Réponse différée à l’article sur la Maif : le divorce d’avec son  assurance est un plat qui se mange froid.


Réponse différée à l’article sur la Maif : le divorce d’avec son  assurance est un plat qui se mange froid.

.

La différence entre un oiseau et une assurance ? L’oiseau, lui, s’arrête de temps en temps de voler.

 

Le présent texte est écrit en écho (bienveillant !) à un article de Christine Tasin de décembre 2019 :

Je boycotte la Maïf qui boycotte CNews !

Au moment de  cet article éclairant et engagé de Christine de décembre 2019 (merci !), sociétaire moi-même, j’avais résolu de quitter la Maif, écoeuré par cette prise de position politique inadmissible (anti-Zemmour).

Mais j’avais une  déclaration de sinistre en cours et la date de résiliation était passée.

Petit témoignage personnel (Jules Ferry) :

Avril 2020. Alors que la Maif annonce ces jours-ci à cor et à cri qu’elle «redistribue» de l’argent car la période actuelle de confinement comporte moins de sinistres…je reçois après plusieurs mois d’attente, un refus d’indemnisation de sinistre (fissures de sécheresse)  !

Le raccourci dans ma tête est rapide : au lieu de redistribuer de l’argent, l’assureur devrait plutôt commencer par indemniser les sinistres…

Fissures de sécheresse sur la maison.

Des clients d’autres compagnies ont dû connaître la même mésaventure.

Je la résume ici, elle servira peut-être à des lecteurs de RR confrontés à la même situation un jour.

2019. Le sinistre concerne une résidence secondaire dans l’Ile d’Oléron. En début d’année dernière, nous constatons la formation de petites fissures sur le mur de la façade.

Nous apprenons en novembre dernier qu’un arrêté sècheresse s’appliquant à notre commune vient de sortir.

Il faut faire très vite : nous n’avons que 10   jours chrono pour faire une déclaration en mentionnant les éléments.

Un expert est nommé, que je reçois en janvier. Il me dit qu’effectivement, les fissures murales en escalier sont typiques des mouvements de terrain dus à la sécheresse et que toute l’île est en risque fort. Il enchaîne d’ailleurs les visites toute la journée (avec des cas bien plus dramatiques que le mien, où les gens passent la main dans des fentes). Il fait un tour extérieur et intérieur, prend des  photos. Puis il me demande de confirmer quand j’ai constaté les fissures. Je lui réponds  « au début de l’année 2019 »en précisant que la situation  évolue : les fissures se multiplient et s’aggravent. Grosse erreur ! Attention aux dates dans la déclaration !

L’arrêté concerne la sécheresse de 2018. Il fallait répondre que je m’en étais rendu compte en 2018. Début 2019, cela ne compte pas et mon dossier est recalé me dit-il, précisant qu’il est assermenté et que je ne peux plus donner une version contraire et même s’il admet verbalement que les dégâts de sécheresse peuvent mettre du temps à être visibles.

Avril 2020. Je viens de recevoir par email une sèche notification de  l’assurance m’avisant du classement définitif.

Le divorce d’avec une assurance est un plat qui se mange froid.

Mais j’ai maintenant les mains libres

N’ayant guère d’illusion sur les compagnies d’assurance en général, j’opterai dans l’avenir pour un courtier.

La Maif est une grosse machine impersonnelle où nous ne sommes que des numéros. Elle se permet en plus de prendre des positions politiques à l’opposé des miennes.

J’aurai au moins la satisfaction de savoir à qui va une partie de mon argent-une petite fortune chaque année à mon petit niveau, tout cumulé, véhicules etc…

Un argument de plus pour quitter le radeau de la Maif : Benoit Hamon  est un copain !

De nombreux sociétaires de cette assurance sont des gens estimables et fréquentables. Mais nous en avons trouvé un célèbre qui confirme les réserves précédentes…

Le «professeur» Benoit Hamon est un sociétaire de la Maif qui en dit, lui,  beaucoup de bien !

Il partage ses valeurs et on va lui redonner de l’argent !

L’argent, il aime ça !

Benoit Hamon, professeur associé à Paris 8 : 1400 euros par mois pour une journée de cours

C’est ce qu’on a appelé l’ «affaire Hamon ».

Le passage de Benoit Hamon à l’université Paris 8 en tant que professeur associé avait fait réagir.

Les conditions d’attribution avaient fait  débat (les bonnes idées pour ce bon poste ?), ce poste lui a quoi qu’il en soit permis de gagner plus de 1400 euros net pour l’équivalent d’une journée de cours chaque mois.

Avec une simple licence d’histoire, toute brillante soit-elle, l’intéressé était un peu loin des critères requis, et n’aurait même pas dû être maître de conférences associé.

L’affaire a été enterrée.

Exposé complet ici :

https://www.journaldeleconomie.fr/Benoit-Hamon-professeur-associe-a-Paris-8-1400-euros-par-mois-pour-une-journee-de-cours_a4546.html

Benoit Hamon a dit  aussi beaucoup de bien des kebabs.

Pensons à lui …

On espère pour lui que la vente à emporter fonctionne pas trop loin de chez lui en cette période difficile et qu’il a eu une remise à vie pour avoir vanté publiquement cette fine cuisine ! Heureusement, les toilettes, elles, ne sont pas loin pendant le confinement.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jules Ferry

n’est pas prêt à renoncer à son mode de vie occidental. En un mot ou avec un dessin, Jules Ferry dit NON à ceux qui veulent reléguer les femmes au foyer, couvrir leur tête, rallonger leurs jupes, jeter les homosexuels du haut des tours, interdire l’alcool, limiter la liberté d’expression, bannir les caricatures religieuses, censurer les livres, codifier la tolérance…


7 thoughts on “Réponse différée à l’article sur la Maif : le divorce d’avec son  assurance est un plat qui se mange froid.

  1. Avatarcachou

    La MAIF a des dirigeants très à gauche.
    Personnellement, je ne peux pas la quitter car je n’y suis plus depuis 15 ans. Mais je l’avais avant comme assurance pour certaines choses.
    Comme toi, un jour la MAIF a refusé de m’indemniser DE 300 EUROS très injustement. Je voulais leur faire un procès. Mais bon, j’y ai renoncé.
    Cette affaire date de 15 ans. Je vois que depuis ils n’ont pas changé et sont maintenant un relais politique des abrutis imbéciles dégénérés d’islamo-gauchistes puants.
    Conseil à tous : fuyez la MAIF et faites savoir leurs façons de procéder indigne d’une assurance.

  2. AvatarFLORIUS

    Des le positionnement de la MAIF concernant ses PUBS sur C NEWS, j’ai retiré mes assurances (voitures, habitat, RC) et suis passé à ma banque que je ne citerai pas !!!! Renseignez -vous en comparant les tarifs .

  3. Avatarcachou

    La MAIF a également laissé tomber Valeurs Actuelles car ils ne veulent pas être dans une revue qui ose aller contre leurs idées islamo-gauchistes.
    Comme une quinzaine d’autres entreprises.

  4. frejusienfrejusien

    La MAIF est l’assurance la plus arnaqueuse qui soit, mon père, ma sœur, des amis,
    tous ceux_là ont eu de grosses déceptions pour des remboursements jamais effectués, la maif trouve toujours une pirouette pour ne pas payer, et on peut dire que l’imagination ne manque pas et la mauvaise foi non plus

  5. ConanConan

    J’étais passé les voir pour l’établissement d’un devis pour ma multirisques habitation.
    Je m’apprêtais à sortir du bureau de la collaboratrice avec mon devis quand j’aperçu un écriteau mentionnant : « La Maif, l’assureur militant ».
    J’ai donc rendu mon devis à cette personne en lui expliquant que je n’appréciais pas ce genre de slogan de la part d’un assureur et que j’irai voir par ailleurs…
    @ Jules Ferry/Bonjour : si la réfection des fissures relevait de la garantie « Catastrophes Naturelles », l’assureur n’intervient qu’en tant qu’interface/gestionnaire par rapport à un fond d’indemnisation para-étatique. Par suite, même avec un courtier, la date de survenance par rapport à celle de l’arrêté préfectoral aurait posé problème.

  6. AvatarDorylée

    La gaalette saucisse ? Beurk ! Le kig ah farz ? re beurk ! Hamon préfère un bon kebab. Assaisonné à l’urine de dromadaire ???

Comments are closed.