Les Déconneurs de Libé, c’est des super toubibs, ils soignent les yeux pleins de lacrymos avec de la fumée

Publié le 5 mars 2020 - par - 9 commentaires

Checknews de Libé. les DECONNEURS se surpassent !

.

Extrait de la vidéo : d’après Libé., comment soigner une enfant gazé aux lacrymos ?
Lui faire inhaler de la fumée !
Si vous pleurez en lisant cet article, ce sera de rire !
Faut quand même oser, et les tenants de l’EXTRÊME CONNERIE, ça ose tout !

.
Illustration :

Non, cette vidéo ne montre pas des migrants maltraiter des enfants
à la frontière grecque pour les faire pleurer

.
Par Jacques Pezet 4 mars 2020 à 07:09
.
Des militants d’extrême droite -tout le monde n’appartient pas à l’EXTRÊME CONNERIE- relaient une vidéo pour accuser des migrants de frapper des enfants afin de les faire pleurer devant les caméras et susciter ainsi de l’empathie. La photographe à l’origine des images explique à «CheckNews» qu’il s’agit de gestes pour lutter contre les gaz lacrymogènes lancés par les gardes frontières grecs.

.
Question posée par Kerem le 02/03/2020
.
Bonjour,
.
Votre question fait référence à cette vidéo partagée par Clément Martin, le porte-parole du mouvement politique d’extrême droite Génération identitaire avec ce commentaire : «Les migrants n’ont aucune limite, regardez ceux-là qui font exprès de faire pleurer leurs enfants pour les amener ensuite devant les caméras. Ils sont prêts à tout pour entrer en Europe, il faut les en empêcher !» Une version également partagée par d’autres personnes hostiles aux migrants comme l’eurodéputée du Rassemblement national Virginie Joron, qui trouve «lamentable de frapper ses enfants pour les faire pleurer afin de mieux se victimiser devant les caméras».
.
Les #migrants n’ont aucune limite, regardez ceux-là qui font exprès de faire pleurer leurs enfants pour les amener ensuite devant les caméras. Ils sont prêts à tout pour entrer en #Europe, il faut les en empêcher ! pic.twitter.com/qiEZdtNA6w
 — Clément Martin (@_ClMartin) 2 mars 2020
.
Avant qu’elle ne soit partagée par les antimigrants, la vidéo, où l’on distingue plusieurs adultes portant des protections sur la bouche dans un bois rempli de différentes fumées, a aussi été partagée avec une tout autre version. Selon la journaliste Jenan Moussa, qui travaille pour la chaîne de télévision Al-Aan TV, basée à Dubaï, la vidéo montre «des enfants [qui] s’étouffent presque sous les gaz lacrymogènes tirés par les gardes grecs sur les migrants rassemblés à la frontière greco-turque». La journaliste a été l’une des premières à diffuser la vidéo. Lorsque l’adulte tape sur le dos de la jeune fille en pantalon rouge, ce serait donc pour l’aider à respirer. (Tu peux le croire mon colon, comme si cela était !  D’ailleurs cette journaliste doit être neutre ! De Dubaï ! Que ne fait pas Dubaï pour accueillir ces migrants, comme sa voisine l’Arabie ainsi que d’autres Emirats ?)  
.
Children almost suffocating from tear gas fired by Greek guards at migrants gathered on Turkish Greek border. @akhbar pic.twitter.com/K8qZmfgzef

— Jenan Moussa (@jenanmoussa) 2 mars 2020

.
CheckNews a cherché ses premières occurrences de ces images. Remarquant qu’elle avait déjà été partagée par d’autres comptes dès le 1er mars  (Comme ceux de Turcs vivant en Europe !),  nous avons consulté des photos de différentes agences de presse et déterminé ainsi qu’elle a été prise près de la frontière greco-turque, du côté de la ville d’Edirne en Turquie. A la recherche d’autres images et contacts sur place, nous avons utilisé la fonction qui permet d’indiquer la géolocalisation d’une photo sur Instagram. Dans ce cas, nous avons utilisé comme lieu, la Pazarkule Sınır Kapısı (Très intéressant, des photos à voir…), c’est-à-dire la porte d’entrée de la frontière de Pazarkule. Parmi les nombreuses publications, nous avons pu identifier les comptes de certains photographes. Parmi les comptes qui relayaient la vidéo qui nous intéressent, un photographe indiquait qu’elle avait été filmée par le compte de la photographe Elif Kürleyen (Notre DECONNEUR Pezet cherche des infos…* , basée à Edirne.
* : jacquespzt Hello, I’m a French journalist looking for infos about this video. Did you film it?
.
Des gestes pour lutter contre le gaz lacrymogène, selon des photographes présents sur place.
Contactée par CheckNews, la photographe turque confirme qu’elle est bien à l’origine de ces images, postées sur Instagram le 1er mars à 14h51 et raconte : «Les soldats grecs ont souvent envoyé des bombes lacrymogènes et des grenades assourdissantes pour chasser les réfugiés rassemblés à la frontière. Les gens qui se trouvaient là-bas, dont nous, ont été très durement touchés par le gaz. Les enfants toussaient constamment et leurs yeux les brûlaient. Au moment où j’enregistrais la vidéo, la famille présente sur la vidéo est venue en courant de la frontière vers la zone intérieure. La petite fille apparaissant sur la vidéo a été affectée par le gaz et avait des difficultés à respirer. Pour faciliter la respiration de l’enfant, ils l’ont retourné et l’ont frappé dans le dos. Ils ont également tenu son visage au-dessus de la fumée pour réduire la sensation de brûlure dans les yeux. Nous nous sommes fait la même chose pour réduire la brûlure dans nos yeux.» (Faire valider par l’Académie de médecine !)
.
Egalement présent ce dimanche dans le camp de migrants, le photographe Caner Baser confirme à CheckNews que les images ont été captées par son amie Elif Kürleyen. Il a également dénoncé l’usage de lacrymogène contre des enfants sur place, dans une vidéo publiée sur Instagram (Lien rompu au moment de ma recherche) et assure que «beaucoup de monde» faisait les mêmes gestes pour aider les enfants à respirer en leur tapant dans le dos et en les plaçant au-dessus de la fumée pour réduire leurs douleurs aux yeux.

.
Joint par CheckNews, le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés indique que «la situation à la frontière greco-turque s’est un peu calmée après des tensions ce week-end». Son porte-parole, Boris Cheshirkov, basé en Grèce, explique qu’«il est évident que nous avons vu des informations sur l’usage de gaz lacrymogène et de grenades assourdissantes. Nous notons que parmi les gens qui se trouvent sur place, il y a de nombreuses personnes vulnérables, ou des familles, avec des enfants en bas âges (Que viennent-elles faire ?) et il est important de traiter ces personnes de manière appropriée».

Cordialement

Affirmation à vérifier
Des migrants frappent leurs enfants pour les faire pleurer afin de mieux se victimiser devant les caméras.
Conclusion
Faux. Il s’agit de gestes pour lutter contre les gaz lacrymogènes.

.——————————————-
.

Et ceux là, des gestes pour lutter contre les lacrimos ?
Où emmènent-ils ces deux enfants si rapidement, et ce ne sont pas leurs parents, les gosses passant de mains en mains !


Allez, autre petite vidéo des migrants à la frontière (De Iman of peace) :

Ces chiens* ne nous voient plus. Brûle-les ! Brûle les ! Allahu Akbar !
* : langage courant en direction des mécréants ! Que de l’amour !
 

Print Friendly, PDF & Email

9 réponses à “Les Déconneurs de Libé, c’est des super toubibs, ils soignent les yeux pleins de lacrymos avec de la fumée”

  1. Avatar pier dit :

    Mitrailleuses !

  2. Avatar Christian dit :

    Je crois que tous ces abrutis ont de gros problèmes psychologiques incurables et dire que l’on a 300 abrutis comme ceux là qui vont sortir de prison et qu’en écoutant l’audition de celui qui a poignardé deux surveillants avec des couteaux que sa compagne avait caché sous je cite le journaliste SON VOILE INTEGRALE on peut vraiment avoir peur pour la suite
    Lisez ce que ce taré pense et vous comprendrez que nous devons nous protéger :

    https://www.europe1.fr/faits-divers/exclusif-attentat-de-conde-sur-sarthe-devant-les-juges-lauteur-de-lattaque-assume-ses-actes-3953356

  3. Avatar durandurand dit :

    Connards de journa-salopes de libé , venez nous voir , on vous balancera du lacrimo dans vos mirettes et après nous vous mettons la gueule au-dessus d’un feu de bois pour réduire les effets du lacrymo ,et ensuite vous nous en direz des nouvelles , connards !

  4. Avatar Mountain dit :

    Mais bien sûr libération,comme disait ma grand-mère faudrait pas nous faire prendre des vessies pour des lanternes ,j’ai jamais vu qu on calmait les yeux qui pleurent avec de la fumée, n’importe quoi .

  5. Avatar Adalbert le Grand dit :

    Coup de chapeau aux déconneurs de Libé! Là ils se sont surpassés. Ils ont atteint une sorte de sommet du surréalisme dans la créativité et dans le déni de réalité. Vin diou!

    Comme tous les escrocs, ils prétendent faire le contraire de ce qu’ils font en réalité : ils prétendent combattre les fake news alors qu’en réalité ils les créent.

    Dans cette histoire, il n’y a pas que les migrants qui enfument à fond la caisse!

  6. Avatar Adalbert le Grand dit :

    Je suis en train d’écouter les Grandes Gueules de RMC (en différé) sur le sujet.

    Merci à GW Goldnadel de mettre les mots justes sur la situation et d’appeler un envahisseur un envahisseur, au grand dam des journalistes et GG « de gôche », pour ne pas dire d’extrême-gauche (l’hystérique Marie-Anne Soubret(te de l’islam)).

    Et comme toujours, le discours porte sur le « devoir » ou non « d’accueil » de ces « réfugiés ».

    Et évidemment, personne, pour faire les remarques de bons sens qui s’imposent :
    – ces envahisseurs, ils sont bien en Turquie pour l’instant? Alors pourquoi ce serait de notre responsabilité de les prendre en charge?
    – pourquoi personne ne pointe la culpabilité des autorités turques, Erdocon en tête, dans le sort de ces gens?
    A ententdre les pleureuses gauchisantes, ces gens viendraient de nulle part, débouleraient d’un no man’s land qui nTurquie, que je sache, ‘est pas un pays en guerre comme la Syrie ou l’Afghanistan, il y a un Etat qui est loin d’e^tre faible, et ce n’est pas aux Turcs de maintenir l’ordre sur leur sol et de s’occuper des gens qui y sont et qui agressent un voisin?
    – C’est une provocation ouverte d’Erdogan qui pousse les migrants à envahir l’Europe. En d’autres temps pas si lointains, cela aurait été un casus belli.

    Qu’attend-on pour bombarder Smyrne, Antalya, voire Istanbul? Si les Européens n’étaient pas des eunuques tout droit sortis des mille et une nuits, ils enverraient au moins quelques missiles pour détruire une ou deux bases aériennes ou navales. Comme d’hab, les dirigeants de l’Europe baissent leur pantalon devant l’islamiste Erdocon.

    Il y a un siècle et demi, l’empire ottoman était « l’homme malade de l’Europe ». Aujourd’hui, l’homme malade de l’Europe, c’est l’Europe. Le monde entier le sait et vient se payer sa tête et prendre son pognon.

  7. Avatar Joël dit :

    Trop facile ! juste une image et hop l’intox marche à fond.

    On ne voit ni ce qui se passe avant ni après.

    Rien que pour ça libé devrait rembourser 20 ans de subventions.

  8. Avatar Caughnawaga dit :

    Bin kin, quand je me brûle, je prends une allumette et je remets le feu sur ma brûlure. On nous prend vraiment pour des imbéciles. Je ne suis pas médecin mais je sais que c pas la chose à faire.

  9. Avatar Gillic dit :

    Tous ces salopards sont à soigner à la 12,7, cela les calmera ………..certainement !!!!

Lire Aussi