Vers une guerre Turquie/Syrie/Russie ? L’analyse d’Alexandre del Valle


Vers une guerre Turquie/Syrie/Russie ? L’analyse d’Alexandre del Valle

Proverbe du jour :

Vous en apprendrez plus en un quart d’heure de Del valle qu’en un mois de BFM WC.

Bonne vidéo !

.

L’évolution de la situation au jour le jour :

Grèce : la lutte contre l’armée d’invasion musulmane en images et en vidéos

Grèce : la lutte contre l’armée d’invasion musulmane en images et en vidéos 2 (à paraître)

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Julien Martel

Auteur chez Résistance républicaine, contribue aussi au blog "L'islam pour les nuls" et à Riposte Laïque.


5 thoughts on “Vers une guerre Turquie/Syrie/Russie ? L’analyse d’Alexandre del Valle

  1. AvatarChristian

    La géopolitique peut être résumée ainsi : deux blocs USA et Russie qui font la pluie et le beau temps et au milieu les pays musulmans dont se servent ces deux puissances pour foutre la merde en Europe. Un peu comme ici ou les musulmans foutent la merde sans se rendre compte car ils sont majoritairement cons comme leurs pieds qu’ils sont utilisés par les islamos gauchistes qui se servent de cela pour se faire élire et d’engraisser sur la dos de la bête.
    Au milieu entre USA et Russie il y a l’Europe couille molle qui ne sert qu’à nous tirer vers la bas. Comme la dit Erdogan aux turcs européens « ne faites pas 3 enfants pour islamiser l’Europe, faites en 5 »

  2. Avatarclairement

    Si l’analyse d’Alexandre DELVALLE est pertinente je pense que nombre de ces responsables politiques sont vraiment des simplets, bien tordus psychiquement et sans courage

  3. AvatarAva

    En bref, on se sert d’erdogan pour faire tomber le régime syrien , isoler la Russie et inonder encore plus l’Europe de « migrants »

  4. AvatarMarc

    La Turquie est entachée d’activités terroriste et expulser ses détachements militaires ne serait pas une grande affaire s’il y avait réelle volonté politique.
    Le problème est bien cette affaire de gazoduc, qui reste un projet foireux en l’état, un futur prétexte à d’éternels chantages.

Comments are closed.