Incroyable : pour Nunez, confiner les racailles des quartiers « n’est pas une priorité » !


Incroyable : pour Nunez, confiner les racailles des quartiers « n’est pas une priorité » !

Illustration : Laurent Nunez, très bienveillant envers les racailles habituelles du Frankistan

.

« Ce n’est pas une priorité que de faire respecter dans certains quartiers les fermetures de commerces et de faire cesser les rassemblements ». 

Ou plutôt : « Confiner les racailles des quartiers n’est pas notre priorité : mieux vaut taper sur ces cons de Français de souche ! »

C’est, en gros, le récent et surréaliste message de Laurent Nunez, le secrétaire d’Etat au Ministère de l’Intérieur, sans doute pour rassurer la diversité remuante chérie par le gouvernement Macron.

Les Français respectueux de la loi mais verbalisés (135€ et plus, voire menacés de prison par Belloubet) pour avoir promené 15 minutes de trop leur chien ou effectué trop loin un jogging ou des courses seront heureux de l’apprendre…

Mais cela n’étonnera personne : entre les Gaulois et la racaille en roue libre (ou libérée de prison par Belloubet), on connaissait déjà les préférences de notre président de la République.

.

.

Faire respecter le confinement dans les banlieues, “pas une priorité” pour le gouvernement

Alors qu’il vient d’alourdir les sanctions contre ceux qui ne respectent pas le confinement de manière répétée, le gouvernement décide de se montrer plus conciliant avec les contrevenants des banlieues. Un deux poids deux mesures qui indigne les forces de l’ordre.

« C’est n’importe quoi », « Les bras m’en tombent »… A l’annonce des propos de Laurent Nuñez, révélés par le Canard Enchaîné, policiers sur le terrain et responsables syndicaux étaient effarés.

« Ce n’est pas une priorité que de faire respecter dans certains quartiers les fermetures de commerces et de faire cesser les rassemblements ». 

La phrase, qui scandalise de manière univoque les forces de l’ordre et leurs représentants, est signée par le Secrétaire d’État au Ministre de l’Intérieur.

Dans une visioconférence reliant Beauvau aux préfets des zones de défense, Laurent Nuñez exprimait ce 18 mars son inquiétude de voir les cités, au bord de l’implosion, s’embraser si le confinement y était appliqué de manière (trop) stricte.

Les préfets concernés ne semblent pas s’émouvoir d’une telle directive, alors que dans le même temps, la Garde des Sceaux, Nicole Belloubet, proposait un alourdissement des peines contre les réfractaires au confinement.

Pascal Mailhos, préfet de la zone Sud-Est, approuve. Michel Lalande, en charge de la zone Nord, va lui plus loin. Pour cet ancien collaborateur du ministre de l’Intérieur socialiste, Bernard Cazeneuve, le non-respect des consignes de fermeture de commerces, la nuit, en banlieue, aurait même des vertus inespérées : « Ils (les commerces, ndlr) exercent une forme de médiation sociale ».

.

« Des zones de non-droit sanitaires »

« Des déclarations incroyables » pour Rocco Contento, du syndicat Unité SGP police à Paris [qui] a du mal à contenir sa colère résurgente.

« On est en guerre, c’est le Président qui l’a dit ! Aucune entorse ne doit être faite dans ce combat avec des zones de non droit sanitaires ! C’est là que les collègues ont le plus grand mal à faire respecter le confinement.

Mais si on dit ça, on est tout de suite raciste.

Pourtant, c’est un état de fait… ».

S’ils ont en effet les plus grandes difficultés à imposer la loi dans ces territoires perdus de la République, c’est aussi là qu’ils sont le plus exposés au danger du virus, comme des délinquants.

Le 24 mars, une policière était gravement blessée à la tête par une pierre, dans la cité de la Roseraie, à Beauvais (Oise). Rocco Contento le confirme : « Les collègues se font littéralement agresser lors des contrôles. Un policier à même été mordu à Clichy-sous-Bois ». En attestent les – trop – nombreuses vidéos de violences circulant ces derniers jours sur les réseaux sociaux, comme celle-ci, où une patrouille véhiculée est prise à partie par une bande de racailles, aux cris de « Nique ta mère ! »…

Justice à géométrie variable

En première ligne face au virus, dans leur mission de contrôle du confinement, avec des effectifs réduits, les policiers sont plus que jamais inquiets.

Faute de stocks suffisants, seuls les personnels directement au contact de la population, qui doivent consulter les attestations, sont équipés de masques. Les Yvelines, tout comme l’Ile de France, sont aujourd’hui les principaux foyers de contamination au coronavirus dans l’Hexagone.

Ce sont aussi ceux où les policiers sont le plus exposés, de part leur manque de moyens et de suivi des autorités, qui préfèrent relâcher la bride des populations, donc de la maladie.

En début de semaine, le Parlement s’accordait sur un alourdissement des peines drastique, pour ceux pris de multiples fois en flagrant délit de non-confinement. Jugées trop sévères par l’opposition, notamment LFI et même LR, les préconisations de Nicole Belloubet ont été revues à la baisse.

Résultat : une amende de 135 euros, 1500 en cas de récidive dans les 15 jours, sera appliquée. Dans le cas de « quatre violations dans les trente jours », le délit sera majoré à 3700 euros, doublé de six mois de prison au maximum.

Tandis que la majorité des Français s’expose à de lourdes peines, une minorité d’autres, peuvent continuer, en toute impunité, à mettre en danger immédiat les forces de l’ordre chargées de les protéger, ainsi que le reste de la population.

https://www.valeursactuelles.com/clubvaleurs/societe/faire-respecter-le-confinement-dans-les-banlieues-pas-une-priorite-pour-le-gouvernement-117458

.

Les petits chéris d’Emmanuel accepteront-ils le confinement ? Présenteront-ils leur « attestation » à dealer, voler, agresser ?

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




26 thoughts on “Incroyable : pour Nunez, confiner les racailles des quartiers « n’est pas une priorité » !

  1. gammagamma

    Lois martiale dans ces zones dites de non droit Le premier qui ouvre sa gueule tir sans sommation. Quel gouvernement de m.. Comme ceux qui l’on précédé.

    Reply
    1. AvatarMountain

      Et bien ils n’ont qu’à faire la grève des pv et refuser de verbaliser les fds ,je ne vois pas pourquoi le fds lambda serait sanctionné et pas les wech wech ,nous aussi on en a marre d’être confinés, nous aussi on pète un câble d’être à la maison 24h sur 24h.ces salopards de politiques veulent encore ramasser du fric évidemment puisque les radars ne doivent pas flasher grand-chose en ce moment ,ils me dégoûtent tous ces pourris.

      Reply
  2. AvatarCayssials

    Pour taper et blesser les Français là tu es d’accord
    NUNEZ est une ordure
    Lui et ses sbires LREM paieront très cher leur traîtrise
    Après cet épisode tragique il y aura des règlements de compte
    Ils seront jugés pour crimes contre leur propre peuple.

    Reply
  3. Avatarcorleone

    Avec ce gouvernement de merde il ne faut pas s’étonner de sa politique et de l’avis de ses composantes ; tous des nuls qui le jour venu devront rendre des comptes et le compte à rebours a commencé.

    Reply
  4. AvatarGloup la grenouille

    Le fait que les voyous des zones de non-droit échappent au confinement offre un avantage : ils vont se contaminer mutuellement et beaucoup crèveront.
    Bon débarras.

    Reply
    1. AvatarHellen

      @Gloup la grenouille
      J’y ai pensé… mais si eux finissent par être contaminés … nous ne sommes pas sortis nous-mêmes dans ce cas-là du confinement… Car ce gouvernement « de riens » ne les mettront pas en confinement, mais ils nous laisseront, « nous » en confinement…!!!!

      Reply
  5. Avatarxav

    Alors si je me prend un PV pour non respect du confinement je fait comme eux dans leurs habitudes je porte plainte pour discrimination ! C’est bien de la discrimination Mr Nunez .

    Reply
  6. Charles Martel 02Charles Martel 02

    Comme toujours, impunité totale pour la racaille islamique qui se fout de la loi et amendes sévères pour les Français qui s’éloignent de plus de 1 km de chez eux. La préférence de l’étranger c’est le crédo de Macron!!

    Reply
    1. AvatarVent d'Est, Vent d'Ouest

      @ Charles Martel 02
      En ce moment je regarde quotidiennement bfm tv car ils donnent des infos sue l’on ne trouve nulle part ailleurs, du moins à ma connaissance.

      Aussi à la question de savoir si l »on peut aller faire des courses à un supermarché situé à 15 km de chez soi parce que moins cher et mieux fourni en marchandises, plutôt qu’au magasin situé bien plus proche, la réponse est affirmative.

      Je ne pense pas qu’à ce niveau que cela soit un fakenews.

      Je conclus donc que le 1 km imposé concerne la promenade de santé, ce qui ne change rien concernant la racaille !

      Reply
  7. Avatar@D.P.

    Le confinement doit être respecté partout, sinon il ne sert pas à grand-chose. Dans ce cas il faudra tenir la quarantaine pendant plus longtemps. Donc, nous aurons les dégâts économiques considérables et l’effet minimal sur l’épidémie en France.

    Reply
  8. AvatarPUGNACITE

    Pour nous Français de souche et de cœur, et en ces circonstances spécifiques, les zones de non droit doivent être éradiquées pour décence minimale

    Reply
  9. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    INCROYABLE ! Juqu’où irons-nous ? Mais qu’est onc devenue la France ?
    La honte en plus, comment le roquet va-t-il ensuite montrer les crocs à l’étranger au motif que la France « est un grand pays donneur de leçons ? »

    – » Les masques de protection FFP2 en possession de certains services de police doivent être mis à disposition de l’ARS. Le point dans l’Hérault.

    C’est une requête qui ne se refuse pas. Ce mercredi 25 mars, en pleine de crise du coronavirus, le ministère de l’intérieur a demandé à certains services de police de rendre leurs stocks de masques FFP2. Les équipements de protection doivent être transmis aux services hospitaliers, via les ARS, Agences régionales de santé. […] »-
    :::: http://www.fdesouche.com/1354689-montpellier-les-services-de-police-pries-de-rendre-leurs-masques

    Reply
  10. Avatarpier

    Au Maroc, pas d’amende pour non respect du confinement, juste la main dans la gueule. par 1 flic
    chercher la vidéo

    Reply
  11. ConanConan

    Etant donné qu’il est hors de question de faire la guerre avec les ennemis de notre pays, lequel serait pourtant en guerre selon notre chérubin, il existe une autre solution extrêmement simple :
    Puisque la mode est aux drones : filmer, photographier ces rassemblements d’abrutis tout en leur envoyant un message par le mégaphone du drone précisant que toutes les personnes rompant le confinement et dont le visage a été enregistré au moyen du système embarqué de reconnaissance faciale seront interdites d’accueil aux services des urgences qui seront dotés du système de tri vérificateur avant l’admission.
    En plus de l’avertissement vocal, il y aura lieu de prévoir des flashs d’info dans les télés et radio + un large collage d’affiches dans tous ces quartiers de m…. !
    Si rien n’est fait, la pandémie durera des années en France et ce sont ces racailles qui seront soignées en priorité !!…
    Merci maqueron !

    Reply
  12. AvatarDorylée

    Tout se tient ! Ils ont envisagé d’inclure les bénéfices du trafic de drogues dans le PIB et en cette période de cessation d’activité nationale, si le commerce des fines herbes, champignons rigolos et autres poudres divertissantes peut booster un peu l’activité commerciale française, ne brimons pas les travailleurs… Nuñez.. C’est de l’espagnol, non ? Ça veut dire « pauvre tache  » ?

    Reply
  13. AvatarSniper83

    En même temps si le connardvirus fait le ménage dans les cités à racailles quel bonheur, ça ramènera un peu de tranquilité dans ces « territoires perdus » de la ripoublique !!!

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *