Pour Belloubet, seuls Juifs et Français du XVIIIème ont tué pour blasphème… silence sur l’islam !


Pour Belloubet, seuls Juifs et Français du XVIIIème ont tué pour blasphème… silence sur l’islam !

.

Quel faux-cul ! Quelle garce ! 

La sale bête revient dans Le Monde sur l’affaire Mila et ses propres attaques contre la gamine, au nom de la défense d’une « liberté de conscience » qui a, tout de même, fait se lever quelques boucliers…

Cette fumiste de se plaindre des réactions suscitées par quelques mots prononcés « à froid », certes « maladroits » mais qui, bien évidemment, ne pouvaient correspondre à ses pensées profondes. La blanche hermine, parce qu’elle s’appelle Belloubet et qu’elle est Ministre de Macron, de la justice qui plus est serait donc inattaquable… Grandiose quand on voit la Macronie, l’état de la justice et ses dysfonctionnements, et le deux poids deux mesures éhontément pratiqué en France. 

.

Belloubête pleure, donc. C’est la faute aux réseaux sociaux… On sent que toute la Macronie voudrait, d’un trait de plume, supprimer cet espace où les Français commentent et se causent, malgré la loi Pleven, malgré la loi Avia suspendue au-dessus de nos têtes.

.

Et là elle a deux expressions terribles :

– il ne faudrait plus parler de blasphème, car ce serait se placer sur le terrain du religieux et donc faire le jeu de ceux qui veulent interdire une expression libre. La France n’est pas une terre de fatwas.

– Nous ne sommes plus au temps de Moïse, où le blasphémateur devait mourir lapidé par la communauté. Le crime de lèse-Dieu n’existe pas,  la République a su rompre avec une tradition qui avait conduit à l’exécution du chevalier de La Barre, accusé de n’avoir pas ôté son chapeau devant une procession

J’en suis comme 2 ronds de flan.

.

Il suffirait donc, pour le Ministre de l’Injustice qu’elle est, de supprimer le mot « blasphème » pour que tous les musulmans qui menacent  Mila, le caricaturiste Cédu et tant d’autres se taisent. Oyez, doux musulmans, il n’y a pas de blasphème en France, c’est interdit par la loi. Ugh, la sioux Belloubet a parlé. Et elle leur a rappelé gentiment que, en France, il ne saurait y avoir de fatwas. Ça fait une belle jambe à Mila, et à Cédu. Les morts de Charlie Hebdo en sont tout aises dans leur tombeau.  

Sa duplicité est sans limites, on peut supposer que Macron lui a soufflé sa copie. Belloubet-Macron vous disent donc que l’on peut critiquer l’islam, ce qui, dans leur bouche, devient « crime de lèse-dieu » (chut ! ne parlez pas de ce qui fâche, ne parlez pas de blasphème, ça ouvrirait trop les yeux des Français encore attachés aux principes de 1789, à la loi sur la presse et à  1905 ; il faut mettre la poussière sous le tapis).  Ils utilisent tout de même le mot « crime »…. ce n’est pas pire que blasphème ?  

.

Et elle ose, la s….e, se référer au temps de Moïse, donc au temps mythique de l’histoire juive qui n’existe plus depuis des milliers d’années alors que ce qui nous arrive c’est le temps de Mahomet toujours vivant dans nombre de pays musulmans, le blogueur saoudien Badawi est en train d’en mourir en Arabie Saoudite.  Elle parle du temps où l’on pouvait mourir pour un blasphème chez les Juifs et même… en France avec l’exemple du Chevalier de la Barre, mais rien, absolument rien sur l’islam, ses pratiques, des menaces, ses fatwas, ses égorgements… C’est monstrueux. C’est plus monstrueux chaque jour. 

Belloubet accuse donc les Juifs et les Français du XVIIIème siècle d’avoir criminalisé le blasphème, pratique décrite comme remontant à la préhistoire ou presque et se tait sur l’islam, qui est seul coupable des limites à la liberté d’expression en France… et partout dans le monde. L’islam qui tue, en France comme en pays musulman, comme en pays non musulmans celui qui ne respecte pas la loi d’Allah, la loi de Mahomet, fût-il non musulman. 

S….e de Belloubet. S….d de Macron. Ordures qui nous livrent à des dégénérés qu’ils refusent de dénoncer.

 

 

Nicole Belloubet : « Le crime de lèse-Dieu n’existe pas »

Dans une tribune au « Monde », la garde des sceaux se dédit à la suite de la polémique suscitée par ses récents propos sur « l’insulte à la religion » dans le cadre de l’affaire Mila. Elle estime au contraire que chacun peut critiquer comme il l’entend une croyance.

Tribune. Aujourd’hui, la vie publique est ainsi faite que quelques mots, maladroitement prononcés en moins de dix secondes à la radio, peuvent susciter une rare polémique.

Tenter d’expliquer ensuite plus clairement sa pensée est vain. Le pli est pris. Le « bad buzz » est parti.

[…]

J’en ai fait l’expérience il y a quelques jours. Lors d’une interview à la radio, on m’interrogeait sur l’« affaire Mila »

[…]

On me demandait alors ce qui était le plus grave : insulter une religion, ou menacer quelqu’un de mort. Au fond, pour moi, à brûle-pourpoint, la question n’avait pas de sens. L’évidence est là : nul ne doit être menacé de mort, quelle que soit son expression. Rien, absolument rien, ne justifie, ou même n’explique, que l’on appelle à l’assassinat d’une personne.

« J’ai eu une expression qui était non seulement maladroite – ce qui est regrettable – mais surtout inexacte – ce qui l’est plus encore »

Puis j’ai eu une expression qui était non seulement maladroite – ce qui est regrettable –, mais surtout inexacte – ce qui l’est plus encore : « L’insulte à la religion, c’est évidemment une atteinte à la liberté de conscience. » Maladroits, ces mots, repris de ceux exprimés dans la question posée, l’étaient à l’évidence, en donnant le sentiment que l’on pouvait établir une comparaison entre deux termes qui n’ont rien à voir l’un avec l’autre et qu’on ne peut mettre en balance. Inexacts, ensuite, car, juridiquement, l’insulte à la religion n’existe heureusement pas dans notre République. Seules sont réprimées les injures faites à autrui en raison de son appartenance à une religion déterminée.

[…]

…) L’affaire Mila a remis en lumière la question du droit au blasphème. Ce droit existe. Dans notre pays, chacun est libre de blasphémer. C’est l’évidence même.

A la réflexion, je trouve que parler de blasphème est d’une certaine manière se placer sur le terrain du religieux, et entrer finalement dans le jeu de ceux qui veulent interdire une expression libre. Par définition, qui se place hors du point de vue religieux ne blasphème pas ; il exprime une pensée, une critique, que l’on peut ensuite critiquer à son tour si on le souhaite, mais jamais en usant de menaces ou d’injures ad hominem.

La France n’est pas une terre de fatwas. Nous ne sommes plus au temps de Moïse, où le blasphémateur devait mourir lapidé par la communauté. Le crime de lèse-Dieu n’existe pas, et la République a su rompre avec une tradition qui avait conduit à l’exécution du chevalier de La Barre, accusé de n’avoir pas ôté son chapeau devant une procession. Voltaire en défendit la mémoire.(…)

https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/02/08/nicole-belloubet-le-crime-de-lese-dieu-n-existe-pas_6028859_3232.html

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


19 thoughts on “Pour Belloubet, seuls Juifs et Français du XVIIIème ont tué pour blasphème… silence sur l’islam !

  1. AvatarVent d'Est, Vent d'Ouest

    La belloubet c’est l’alter égo de son maître macron : aussi ignare et inculte, aussi hypocrite et perverse, avec les mêmes pathologies de psychopathe. Comme tous ceux dont s’entoure celui que des imbéciles ont hissé au sommet de l’État.

  2. ConanConan

    « Copie soufflée par notre chérubin golden-boy » …
    Non, je pense plutôt par ses conseillers très spéciaux comme bellatar et consorts …
    D’ailleurs, ils doivent s’en taper sur les cuisses ….

  3. AvatarChristian Jour

    Donc il faut laissez faire et laissez dire les pires ennemis de la démocratie, de la liberté. Les muzzs ont tous les droits, voler, violer, cogner, mais chut faut rien dire, taper gratuitement une femme ou un retraité, ou un jeune dans la cour de l’école, c’est rien vu, rien entendu. Nos jeunes sont agressés, nos filles sont violées, mais chut il y a rien a voir et les muzzs sont pliés en quatre de vous voir si lâche. Belloubet vendu, tu crois qu’ils vont faire quoi de toi et des dhimmis dans ton genre, hein andouilles, vous êtes des idiots utiles et ils se débarrasseront de vous aussi à la première occasion,vos amis les musulmans que vous protégez tant, par lâcheté.

  4. François des GrouxFrançois des Groux

    « Tu vois, le monde se divise en deux catégories, ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent. Toi tu creuses » (Le Bon, la Brute et le Truand)

    Dans l’affaire Mila, le pistolet chargé, c’est l’islam et celle qui creuse, c’est Blondin-Belloubête.

    Mais elle creuse… la tombe des Français. Comme toute la gauche, d’ailleurs.

  5. AvatarFLORIUS

    Mais enfin, mille millions de mille sabords (comme dirait Haddock):Allons nous comprendre qu’il n’est pas nécessaire d’insulter, de gribouiller, de caricaturer pour dire au monde entier que l’islam c’est de la m….e!
    Tout est dans le texte  »dit sacré » du Coran ,sans oublier les hadhits et la Sunnah.
    Le Coran détruit lui même « sa ‘Paix », démolit l’Amour (jamais prononcé) massacre  »sa » tolérance . Sauf les Sourates soi disant de paix (celles de La Mecque ) qui appellent à la tolérance ……..dommage tout celà est abrogé par Mahomet lui même. Ces Sourates sont  »Mansuks » remplacées par les Sourates violentes .
    sourate de paix : S 18 V 29 Quiconque le veut, qu’il soit croyant et quiconque le veut qu’il soit infidèle
    La suite c’est le déchainement à Medine !!!!!!
    Expl ce hadith :
    « Ô les hommes, savez-vous à quoi vous vous engagez en faisant allégeance à cet homme (Mahomet)? Oui, en lui jurant fidélité nous nous engageons à déclarer la guerre à toute l’humanité » (Ishaq : 204)
    « Les non Musulmans sont classés comme ennemis d’Allah »….s 41 v 19 & 28
    « Ce n’est pas vous qui les avez tués : mais c’est Allah qui les a tués.».S 8 V 17
    « Allah aime ceux qui vont jusqu’à tuer pour lui ! » …….. s 61 v 4
    « Tuez les mécréants partout où vous les trouverez »…….. s 4 v 89
    « Vous (les musulmans) jetez dans leurs cœurs plus de terreur qu’Allah.
    C’est qu’ils sont des gens qui ne comprennent pas! ». …… S 59 V 13
    « Allah affirme que c’est Lui qui terrorise, et admire ses fidèles qui le dépassent en terreur »..
    Et pour les féministes : un autre hadith:
    Muhammad a dit: « Je n’ai laissé après moi aucune calamité plus préjudiciable aux hommes que les femmes. » (Hadith Sahih Bukhari Vol. 7:33)
    Avec ces textes ,pensez-vous que vivre ensemble soit possible?
    Que les femmes ne seront jamais que des esclaves, que les mécréants sont appelés à mourir sous la lame d’un couteau!
    SAUF: SI LE MONDE ENTIER DEVIENT MUSULMAN.
    Au lieu d’écouter nos ministres sur BFM WC , lisez donc le Coran!!

  6. Avataralf77

    En parlant de tir , suis-je raciste ou pas ? . Je fait du tir à 100 m , 50 et 25 , et la je place toutes mes balles dans le noir , pfuiiiiut , pas bien , raciste .. Pour me faire pardonner , je met une petite pastille blanche au centre , la c’est biiiiien quand je la touche . Alors , dans le noir raciste ? , et dans le blanc ? . Ca devient compliqué . Mal à la tête , réfléchir ….. duuur .

  7. Amélie PoulainAmélie Poulain

    Attaque claire contre la religion Catholique et les Juifs et l’on sait d’où cela vient de ramener notre pays à des époques largement passées et dépassées.

    Je ne suis même pas sûre que c’était aussi terriblement généralisé sauf pendant l’Inquisition qui remonte au… XIIIème siècle…. Complètement sordide ce genre d’argument qui n’en est pas mais on sait pourquoi…

    Quelle perversité ambiante renforcée par nos politiques et je me demande ce que cette femme inculte fait là au poste où elle est si ce n’est servir les fossoyeurs de la France et de sa belle Culture.

    Je crois que finalement, elle ferait mieux de se taire, le mal est fait et elle en rajoute bêtement une couche en plus car ces mots précisent encore plus le fond de sa pensée…. Mais on n’est jamais sali que par la boue…

    Au fait, on a retrouvé les auteurs des menaces de mort et autres joyeusetés contre Mila ? Bizarre, personne n’en parle… Pourtant, je crois que c’est facile maintenant à partir du Net de retrouver les coupables, non ?

  8. AvatarJosé Pahat

    Christine Tasin votre lecture de la pseudo mise au point de la sinistre de l’injustice est aussi la mienne. Merci de l’avoir fixé clairement. Sur le même sujet, il faut lire sur figaro vox, l’article d’Anne Sophie Chazaud sur les inepties calculées de la dinde du Poitou.
    En fait, les deux fossoyeuses de la laïcité ( pour ne citer qu’elles) s’adressent à l’électorat musulman capable de donner leurs voix aux kouffars ce que sont, par définition, incapables d’imaginer de faire les bas de plafond de la RATP.
    Je n’oublie pas qu’en ratissant large, elles s’aliènent à des degrés divers les islamogauchistes dont il faudra bien s’occuper un jour.
    Bon courage et merci pour votre travail.

  9. Avatarclaude t.a.l

    L’islam est une chance pour la France …..
    D’une certaine façon, c’est vrai : les pompes funèbres font fortune grâce à l’islam.
    Pas un jour ne se passe, en France, sans qu’un innocent ne soit assassiné du fait des comportements que cette idéologie peut impliquer ….

  10. AvatarOrange

    Je trouve détestables les femmes en position de pouvoir qui ne protègent pas les femmes en situation vulnérable. Il y a là l’inconscient de ces puissantes qui hurle leur jalousie des autres femmes et leur désir de s’associer aux salauds qui leur servent à écraser les femmes concurrentes pour garantir leur pouvoir car les salauds appuient ces salopes puissantes qui leur fichent la paix. C’est un marché. La puissante caresse le salaud dans le sens du poil et le salaud laisse à la puissante son minable perchoir de pouvoir.

    On voit ça chez les féministes (Osez le féminisme, Caroline de Haas) et là Belloubet. Remarquez que les féministes n’ont pas les femmes iraniennes persécutées, les excisées, les persécutées par les crimes d’honneur à la bouche mais bien Simone Veil, dont elles résument la vie qu’à son pouvoir léthal: l’avortement. Le pouvoir « d’éliminer », le seul pouvoir qu’elles fantasment posséder pour éliminer la concurrence féminine. Elles livrent Mila aux milliers de hyènes les plus violents et abjects sans battre d’un cil de scrupules.

  11. AvatarJoël

    Quel faux-cul ! Quelle garce !
    Depuis le temps, vous devriez savoir que c’est l’état naturel du socialisme.

    La France n’est pas une terre de fatwas.
    Ah bon ! Pourtant, sa justice se fait fait un plaisir de relâcher tous ceux qui agressent les non-musulmans et de leur accorder sursis sur sursis.
    J’en déduis que la…truc des sceaux est une adepte de la charia.
    Mais que pour les sans-dents hein, pas comme pour le camarade François où son affaire a été élucidée en 3 jours.
    Crime de lèse-maj…heu président, faut pas déconner quand même.
    Égalité qu’y disent.

  12. Avatarsoleil d'Austerlitz

    Madame Belloubet vous êtes une idiote instruite à l’école des imbéciles de gauche. Sachez pour votre gouverne que le chevalier de la Barre a été tué non par l’église puisque même un évêque a demandé sa grâce malgré les blasphèmes répétitifs de ce sinistre personnage dégénéré et ses comparses, mais par la justice de vos prédécesseurs qui voulaient abattre l’église catholique et son pouvoir (dixit Marion Sigault historienne).

    1. Armand LanlignelArmand Lanlignel

      Il faudrait préciser où vous avez trouvé ces renseignements opposés à ce qui a souvent été dit.

  13. frejusienfrejusien

    eh bien ! la vilaine bébête prend acte et singe son maître, elle rate pas une bourde , comme la si-bête avec » la meuf is dead »
    on voit le niveau des ministres dont le freluquet s’entoure,

    on n’a jamais eu un tel niveau d’incompétence et d’ignorance au plus haut sommet de l’Etat

    1. Jean-Paul Saint-MarcJean-Paul Saint-Marc

      C’est effectivement le résultat de la chute de la culture en France !
      Première responsable, l’EN !

  14. AvatarWar gear

    Mon commentaire n’ayant pas été publié ,j’en déduis que vous craignez que la togolaise vienne vous mordre une oreille . Il est vrai que vu mes propos une épaule n’eut été suffisamment sanctionné .

  15. AvatarAva

    Un discours très pervers qui ne dit rien des intentions au-delà des mots si ce n’est son parfait mépris de la France des « immobiles ».

  16. AvatarPhilippe Mangé

    Il n’y a pas de plus grand crime contre l’esprit que de donner mauvaise conscience à celui (ou à celle) qui dit la vérité » a écrit Jean Rostand . Leur coran est incompatible avec notre Constitution française …

Comments are closed.