13/01 : Buzyn limite la vente de chloroquine ; le 21, les Chinois déposent un brevet pour le Remdesivir


13/01 : Buzyn limite la  vente de chloroquine ; le 21, les Chinois déposent un brevet pour le Remdesivir

.

Un article de Dreuz nous livre l’autre pièce du puzzle :

En gros, il explique qu’il y a eu une tentative de queue de poisson de la Chine envers la firme Gilead. Gilead avait travaillé sur un médicament contre le coronavirus. Quand la Chine a la compréhension de la situation (pandémie, ampleur gigantesque, etc…) elle « bloque l’info ». Elle va alors se dépêcher de breveter le médicament californien pour le territoire Chinois : on devine que si elle peut valider la propriété intellectuelle du Remdesivir pour la Chine, alors elle peut le vendre et l’exploiter sur son territoire, mais aussi exporter sa propre production de ces médicaments, d’où le blackout, le temps de finaliser toute l’entreprise.

Cela ne s’est pas passé comme prévu, le covid19 étant un coronavirus, mais trop différent de celui sur lequel on avait travaillé avec le Remdesivir donc le médicament n’a aucune efficacité sur la version covid19. 

Pourquoi cette info est cruciale. Parce qu’on comprend dès lors le positionnemnet du HCSP (Haut Conseil de la santé publique) , infiltré et noyauté par Gilead, puis bloquant des quatre fers les soins du Pr. Raoult. Ils sont sûrs, ayant parié très tôt sur le coronavirus, qu’ils ont l’affaire de l’année à portée de main : ils ont misé sur un scénario de pandémie de coronavirus. Ils sont prêts et sont les seuls à avoir le remède pour une pandémie mondiale. Bingo, le jackpot de classe planétaire !!! Les Chinois, avec leur espionnage industriel, devaient être au courant et ont tenté de les doubler in extremis.

Mais manque de pot comme le dit l’article, cela ne fut pas, le Remdesivir fit pshiiit.

Et c’est de cela qu’il est question dans l’acharnement de l’Etat à nous flinguer. La certitude que le Remdesivir était le ticket gagnant et que peut-être le laboratoire Gilead, va enfin sortir sa « version mise à jour » pour prendre en compte les spécificités de la version 19 du coronavirus. Comme pour les logiciels, ce laboratoire court pour sortir le patch, la version mise à jour. Ce n’est plus qu’une question de jours ou d’heures. Il faut absolument bloquer les médecins, Raoult…  Bref, il ne faut pas passer à côté du pactole. Encore un petit effort, les enjeux en valent la chandelle, quelques centaines, quelques milliers de morts, tant pis, on est si près du but…

L’article de Dreuz, fournit donc la pièce manquante au puzzle, à savoir les évènements qui ont précédé cette crise, en arrière-plan, la guerre contre le coronavirus sur lequel Gilead est le laboratoire qui a le plus d’expertise au monde. Il a une largeur d’avance considérable sur tous les autres…

 

 

 

Le 21 janvier, la Chine a tenté de breveter le Remdesivir, un médicament potentiel contre les coronavirus, le lendemain de la confirmation par Pékin que le virus était transmissible entre humains

La Chine a déposé un brevet pour un médicament considéré comme l’une des armes potentielles contre le coronavirus au lendemain de la confirmation de la transmission de la maladie à l’homme.

La révélation qu’elle a agi si rapidement confirme les soupçons d’une dissimulation de la pandémie lorsqu’elle a éclaté à Wuhan l’année dernière, et suggère que la compréhension du virus par la Chine était bien plus avancée que ce qu’elle a déclaré publiquement.

Alors que le président Macron ouvre les bras à la Chine en installant la première base de construction de la 5G pour Huawei, que le Pentagone a fait interdire suite aux soupçons que la compagnie, qui dépend du parti communiste chinois, récupèrera la totalité des données transitant par son réseau, Tom Tugendhat, le président de la commission des affaires étrangères britannique, s’est joint à la demande mondiale croissante d’une enquête complète et indépendante sur le rôle de la Chine dans la pandémie.

« Il est évident que nous ignorons beaucoup de choses sur l’émergence de cette maladie et les réponses qu’elle suscite », a-t-il déclaré.

« Nous devons tous tirer les leçons de l’épidémie pour que la communauté internationale puisse mieux réagir à l’avenir ».

Les dirigeants du Parti communiste chinois ont supprimé des données, empêché les équipes de santé publique internationales d’enquêter, réduit au silence les médecins qui cherchaient à alerter le monde sur l’épidémie, demandé à l’OMS de se faire le porte-parole de ses mensonges, et retardé l’admission de la transmission humaine.

  • Des documents ayant fait l’objet d’une fuite ont montré que même après avoir su qu’ils étaient confrontés à une épidémie, les responsables ont retardé de six jours l’alerte du public.
  • La nature contagieuse du virus a été confirmée par le président Xi Jinping le 20 janvier.
  • Le 21 janvier, un brevet pour l’utilisation commerciale du Remdesivir – un médicament initialement créé par une entreprise pharmaceutique californienne, Gilead, pour lutter contre le virus Ebola – a été déposé en Chine.
  • La demande de brevet a été faite par, devinez qui ? Nulle autre que l’Institut de virologie de Wuhan, le bio-laboratoire top-secret au centre des préoccupations concernant une éventuelle fuite du virus, et l’Institut de médecine militaire du pays.

Gilead, le développeur du médicament basé en Californie, affirme avoir déposé ses propres demandes mondiales pour l’utilisation du Remdesivir contre le coronavirus il y a quatre ans

Le représentant en France de la société Gilead a livré une attaque orchestrée contre le professeur Raoult, dont la recommandation d’utiliser un très vieux médicament disponible à bas prix menace le faramineux potentiel commercial du Remdesivir.

Manque de pot, une étude faite en chine sur 237 patients et publiée sur le site de l’OMS vient de fuiter (1), et révèle que le Remdesivir ne soigne pas le coronavirus chinois COVID-19.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Scoop : la Chine a voulu breveter le Remdesivir de Gilead après avoir déclaré le coronavirus transmissible

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




19 thoughts on “13/01 : Buzyn limite la vente de chloroquine ; le 21, les Chinois déposent un brevet pour le Remdesivir

  1. AvatarMachinchose

    Le 21 janvier, la Chine a tenté de breveter le Remdesivir,

    ouais! rien de surprenant de la part de cette plaie purulente de Chine…..

    La France, elle, a réussi a importer et breveter le Ramdanvizir

    1. AvatarGAVIVA

      N’oubliez pas les « français » derrière ça, buzyn, levy et l’autre sorcière de big pharma et compagnie. Avec le pognon du con très tribuable évidement.

  2. Avatarberger

    Il faut voir et entendre les médias officiels belges défendre la Chine avec pugnacité tout en roulant Trump dans la farine, bien entendu. C’est parfois vomitif !

  3. AvatarAva

    Source de l’article ? Epoch times US et le reportage mis en ligne le 10 avril?
    Ce que dit Mme Mikovitz dans le reportage est très intéressant et va bien dans le sens d’un fabrication de labo.

    Pendant ce temps les chaos dans les pays européens continue tout comme l’installation des « migrants »

    Les pays du Maghreb et l’Afrique subsaharienne et qques autres se soignent à la chloroquine et s’ne sortent bien.

    Pendant ce temps, notre thaumaturge s’agite pour que nous soyons tous vaccinés et les milliardaires de la planète y veillent.
    Pourquoi nous faire du souci?

    « États-Unis : les philanthropes mobilisés contre le Covid-19www.la-croix.com › Economie › Economie & entreprises »

  4. AvatarBaribal

    @ Pikachu

    Achtung, herr Pikachu ! Das ist komplotizm. Cé pas pien tire zela ! Fou zallé afoir tes kolossal problemen. Verboten tire zela ! Ach, betit cokin.

    1. pikachupikachu

      @Baribal (ou devrais-je dire « Monsieur Muller » ?)

      Au moyen-âge, pendant l’épidémie de peste, il n’y avait qu’un seul remède : la noix de muscade. Sérieusement.

      Alors vous qui avez l’intonation rocailleuse des teutons, savez-vous comment on dit noix de muscade en allemand ?
      Nein ???
      Muskat Noss ! Muskat Noss Herr Muller !!!
      https://www.youtube.com/watch?v=q03L0hH6jLM

      1. AvatarBaribal

        @ Pikachu

        EKZELLENTE HERR PIKACHU !

        Merci pour ce clin d’oeil savoureux. Une telle scène serait impossible à filmer aujourd’hui.

      2. AvatarBaribal

        @ Pikachu

        En parlant d’humour anti-teuton, dans un de mes livres consacrés à l’histoire militaire, il y a la photo de deux canons français en batterie, pendant la 1ère GM; l’un portait sur son fût le mot « Kolossal » et l’autre « Kultur ». Ché pokou ri !

        1. pikachupikachu

          Oui,effectivement le canon « Kultur » c’est très drôle.
          Si « la guerre est la continuation de la politique par d’autres moyens », on va ici plus loin : le canon est la continuation de l’art poétique par d’autres moyens.

          J’ai un ami qui disait un truc assez semblable, il disait que mettre une grenade dans une voiture de terroristes « potentiels » était un acte d’amour désintéressé.

        2. pikachupikachu

          @Baribal

          en faisant une recherche sur « Kolossal Kultur », ce slogan fut très présent à l’époque, il y a apparemment une série de cartes postales qui sous le titre « Kolossal Kultur » présentent les exactions ou la sauvagerie allemande.
          D’autre part, il semble bien qu’il y ait un jeu de mot sous-jacent.
          Des illustrations parlent du « Pays du KK » en énumérant les KK en question, dont Kolossal Kultur.

          1. AvatarBaribal

            @ Herr Pikachu

            Merci pour ces références historiques et humoristiques. J’aime bcp le « Pays du KK » que je ne connaissais pas.

            La carte postale doit représenter la cathédrale d’Amiens, en partie détruite par un incendie, suite à des bombardements allemands, en juillet 1918.

  5. AvatarJoël

    13/01 : Buzyn limite la vente de chloroquine.
    https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000041400024&categorieLien=id

    L’information cruciale, c’est que cet arrêté est basé sur un avis rendu mi-novembre :
    « Vu l’avis du directeur général de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail en date du 12 novembre 2019 »
    (dans l’en tête de l’arrêté).

    C’est donc que quelque chose se tramait déjà bien avant le début de l’épidémie et que Buzyn était parfaitement au courant du « programme » Gilead.

    1. pikachupikachu

      Deux faits étaient connus avant cette pandémie :

      1/, alors qu’en 2002-2003, on a eu une première pandémie de coronavirus, le SARS (Severe Acute Respiratory Syndrome), on sait déjà en 2005, que la chloroquine en est un remède.
      Exemples : « Chloroquine is a potent inhibitor of SARS coronavirus infection and spread » article publié en 2005 ( https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1232869/ )
      ou encore cet article de 2004 « In vitro inhibition of severe acute respiratory syndrome coronavirus by chloroquine. » ( https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15351731 )

      2/ Gilead s’est lancé dans la recherche sur le coronavirus et en 2017, son médicament le Remdesivir est déjà cité comme soignant le coronavirus. A l’époque, on y fait référence sous l’appellation « GS-5734 », mais c’est la même chose : le Remdesivir est le GS-5734.
      Donc voici un article datant de 2017, c’est un article de recherche médicale, et il établit bien que le Remdesivir est un traitement approprié pour les coronavirus :
      « Broad-spectrum antiviral GS-5734 inhibits both epidemic and zoonotic coronaviruses » ( https://stm.sciencemag.org/content/9/396/eaal3653 ).

      Donc pas de complotisme, on savait déjà alors que l’hypothèse du pandémie au coronavirus dévastatrice était plausible (cf. le bouquin d’Adler, le rapport de la CIA, ou la conférence TedX de Bill Gates). On avait déjà la connaissance de l’action thérapeutique de la chloroquine, et en 2017, le Remdésivir fait à son tour son apparition parmi les candidats au rémède des coronavirus.

    2. frejusienfrejusien

      Ce qui prouve bien qu’ils savent nous cacher pas mal de magouilles, et là, vu que c’est la santé et la vie de milliers d’humains par le monde, leur responsabilité est énorme,

      quand va-t-on enfin les juger pour apprendre le début et le dessous de cette monstrueuse histoire ???

Comments are closed.