Les musulmans franchissent les Alpes : Liechtenstein ou Lislamstein ?


Les musulmans franchissent les Alpes : Liechtenstein ou Lislamstein ?

.

Propagande islamiste destinée « à chaque Liechtensteinois », lien ici-bas
Sur fond de drapeau national, quel blasphème à l’encontre du catholicisme alpin !

Pour les amateurs de foot comme moi, le Liechtenstein c’est avant tout le courage d’amateurs ramassant face à ma Mannschaft  ou à la Squadra Azzurra. Mais Vaduz pourrait bien perdre tôt ou tard un match civilisationnel en ramassant la balle muzz au fond du filet sans porc.

Une charmante principauté, micro-nation essentiellement catholique de 38 000 habitants. Devise nationale : Für Gott, Fürst und Vaterland ou Pour Dieu, le Prince et la Patrie. Le Liechtenstein acquiert son indépendance en 1806 en sortant des griffes d’un Saint Empire romain germanique agonisant.

Ils sont une bonne centaine de Français à vivre au Liechtenstein où la langue française est obligatoire dès la sixième primaire, parfait ! Ici la Principauté fait le choix de l’excellence.

Le Liechtenstein muzz en bref

1970 : 8 musulmans
2015 : 2 215 musulmans (soit 6 % de la population)
2020 : nombre inconnu, je miserais sur 3 000
2030 : 15-20 % de la population ?

Le pourcentage actuel de musulmans liechtensteinois est grosso modo identique à celui de l’espace germanophone européen. La population muzz y est jeune : près de 25 % sont âgés de moins de 15 ans, ainsi leur pourcentage devrait augmenter en ce microcosme coincé entre la Suisse et l’Autriche, hautement industrialisé et au niveau de vie confortable.

Les mioches muzz sont dispensés de participer aux cours d’instruction religieuse catholique ou protestante mais ne sont visiblement pas dispensés par leurs parents de leurs futures obligations cultuelles. Six communes « offrent » actuellement un enseignement religieux islamique selon le modèle autrichien.

Deux centres de prières au Liechtenstein : à Vaduz via le Islamische Gemeinschaft des Fürstentums Liechtenstein dit « Mosquée Verte » et à Triesen au sein d’une association turque dont l’imam est salarié par la Direction des affaires religieuses… de Turquie. L’allemand et le turc sont pratiqués dans les deux quasi-mosquées. Certains se rendent également dans les lieux de culte bosniaque, kosovar et macédonien de Buchs, ville suisse voisine. Facile, suffit de traverser le Rhin.

Ces sieurs muzz ne manquent certes pas de revendications : création d’une « véritable mosquée au sens traditionnel » à Vaduz et ouverture d’un cimetière musulman, pas gagné dans les deux cas.

Vaduz

Le bon sens local se nomme Manfred Schlapp

Fondateur et président d’honneur du PEN Club à Vaduz (pas de rapport avec Marine, le PEN est une association internationale apolitique non gouvernementale d’écrivains), ce philosophe autrichien soutient que les zones d’ombre de l’islam sont simplement niées au Liechtenstein.

Il publie en 2015 l’ouvrage « Islam ne signifie pas Salam : incursions dans le monde musulman » hélas non traduit en français.

Manfred Schlapp dézingue le charabia islamique
Un Schnaps à la santé de sa clairvoyance ! Tanz, Bier und Muzik

 Nous aimons nos montagnes, nos vallées et nos champs 

Je suis consterné de voir débouler sur les bords du Rhin un islam qu’on n’attendait certainement pas dans un cadre aussi enchanteur ! Mais que font donc les élucubrations mortifères coraniques sur les bords du Rhin ??? Maigre consolation, l’expression « crétin des Alpes » a pris une nouvelle acception, soit que l’on considère la naïveté des pouvoirs publics locaux, soit que l’on vise les principaux intéressés du Lislamstein.

Richard Mil

Vaduz : Parlement du Liechtenstein

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Richard Mil

Belge passionné de sciences humaines, amoureux de la culture française, gaulliste, athée, partage totalement les convictions de l’initiative citoyenne Résistance Républicaine


3 thoughts on “Les musulmans franchissent les Alpes : Liechtenstein ou Lislamstein ?

  1. AvatarChristian Jour

    l’islam est un cancer et ses métastases gangrène tout absolument tout et ce dans tout les pays. La seule réponse, dehors, sans ménagement, avec ou sans les armes mais dehors.

  2. AvatarSoudibor

    C’est Malraux qui disait « Notre civilisation sera contrainte de trouver sa valeur fondamentale, ou elle se décomposera »
    La valeur fondatrice du Liechtenstein était écrite sur son drapeau: « Dieu, le prince et la patrie ».
    Qui peut encore adhérer à une telle fondation aujourd’hui, « Dieu et le prince » ? Personne … même ceux qui sont restés chrétiens, pour eux Dieu est une affaire personnelle, ce n’est plus une affaire d’état.
    Reste la « Patrie », mais il faut définir ce qui fait sa valeur.
    Trop de civilisations européennes occidentales n’arrivent plus à exprimer ce qui les définit.
    Hormis les patriotes, la France ne voit même plus, majoritairement, que l’islam c’est l’anti-liberté, c’est la soumission, c’est l’anti-égalité, c’est la discrimation, c’est l’anti-fraternité, c’est l’oppression de l’altérité.
    Il faut se rédefinir, et vite. En face de nous les mahometans se sont très bien définis, en un seul mot : « soumission »

Comments are closed.