Livre d’histoire Hatier 5°: le Chapitre sur l’Eglise est digne de la propagande nazie sur les juifs


Livre d’histoire Hatier 5°: le Chapitre sur l’Eglise est digne de la propagande nazie sur les juifs

Illustration : voir article de François des Groux sur la différence de traitement de l’islam et du christianisme dans les livres scolaires  https://resistancerepublicaine.com/2020/02/06/eleve-mila-0-20-en-histoire/

.

Le chapitre sur l’Eglise, est absolument ahurissant, « digne » de la propagande nazie sur les juifs.

(Les gauchistes diront bien sûr avec leur mauvaise foi congénitale que la comparaison est scandaleuse et indigne, mais là je maintiens qu’elle n’est pas galvaudée à ce degré de mensonge. Et si ce n’est pas pour susciter la haine, quel en serait le but? Certainement pas la Connaissance).

Comment peut-on falsifier l’Histoire à ce point, en plus sa propre histoire dans une effarante entreprise d’auto-dénigrement? Comment peut-on oser présenter l’Église comme une simple entreprise de terrorisme des peuples, ce qu’elle n’est absolument pas? On croirait qu’il s’agit de l’ancêtre du nazisme, et les Papes sans doute les Hitler du Moyen-Âge!

Comment peut-on passer ainsi balayer le rôle moteur de l’Eglise dans la fabrication d’une somptueuse civilisation, et l’extraordinaire foisonnement artistique qu’elle a permis? J’entendais l’autre jour dans un documentaire que l’Eglise est au contraire de cette présentation grotesquement mensongère le plus grand mécène et protecteur des Arts de tous les temps. Il suffit d’ailleurs de parcourir l’Italie, l’Espagne et la France pour s’en convaincre, et même rien que les musées du Vatican. Y-a-t-il un seul équivalent musulman dans le monde musulman?

.

Pire, il s’agit carrément d’une inversion : si je vous dis «une religion écrasant et dominant les peuples», à quoi pensez-vous spontanément? Moi à ça : « un islam écrasant et dominant les peuples ».

Les auteurs de ce torche-cul manuel veulent noircir l’Eglise en nous présentant un épiphénomène, l’Inquisition, en plus de façon complètement déformée (question de vrai historien: d’où sort cette gravure? qui est l’auteur? quel est l’objet de l’ouvrage où cela figure? S’agit-il d’un document de première main, fait par un témoin, ou d’un dessin imaginaire dans un pamphlet anti-église pondu par la propagande protestante? etc.).

J’aurais beaucoup plus de facilités à trouver l’équivalent en bien pire dans l’islam : pourquoi ne pas nous mettre quelques gravures représentant les pyramides de têtes de Tamerlan ou des « conquérants » (massacreurs) musulmans en Inde? Ou celle de la traite des Noirs à Zanzibar? Ou les caravanes d’esclaves franchissant l’Hindou-Kouch? Ou l’énucléation d’un esclave africain en Egypte, avant que d’être expédié et vendu dans l’empire otttoman?

Ah zut, c’est ballot, j’oubliais, c’est interdit, car cela serait « un discours de haine » stigmatisant et amalgamant.

Heureusement la liberté d’expression reste intacte : on a toujours le droit de chanter que Jésus est pédé.

 

.

Complément 

Si j’avais su que mon commentaire serait promu au statut d’article, je l’aurais un peu mieux construit et soigné.

C’était là en effet surtout une réaction épidermique face à un niveau de falsification que je ne pensais pas possible dans un manuel scolaire : c’est carrément de la réécriture, de la falsification intégrale du réel, digne des propagandes nazies ou bolcheviques.
Je profite aussi de l’occasion pour conforter un point que j’avais soulevé : je m’interrogeais dans ce commentaire sur l’origine de la gravure sur l’inquisition, et je l’ai au pifomètre attribuée à une éventuelle entreprise de dénigrement antipapiste, et anticatholique venu des milieux protestants.

Entretemps j’ai fait une recherche sur cette gravure et son auteur. Et devinez quoi? J’ai touché le gros lot! Bingo!

Bernard Picart était bien en effet un huguenot français antipapiste parti se réfugier aux Pays-Bas (à l’époque Provinces Unies). Et il s’agit bien de pamphlet anticatholique, de propagande où l’on noircit le tableau (ou plutôt la gravure!) sur de prétendus méfaits de l’Eglise inventés ou absurdement grossis pour les besoins de la cause

C’est-à-dire que cette gravure était – déjà – destinée à donner une vision falsifiée de l’Église en général et de l’Inquisition en particulier.

On peut donc mesurer le « sérieux » de ce manuel, qui pour instruire les têtes blondes (hum….) sur « l’horrible Inquisition » recourt à du matériel certes historique mais mensonger à l’origine et totalement fantaisiste, en le présentant comme un témoignage digne de foi à prendre au premier degré et pour argent comptant!

Et pour l’histoire du massacre de Katyn, ils ont pris leurs sources dans les archives de la Pravda stalinienne?

On peut certes tout à fait utiliser cette gravure pour une étude historique sérieuse : à condition de montrer qu’il s’agit justement d’une œuvre de propagande, et à partir de là rétablir la vérité sur l’Inquisition, enseigner comment on a totalement déformé la vérité sur celle-ci, qu’elle fut l’opposé du tableau qu’on en fait et des idées reçues aujourd’hui : un Tribunal extrêmement sérieux, largement précurseur de la Justice moderne, et qui faisait un travail d’enquête rigoureux et rationaliste, rejetant par exemple – cela en surprendra plus d’un – les aveux obtenus sous la torture comme non fiables! Ils étaient même non recevables!

La torture à l’époque était en réalité la règle… dans les tribunaux civils!

Si l’Inquisition avait été l’horreur obscurantiste et stupide que l’on décrit, comment expliquer que les accusés préféraient toujours être jugés par l’Inquisition plutôt que par la Justice séculière?

Quelques sources à l’appui:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bernard_Picart

https://books.google.fr/books?id=JpjyRMuVxC4C&pg=PA291&lpg=PA291&dq=bernard+picart+inquisition&source=bl&ots=Kc81hjpzoj&sig=ACfU3U2w7Xzqk6H6e2duOgXISVm_mw9uag&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwi0ydDYzr7nAhVHD2MBHXCcBQAQ6AEwA3oECBkQAQ#v=onepage&q=bernard%20picart%20inquisition&f=false

https://fr.wikipedia.org/wiki/Inquisition#Fr%C3%A9quence_de_l’usage_de_la_torture
__

Je me permets donc de savourer la satisfaction de voir que mon intuition était juste.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




21 thoughts on “Livre d’histoire Hatier 5°: le Chapitre sur l’Eglise est digne de la propagande nazie sur les juifs

  1. AvatarJJB

    L’éducation nationale ??? Non, la propagande nationale de l’islam, tout ce qui y a de plus violent aujourd’hui de par le monde ! Tout ce qui produit le plus de dégénérés qui violent, qui volent qui tuent qui assassine et qui commettent des attentats. C’est ce que tentent d’imposer ces imbéciles d’enseignants-gaucho-manipulateurs dont l’intelligence fait gravement défaut …Conséquence : le classement Pisa de la France baisse, son Qi aussi …on ne se demande plus pourquoi …

  2. Avatarkarr

    N’oublions pas que l’Eglise catholique est très investie encore de nos jours auprès de bien des personnes nécessiteuses à travers le monde,le nombre de missionnaires laïcs,prêtres et religieuses tués au cours de leur mission est toujours en augmentation.
    Depuis plus de cinquante ans notre clergé courbe la tête et nous invite à en faire autant,Jean-Paul II a passé son pontificat à demander pardon au nom de l’Eglise,personnellement je n’attends pas cela du successeur de Saint-Pierre.
    Il y a bien entendu des zones d’ombre dans l’histoire de l’Eglise et il nous faut les assumer,mais cela est parfaitement humain et limité.

  3. gammagamma

    Merci pour cet article.
    Aujourd’hui nous constatons clairement la jonction entre les gauchos et l’islam. Pour les premiers c’est une manne inespérée. Pour les autres une occasion à ne pas rater. Des idiots utiles qui viennent renforcer leurs rangs. La gauche a perdu son âme sa raison d’être avec ce genre d’individu. La haine de l’Église les a aveuglés de sorte qu’ils confondent tout. L’inquisition par ci, l’Église par là, tout est bon à jeter. Leurs formules « agacinantes » témoignent d’un QI éclopé Ils dénigreraient famille et parents si cela sert leur cause absurde; pareil en islam, dans le coran il est dit de dénigrer ses parents ou proches si apostasie il y a. Comme un couvercle correspond à une marmite, l’islam correspond bien aux gauchos. On pourrait même dire, comme un couvercle correspond à une marmite, les gauchos correspondent bien à l’islam ». Tiens ça marche dans les deux sens !
    La jonction de ces deux dégénérés anéantis toute notion de QI. C’est l’effondrement de la raison.

    1. AvatarVictoire de Tourtour

      Les gauchos ont aimé Staline comme ils ont aimé Hitler, du moins jusqu’à ce que ce dernier ose s’attaquer au petit père des peuples.Les gauchos ont aimé Mao, Pol Pot, Khomeiny et quelques autres du même tonneau.Les gauchos aiment les pères fouettards,ils sont fascinés par la brutalité, par la violence,par le meurtre de tout ce qui ne pense pas comme eux, qui détiennent la Vérité, bien enfermés qu’ils sont dans leur caverne de Platon.

  4. AvatarOrange

    Un livre épuisé chez son éditeur et très cher sur Amazon.fr

    Le vrai génie du Christianisme : Laïcité, Liberté, Développement
    de Jean-Louis Harouel (Auteur)

  5. AvatarAva

    Nous voici revenu au temps des guerres de religion.
    Belle involution.
    Vatican II a débilisé les catholiques.
    Les 2 autres religions abrahamiques s’honoreraient en faisant leur aggiornamento au lieu de se victimiser en permanence.

    Des millions de gens se défient, se haÏssent et s’entretuent pour….

    Pour un peu, je parlerais comme Mila.

  6. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    Un très grand merci Adalbert pour cet article.

    J’étais tellement abasourdi, suite à l’article de François, par l’extrait de ce « livre » que je suis resté sans réaction.

    Merci d’avoir mis des mots, là où je n’aurais su en mettre ….

  7. AvatarMachinchose

    Djerba en 1558
    les chrétiens en majorité espagnols, perdent la bataille navale contre les turco-tunisiens-djerbiens

    les milliers de marins seront executés et decapités sur la plage

    le commandement musulman fera de ces millers de têtes une gigantesque pyramide qui ornera Djerba (la perle publicitaire de la Tunisie dite « amie ») pendant trois siècles ! haute de 25 coudées !!
    ce n’ est qu en 1848 qu elle disparaitra

    https://books.google.fr/books?id=mMQtDwAAQBAJ&pg=PT225&lpg=PT225&dq=PYRAMIDE++de+tetes+espagnoles+a+dJERBA&source=bl&ots=LE2P-OTuKD&sig=ACfU3U32nVA98dxUSNT07GPp_yvQaq55lw&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwiJ25irgcDnAhUO1hoKHc20DTEQ6AEwD3oECAsQAQ#v=onepage&q=PYRAMIDE%20%20de%20tetes%20espagnoles%20a%20dJERBA&f=false

    mais cette horreur, ne comptez pas sur le ministère du Tourisme pour vous en parler quand ils vous vanteront l’ ile aux deux cent hotels, enchevetrement de béton quia fait disparaitre la vue de la mer…………. normal! a 300 euros tout compris la semaine, voyage AR Paris Djerba

    sur la colline de Byrsa, a Carthage, on ne voit aucun touriste 3S – sun, sex,sea- venir visiter la majestueuse veuve de la Chrétienneté, la Cathédrale, plus exactement la Primatiale ou résidait le Primat d’Afrique
    devenue un abri a sdf dans la journée comme de nuit

    Macrounet a offert un milliard d’ euros a la Tunisie en 2018……….mais c’ est loin d’ etre le pire face aux centaines de milliers de Franco-Tunériens (du tout) qu on nous inflige depuis des années

    pour mémoire ,la tunisie est le pays mizilmon qui a envoyé le plus de terroristes combattre chez Daesh

  8. AvatarKarl der Hammer

    Et la chute de Constantinople en 1453? Les massacres et les tortures infligées à toute une population que rien ni personne n’a secourue… auront-ils le courage de dire la vérité? A moins qu’il ne parlent de libération, ou d’apports à la civilisation de l’idéologie mahométane…

  9. AvatarAdalbert le Grand

    Si j’avais su que mon commentaire serait promu au statut d’article, je l’aurais un peu mieux construit et soigné.

    C’était là en effet surtout une réaction épidermique face à un niveau de falsification que je ne pensais pas possible dans un manuel scolaire : c’est carrément de la réécriture, de la falsification intégrale du réel, digne des propagandes nazies ou bolcheviques.
    Je profite aussi de l’occasion pour conforter un point que j’avais soulevé : je m’interrogeais dans ce commentaire sur l’origine de la gravure sur l’inquisition, et je l’ai au pifomètre attribuée à une éventuelle entreprise de dénigrement antipapiste, et anticatholique venu des milieux protestants.

    Entretemps j’ai fait une recherche sur cette gravure et son auteur. Et devinez quoi? J’ai touché le gros lot! Bingo!

    Bernard Picart était bien en effet un huguenot français antipapiste parti se réfugier aux Pays-Bas (à l’époque Provinces Unies). Et il s’agit bien de pamphlet anticatholique, de propagande où l’on noircit le tableau (ou plutôt la gravure!) sur de prétendus méfaits de l’Eglise inventés ou absurdement grossis pour les besoins de la cause

    C’est-à-dire que cette gravure était – déjà – destinée à donner une vision falsifiée de l’Église en général et de l’Inquisition en particulier.

    On peut donc mesurer le « sérieux » de ce manuel, qui pour instruire les têtes blondes (hum….) sur « l’horrible Inquisition » recourt à du matériel certes historique mais mensonger à l’origine et totalement fantaisiste, en le présentant comme un témoignage digne de foi à prendre au premier degré et pour argent comptant!

    Et pour l’histoire du massacre de Katyn, ils ont pris leurs sources dans les archives de la Pravda stalinienne?

    On peut certes tout à fait utiliser cette gravure pour une étude historique sérieuse : à condition de montrer qu’il s’agit justement d’une œuvre de propagande, et à partir de là rétablir la vérité sur l’Inquisition, enseigner comment on a totalement déformé la vérité sur celle-ci, qu’elle fut l’opposé du tableau qu’on en fait et des idées reçues aujourd’hui : un Tribunal extrêmement sérieux, largement précurseur de la Justice moderne, et qui faisait un travail d’enquête rigoureux et rationaliste, rejetant par exemple – cela en surprendra plus d’un – les aveux obtenus sous la torture comme non fiables! Ils étaient même non recevables!

    La torture à l’époque était en réalité la règle… dans les tribunaux civils!

    Si l’Inquisition avait été l’horreur obscurantiste et stupide que l’on décrit, comment expliquer que les accusés préféraient toujours être jugés par l’Inquisition plutôt que par la Justice séculière?

    Quelques sources à l’appui:

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Bernard_Picart

    https://books.google.fr/books?id=JpjyRMuVxC4C&pg=PA291&lpg=PA291&dq=bernard+picart+inquisition&source=bl&ots=Kc81hjpzoj&sig=ACfU3U2w7Xzqk6H6e2duOgXISVm_mw9uag&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwi0ydDYzr7nAhVHD2MBHXCcBQAQ6AEwA3oECBkQAQ#v=onepage&q=bernard%20picart%20inquisition&f=false

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Inquisition#Fr%C3%A9quence_de_l'usage_de_la_torture
    __

    Je me permets donc de savourer la satisfaction de voir que mon intuition était juste.

  10. frejusienfrejusien

    Et le pire du pire, c’est que ça continue,
    je dispose d’une belle photo de têtes de chrétiens , accrochés sur un grillage, les têtes des chrétiens d’Orient,
    je suppose que c’est ce qui a inspiré l’ouvrier musulman qui a décapité le chef d’entreprise et accroché sa tête au grillage, le mimétisme en islam,

    bien sûr, je ne l’afficherai pas sur FB, pour éviter tribunal et cie

  11. frejusienfrejusien

    Excellent article !
    on n’a pas d’arguments en général, du moins c’est mon cas,
    et là on peut puiser des répliques,

    le catholicisme, un puissant moteur de créativité, merci de le dire,
    le Vatican, avec ses chefs d’oeuvre de Michel Ange et du Titien, peintures et sculptures, ’architecture, décoration
    et les bâtisseurs de cathédrales, ces génies de la construction qui ont rayonné sur toute l’Europe, les milliers d’artisans et d’artistes qui ont orné cathédrales et églises d’objets précieux et de fresques magnifiques, les vitraux, véritable travail d’orfèvrerie,
    tous, donnant le meilleur d’eux-mêmes , inspirés par leur foi

    1. AvatarAdalbert le Grand

      Merci pour vos remerciements.

      Oui, vous avez raison, pour clouer le bec des panégyristes de l’islam « merveilleuse religion d’amour et de paix », il faut des arguments, et le mieux c’est d’avoir en poche des faits historiques précis à renvoyer dans les gencives

      Une vraie connaissance historique de l’islam, c’est encore mieux.

      Car en effet ces perroquets de la bien-pensance sont dans 99% des cas totalement ignorants de l’islam et du monde musulman et ne font que répéter les lieux communs, les généralités qu’ils ont entendu dans les médias ou qu’on leur a baratinés au collège comme dans le cas présent (car il s’agit bien d’idées reçues, de croyances, de fables qui n’ont rien à voir avec la vérité historique)

      A part les crétins d’extrême-gauche convaincus que répéter des fariboles finit par les rendre vraies, et qui s’accrochent à leurs idées fausses, la plupart des gens, quand ils ont compris que vous en savez un rayon, s’inclinent et ferment leur gueule.

      Et s’ils sont un peu intelligents et curieux, ils veulent en savoir plus, vous questionnent plus avant et vous pouvez les instruire, et leur ouvrir les yeux.

      Samedi encore, j’ai appris à un ami qui ne le savait pas que l’étoile jaune des nazis descendait en ligne directe de la « marque jaune » inventée par les musulmans pour stigmatiser et humilier les juifs (précisément par le 2ème calife, Omar, inventeur du statut du dhimmi (protégé, comme dans la mafia) et de l’impôt mafieux qui l’accompagne (djizya)).

      En passant, si quelqu’un peut me redonner le nom que les juifs sous joug musulman donnaient à cette marque, je l’ai lu dans un commentaire sur Dreuz (un juif tunisien apparemment) mais ai bêtement oublié de le noter.

  12. AvatarL'Imprécateur

    Ce qui est désolant, dans cette affaire, c’est qu’il s’agit d’un manuel scolaire destiné à une classe de cinquième des collèges: 12 ou 13 ans en moyenne.
    Des esprits en formation, malléables à merci, donc ici déformables par des mensonges, d’autant plus graves qu’il s’agit de la déviation d’une science humaine, l’histoire à des fins idéologiques.
    On s’étonnera après devant des adultes athées, ou dhimmis, ou carpettes de la bien-pensance ordinaire, ou islamos-gauchos, antifas ou blacks-blocs. Bref, au sens exact du mot, des « dégénérés ».

  13. frejusienfrejusien

    Finalement, ces souvenirs de lycée me reviennent,
    moi aussi , je suis resté imprégné des horreurs de l’Inquisition, et subjugué par la beauté de la civilisation arabe,

    du moins c’est bien ce que l’EN m’a inculqué,

    il est vrai qu’avec de telles bases, on accueille avec sympathie toute personne originaire de cette culture, car il y a ce bastion de mensonges qui nous y pousse.
    par la suite , la découverte de la réalité nous donne la gueule de bois

  14. Avatarzipo

    L’église catholique a brulé par milliers les Cathares et commis des exactions (dont la pédophilie qui depuis ont disparues depuis plusieurs siècles ce qui n’est pas le cas de l’Islam qui continue a massacrer tous ceux qui ne se convertissent pas !
    Bref c’est malheureux que pour aimer les gens il faille les tuer !
    Suppression de toutes les religions qui ont versé le sang seuls les Coptes ,les boudistes comme d’autres n’ont jamais tué qui que se soit !!Eux ne sont pas une secte mais une vraie religion d’amour!Tous les autres virés et interdits soyons justes!!Mais qui a choisi sa religion?

  15. AvatarFomalo

    MERCI à [email protected] d’avoir relayé l’exemple Hatier et pris le soin d’avoir fouillé un peu plus. C’était déjà pas mal en 2015 (soutien scolaire pour une 5ème et une 4ème) mais là je vois que le formatage à base du nouveau lexique francaoui est maintenant peaufiné au point près dans le texte. 2015 est exactement l’année où j’ai stoppé ledit « soutien » après lecture des manuels! Et ce n’étaient pas des bi-nationaux, mais des petits-enfants d’ingénieur&chimiste et instit &pianiste!!

  16. AvatarDorylée

    Les torche-culs utilisés par la Merducation Nationale n’ont pas pour dessein d’instruire nos enfants mais d’orienter leurs pensées. Je ne manque jamais de reprendre mes petits-enfants quand ils répètent chez moi les inepties tendancieuses qu’ils ont entendu à l’école de la bouche de leurs directeurs de conscience, abusivement dénommés  » profs  » .

  17. AvatarJiCé

    Article excellent. Nous devons quand même réfléchir : la rédaction de ce manuel est scandaleusement tendancieuse. Je voudrais gifler, non pas les rédacteurs, mais le ou les directeurs de publication qui ont donné ces directives de travail. Quant à l’instruction publique: par qui sont infiltrés les
    comités de lecture pour accepter des choses pareilles ? Par les directeurs
    de publications de chez Hatier ?

    1. AvatarAdalbert le Grand

      Les éditeurs de manuels sont libres et font ce qu’ils veulent.

      Le ministère fait les programmes, ensuite les éditeurs font faire des manuels en fonction de ceux-ci, dans l’espoir de les vendre (clients captifs et nombreux, un pactole). Enfin les enseignants de chaque établissement recommandent au chef de celui-ci celui qu’ils veulent utiliser, parmi le choix proposé par tous les éditeurs (Hatier, Nathan, Belin, etc.).

      Quant aux éditeurs, ils confient l’élaboration du manuel à un pool d’enseignants de la matière à qui ils font confiance, car bien évidemment ils ne sont pas des spécialistes omniscients sur tous les programmes de toutes les matières de tous les niveaux qu’ils publient.

      Et donc nous arrivons au fait que ce manuel a été conçu par des enseignants en collège, ce qui ne laisse pas d’inquiéter sur non seulement leur idéologie, mais aussi leur niveau de compétence, car là c’est grave : cela signifie que ces supposés experts ont la tête truffée de pseudo-Histoire, de légendes et ignorent la vraie, le niveau de connaissance universitaire et les travaux des historiens compétents. L’Histoire sleon ma concierge.

      Bien la peine de vouloir déconstruire l’horrible « roman national » (une présentation téléologique et rétrospective dans l’idée d’une France éternelle ou existant au moins depuis 25 siècles, mais néanmoins respectueuse des faits historiques, même si leur sens et leur choix est orienté), si c’est pour le remplacer par des contes et légendes carrément farfelus, des « fake olds ».

      Ou alors c’est volontaire, ces enseignants sont des gauchistes adeptes de la « vérité post-moderne », autrement dit de la falsification, à des fins de propagande et d’endoctrinement. Une réminiscence des retouches des photos en URSS?

Comments are closed.