La protection de la nature passera par la science, la recherche, l’innovation… pas par Greta et les écolos

 

Ne laissons pas  la  nature aux  écolos (3) : l’exemple d’une bonne nouvelle avec une entreprise française. Volet 1, volet 2

 

En d’autres termes, remercions ceux qui trouvent des solutions concrètes aux problèmes en utilisant leur cerveau.

Et cessons d’applaudir béatement les incantations quasi-religieuses de Greta et consorts.

 

Et si l’  « urgence écologique » consistait à se réapproprier l’idée de la nature ?

(encres de Xavier Coste, l’Enfant et la rivière)

 

L’écologie était une science, c’est devenu une revendication politique de gauche

Parler de nature et non plus d’écologie, c’est changer de paradigme, imposer sa marque idéologique. C’est évoquer avec simplicité et force le rapport que l’Homme doit entretenir avec son cadre naturel, dont il est le premier garant et bénéficiaire.

C’est sensibiliser à cette question tous ceux qui sont devenus réfractaires à la simple idée d’écologie, non par manque de conviction, mais par indigestion de niaiseries écolos-bobos qui consistent par exemple à rebaptiser des pratiques ancestrales pour les rendre à la mode tout en prétendant les avoir inventées.

Grégory Roose

Lire la suite de l’article sur Valeurs actuelles…

 

 

 

La start-up clermontoise Carbios a développé une enzyme révolutionnaire permettant de recycler, encore et encore, l’un des plastiques les plus utilisés dans le monde.

 

En résumé : 

Dans une étude publiée dans la revue Nature, les chercheurs expliquent avoir utilisé l’enzyme optimisée pour décomposer une tonne de déchets de bouteilles en plastique en 10 heures seulement.

Matière qu’ils ont ensuite utilisée pour fabriquer de nouvelles bouteilles en plastique.

L’un des plastiques les plus utilisés au monde est le polytéréphtalate d’éthylène, plus communément appelé PET. Une matière notamment retrouvée dans les bouteilles d’eau, de shampoings ou de produits d’entretien, entre autres. De manière plus générale, le PET représente aujourd’hui plus de la moitié du total des déchets plastiques produits en France.

La question du recyclage de ces matières, qui représentent un véritable risque pour la faune (marine et terrestre), est essentielle.

En effet, les technologies de recyclage existantes ne permettent aujourd’hui de récupérer qu’une partie de la matière. En conséquence, le plastique recyclé n’a plus le même niveau de pureté que le PET originel. C’est pourquoi, par exemple, il ne peut donc plus être mis au contact d’aliments. En outre, ces procédés ne peuvent être reproduits qu’un nombre limité de fois (pas plus de six fois en général). Les déchets sont ensuite incinérés.

Pour beaucoup, ces limites expliquent en partie pourquoi si peu de déchets plastiques sont aujourd’hui recyclés. Seul 10% du PET mis en circulation sur le marché est effectivement concerné par le recyclage. Mais la situation pourrait bientôt évoluer.

Une start-up française, Carbios, vient en effet de trouver un moyen de recycler le PET “à l’infini”.

Du plastique “comme neuf”

Cette innovation est basée sur une enzyme découverte à l’origine en 2012 dans un tas de feuilles de compost. Cette enzyme, grossièrement, les scientifiques l’ont ensuite modifiée en laboratoire avec l’aide de l’Insa Toulouse, l’Inrae et le CNRS, dans le but d’améliorer sa capacité à décomposer le plastique.

Grâce à ces manipulations, la nouvelle molécule peut aujourd’hui résoudre l’un des principaux problèmes rencontrés dans le processus de recyclage du PET, à savoir séparer les deux résines qui le composent.

« Il faut s’imaginer le PET comme un collier de perles, une perle étant d’une résine, la suivante de l’autre, Une perle rouge, une perle bleue, une perle rouge, une perle bleue, et ainsi de suite », explique Sophie Duquesne, chercheuse INRAE au Toulouse Biotechnology Institute. « Ici, la nouvelle enzyme vient couper le lien entre chacune, afin que l’on puisse purifier chaque perle, et ensuite les réassocier ».

À la fin du processus, on récupère alors un produit « qui a très exactement les mêmes propriétés que le PET produit par l’industrie pétrochimique », ajoute Alain Marty, le directeur scientifique de Carbios. Une matière finale qui, de ce fait, peut de nouveau être utilisée pour l’emballage alimentaire.

D’autres géants de l’agro-alimentaire comme Pepsi, L’Oréal, Orangina-Schweppes et Nestlé sont également très intéressés par ce nouveau procédé.

Grâce à ces soutiens, la start-up estime pouvoir viser une capacité de recyclage à l’échelle industrielle dans quelques années seulement. Un démonstrateur capable de recycler 2 000 tonnes de PET, actuellement en construction dans la banlieue de Lyon, devrait pouvoir être opérationnel dès 2021. D’ici 2023, la start-up se voit ensuite construire une énorme usine européenne d’une capacité de 100 000 tonnes par an, et une dizaine d’autres dans le monde avant 2030.

Source et d’après Science post du 15 avril 2020.

 202 total views,  1 views today

image_pdf

6 Commentaires

  1. Non , parce que les écolos veulent mettre à terre le nucléaire par idéologie !
    Mais c’est qui ce malheureux Mourou? Lui????? mais Greta Greta, Greta est formidable! Vous n’êtes pas d’accord avec moi ? Pour quoi donc?

  2. Oui à 100%…
    et les volets bleu lavande de maisons en pleine Brie (à l’origine, couleur bois), les fresques street art en ville…

  3. Il y a beaucoup à dire :
    une de mes obsessions est l’invasion de la laideur dans l’espace urbain et rural : au nom de l’écologie, les styles architecturaux futuristes, écolo, bobo-individualistes sont des horreurs. Maisons difformes, absence de toit, métal, verre, revêtements insolites…etc.
    Bien souvent, il y a ressemblance avec des styles architecturaux de contrées beaucoup plus au sud (sans toiture à la française).
    Les nouveaux ruraux (rurbain !) écolo-convertis, niais, se croyant de bons citoyens modèles du futur par rapport aux méchants générateurs de CO2 qu’étaient leurs ancêtres, sont souvent les portes flambeaux de cette invasion.
    De notre passé faisons table rase, tout semble emprunt des pires heures les plus sombres de l’histoire de notre pays, même les porches en pierre de taille, les ardoises, les beaux portails en bois de chênes, etc…

  4. Je voudrais bien savoir quelle est cette « Start-Up » dont les mérites sont vantés sur l’ensemble des radios.. Et pourquoi à Lyon, et pas à Bordeaux, Marseille, Toulouse, Clermont-Ferrand, Nantes ou Rennes , voire Paris ou Lille?
    Et c’est QUOI cette énorme usine « européenne » à construire hors délais politiques??

  5. Oui ! Oui ! On a tout ce qu’il nous faut « à la maison » pour assainir notre environnement et refaire une beauté à notre planète. Oui ! Mais, si ça intéresse le peuple les grands de ce monde, eux, les mêmes qui crient à tout va « démocratie » et « sauvons la planète ! » pas tellement ou font semblant de s’en préoccuper ayant des solutions type : « je pollue ; je re-pollue en dépolluant et… à la fin des compte : « je m’enrichis » !

    et pourtant nous avons même la solution en ce qui concerne le nucléaire et l’élimination des déchets radio-actifs :

    1°).- Ces prix Nobel de physique 2018 Français, des chances non seulement pour la France, mais pour le monde et surtout l’Humanité et la planète.
    :::: https://resistancerepublicaine.com/2018/10/15/pogba-au-pinacle-gerard-mourou-au-pilon/
    Et qu’est-ce qui leur vaut ce qui autrefois était un insigne honneur ?
    Ni plus, ni moins que d’avoir trouvé la solution la plus écologique qui soit de préserver la planète en réduisant considérablement le temps de destruction TOTALE des déchets nucléaires. En effet ils sont parvenus à réduire ce temps de 1 millions d’années à 30 minutes ??!!!

    2°).- Grâce à Gérard Mourou les déchets nucléaires disparaissent en 30 minutes mais tout le monde s’en fout
    :::: https://resistancerepublicaine.com/2018/10/13/grace-a-gerard-mourou-les-dechets-nucleaires-disparaissent-en-30-minutes-mais-tout-le-monde-sen-fout/
    Cette année, le prix Nobel de physique a été attribué conjointement à 3 scientifiques. L’ un d’eux est un physicien Français, Gérard Mourou. Un autre de ces 3 est une Canadienne,…

    Alors que de la très mauvaise volonté au service des intérêts de certains et en attendant ils polluent le mougeon et le pèlent.

Les commentaires sont fermés.