Pierre Cassen : à Vichy, le collabo nouveau est un délateur de gauche (video)


Pierre Cassen : à Vichy, le collabo nouveau est un délateur de gauche (video)
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


3 thoughts on “Pierre Cassen : à Vichy, le collabo nouveau est un délateur de gauche (video)

  1. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    ========================
    Vent d’Ouest, Vent d’Est, les girouettes tournent. La roue géopolitique tourne elle aussi. L’hégémonie unipolaire des pays de l’Occident est en berne, il n’y aura pas de mondialisation comme pensée et planifiée. L’UE est terminée, elle va sombrer complètement éclatée ; elle a été un échec total dont les conséquences néfastes vont se sentir encore plus fort bientôt. En attendant, il y a qui veut se tailler la part du roi et qui s’obstine égoïstement à démanteler les pays européens dont la France.

    Les regards se tournent vers l’Est, la Russie et la Chine ; la Chine gros candidat.

    Les pays de l’Europe de l’Est n’auront pas forcément envie de fricoter avec la Russie. Les pays européens les plus en danger par cet éclatement sont les pays de l’Ouest, à cause de leur immigration débridée majoritairement musulmane avec Erdogan qui rêve de SON nouvel empire Ottoman.

    Bref, toute la géopolitique mondiale se redessine, l’ancien projet unipolaire pour l’hégémonie américaine qui remonte à Busch père et travaillé au corps des peuples jusqu’à Trump n’est plus de mise ; il se reconcentrera sur son monopole sur les Amériques Nord et Sud.

    C’est ce qui explique les revirements de la géopolitique de Macron tout en contradiction tout de m^me. Si nous ne prenons pas le bon train et ne mettons pas un frein à l’immigration et promouvons l’islam sur nos territoires, nous sommes foutus.

    ___________________________
    I.- «On fait plus confiance aux historiens qu’aux politiciens, trop versatiles»
    :::: https://sptnkne.ws/BmsB
    30.01.2020

    Face aux révisions récentes d’épisodes clés de la Seconde Guerre mondiale, une fondation historique russe initie la création d’une ressource commune de documents historiques liés à la période. Son directeur exécutif explique le projet à Sputnik.

    À l’occasion de l’inauguration d’une exposition «Les routes de la Victoire. Les Juifs soviétiques pendant la Seconde Guerre mondiale» au Centre de Russie pour la science et la culture (CRSC) à Paris, Alexandre Kuznetsov, représentant permanent de la Russie auprès de l’Unesco, a souligné que «l’interprétation de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale est devenue l’un des problèmes politiques les plus urgents» en Europe, mais surtout que «ces discussions sont déjà loin de la science historique».

    Effectivement, ces derniers temps, plusieurs déclarations d’hommes politiques telles que celles du Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki, qui accuse Moscou de «mensonges délibérés» sur les années précédant la Seconde Guerre, ou encore celles du Président ukrainien Volodymir Zelensky qui désigne l’URSS comme «déclencheur» de cette guerre, ont mis à mal une vision claire de cette période historique et ont provoqué plusieurs réactions fébriles au plus haut niveau politique.

    Konstantin Moguilevski, le directeur exécutif de la Fondation russe «L’Histoire de la Patrie», explique à Sputnik comment les historiens professionnels essayent d’«influencer le débat public», notamment à travers les expositions organisées par la fondation des documents liés à la libération par l’Armée rouge de plusieurs pays de l’Europe de l’Est.

    «Ces expositions attirent l’intérêt des habitants et des médias. On écoute les historiens et on leur fait plus confiance qu’aux politiciens, trop versatiles», assure Konstantin Moguilevski.

    Et la fondation ne chôme pas: en Russie, un centre d’archives et d’analyse de documents liés à la Seconde Guerre mondiale vient d’être créé.

    «Il s’agit de constituer une ressource virtuelle centralisée d’archives pour tous ceux qui s’intéressent à cette période historique, précise Konstantin Moguilevski. Les efforts de toutes les associations volontaires et de toutes les fondations devraient être unis pour avoir, en perspective, une source commune de documents.»

    Le but est de créer un accès aux facsimilés des documents gardés dans les archives, aux documents générés pendant la guerre «pour permettre aux gens de porter leur propre jugement sur l’histoire». La Fondation entend proposer une sorte de «pool commun de documents historiques, de témoignages et de mémoires qui nous réunira».

    «Les historiens ne divergent pas trop sur leur appréciation des événements de cette période. Mais on observe en revanche les tentatives amorales des politiciens qui essayent de gagner des points sur la mémoire historique. La façon la plus sûre de s’opposer aux falsifications, aux révisions et au dilettantisme, c’est de revenir à la racine, à la source documentée», conclut Konstantin Moguilevski.

    L’exposition «Les routes de la Victoire. Les Juifs soviétiques pendant la Seconde Guerre mondiale», organisée avec le concours de Rossotrudnichestvo (l’Agence fédérale sur le contrôle dans la sphère de l’enseignement et la science) et de la fondation américaine Blavatnik Archive restera ouverte aux visiteurs dans les murs du Centre russe pour la science et la culture à Paris du 30 janvier au 10 avril.

    ____________________________________
    II.- Poutine et Netanyahou ont eu «une discussion profonde et détaillée» autour de l’«accord du siècle»
    :::: https://fr.sputniknews.com/international/202001301042980693-poutine-et-netanyahou-ont-eu-une-discussion-profonde-et-detaillee-autour-de-laccord-du-siecle-/

    En visite à Moscou, Benyamin Netanyahou a présenté à Vladimir Poutine l’«accord du siècle» proposé par Donald Trump pour mettre fin au conflit palestinien. Les deux dirigeants -russe et israélien- en ont discuté en détail, a confié à Sputnik une source au sein de la délégation israélienne.

    …./….
    ____________________________________

    III.- Face à Poutine, Israël remercie l’Armée rouge pour avoir libéré Auschwitz
    :::: https://sptnkne.ws/BeFP

    Accueillant Vladimir Poutine à Jérusalem à l’occasion du 75e anniversaire de la libération d’Auschwitz, le ministre israélien des Affaires étrangères a souligné le rôle clé qu’avait joué l’Armée rouge dans la victoire sur l’Allemagne nazie et a réitéré l’intention de l’État juif de lutter contre l’antisémitisme.

    Ce 23 janvier, Israël marque le 75e anniversaire de la libération du camp nazi d’Auschwitz. Vladimir Poutine a été accueilli sur le tarmac de l’aéroport par le ministre des Affaires étrangères, Israël Katz, qui l’a plus tard remercié pour l’héroïsme dont avait fait preuve l’Armée Rouge.

    «Je voudrais remercier l’Armée rouge pour avoir libéré le camp d’Auschwitz et avoir aidé à vaincre l’Allemagne nazie», a déclaré le ministre.

    …./….
    _____________________________________
    «L’antisémitisme est au plus bas dans le pays», annonce le grand rabbin de Russie
    :::: https://sptnkne.ws/BmsR

    Les juifs de Russie se sentent bien à présent et ils ne cachent pas leur judéité, car l’antisémitisme est à son plus bas niveau historique dans le pays, a constaté le grand rabbin de Russie Berl Lazar en ouverture du 7e Congrès de la Fédération des communautés juives de Russie (FEOR) à Moscou.

    Les juifs sont aujourd’hui bien en Russie et manifestent ouvertement leur judéité, a déclaré mardi 28 janvier Berl Lazar, grand rabbin de Russie, à l’occasion de l’ouverture du 7e Congrès de la Fédération des communautés juives de Russie (FEOR) à Moscou.

    …./….

  2. ConanConan

    La peur de la fatwa et de toutes ses conséquences possibles ….Le cancer se propage et risque d’annihiler tout notre système de défense !….
    Bientôt, même plus le droit de protester !!…
    …et le peuple français n’est plus représenté par l’appareil politique …
    Général Franco, au secours !

Comments are closed.