Pour Vicky Spratt, si vous n’êtes pas attiré par une « nouvelle féministe », vous radicalisez les terroristes ! 


Pour Vicky Spratt, si vous n’êtes pas attiré par une « nouvelle féministe », vous radicalisez les terroristes ! 

Illustration : la « féministe » Vicky Spratt

.

Ces « féministes » en manque de domination masculine qui fantasment sur des rapports sexuels violents…

Merci de parler des pulsions inconscientes, Edmond le Tigre !

Un article récent de Paul Joseph Watson de Summit.news parle du délire d’une féministe qui, en réaction à un homme affirmant ne pas vouloir sortir avec une femme « woke » (« éveillée » en anglais désignant les progressistes militantes), cette féministe suggère alors que les hommes qui refusent de sortir avec une femme « woke » radicalisent les terroristes (quiconque critique les progressistes doit être disqualifié massivement).

.

La vidéo de Watson qui accompagne l’article mentionne que depuis que les féministes ont décrié la masculinité occidentale, elles sont maintenant en manque de la domination masculine et surcompensent en fantasmant subir des rapports sexuels violents.

Video de Paul Jospeh Watson en anglais ci-dessous :

 

Ces « féministes » en manque de domination masculine qui fantasment sur des rapports sexuels violents…

.

On y voit le psychologue Jordan Peterson souligner l’étonnante alliance des féministes avec l’islamisme radical qui est notoirement violent contre les femmes.

 

https://summit.news/2020/01/23/feminist-writer-suggests-men-who-wont-date-woke-women-are-radicalizing-terrorists/

Traduction ici :

Selon l’écrivain féministe Vicky Spratt, les hommes ne voulant pas sortir avec des femmes «réveillées» sont une tendance «insidieuse» qui pourrait conduire à la radicalisation des terroristes.

Dans un article pour Vice Media outlet Refinery29, Spratt s’énerve sur Laurence Fox, l’acteur britannique qui a récemment déclenché une crise de sifflement monumentale en osant suggérer que le Royaume-Uni n’était pas un pays raciste et que le «privilège blanc» n’existe pas .

Fox a donné plusieurs interviews dans lesquelles il explique comment il refuse de sortir avec des femmes «réveillées» qui sont obsédées par le politiquement correct.Il a même dit qu’il avait largué sa petite amie l’année dernière parce qu’elle faisait l’éloge de la publicité insupportable de «masculinité toxique» de Gillette.

Selon Spratt, les choix de rencontres de Fox font partie d’une tendance sociétale «insidieuse» qui conduira inévitablement à des femmes tuées par des terroristes.

«Il n’y a rien de drôle à dire ce que Fox – ou Wokey McWokeface comme il veut maintenant être connu – dit. Ce n’est pas non plus particulièrement triste. C’est dangereux. Il n’est qu’un homme très privilégié, et à la suite de ce privilège, a reçu une plate-forme. Et il a utilisé cette plate-forme pour légitimer une réaction plus importante contre la diversité et le progrès qui se déroule chaque jour dans des coins moins publics d’Internet », écrit-elle.

Spratt poursuit en citant le meurtre du député travailliste Jo Cox par le terroriste de droite Thomas Mair ainsi que les tirs de Christchurch et El Paso, malgré le fait qu’aucun de ces tirs n’avait quoi que ce soit à voir avec l’anti-féminisme ou la haine des femmes.

Le grief réel de Spratt semble provenir du fait qu’elle a personnellement du mal à trouver un petit ami (probablement en raison de ses opinions éveillées terriblement divines) et qu’elle ressent du ressentiment envers Fox pour avoir touché un nerf cru.

« Passez un après-midi sur n’importe quelle application de rencontres majeure et vous rencontrerez des hommes (généralement blancs) disant des choses ouvertement sexistes et misogynes », se plaint Spratt (car bien sûr, elle est célibataire et évidemment amère à ce sujet), avant de suggérer qu’elle n’est pas pas beaucoup de chance avec la scène des rencontres.

Pendant ce temps, Lawrence Fox se porte probablement bien parce que les vraies femmes ne sont pas attirées par les chattes à faible testostérone qui passent toute la journée à consommer des produits à base de soja et à s’excuser pour leur privilège blanc.

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&tl=fr&u=https%3A%2F%2Fsummit.news%2F2020%2F01%2F23%2Ffeminist-writer-suggests-men-who-wont-date-woke-women-are-radicalizing-terrorists%2F

.

De mon côté, je trouve que le titre de minorité accolé aux musulmans me fait tiquer: les musulmans sont 1.5 milliard sur la terre et la nuisance de l’islam n’est un secret pour personne. De plus, protéger une « minorité » demande du discernement: en ce moment cela ressemble à laisser un enfant âgé de trois ans tyranniser une famille de cinq personnes ou le laisser établir les choix qui mettront la famille en péril. Les migrants mineurs et divers livrés à eux-mêmes qui attaquent les passants constituent une minorité « sacrée » évaluée en réalité sur la terre à des millions d’individus ne présentant aucune preuve de fiabilité.

.

Personnellement je questionne le discernement des migrants qui choisissent la migration par bateau: l’effet de groupe les entraîne à prendre des risques inconsidérés (violence inconsciente tournée contre soi-même), risques que les progressistes ne découragent pas du tout, au contraire (jouissance de pouvoir de cruauté). L’Afrique avec son près d’un milliard d’habitants devient une « minorité » justifiée d’abandonner ses riches terres pour venir squatter l’Occident. Les « progressistes » pro-migrants alimentent en réalité un fantasme misérabiliste. Une Afrique debout ne les intéresse pas. Faire un état des lieux réaliste de l’Afrique accompagné d’une mise au pied du mur des gouvernements africains afin qu’ils se prennent en main sérieusement ne fait pas partie du programme de vidage organisé de l’Afrique par les pro-migrants. Refuser l’islam, l’interdire et établir une spiritualité constructive est la seule voie réaliste pour redresser l’Afrique. Des enfants africains en surnombre, semi-abandonnés, dressés au coran sont des carencés analphabètes lavés du cerveau à la violence. Imprégner leurs cerveaux d’une spiritualité pacifiste est crucial. Les inconscients ultra-violents ne seront alors plus aux manettes. Je pense à la parole de Jésus, de Bouddha qui porte la discipline de l’inconscient violent.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




2 thoughts on “Pour Vicky Spratt, si vous n’êtes pas attiré par une « nouvelle féministe », vous radicalisez les terroristes ! 

  1. AvatarKarnyx

    C’est ce qu’on appelle le suicide européen.
    La féminisation de la société européenne est un des éléments moteur dans l’amorce de sa disparition.
    Comme dit Michel Onfray, une civilisation qui n’est plus capable de se défendre est une civilisation qui est vouée à disparaître.

  2. AvatarVent d'Est, Vent d'Ouest

    Schiappia écrit des livres pornos où la femme est asservie et s’orgasme à subir des violences sexuelles. Quoi d’ètonnant à ce qu’une Vicky Spratt – que je qualifierai de « féministe radicalisée » – et ses semblables suivent le même schéma ?

    Elles vivent à travers leurs écrits et/ou leurs propos, voire même peut-être dans le secret des alcôves, ce qu’elles dénoncent haut et fort pour les unes et décrivent en prose pour les autres. Ou se contentent purement et simplement de rester dans le domaine du fantasme.

    Leur hystérie m’incommode et présente un réel danger pour la démocratie sociale, ne représentant qu’elles-mêmes, à l’image de ces minorités agissantes et toxiques qui nous pourrissent quotidiennement la vie, encouragés en cela par la grande majorité de nos politiques.

    On remarquera que leur radicalisation leur fait constamment déparler et on se demande où est passé le peu de raison qu’elles devaient bien posséder avant qu’elles soient gangrénées par ce terrorisme intellectuel ?

Comments are closed.