Métro : à Paris, les femmes ont peur, à Varsovie, elle voyagent en totale sécurité


Métro : à Paris, les femmes ont peur, à Varsovie, elle voyagent en totale sécurité

.

Dans le métro de Varsovie, tout n’est que calme, politesse et civilité, comme l’illustre la vidéo ci-dessous :

Juste un autre jour calme et paisible dans le métro de Varsovie. Pas de bagarres, pas de jurons et pas de trafics de drogue. Juste des gens qui vont au travail ou qui rentrent chez eux. Le taux de chômage en Pologne est de 3,5 %. À Varsovie, il est inférieur à 1,0 %. Pas de gangs de jeunes hommes qui rôdent et dérangent les autres personnes.

 

.

Pendant ce temps-là, à Paris…

.

.

Un Français expatrié en Pologne tente un petit comparatif avec le métro de Varsovie. Nous le citons intégralement. 

Prendre le métro à Paris, c’est une peu l’angoisse.

La Défense n’est pas seulement le plus grand centre d’affaires européen, c’est aussi le rendez-vous des cassos de cité pour faire du shopping.

Châtelet ? On a beau avoir rénové le “flipper”, ça reste le grand hub de rencontre de la racaille.

.

Il y a aussi les camés qui déambulent comme des zombies dans les rames aux environs de Gare du Nord, et qui te demandent de l’argent pour acheter de la came. Les escadrons d’enfants roms ne sont jamais loin pour te piquer ton portefeuille.

Les migrants aux multiples identités sont aussi là pour enrichir ton quotidien. C’est la galerie des horreurs. On est à Babylone, le bruit et l’odeur version 2019. Autour de vous, tout le monde se réfugie dans son smartphone pour échapper à la réalité du voisin.

Cette intense concentration de population hétérogène est un projet issu d’esprits malades. On y étouffe. Elle est contre-nature, plus exactement contre notre nature d’Européen. Nous avons besoin d’un certain espace vital pour nous épanouir, nous ne sommes pas des Chinois, ni des Indiens.

À Varsovie, la densité est bien moindre. Le rapport hommes/femmes dans les transports oscille entre 1/4 et 1/6 (les hommes préfèrent rouler en voiture). Il n’y a pas à planifier son itinéraire pour éviter les points chauds. On déplore simplement quelques clochards qui sentent très mauvais de-ci de-là (nombre en régression importante, cela dit).

Quand un “dresiarz” (racaille polonaise) te bouscule, il s’excuse (vraiment). Mais aussi, ce qui tape à l’oeil, c’est qu’il y a des jolies filles partout.

C’est certain, vos intellectuels d’Etat n’avanceront jamais ces arguments concrets, vulgaires, indignes. “Il faut prendre de la hauteur”, diront-ils. Ils préféreront vous baratiner avec de grands et coûteux projets de rénovation urbains qui vont tout solutionner. Ils vous vanteront les bienfaits de l’ouverture à l’immigration, “Paris ville ouverte sur le monde“, le bla-bla habituel de mondialiste.

Mais le sentiment d’insécurité dans les transports est là, terriblement réel. Les Parisiens et les banlieusards, même les socialistes les plus lobotomisés, ne sont pas dupes.

La qualité de vie des usagers régresse. À cette peur objective de l’agression physique, des barricades mentales se dressent et les femmes deviennent des féministes imbuvables. Les français vivent dans la peur et la méfiance.

Sources : Facebook Hussard et fl24.net

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Julien Martel

Auteur chez Résistance républicaine, contribue aussi au blog "L'islam pour les nuls" et à Riposte Laïque.


8 thoughts on “Métro : à Paris, les femmes ont peur, à Varsovie, elle voyagent en totale sécurité

  1. Avatarcharles martel

    pauvre Françe , 2 guerres pour en arriver là , la 3e est trop tard nous sommes . dans le communotarisme total …

  2. HopliteHoplite

    Le seul et unique responsable de ce bordel qui perdure depuis 50 ans est le peuple et uniquement le peuple. Il vote mal et ensuite il gueule.Attendons les municipales et nous verrons les mêmes voter pour les mêmes

  3. AvatarAdalbert le Grand

    Rien d’étonnant à ce que vous décrivez. La Pologne est gouvernée par un sale régime populiste, raciste, à droite de l’extrême-droite, selon les Critères Moraux de la Gauche, un régime qui refuse les bienfaits de l’immigration et l’apport merveilleux du multiculturalisme, sans parler de la Chance de l’islam, voilà pourquoi elle est dans un état aussi déplorable de sécurité et de tranquillité, avec en prime un taux de chômage minable, proche de zéro!

    Rien à voir avec notre beau pays, qui lui grâce aux Lumières de la Gauche a tout compris des bienfaits de l’immigration sans limite : grâce à cela, nous caracolons loin devant la Pologne, avec des scores qu’elle n’est pas près de rattraper en matière de chômage, de délits et crimes, d’incivilité dans les transports en commun… tout ce formidable apport que nous n’aurions jamais connu sans le « métissage » et le « multiculturalisme ».

    La supériorité des Idées de Gauche sur la bête immonde du populisme est donc encore une fois largement démontrée. Qu’est-ce qu’ils sont cons, ces Polaks! En refusant bêtement les joies du vivre-ensemble, ils se retrouvent avec la sécurité. Ah ah ah!

    Vous auriez pu faire le même constat avec ces autres pays où sévit la peste brune, Hongrie, Tchéquie, Slovaquie, qui n’ont pas la chance comme nous d’être soumis Gauche Éclairée, même quand ce n’est pas elle qui est officiellement au pouvoir, grâce à son contrôle quasi-absolu de « l’information » officielle pour marteler sa propagande immigrationniste.

  4. AvatarCaughnawaga

    Ici aussi je prends le métro ou l’autobus à minuit, 1h, jamais eu de problèmes. À Montréal c pas mal tranquille.

Comments are closed.