La France et la Belgique n’ont pas de chance : elles ont DES chances


La France et la Belgique n’ont pas de chance : elles ont DES chances

.

C’était le 7 avril …

«  Emmanuel Macron a tenu à remercier les habitants de Seine-Saint-Denis de très bien respecter le confinement imposé par le gouvernement depuis le 17 mars. « 

Inutile de citer des références : tous les journaux ont repris ses propos de façon louangeuse :

Gloire au 9-3, les chances de la France sont là !

En Belgique aussi, l’immigration est une chance ……

________

Benoît Rayski :

Émeutes à Bruxelles : l’immigration est une chance pour la Belgique…

Nous pensions être les seuls à avoir ce privilège.
Les Belges font aussi bien, et parfois mieux.

La scène se déroule à Anderlecht, un « quartier populaire » (c’est en tout cas comme ça qu’on dit chez nous) de Bruxelles.
Là-bas, le confinement est encore plus strict qu’en France.
Un jeune (belge, on suppose) roule en scooter à grande vitesse. Une voiture de police le prend en chasse pour le verbaliser. Le jeune homme continue à fuir. Une autre voiture de police arrive.
Il la percute et meurt sur le coup. 

Aussitôt éclatent sur les réseaux sociaux des appels à la vengeance.

Des jeunes (belges, suppose-t-on toujours) arrivent en nombre sur les lieux.
Une voiture de police est saccagée et brûlée. Des policiers sont frappés.

Le Figaro, qui rapporte cette histoire, titre : « Scènes d’émeutes à Bruxelles ». 

Eh bien non : ce sont des scènes tout à fait banales et ordinaires.A Bobigny, Trappes ou au Mirail, on a les mêmes. 

Un scénario identique écrit par une main invisible. Voitures de police brûlées, policiers attaqués… Comme si la pellicule bégayait et repassait sans cesse des images déjà vues des dizaines de fois.

La Belgique est notre voisine. Parle la même langue que nous, en Wallonie en tout cas.

Nous avons beaucoup de choses en commun. Et, entre autres, les images répétitives que nous voyons dans certains de nos « quartiers populaires ».

Que se passe-t-il pour que chez les Belges et chez nous, on soit amenés à visionner le même film ?
Et surtout, que se passe-t-il dans les têtes de ceux de Bruxelles et de Bobigny ? 

Comme la Belgique et la France sont dans l’Europe, on pourrait parler – si nous avions le cœur à en rire – de solidarité européenne. Il est vrai que les frontières n’existent plus.

Il s’agit de bien autre chose : prendre fait et cause pour un contrevenant ou un délinquant est une spécificité qui n’appartient qu’à certains. 

Et le seul mot qui nous vient à l’esprit est « solidarité tribale ». Une communion fraternelle : la Belgique et la France ne font qu’un.

https://www.atlantico.fr/decryptage/3588776/emeutes-a-bruxelles–l-immigration-est-une-chance-pour-la-belgique–benoit-rayski-  

______________

La France et la Belgique n’ont pas de chance : elles ont DES chances. Malheureusement.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




7 thoughts on “La France et la Belgique n’ont pas de chance : elles ont DES chances

  1. AvatarCeltillos

    sans avoir nous aussi recours a la violence et a la brutalité, la férocité contre ces « chances » rien ne changera, ces sous merdes ne comprennent et ne craignent que la force et la brutalité, donc a nous de les utiliser contre eux et cela sans modération, voir avec exagération!

  2. AvatarChristian Jour

    Il faudra pourtant un jour se débarrasser de toute cette racaille, on ne pourra pas faire autrement que de tirer à balles réelle.

  3. AvatarMonique

    À une différence prêts ,c ´est que la police gère un peu mieux ce genre de situation .En France si cet événement s ´était passé ( bien que la France ait aussi connue exactement ce même fait divers ) les voitures contunuraient encore de brûler .Nous avons pas encore les voitures qui brûlent chaque jours ,les agressions des policiers et des pompiers dans des guet- apens ou des attentats quasiment chaque mois .Pendant l ´émeute des jeunes maghrébins ont subtilisés une arme prise dans une voiture d ´un policier qui avait dû fuir pour éviter le lynchage des pieux musulmans .L ´arme n ´ a toujours pas été retrouvée .Ce jeune aurait obtempéré,il ne serait pas mort .Pourquoi fuir? Routine abituelle victimitaire des proches ,il était doux ,serviable, ect…c ´est encore de la faute de la police évidamment .

  4. AvatarGloup la grenouille

    Depuis plus de trente ans, dans des pays tels que la France, la Belgique, l’Italie, l’Allemagne, la Grande-Bretagne etc. , les courbes de la violence, de la délinquance et des crimes sont exactement parallèles à celle de l’immigration-invasion-submersion-islamisation. Ce n’est sûrement pas un hasard.

  5. AvatarFlupke

    Une remarque : la police belge est de loin moins sévère en Belgique en cas de non respect du confinement, hors de Bruxelles en tout cas. Peu de contrôles, et surtout pas de verbalisations excessives et scandaleuses comme en France. Pas non plus cette ridicule autoattestation de sortie !!

Comments are closed.