Doctolib : un bien pour un mal ?

.

Depuis quelque temps, les secrétaires médicales disparaissent progressivement des cabinets médicaux qui, eux-mêmes, disparaissent de la France périphérique, celle des marges péri-urbaines. Un phénomène contribuant à la désertification rurale.

.

Désormais, quand on appelle un médecin, on ne tombe plus sur l’habituelle secrétaire médicale, Mlle Lajoie, mais sur un « plateau » avec des anonymes aux accents parfois étranges, sans doute originaires d’une banlieue de Paris ou d’Abidjan.

.

Ce qui frappe désormais le patient que je suis, c’est le vide du cabinet médical : plus de personnel vous accueillant, plus de secrétaires vous renseignant aimablement. En attendant le médecin, on reste seul avec la mamie grippée jouant à Candy Crush, les futures parturientes turques ne parlant pas français et le migrant crachotant ses miasmes de tuberculose.

.

Mais mieux encore : en s’enquérant du pourquoi du comment de cette situation et quand le consulter pour la prochaine fois, le toubib vous indiquera, d’un air complice : « ben, y a Doctolib ! »

Je dois être sacrément en retard sur les nouvelles technologies, ne faisant pas encore partie des « 50% des Français » gérant leur agenda médical avec Doctolib, le leader du marché des rendez-vous en ligne.

.

Doctolib : des visuels très… métissés

.

Et c’est vrai, l’inscription (gratuite pour les clients patients) sur Doctolib est rapide, le site clair et facile à prendre en main.

Mais, nonobstant l’attente déraisonnable subsistante (pour consulter un spécialiste par exemple – mais Doctolib n’y est pour rien), un doute m’envahit : et si j’avais contribué à faire disparaître l’emploi de secrétaire médical(e) ou, pire, si je l’avais muté(e) contre son gré sur un plateau d’Abidjan, mondialisation oblige ?

Pas d’inquiétude selon Doctolib : les secrétaires seront toujours là (oui, mais où ?) puisque 50 000 d’entre elles utilisent un logiciel « conçu par eux, avec eux et pour eux ».

.

.

Alors bravo à Doctolib, une superbe star-up française comme Emmanuel Macron les aime qui, en plus de faciliter la vie du client patient et de son médecin, anticipe et « construit le système de santé de demain ».

Celui du babtou fragile soigné par un toubib érythréen via un robot ou une secrétaire ivoirienne…

.

 65 total views,  1 views today

image_pdf

12 Commentaires

  1. super sympat votre réaction…….moi je m’en fout…….un généraliste qui prend des patients toutes les 10mn????? je suis patient depuis plus de 50ans chez le même cabinet….chaque fois que je demande une visite « êtes-vous un « patient » ça devient très pénible………..

  2. Vous etes responsables de votre propre malheur ..

    je suis medecin generaliste , installé depuis 30 ans , j’ai connu , « vous viendrez chez moi ,mais pas avant 14h ,parceque je vais chez la coiffeuse et pas apres 17 heures parceque je vais faire mes courses avec mon aide menagere  » , j’ai connu les gardes de 44 heures le WE sans regulation et la consultation le lundi lendemain sans avoir ou si peu dormi .. la souffrance au travail , la penebilité , de notre profession tout le monde s’en foutait … de ma generation , je suis né en 1957 .. le nombre de divorces , de suicides , d’alcoolisme .. vaut bien le taux de France telecom , je ne refuse pas de nouveaux patients , mais faut comprendre que j’n ai un peu marre d’etre la variable de regulation d’un pays qui va perdre et qui perd son système de soins , qui fut un des meilleurs du monde … moi, je m’en fout , je trouverai toujours des potes pour me soigner et soigner les miens … quand à l’hôpital , il part en vrille , faute de sa techonostructure , de sa gestion syndico politique , de son j’men foutisme … c’est personnel dependant , t’es bon , t’es mauvais , c’est pareil .. aucune incitation des médecins a etre meilleur , quand au phletorique personnel admistratif il est là pour admisnistrer donc rien foutre , mais çà manque tout le temps de moyens et de personnels , y’aurait trois secrétaires en cardio qu’il en faudrait 30 !

    • @Gourio

      Merci pour ce témoignage. Il serait, en effet, intéressant de connaître l’avis des médecins sur l’évolution du métier.

      Dans ma ville, ils n’acceptent plus de nouveaux patients. Il faut donc tenter sa chance à 20 ou 30 km. Nombre de spécialistes sont étrangers (Roumains, Libanais, Syriens…).
      Ailleurs, c’est la réalité des déserts médicaux.

      Qu’en est-il du numerus clausus ? Et les étudiants en médecine : le niveau régresse-il ? Et la qualité des médecins étrangers ?

      • Le probleme n’est pas celui du numerus clausus , quand bien meme le nombre d’etudiants sortant serait de 16000 au lieu de 8000 à l’ECN , que de toute façon le nombre d’installation en liberal ne changerait pas , l’exercice en liberal est formidablement anxiogene pour de jeunes medecins formé(es) à la medecine de moins en moins clinique mais d’examens complementaires , imagerie medicale , avis cardio , endocrino , oph , orl obtenus rapidemment au sein meme de l’hopital dans lequel ils on eté elevé(es) et dans lequel ils et surtout elles se voient mal sortir , l’hopital qui apporte securité , infrastructure et … fonction publique … pour pres de 2/3 d’etudiants qui sont des etudiantes !
        le niveau ne regresse pas , il change …je vois çà perso avec mon fils et ses copains zé copines , ils ont un niveau scientifique tres superieur , mais aucun sens clinique .. pourquoi palper une rate quand l’IRM le fait , pourquoi ecouter un patient quand personne n’ecoute .. encore une fois , la medecine de 2019 est à l’image de la societé de 2019 … c’est d’une logique terrible et les jeunes medecins revendiquent ce que les autres de leur generation ont , et en aucun cas un statut particulier de reconnaissance que la societé leur attribuerait au nom du sacerdoce , du sacrifice et de je ne sais quel devoir d’hyppocrate , c’est fini çà … le tabou est tombé et dans ma generation « on » n’hesite plus à partir en retraite des que c’est possible .. et là , çà va faire vraiment mal .

      • Je dis que etant que medecin je sais où me soigner et aupres de qui , pour moi et mes proches , je dis qu’en temps de penurie ceux qui ont un carnet d’adresse benificient d’un acces que ceux qui n’ont pas de carnet n’ont pas … ceux qui ce sont foutu des autres , ce sont ceux qui ont organisé la penurie , les politiques , par leur incurie , leur gestion deplorable et criminnel de la santé à commencer par ce con de Juppé l’inventeur du MICA , Aubry et son conventionnemnt selectif … je ne me fout pas des autres … et si à 62 ans apres 30 ans d’ exercice liberal je continue à exercer c’est que je le fais plutot pour l’amour de ce que je fais que par interet .

        • Dernière chose mais c’est un petit détail qui doit susciter des réactions de la part des médecins : les « avis Google ».

          C’est peut-être bien pour le patient mais comment savoir si l’avis provient vraiment d’une personne qui a consulté ? Et en cas d’avis très négatif (j’en ai lu), que faire ? Quels sont les recours ?

          • Je pense que l’avis google est plus perçu comme une blessure narcissique que pour une reelle menace , pour ma part j’ai 2 avis *** c’est pas du Michelin et çà ne change rien et en plus , je m’en fous … en revanche beaucoup plus grave , sont les plaintes arrivant au CDO emanant de patients conseillé(es) par des associations, avocats ou les deux à la recherche de fric , qui detruisent des medecins insuffisamment formé(es) au droit et à la niaque et qui perdent pied parfois au point de se suicider

  3. En même temps il est impossible de prendre un rendez-vous dans un cabinet si vous n’êtes pas déjà patient. Il vous est systématiquement répondu « le docteur ne prend pas de nouveau patient « .Venant d’arriver dans une nouvelle ville, je n’ai plus de médecin traitant et on me conseille de me rendre à l’hôpital. Vive la France !

  4. Eh oui, c’est difficile de trouver un médecin bien préparé avec une conscience professionnelle. Mais quand vous le trouvez faites attention – NE LUI CRACHER PAS DESSUS! – car vous êtes docteur en médecine avec les études dures sur internet.

  5. Tout doit disparaître ! Les fonds de pension veulent le magot de la santé, alors macron continue de dépecer nos services pour le plus grand profit des parasites de la finance. Quand on voit les gogos suivre la secte de la pisseuse greta-rte , on se dit que le Soleil vert c’est pour demain.

Les commentaires sont fermés.