne, voilà son adresse », c’est extrêmement CONCRET,
    ce n’est pas un appel à la haine, c’est juste un appel au meurtre , une incitation à passer à l’action, et cela doit être jugé de la façon la plus sévère possible,

    et une fois de plus, mal nommer les choses, ajoute au malheur du monde,

    on assiste à une inversion accusatoire où la victime deviendra vite le mouton des saloperies de loups qui n’attendent que ça, une «  »baissée de pantalon » »

  5. ConanConan

    On peut se demander à quoi sert le sénat et à quoi servent les commissions qu’il organise : Zineb avait bien été reçue et écoutée par une commission sénatoriale à laquelle elle avait démontré les dangers du prosélytisme musulman.
    Ces encocardés avaient pris note, mais ils ont cependant accepté que la « loi » avia protège les identitaires musulmans ! Euphémisme pour parler de fanatiques assassins en puissance !
    Ceci est scandaleux !
    De même que l’attitude des LR et du PS est également scandaleuse = 6 LR seulement pour voter contre ! et les PS s’abstiennent !!…
    Les centaines de salopards qui ont menacé de mort la jeune Mila et dont les adresses IP étaient identifiables n’ont jamais été inquiétés…Par contre, on va nous emmerder pour le seul profit d’un idéologie totalitariste et conquérante habillée en religion qui a affiché publiquement le but de son combat : remplacer nos lois par la charia !
    Je crois que là, nous sommes dans un système encore pire que sous Pétain !

  6. frejusienfrejusien

    Déjà sur TWITTER , si votre texte comporte le mot  » état islamique », la totalité du tweet disparaît,

    sur FB, toute référence à GI fait sauter votre texte pour motif « appel à la haine, »

    en fait,il faut traduire  » appel à la haine » » signifie  » critique de l’islam »,

    on n’a plus le droit d’exprimer son opinion sur l’islam et ses méfaits,
    par contre les imams peuvent appeler à la haine et surtout à la destruction de tout ce qui n’est pas musulman, sans être pour le moins verbalisé ni entravé dans leur démarche haineuse,

    Maudit LR et maudit PS, treize fois maudits !
    Vous brûlerez en enfer

  7. Avatarbm77

    Tout cela fait peur, y compris l’abstention des Ps et LR qui en dit long sur notre classe politique veule qui a été au pouvoir mais ne sait pas prendre ses responsabilités et n’est là que pour manger à la soupe . Tout cela me fait dire que ça va mal finir même et surtout si on nous boucle la g…le. Et le melenchon qui était derrière les pleureuses de l’islamophobie n’est pas là pour nous rassurer. On voit bien par Zineb interposée que la loi avia est une supercherie qui n’est pas pour démasquer les vrais haineux et les faire comparaitre devant la justice mais surtout empêcher les patriotes de dénoncer la vrai haine des fatwas qui est essentiellement religieuse et passe par l’islam. Faut-il qu’il ait les trouilles des attentats le macron pour aller au devant des désirs des tueurs !

  8. AvatarR.E.D.

    Samia, Zineb même combat . Deux femmes de courage dans ce monde de bisounours dhimmys; heureusement qu’il y a en France des gens qui ont compris.33% la dernière fois et j’espère bien que la prochaine verra se dessiner
    une victoire sans précédent des bas du front populistes . Monsieur Trump a montré la voie. a nous de laisser les chacals aboyer leur haine. Faire attention a ce que passe en douce notre président ces derniers temps. le traité de Marrakech, l’arabe a l’école, le doublement du parc éolien, les lois Avia liberticides, code de la route, examens , embauche…

Comments are closed.