Pour la gauche, Patrick Jardin est un emmerdeur politiquement incorrect… et la droite se tait !

Les Résistants Publié le 6 janvier 2020 - par - 14 commentaires

.

A propos du dernier article de Patrick Jardin sur le cas Salines, ce père devenu ami avec le père de l’assassin de sa fille…

.

Ce traitement de la presse est révélateur de la dichotomie actuelle de notre société médiatique : d’un côté, on encense ceux qui pardonnent, dialoguent et comprennent. De l’autre, on montre du doigt les « prêcheurs de haine ».

.

Patrick Jardin, aux yeux des médias et des politiques, reste un « prêcheur de haine » puisqu’il ne pardonne pas le meurtre horrible de sa fille. De plus, il a l’outrecuidance de ne pas rester muet et de clamer vengeance (ou, du moins, que cela ne se reproduise plus). Il refuse de sacrifier la mémoire de sa fille Nathalie sur l’autel fantasmé du vivre-ensemble, de la paix sociale, de la non-stigmatisation et du non-amalgame.

Bref, pour la gauche (la droite est aux abonnés absents), Patrick Jardin est un emmerdeur car (vraiment) insoumis et politiquement incorrect.

.

En tant que père d’une victime, il n’est pas (encore) insulté par les médias mainstream (« subventionnés » ?) qui lui reprochent son combat anti-islam. Mais les sous-entendus s’accumulent : pour le Monde, Patrick Jardin est sur le « chemin de la haine » (houuuu, la haine, pas bien !) tandis que Libé insiste sur son « 4×4 énorme qui doit coûter un paquet » et sur son refus « de se faire suivre » par un psy… (l’article s’avère particulièrement odieux)

.

Après le Bataclan, un père sur le chemin de la haine

« Patrick Jardin, qui a perdu sa fille lors des attentats, reste profondément meurtri et apparaît de plus en plus souvent dans les sphères de l’extrême droite… »

https://www.lemonde.fr/long-format/article/2018/09/28/apres-le-bataclan-un-pere-sur-le-chemin-de-la-haine_5361248_5345421.html

.

Patrick Jardin, peine perdue

Si l’extrême droite veut en faire son héraut anti-islam, ce père en colère d’une des victimes du Bataclan est surtout un homme brisé.

« Patrick Jardin erre entre Lille et Tourcoing au volant de sa BM. L’air paumé, un peu. Du genre de ceux qui ont oublié ce qu’ils cherchent. A Marcq-en-Barœul, où il est né, il évoque Ronchin, où sa fille est enterrée. Puis d’un coup maugrée contre les Arabes. Arrivé à un feu, il dit «bienvenue au Maghreb», quand des femmes voilées traversent devant lui. Sa bagnole, un 4×4, est énorme. A l’intérieur, on se sent protégé. Le machin doit coûter un paquet. Ce qui ne devrait pas être un problème pour l’ancien patron de France Cars (un loueur de véhicules) : il est millionnaire. Mais le jeune retraité, 66 ans, a des principes. «Je l’ai achetée d’occase, parce que mettre 140 000 balles dans une voiture, c’est pas possible. J’ai pas été élevé comme ça.»…

Patrick Jardin a perdu sa fille dans l’attentat du Bataclan, le 13 novembre 2015. La jeune femme, 31 ans, était régisseuse lumière dans cette salle. Elle est morte «d’un pneumothorax». Ça peut vouloir dire plein de choses. Qu’elle a eu les poumons déchirés par une balle, ou bien qu’elle aurait pu survivre. Patrick Jardin s’accroche à cette idée, accuse l’État de défaillances…

L’homme porte l’étiquette de «père de victime du Bataclan» et, en même temps, celle de «celui qui n’a pas pardonné»…

Cet été, Patrick Jardin s’est beaucoup donné pour empêcher la programmation au Bataclan de Médine, à cause de son album Jihad. Le rappeur a fini par annuler sa venue. Le combat de Jardin a été relayé par l’extrême droite […] Patrick Jardin a depuis longtemps, avant le 13 Novembre, des copains au Front national…

L’homme est hanté par sa dernière image, derrière une vitre à l’institut médico-légal, avec un drap remonté jusqu’au menton. Mais il refuse de se faire suivre »…

https://www.liberation.fr/france/2018/11/11/patrick-jardin-peine-perdue_1691401

.

Haro, donc, sur Patrick Jardin « héraut de l’extrême droite » islamophobe et raciste !

.

En revanche, Antoine Leiris (« Vous n’aurez pas ma haine ») et Georges Salines (« Ma fille Lola dansait au Bataclan » et maintenant « Ils nous restent les mots ») seront publiés, invités, encensés, glorifiés parce qu’ils souscrivent, malgré la mort de leurs proches et de plus de 300 autres, au mythe de « l’islam, religion d’amour, de tolérance et de paix ».

.

Un mensonge total vendu par les politiciens et les médias, malgré le climat de guerre civile, d’émeutes dans les banlieues et d’attaques récurrentes au couteau.

.

.
Et le peuple qui ouvre les yeux peut se demander : mais à qui profite le crime ?

Aux pays de l’OCI en général et aux pétromonarchies en particulier ?

Print Friendly, PDF & Email
14 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
pier
pier
il y a 1 année

SOUTIEN à Mr JARDIN
2 articles de canards pourris qui s’ils avaient été sur papier , je me serais torché le cul avec
les salauds !

Mary Beranic
Mary Beranic
il y a 1 année

Soutien total à M. Jardin! Je lis vos articles et je vous comprends. Vous faites preuve d’un courage admirable.

Samuel
Samuel
il y a 1 année

Courage et continuez votre combat  »relayer ‘ et on continuera à transmettre: Monsieur Jardin . Il ne faut pas que toutes ces petites étoiles ‘ comme votre fille’ s’éteignent………. ……..
NOUS sommes evec et derrière vous

Mountain
Mountain
il y a 1 année
Reply to  Samuel

Soutien à P Jardin ,à sa place j’aurais réagi pareil,pas de pardon,et ceux que ça défrise qu’il aie un 4×4 et qu’il ne veuille pas voir un psy ,qu’ils aillent se faire voir ,c’est son choix ,il faut le respecter et il réagit à sa façon et je trouve bien plus normale sa réaction plutôt que la réaction de (vous n’aurez pas ma haine ) .On ne pardonne pas à des assassins .

PUGNACITE
PUGNACITE
il y a 1 année

Monsieur Jardin
Total respect.
Votre fille peut être fière des actions que vous menez et de la rectitude dont vous faites preuve.
Les vieux gauchos en mal de pub perso ou autre en oublient la rectitude morale et familiale même a minima.
Ces pseudo intelllo plus qu en perte de vitesse mais plutôt en perte de matière grise après excès.. en deviennent gâteux _dans une forme non encore introspectee_

Christian Jour
Christian Jour
il y a 1 année

Bravo Monsieur Patrick Jardin, malgré la peine qui vous serre le cœur vous avez un courage admirable, Votre fille de là ou elle est vous voit surement et elle est fière de vous, soyez en certain. Continuez le combat, ne baisser pas les bras, nous à RR on vous comprend.

Louise Rosea
Louise Rosea
il y a 1 année

Bravo Patrick, votre combat n’est pas vain. On vous suit.

Bayard
Bayard
il y a 1 année

On ne peut que soutenir Mr Jardin et condamner les Salines et autres qui se prennent pour Jésus Christ. Un père doit venger ses enfants; quoi de plus humain ?

jacotte
jacotte
il y a 1 année

total soutien à vous Monsieur ne rien lâcher ne rien pardonner et combattre.

exocet
exocet
il y a 1 année

La vie n’a vraiment pas de prix.

Caughnawaga
Caughnawaga
il y a 1 année

Comme j’ai dit à M.Jardin, Macron n’a pas d’enfants mais sa femme oui. Imaginer si un de ses enfants ou petits- enfants se feraient assassiner. Je serais curieuse de voir comment ça réagirait dans leur monde.

Vent d'Est, Vent d'Ouest
Vent d'Est, Vent d'Ouest
il y a 1 année

Allez, on décortique :

« (…) Arrivé à un feu, il dit «bienvenue au Maghreb», quand des femmes voilées traversent devant lui.(…) »

D’où ce journaleux tire-t-il ces renseignements ? Il était avec Patrick Jardin dans le même véhicule ? En tout cas il fait la présentation de notre ami : islamophobe et haineux.

On continue :

« (…) Sa bagnole, un 4×4, est énorme. A l’intérieur, on se sent protégé. Le machin doit coûter un paquet. Ce qui ne devrait pas être un problème pour l’ancien patron de France Cars (un loueur de véhicules) : il est millionnaire. Mais le jeune retraité, 66 ans, a des principes. «Je l’ai achetée d’occase, parce que mettre 140 000 balles dans une voiture, c’est pas possible. J’ai pas été élevé comme ça.»…

Est-ce que cela rajoute quelque chose à l’histoire ? Le journaleux est pigiste, histoire de faire des lignes ou son message est plein de sous-entendus, voire les deux ? Tout est possible et envisageable.

À lire, ne serait-ce ce paragraphe, on aurait dit la narration d’un (mauvais) roman. Puis :

« L’homme est hanté par sa dernière image (…). Mais il refuse de se faire suivre »…

Ah, voilà qui éclaire le lecteur : l’homme refuse de se faire lobotomiser par la bien-pensance ! Eh, l’écrivaillon de Libération (que de nom), tu n’avais qu’à aller droit au but, on n’aurait pas eu à perdre du temps à lire ta prose subliminale et nauséabonde avant d’arriver au fait, bien que peu surprenante en chute !

Lire Aussi