La mortalité dans les Ehpad, délibérément sous-estimée, pourrait dépasser 100 000 décès


La mortalité dans les Ehpad, délibérément sous-estimée, pourrait dépasser 100 000 décès

Photo : Loïc Venance (AFP)

.

On nous parle de « crise de la démocratie » et, en même temps, quand on en pointe les dysfonctionnements, Macron et sa clique  crient au complotisme.

D’ailleurs, malheur à ceux critiquant le président, ce nouveau « Clemenceau dans les tranchées » (sans masque) et son « union nationale » : vous serez accusés de vouloir « fracturer le pays », comme sous-entendu hier dans son discours inutile et théâtral.

 

.

Sur Alerte Info de BFMTV, on pouvait lire qu’il y avait 25 233 cas confirmés en France (+2933 en 24h). Ailleurs, on dénombrait 1102 décès au 25 mars 2020… quand l’Italie en comptait 5476 et l’Espagne près de 4000 !

A l’ère de la désinformation et en l’absence de dépistage systématique, serait-il complotiste de douter de ces chiffres ?

Car, en France, seuls les patients testés positifs au Covid-19 et décédés à l’hôpital sont comptabilisés !

Les décès survenus dans les 7 000 Ehpad et maisons de retraite (800 000 personnes âgées) ne rentrent pas dans les statistiques, « pas plus que les victimes du Covid-19 mortes à leur domicile ».

Certains, comme le média-toubib Michel Cymes, préconise d’« arrêter avec les chiffres de mortalité » (forcément anxiogènes pour la population française) tandis que d’autres annoncent un bilan à venir dépassant les 100 000 morts (Le Point), dans le silence d’un « black-out » (Le Figaro) ou d’une « tragédie à huis-clos » (Le Monde).

Sous-estimée, il semble donc que la mortalité augmente considérablement dans ces Ehpad et ailleurs… sans que le gouvernement ne puisse – ou ne veuille – en dresser un bilan national.

.

Coronavirus : la vérité sur le nombre de morts

Où l’on apprend que les chiffres quotidiens de la direction générale de la Santé ne comprennent ni les décès à domicile ni ceux dans les Ehpad…

Alors que la barre symbolique des mille morts du Covid-19 est franchie avec 1 100 décès depuis le début de l’épidémie, selon le professeur Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, celui-ci a pris soin de souligner que « les décès à l’hôpital ne représentent qu’une faible part de la mortalité ».

Ceux survenus dans les 7 000 Ehpad et maisons de retraite qui abritent 800 000 personnes âgées ne sont en effet pas comptabilisés dans ce bilan, pas plus que les victimes du Covid-19 mortes à leur domicile.

Autant dire que la mortalité liée à l’épidémie est déjà bien plus lourde alors que s’égrènent les découvertes terribles faites ces derniers séjours dans ces établissements de soins pour personnes âgées.

21 patients morts à la résidence d’accueil et de soins Le Couarôge à Cornimont dans les Vosges, 12 à l’Ehpad de Thise (Doubs), 7 décès dans celui à Sillingy, en Haute-Savoie, 13 à la fondation Rothschild à Paris.

« Nous avons entre vingt et trente établissements qui sont dans des situations critiques », explique Florence Arnaiz-Maumé, déléguée générale du Synerpa (Syndicat national des établissements et résidences privés pour personnes âgées), qui représente, avec ses 1 900 établissements, 25 % du parc…

On ne sait pas aujourd’hui mesurer l’étendue des dégâts dans les maisons de retraite, il faut avoir la lucidité de le dire », a insisté auprès de l’Agence France-Presse Frédéric Valletoux, président de la Fédération hospitalière de France (FHF), évoquant « une zone d’ombre ».

https://www.lepoint.fr/sante/coronavirus-la-verite-sur-le-nombre-de-morts-25-03-2020-2368669_40.php

.

Coronavirus : le cri d’alarme des Ehpad, 100 000 décès redoutés

Les professionnels de santé réclament la livraison de 500 000 masques par jour dans les Ehpad pour équiper le personnel, rapporte France Info.

Les professionnels du secteur de la gériatrie sont particulièrement inquiets de la situation sanitaire.

[…] ceux-ci rappellent […] que la situation « préoccupante observée dans un nombre de plus en plus élevé d’établissements et de services révèle que l’extension du nombre de cas est rapide et qu’elle est, dans la très grande majorité des cas, consécutive à la transmission virale d’un soignant asymptomatique ».

Par conséquent, ils anticipent un « taux de mortalité de près de 15 %, ce qui pourrait se traduire par plus de 100 000 décès dans l’éventualité d’une généralisation que nous n’osons imaginer », écrivent les professionnels de santé.

Ils demandent que le port du masque chirurgical pour tous les membres du personnel soignant des Ehpad (établissements d’hébergement des personnes âgées dépendantes) soit généralisé.

https://www.lepoint.fr/sante/coronavirus-le-cri-d-alarme-des-ehpad-100-000-deces-redoutes-21-03-2020-2368121_40.php

 

.

Coronavirus : dans les maisons de retraite, une tragédie à huis clos

Alors que les morts se multiplient, les établissements hébergeant des personnes âgées, notamment les Ehpad, peinent à identifier et à comptabiliser les résidents touchés par le virus.

Des soignants submergés en nombre insuffisant qui tentent de sauver des résidents confinés dans leur chambre, esseulés : derrière les portes closes, à l’abri des regards des familles interdites de visite, se joue une tragédie à huis clos dans les quelques centaines d’établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) en France où le coronavirus a réussi à s’infiltrer.

La guerre d’usure contre le Covid-19 ne fait que commencer dans les maisons de retraite.

Pour le moment, le gouvernement n’a qu’une visibilité très partielle du nombre de victimes. Faute de moyens mais aussi de volonté des établissements et des autorités sanitaires de se montrer transparentes sur le bilan.

https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/03/24/coronavirus-les-ehpad-confrontes-aux-deces-lies-a-l-epidemie_6034213_3224.html

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




15 thoughts on “La mortalité dans les Ehpad, délibérément sous-estimée, pourrait dépasser 100 000 décès

  1. AvatarMalou30

    Faisons une moyenne de 1000 euros de retraite / personne multipliez par 100000 dc = 100 000 000 euros .
    Elle est pas belle la vie macron ?
    100000 morts sur vos mains cela s’appelle un gėnocide macron ?
    Cela appelle un tribunal d’exception puisque nous sommes en guerre macron !

    Reply
  2. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Et dire que beaucoup de ces personnes sont LR, socialistes, catholiques et ont voté pour lui.

    Et dire qu’avant les élections il est allé encore à la chasse aux bulletins dans ces centres hospitaliers en sachant très bien qu’il organisait leur mort précipitée.

    Cet homme est inqualifiable.

    Je me répète ; c’est un narcissique et un manipulateur ; ce type de personnes n’ont de considération que pour elles-mêmes ; l’empathie, ne connaissent pas, cyniques, froids,… ET C’EST POUR CELA QU’IL A ÉTÉ CHOISI par l’oligarchie (les vrais directeurs du pays, de l’UE et du monde) pour porter et mener à bien LEUR PROJET quel qu’en soit le prix. Il n’y a que ce type de personnes pour faire cela.

    Reply
  3. Avatarhollender

    Sortons nous de là, vite et avec le moins de dégâts possible.

    Après, quand tout sera calmé, on pourra PENDRE les coupables, car la guillotine est rouillée !!
    Et ils sont connus les coupables ……………..

    Reply
  4. Avatarxav

    La logique des choses ils savaient que les anciens couraient de gros risques donc en premier il fallait confiner les Epahd et diagnostiquer le personnel !

    Reply
  5. AvatarCéline

    Seuls les soignants des services dédiés au coronavirus ont du matériel adapté mais en quantité insuffisante. Les autres services hospitaliers et services de soins à domicile on n’a que nos yeux pour pleurer. Ah non même ça on peut pas avec le risque de contamination…
    Autant vous dire que ça va être l’hécatombe. Si on n’arrête pas, voire même on amplifie, le flux de malades en amont on ne s’en sortira pas. C’est même déjà foutu je pense. Sauf avec le traitement du dr raoult mais vu comment ça se goupille ils n’auront pas droit au traitement.
    En psychiatrie pareil 1 catastrophe avec des patients qui angoissent plus qui ne supportent pas le confinement qui postillonent en permanence sur le personnel qui ne respectent les précautions….

    Reply
    1. François des GrouxFrançois des Groux Post author

      @Céline

      Bonjour,

      Pour la psychiatrie, je ne sais pas mais pour les détenus, Belloubet est aux petits soins : liberté pour les uns, des cadeaux pour les autres : 40 euros de téléphone, la télévision gratuite et 40 euros pour cantiner pendant le confinement etc.

      Le sens des priorités…

      https://actupenit.com/2020/03/19/prisons-nicole-belloubet-va-offrir-aux-detenus-40-euros-de-telephone-la-television-gratuite-et-40-euros-par-mois/

      Reply
  6. Avatarpier

    Donc une bonne nouvelle .. faire de la place aux autres
    économie pour les caisses de retraite
    économie pour le système de santé (à la place l ‘on pourra prendre en charge les millions d ‘envahisseurs du sud )
    40 ans qu ‘ils détruisent le système de santé
    et en plus nous taxent de CSG rds
    Après l’austérité, Macron promet la lune au personnel hospitalier

    Reply
  7. AvatarGillic

    Les bouffons qui nous gouvernent ( et qui ont été élus par les français ne l’ oublions pas !) sont à deux doigts de redresser les comptes des caisses de retraite !! Ils sont très forts les fumiers !!!!!!!!!!

    Reply
  8. AvatarDorylée

    C’est pas bien, Macron, de laisser mourir les petits vieux. Regarde autour de toi, tout près, encore plus près… N’y aurait-il pas une personne plus fragile que toi ? Il sont tous d’accord : au delà de 60 balais, ça craint !

    Reply
  9. frejusienfrejusien

    Tester le personnel des EHPAD aurait dû être une priorité,
    oui, mais pour cela il aurait fallu être capable d’anticiper et d’organiser,

    belle pagaille partout, rien ne marche, rien ne fonctionne, à part ce qui fonctionne en dehors de la main mise de l’Etat,

    les belles paroles ne suffisent pas à arrêter le virus,
    les frontières grand ouvertes, un flot continu de contaminés arrive à Roissy,
    les semaines précédentes, le métro qui continuait à rouler sans aucune précaution, les voyageurs « confinés » les uns contre les autres,
    les hôtesses de l’air qui avaient INTERDICTION de porter un masque,
    tout a été fait pour que la région île de France entre en pandémie renforcée,

    et ils y sont arrivés assez vite, puisque les hôpitaux d’île de France sont arrivés à saturation avant le pic de la pandémie,
    les connards ! les gros connards qui nous gèrent

    Reply
  10. frejusienfrejusien

    Et la mortalité à la maison ???

    On apprend que des personnes seraient mortes chez elles du coronavirus,

    ils ont demandé aux gens de rester chez eux, de ne pas se rendre à l’hôpital pour ne pas engorger les urgences, alors, faut-il en déduire que ces personnes n’ont pas eu le temps d’être secourues, ou même pire, qu’elles auraient été abandonnées délibérément par le samu, faute de places et de moyens ??

    le scandale qui s’annonce, avec les multiples plaintes qui vont remonter quand le deuil sera accompli,

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *