Agressée dans son collège par 5 filles qui lui reprochent d’être « une erreur de la nature »

Publié le 27 février 2020 - par - 21 commentaires

.

Cela se passe au collège des Clairs Soleils, à Besançon…

Evénement rapporté par l’Est-Républicain.
.
A cause de la couleur de ses cheveux…
Quelle couleur ? Blonds ? Roux ? Bruns ? Bleus ?

Sa couleur de peau…
Blanche ? Noire ? Verte ? Avec des tâches de rousseur ? Des zébrures ? (1)

« Elles étaient à cinq contre elles. Elles l’ont frappée et une fois au sol, elle a subi des coups de pied dans le ventre. » Elle a également été insultée : « Tu es une erreur de la nature », lui ont répété les auteurs, en référence à sa couleur de peau, selon sa mère.

Une bonne élève….Une tare dans l’Education nationale de nos jours…

Les seuls dignes d’attention sont les « jeunes » en difficulté. En difficulté, un sophisme pour camoufler la volonté pour nombre d’entre eux de refuser l’Ecole de la France…

Tous les ingrédients pour être agressée en somme !

Et quelles agressions ! Orales certes, mais aussi un tabassage de la victime au sol !
Qui pratique ainsi ? Des Gauloises déchaînées ? Des aliens ?
.

.

Sanctions : exclusion temporaire de 5 jours pour une fille, un blâme pour les autres, donc sans même un conseil de discipline pour des actes aussi graves…
Pourquoi une telle mansuétude incongrue ?
Pas de vagues ? La notation du chef d’établissement et de ses adjoints ?

.

Profondément choquée, elle n’est pas retournée au collège durant deux longues semaines. « Elle faisait des cauchemars. Elle ne voulait même plus sortir de la maison. »

Quand elle a repris les cours, elle a de nouveau été bousculée par ces mêmes filles. Rebelote le lendemain. Pour sa mère, c’en est trop. Elle juge cette situation « intolérable ». « Ma fille a depuis un soutien psychologique. Le collège lui a proposé de venir plus tard et de ne pas sortir en récréation. Mais ce n’est pas à elle de se cacher, c’est elle la victime ! « Ma fille a depuis un soutien psychologique. Le collège lui a proposé de venir plus tard et de ne pas sortir en récréation» Elle se refuse à changer son enfant de collège.

.

La mère, lasse des agressions successives subies par sa fille, demande une exclusion définitive des coupables et avec sa fille, elle a porté plainte au commissariat.
Nous ne pouvons que soutenir la mère et sa fille !
.

Et l’Education nationale (NDLR : Rectorat) toujours aussi indigne avance des arguments pour ne pas sanctionner vraiment les auteurs des agressions…
« Le plus important est l’accompagnement mené par le collège. De la victime mais aussi l’agresseur pour que ces situations ne se reproduisent plus. Renvoyer les personnes n’est pas toujours la bonne solution, car elles iront s’inscrire ailleurs et continueront d’avoir ce type de comportement. »

– Pour ce qui est de l’accompagnement, une pantalonnade dont se moquent les coupables et qui contraint la victime à côtoyer ses oppresseurs confortés par la clémence institutionnelle !
– Et le rectorat de donner le bâton pour se faire battre. Alléguer qu’ailleurs elles continueraient à avoir ce comportement… Alors sans sanction significative, dans le même établissement, pourquoi se géneraient-elles ?
Or, déjà le CPE a entendu la victime. A priori le CPE s’est donc adressé aux responsables des agressions, ce que j’ose pour le moins espérer… ce qui n’a pas empêché de nouvelles agressions !

Et soyons clairs, même si tribunal, ce n’est pas pour demain…
Une véritable sanction de l’établissement est donc impérative !

.
Il est temps que l’Education nationale Enseigne et Éduque, pour ce qui est de son ressort, et s’adonne un peu moins, beaucoup moins, à l’idéologie « pédagodémagogiste » bourdieusienne qui la gangrène !

 

(1) Note de Christine Tasin

Quelle couleur  de cheveux et de peau ? Au vu de la présentation sur le net du quartier et du collège Les Clairs soleils, j’ai quelques idées… quant à la débauche d’argent mise dans les quartiers de ce genre, 2 réhabilitations en 25 ans, et pour quel résultat ? Pour que 5 Aliens maltraitent une pauvre gamine de 13 ans qui n’a pas la même couleur qu’eux et qui, circonstance aggravante, est une bonne élève.

Par ailleurs je ne trouve aucun communiqué de la Licra, du Mrap, de la LDH pour dénoncer le comportement raciste des petites racailles. Imaginez le tohu-bohu si 5 gamines blanches avaient dit et fait la même chose à une petite Noire… Imaginez. Sûr que, en sus, les agresseurs auraient été virées illico presto. C’est toujours la même chose, les nôtres sont en danger, partout, et les responsables se taisent. 

Du quartier urbain paisible à la cité sensible[modifier | modifier le code]

 

Les Clairs-Soleils comme Planoise et un grand nombre de quartiers construits à la même époque rencontrent des problèmes économiques et sociaux : dégradation du cadre de vie, tensions sociales, promiscuité, délinquance, inadaptation des équipements… ce qui a conduit le secteur à être classé parmi les Zones urbaines sensibles dans les années 2000. En 1978 un « Livre bleu » exprimant le ras-le-bol des habitants est créé, soulignant les conditions de vie insoutenables à l’époque. Ce livre bleu, rédigé par des habitants, des associations, des travailleurs sociaux et des animateurs comprenant une centaine de pages et une cinquantaine de photos fit l’effet d’une véritable bombe auprès de l’équipe municipale en place et de l’Office HLM de l’époque. Suite aux réclamations évidentes d’aide des autorités, Robert Schwint maire de Besançon à l’époque décida d’engager une procédure de rénovation du quartier nommée opération « HVS » (Habitat et Vie Sociale).

À partir de 1982 les travaux, répartis en trois phases devaient durer environ de cinq ans et portèrent sur la réhabilitation des barres HLM et des tours aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de celles-ci, ainsi que l’aménagement d’espaces verts, la construction d’une maison de quartier et l’ouverture de locaux sociaux, et la zone semblait avoir retrouvé de son charme jusqu’au milieu des années 1990. En 1981 les Clairs-Soleils furent classés en ZEP (zone d’éducation prioritaire), il y eut également la création de l’association « Clairso » ou encore la diffusion fin 1992 du journal « L’Éclair-Soleil ».

Hélas, les efforts de la Ville et de l’Office HLM souffrirent rapidement de la paupérisation grandissante, et des tensions quotidiennes, malgré l’implantation en 1991 d’une agence décentralisée de l’Office HLM, et l’installation d’un Point public en 1999. En 2001, la ville dépose un dossier de candidature pour l’obtention d’un crédit du ministère de la Ville, voulant rénover de nouveau le secteur des Clairs-Soleils. En juin 2005, le programme de rénovation urbaine des Clairs-Soleils entrait dans sa phase opérationnelle.

En 2007, le bâtiment Mirabeau, la « Banane » et la « Tour 106 » ont été définitivement détruits, soit un total de 232 logements. D’ici 2010, 353 logements dont 117 locatifs privés, 192 locatifs publics et 44 en accession seront construits ainsi qu’une réhabilitation complète de 145 locatifs publics. Aussi, la rénovation de la voirie, la création d’une place centrale de 3 900 m² accueillant activités commerciales et services, la réalisation et l’amélioration des équipements publics dont notamment l’extension de la bibliothèque et l’aménagement du parc adjacent, ainsi que la vente aux locataires qui le souhaitent des appartements de la Tour 110 font partie du programme de rénovation du quartier.

Le coût de cette opération est estimé à environ 40 millions d’euros, financés par la Ville, Grand Besançon Métropole, le département, la région, l’État, les bailleurs sociaux, la Caisse des Dépôts et Consignation et l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU). Toutes ces transformations ont pour but de redorer le blason du secteur qui fut surnommé le « Petit Chicago ». En 2006, le quartier comptait environ 2 891 habitants2,3.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Clairs-Soleils

.

Par ailleurs, il s’en passe des belles, au collège Les Clairs soleils… On achète la paix sociale de façon évidente. C’est à lever le coeur. Je ne peux que conseiller à la mère de la jeune victime de changer son enfant d’établissement et de déménager si possible (je sais c’est plus facile à dire qu’à faire), elle n’aurau aucune aide de l’administration engluée dans les histoires de migrants.

Et un projet théâtre, laïcité et migrations ( que vient faire la laïcité dans ce foutoir ? 

Et un spectacle le garçon à la valise…

Et une exposition au musée des Beaux-Arts : « Migrations et échanges entre les civilisations »!

Quant aux difficultés que l’on devine autour de « l’option natation »… elles permettent  de deviner que les filles réussissent à se faire dispenser de natation… C’est beau l’islam pour les filles !

http://www.clg-clairs-soleils.ac-besancon.fr

.

Je vous conseille tout de même de protester auprès du collège, de l’Inspection départementale, du rectorat et de Blanquer pour soutenir l’agressée et demander l’exclusion de ses tourmenteurs.

Collège.
Tél : 03 81 61 34 34 – Fax : 03.81.61.25.80 –
Mail Chef d’établissement : [email protected]­-besancon.fr
La représentation des parents :
[email protected]

Académie de Besançon http://www.ac-besancon.fr/NousContacter

Blanquer : https://www.education.gouv.fr/contactez-nous-41633/category/taxonomy/term/392

Print Friendly, PDF & Email

21 réponses à “Agressée dans son collège par 5 filles qui lui reprochent d’être « une erreur de la nature »”

  1. Avatar JJB dit :

    Il devient évident que dans la France du macron et de ses sbires, les agresseurs retent impunis, de ce fait, ils sont encouragés pour tranquilement établir leurs lois faites de violences. Que ce soit dans l’enceinte de l’école de la république est encore plus grave et innacceptable. Responsables et coupables : Macron, Castaner, Blanquer etc. cette attitude se développe aussi dans la société en général, les agresseurs sont systématiquement mieux considérés que les victimes, y compris par les juges, associations et médias. ABJECT !

  2. Avatar Christian Jour dit :

    Vive la diversité et après on dira que c’est nous les racistes.

  3. Avatar zoé dit :

    Il faut foutre à la porte manu militari les agresseurs, c’est évident. j’ai changé d’école mon fils pour des faits autrement moins graves mais sérieux : il était la bête noire de son institutrice. je n’ai pas hésité un seul instant et apparemment l’institutrice nous trouvait trop bourgeois. Je l’ai mis dans une petite école privee et tout est rentré dans l’ordre. Madame retirez votre fille de cette école – il n’est pas normal qu’elle rate ses études à cause de la jalousie de certaines.

  4. Avatar Mountain dit :

    Il y a plusieurs années, il y avait des maisons de corrections pour ce genre de petites racailles,il serait peut-être judicieux de les ré-ouvrir.

    • Avatar RODRIGUE dit :

      Non, foutre les parents, les enfants et les cousins, oncles, tantes etc… tous dehors !
      Quand on aura appliqué ce genre de sanctions à 1000 familles, les violents vont se calmer !

    • Avatar Martel dit :

      Mr Moutain, non la solution n’est plus les maisons de correction, mais LE RETOUR AU BLED, tout le reste est du « pipi » de chat !La France (que nos aïeux ont construite) aux français et aux seuls vrais français !!!!!

  5. Avatar GAVIVA dit :

    j’en ai connu un de QUARTIER CHICAGO en Alsace, dans les années 90. Complétement POURRI!!Ceux qui connaissent voient très bien de quoi je parle même si la région est plus que bien pourvue en QUARTCHIERS

  6. Avatar Mauricette dit :

    euh je crois que c’est effectivement une petit noire qui a été agressée.
    Pas d’info par contre sur les agresseurs…Mais on sait que les courageux qui se mettent en bande et qui sont racistes ne sont pas ceux que SOPO défends donc c’est évidemment signé.

  7. Avatar Christian Jour dit :

    elles sont consciente les 5 pétasses que ce sont elles les erreurs de la nature contaminées au coran virus. Apparemment non.

  8. Avatar Hans Müller ( Munich) dit :

    Cette pauvre gamine n’a pas de père,oncle ect…un faut pareil a unde mes enfants aurait entrainer une bonne correction des parents des racailles ils seraient exécuter devant leurs bâtarde progéniture….afin qu’elle serve exemple a toute leurs sauvage communauté.

    • Avatar Fomalo dit :

      A Munich, vous n’avez probablement pas de » XVIIeme Chambre », ni les sévices organisés de la CEDH, de la LDH, de la Licra & alii envers les patriotes bavarois, avec la prison et les amendes obèses payées par eux aux » victimes » de « discrimination ». Vous n’avez pas la loi Avia.. etc..!
      Tous ces bâtards de nationalité n’ont pas seulement besoin de pères ou oncles, ou Femen en face d’eux.Ils ont besoin de mères qui arrêtent d’aduler leurs fils chéris, et qui se coordonnent avec leurs époux, pères, frères, cousins, pour faire bloc devant ces racailles et aussi sachent menacer aux tribunaux, avec les voisins,et s’associent devant les politiques locales.

  9. Avatar gregory dit :

    Tout cela pour capter les voies de l’islam conquérant! Une faiblesse dans la cuirasse!
    Les municipales vont avoir le goût amer de la défaite pour le chef des tas ( d’etat)!
    En premier lieu les envahisseurs chouchoutés, vont prendre le pouvoir dans les mairies des quartiers sous domination arabo musulmane en remplaçant les islamo gauchistes en place,
    et faire la jointure dans des listes communes avec la gauche ou la droite dans les autres villes.
    Mais le RN sera plébiscité à n’en point douter!
    Mais ce sera sans doute à cause de extreme drouate nazifiée par le pouvoir!

  10. Avatar karr dit :

    Dans l’immédiat il s’agit d’aider cette jeune fille et ses parents,il existe de bons établissements privés,pas tous malheureusement,la maman devait effectuer des démarches auprès des directions afin de connaître le sentiment des chefs d’établissements,le suivi des élèves,l’encadrement,la discipline et les éventuelles aides financières.
    Dans certains quartiers les jeunes Français subissent la double peine,l’insécurité et le très faible niveau des établissements accueillant la racaille étrangère.

  11. Avatar Adalbert le Grand dit :

    Après quelques recherches, j’ai trouvé des précisions de première main sur la « typologie » des protagonistes [c’est la mère de la jeune fille qui les a mises en ligne].

    La jeune fille agressée est une métisse réunionnaise/guadeloupéenne. La mère (réunionnaise) est-elle même métisse (d’après les photos). On peut donc supposer que sa fille est plutôt « café au lait », comme on disait innocemment avant l’avènement de la grande ère antiraciste

    La référence à la couleur des cheveux n’est pas expliquée et reste obscure (peut-être l’un des grands parents est-il un « p’tit blanc des Hauts », généralement roux? Mais ce n’est qu’une hypothèse de ma part).

    Mais surtout, la mère précise bien l’origine des agresseuses : il s’agit de maghrébines. Quelle surprise, jamais on n’aurait imaginé cela!

    Or; comme chacun sait, un musulman ne peut être accusé de racisme, c’est interdit par les Autorités Morales de Gauche, alias les Curés de La Sainte Eglise Apostolique de l’Antiracisme Multicul Triomphant.

    La situation est donc « compliquée » pour les neuneus antiracistes pris dans les contradictions de leurs théories foireuses, d’où les courageux (dans la grande tradition gauchiste) silence radio, « regardons ailleurs », « étouffons l’affaire » et « surtout pas de vagues », sûrement avec en arrière-plan la hantise de « ne pas faire le jeu du Front National ».

    C’est toujours emm… quand la réalité s’entête à contredire obstinément vos belles théories disneyennes sur le vivre-ensemble avec les si gentils bons sauvages réfugiés immigrés dénués de mauvaises pensées et n’ayant pas la notion du Mal (propriété exclusive des mâles blancs de plus de 50 ans, ceci dit sans aucune essentialisation ni racisme)

    • Avatar karr dit :

      Encore une fois sachons séparer le bon grain de l’ivraie,l’Eglise catholique ne se limite pas à des évêques et prêtres de gauche pro- immigrés,nous sommes nombreux à ne pas suivre ce clergé en totale perte de vitesse.
      Dans nos chapelles nous savons encore chanter de tout coeur « Catholiques et Français toujours! »
      (à propos du bon s….ge,il s’agit d’une référence à Jean-Jacques et non à l’Evangile)

      • Avatar Adalbert le Grand dit :

        Je crois que vous ne m’avez pas bien compris. Quand j’évoque les « curés » je parle des grands prêtres de la nouvelle Religion Antiraciste, ou ceux de la religion écologiste et autres religions gauchistes (vous pouvez remplacer religion par idéologie pour la compréhension)

        Car ces « causes » fonctionnent comme des croyances religieuses, et leurs militants prêchent et vous font la morale sur le ton des curés d’antan. Nombre de militants de ces « causes » sacrées montrent un fanatisme de type religieux. C’est exactement le même mécanisme psychologique, seul l’objet de leur foi est différent du motif traditionnel.

        Je constate d’ailleurs que je ne suis pas le seul à éprouver cette sensation d’avoir à faire à des curés, ou devrait-on plutôt dire des imams et des ayatollahs? J’entends de plus en plus cette comparaison.

  12. Avatar Anne Lauwaert dit :

    costituez des écoles « privées » pour vos enfants

  13. Avatar zipo dit :

    Rien de neuf sous les tropiques ,la politique de l’autruche est toujours d’actualité!

  14. Avatar gregory dit :

    Je ne vois plus mes commentaires ?????

  15. Avatar Bouillot dit :

    Ces racailles sont certainement plus racistes que nous.ils nous haïssent qu ils restent chez eux ces m….s

Lire Aussi