Campagne de la SNCF pour qu’on accepte l’immigration ; malgré les 7485 vols depuis janvier dans le métro ?


Campagne de la SNCF pour qu’on accepte l’immigration ; malgré les 7485 vols depuis janvier dans le métro ?

Photo : affiche, Gare du Nord, 1er décembre 2019

Ces dernières années, l’immigration africaine a débarqué massivement Gare du Nord, à tel point que le surnom de cette gare, parmi les plaisantins, est désormais la « Gare du Noir ». (Voir l’article de  Julien Martel pour la vidéo).

Le Français d’origine est  un ingrat.

Il ne veut pas comprendre que l’envahisseur est son bienfaiteur. Que toute cette immigration, c’est pour son bien.

Le Gaulois rechigne, résiste, et se montre incapable de reconnaître la  chance que représente cette invasion pour la France.

Heureusement que la SNCF, bonne fille avec l’Africain , cet incompris, est là pour corriger et rééduquer le Français d’origine.

Prenant quelques libertés avec la réalité, la fin justifiant les moyens, la SNCF se pique de jouer les maîtresses d’école et nous pond de savoureuses affiches  de leçons de morale.

Voici donc l’immense affiche de ce mois de décembre, présente dans plusieurs points de la Gare du Nord et  réalisée par la SNCF, avec une leçon d’éducation civique à la clé, pour les gros bêtas-ingrats-ronchons-indécrottables  que nous sommes !

La diversité est une richesse comme chacun sait, et le melting-pot de la Gare du Nord en est la parfaite illustration.

50 milliards de déficit au compteur,  mais la SNCF ne baisse pas les bras pour nous faire rentrer des messages dans le crâne à coup de subtiles affiches façon Corée du Nord.

La diversité, la SNCF prend cela très à cœur. Elle a même des budgets pour cela. Et du personnel dédié qui y consacre son temps de travail.

A ceux qui pensaient que le fonds de commerce de la SNCF était le transport, et bien non. Il y a aussi la « diversité » et le « vivre-ensemble ».

 

Qu’est-ce que tu fais dans la vie ?

-Je travaille à la SNCF, section « rééducation du Français d’origine », département « promotion de la diversité et du vivre-ensemble » !

-Et il y a du travail dans cette branche ?

-Oh oui, tu sais, ils résistent à la diversité,  les voyageurs !

Voir aussi l’article  de  Claude t.a.l. sur le « train de la solidarité » avec les réfugiés, article qui vaut son pesant d’or lire ici

Devinette.

Au fait, qui a compris le message de l’affiche destinée à nous apprendre la vie ?

Explication : on pense qu’il doit s’agir tout bêtement d’une pub pour la vidéosurveillance et les caméras-piéton que portent les policiers.

Le message étant en gros (arrêtez-moi si je me trompe) : la prochaine fois qu’un Monsieur bien sapé vous ramène hypocritement les affaires qu’il vous aurait volées s’il n’y avait pas eu les caméras, dites « merci » à la SNCF.

D’ailleurs, la dame de l’image, (on jurerait la jeune sœur d’Hidalgo),  sourit et approuve intérieurement, l’air de dire : « Heureusement qu’il y a des caméras, un nouveau vol vient d’être évité».

Personnellement, je trouve un peu exagéré de dépenser tout cet argent pour nous dire cela.

Car la vidéosurveillance, on est pour, évidemment ! Et on la réclame même dans les wagons.

Surtout quand la sécurité des voyageurs est menacée au quotidien.

Justement, il y a quelques jours, un article de Résistance républicaine évoquait une scène filmée par un voyageur dans le train.

Et un Africain muni d’un couteau qui menace les voyageurs… prenez le RER, c’est tranquille ! (lire ici).

 

 Les leçons de savoir-vivre, c’est bien beau, mais quand on recoupe avec l’actualité, on voit bien qu’il y a un petit problème…

Explosion des vols à Paris en 2019, particulièrement dans les transports

On ne traite pas les causes (dégager les éléments indésirables qui se sont approprié le réseau pour en faire leur territoire de chasse à nos dépens) mais on va mettre plus de moyens (l’argent public…c.a.d. notre argent) pour limiter la casse.

Le boîtier noir sur le torse de l’agent, c’est sa caméra. Si la situation se tend, il l’allume. Elle dispose d’une « mémoire tampon » qui enregistre les quelques secondes qui précèdent son activation. (©SL / actu Paris)

Ces petites caméras accrochées à leur torse sont testées par 15 agents depuis décembre 2018. Elles ont filmé 8 % des arrestations réalisées, 400 sur 7485. « Il faut multiplier ça par dix », souhaite la RATP. Il y en aura une par équipe. Un atout :

Ça fait descendre la pression, nous offre une protection importante et nous donne des éléments de preuve s’il y a un problème. Dissuasif quand c’est allumé, répressif si outrages ou violences sont commis.

Chiens

En octobre, des pickpockets repérés par des agents sont devenus violents. « Ces territoires juteux les intéressent, plus on les gêne, plus on interpelle, et plus on crée de réactions chez eux. Si on est menacés, ça veut dire que l’on travaille », assure Stéphane Gouaud. les autorités ont aussi promis de nouveaux chiens « qui effraient les pickpockets ».

Le parisien, 21 novembre

Les gares les plus « anxiogènes » sont donc la Gare du Nord et Châtelet.

 

Comme c’est étonnant.

Mais enfin, qu’y a-t-il là-bas qui fasse peur à ce point ???

 

 

Les objets volés à Paris étaient revendus au Maroc :

une vaste filière de recel démantelée

Source : 21 novembre 2019 (le Parisien)

Un vaste réseau de recel destiné au marché marocain vient d’être démantelé par la police parisienne. Cette équipe écoulait depuis plusieurs années le fruit de dizaines de vols quotidiens.

Des milliers de victimeset un mode opératoire enfin mis au jour…

Fin octobre, le coup de filet des policiers du groupe « quartiers sensibles » de la sûreté territoriale de Paris (ST75) a permis de démanteler plusieurs niveaux de hiérarchie d’une équipe spécialisée dans le recel d’objets volés.

Un fichier avec les prix de rachat des téléphones dérobés, selon les modèles et leur état a été retrouvé chez l’un des suspects. Les smartphones étaient ensuite débloqués, puis écoulés au Maroc en passant par des entreprises d’import-export.

Preuve de l’activité intense de ce réseau, chez un seul un receleur, 58 téléphones, des dizaines de flacons de parfum, des tablettes, des iPod, des portefeuilles Vuitton, des montres de valeur et des bijoux en grand nombre ont été saisis. Le bilan d’un seul week-end de trois jours de « travail » de son armée de voleurs.

.

Décrypter leur fonctionnement et leur réseau est d’autant plus intéressant que la capitale subit une explosion de la délinquance ces derniers mois. Les vols ont fait un bond de 12 % en un an (2018-2019) dans la capitale.

Les transports en commun sont particulièrement touchés (tiens, tiens…)

.

Rien que dans le RER et le métro, 7485 larcins ont été commis entre janvier et octobre 2019, contre 4721 sur la même période en 2018, soit une augmentation de 59 %. « Et encore, de nombreuses victimes sont des touristes qui ne prennent pas le temps de déposer plainte », lâche un commissaire parisien.

.

 

Comme pour les chiffres des cambriolages, en hausse de près de 40 % en 2018 dans les sept premiers arrondissements parisiens, ce commissaire assure que ces vols sont « la conséquence de l’action de réseaux professionnalisés ».

« Ce sont des équipes qui font ça toute la journée. Et pour chaque maillon de la chaîne c’est hyper rentable. »

 

Rares sont les enquêtes comme celle de la sûreté territoriale qui permettent de remonter toute une filière de ce type.

 

Malgré tout, après plusieurs mois de filature et d’écoutes téléphoniques, quatre hommes soupçonnés d’avoir écoulé quotidiennement le butin de plusieurs dizaines de petites mains opérant sur l’Ile-de-France ont été interpellés.

Le principal receleur exercerait cette activité illicite depuis plus de cinq ans, et rien que lors des six semaines précédant le coup de filet, les policiers estiment le butin qui lui est passé entre les mains à 180 000 euros.

 

«Les smartphones devaient valoir au minimum 600 euros»

Cette filière était particulièrement bien organisée. Méfiant, le receleur qui recevait une centaine d’appels téléphoniques par jour, ne rencontrait d’ailleurs même pas directement la vingtaine de voleurs expérimentés ou chefs de petites équipes de mineurs désœuvrés avec qui il était en cheville. Il envoyait son bras droit attendre, dans un bar, ses fournisseurs en « matière première ». Et il refusait de travailler avec de nouveaux visages.

« C’est pourquoi certains voleurs avaient eux-mêmes sous leur coupe d’autres voleurs cherchant à écouler leurs larcins », relate la cheffe du groupe « quartiers sensibles » de la ST75.

 

Le receleur est lui-même un ancien voleur condamné à deux reprises.

« On s’est intéressé à lui et on s’est aperçu qu’il refusait de prendre des objets sans valeur, un téléphone Samsung A3 ou A6, ça ne l’intéressait pas, précise la chef de la ST75. Les smartphones devaient valoir au minimum 600 euros. Et il avait une feuille avec les prix qu’il pratiquait. »

En général, le receleur récupère les téléphones pour un quart de leur valeur neuf. Mais ces tarifs sont susceptibles d’évoluer en fonction de la qualité de la marchandise : rayé, verrouillé ou synchronisé, le butin est dévalué de quelques dizaines d’euros.

« Sans doute parce qu’un homme était payé ce prix-là pour débloquer ou craquer la sécurité », soulignent les enquêteurs.

 

Des transactions réalisées dans la plus grande discrétion

La méthode employée par les petites mains du vol pour remettre ces téléphones et autres objets n’a pas pu être découverte par les enquêteurs qui ont dû faire face à une équipe difficilement traçable.

« La plupart sont sans-papiers et ne parlent pas français », glisse une source proche du dossier.Et leur prudence extrême a aussi compliqué les filatures.

Le receleur pouvait revenir plusieurs fois sur ses pas, prendre une trottinette et descendre au dernier moment à une station de métro et avait plusieurs adresses, dévoile la cheffe du groupe quartiers sensibles.

Dans les territoires abandonnés de la République, certains bars sont la tanière des trafiquants.

De plus, les rares transactions se déroulaient dans des bars où seuls les habitués pouvaient rentrer. 

Si cela n’est pas de l’appropriation de territoire, cela y ressemble !

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jules Ferry

n’est pas prêt à renoncer à son mode de vie occidental. En un mot ou avec un dessin, Jules Ferry dit NON à ceux qui veulent reléguer les femmes au foyer, couvrir leur tête, rallonger leurs jupes, jeter les homosexuels du haut des tours, interdire l’alcool, limiter la liberté d’expression, bannir les caricatures religieuses, censurer les livres, codifier la tolérance…


20 thoughts on “Campagne de la SNCF pour qu’on accepte l’immigration ; malgré les 7485 vols depuis janvier dans le métro ?

  1. Avatarseveric2009

    On en est là,c’est un signe de chaos proche,ou l’on fait croire qu’il suffit de propagande de la sorte,pour que les étranger hostiles a notre société Française l’acceptent,et que nous devons accepter notre invasion,oui,on a beau se mentir,et essayer de nous aveugler par ces procédés, »LE CHAOS N’EST PAS LOIN »..!!

    Reply
  2. Laurent PLaurent P

    Faites savoir, concrètement, à la directrice de la gare du nord (actuellement c’est une femme) que vous partagez pleinement l’opinion exprimée dans cet article :
    Imprimer l’article et l’envoyer par la poste à l’ADRESSE POSTALE PUBLIQUE de la directrice de la gare du nord que vous trouverez (en plus du nom de la dite directrice) sur la page
    https://www.garesetconnexions.sncf/fr/gare/frpno/paris-gare-du-nord
    Pour imprimer facilement l’article, c’est pas compliqué :
    Cliquer sur la barre verte « Print Friendly » en bas à gauche du présent article.
    (ou accès direct : https://www.printfriendly.com/p/g/KbsnxB )
    Dans la fenêtre d’impression qui s’ouvre, choisir la taille de texte 90% et la taille d’image 50%.
    Puis cliquer sur l’icône PDF.
    Choisir la taille de page « A4 » (« Letter » est le format américain) puis cliquer sur « Téléchargez votre PDF » et enregistrer le PDF sur votre ordinateur.
    Désormais vous pouvez imprimer l’article dans sa version PDF introductive de 4 pleines pages (sur 7), en deux feuilles : la première imprimée recto-verso, avec les pages 1 & 2, la deuxième feuille imprimée recto-verso, avec les pages 3 & 4.
    L’article dans sa totalité fait 7 pages donc au bas de la quatrième page, rajouter à la main « Lire la suite sur internet… »
    Optionnellement vous pouvez en plus signer au bas de la 1ère page, dans le petit espace resté blanc, avec votre prénom et ville (inutile de bêtement donner vos coordonnés complètes à une islamo-collabo idiote-utile du Grand Remplacement qui fait placarder des affiches de propagande plus grossières encore que celles de Corée du Nord).
    Pour ceux qui veulent EN FAIRE + : vous pouvez envoyer de même ce courrier de 4 pages au CHEF DE GARE de la gare du nord dont le nom est indiqué sur la même page que le nom de la directrice.
    Voilà, faire acte concret de résistance, ça commence en investissant quelques timbres.

    Reply
  3. AvatarMachinchose

    je reviens de chez Desouche

    un peu surpris par l’ augmentation de commentateurs antijuifs,parmi les plus doux, ça

    « Pompon • il y a 12 heures
    Ces « intellectuels » juifs tiendront un autre discours quand l’islam prendra le dessus en France.
    Ils prendront un billet « aller Paris/Tel Aviv et le problème sera réglé. »

    ………….petit jaloux, và!! toi tu finiras comme boy au toilettes de la super grande mosquée de Saint-Denis…………….. 😆

    Sautarel devrait faire attention a ces commentaires,lui qui a eu tant de mal a se rabibocher avec les « services », et qui comparaissait chaque mois….

    quand a ces commentateurs, je pensent qu ils vivent hors France, parce que je les trouve trés imprudents…

    Reply
  4. AvatarMachinchose

    « les autorités ont aussi promis de nouveaux chiens « qui effraient les pickpockets ».

    le meilleur pour ce job, c’est encore le berger allemand, naturalisé français

    Reply
    1. AvatarAardvark

      Les chiens sont une bonne approche de solution ! Les blacks (et autres…) n’aiment pas les chiens, qui le leur rendent bien ! D’ailleurs, dans le « dogme à momo » le chien est impur, tout comme le porc, et la femme bien souvent…Seule solution, remigrer tout ÇA et fermer les frontières. Ou bien prendre un passeport Hongrois ou Polonais, d’urgence…

      Reply
      1. AvatarVictoire de Tourtour

         » Onze choses sont impures : l’urine, l’excrément,le sperme, les ossements, le sang,le chien, le porc, l’homme et la femme non musulmans,le vin, la bière, la sueur du chameau,mangeur d’ordures. »
        (Principes politiques,philosophiques,sociaux & religieux de l’Ayatollah Khomeiny » .- de la pureté et de l’impureté )

        Reply
  5. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    ==================
    L’Office fédéral des migrations a voulu mesurer les effets du programme d’aide au retour pour les réfugiés. Deux sociologues de l’office ont interrogé près de 1.500 des 6.800 personnes qui ont bénéficié de ce programme entre 2016 et avril 2018. Principale conclusion :
    ⇒les bénéficiaires – qui ont reçu de l’argent et des conseils pour leur retour- sont à 80% satisfaits de leur décision. Pourtant, leur situation matérielle s’est peu améliorée.⇐
    (??????)

    ARTICLE : Allemagne : bilan mitigé pour l’aide au retour des migrants
    :::: http://www.fdesouche.com/1305229-allemagne-bilan-mitige-pour-laide-au-retour-des-migrants
    03/12/2019

    …./….

    Reply
    1. Avatarclaude t.a.l

      Je comprends que 80 % de ceux qui en bénéficient soient satisfait de  » l’aide au retour « .
      Elle leur permet, non seulement de financer leur propre retour en Europe, mais aussi, de financer l’arrivée en Europe de 4 ou 5 membres de leur famille.

      Reply
  6. Avatarclaude t.a.l

    La SNCF a une certaine tradition dans ce domaine .

    Guillaume Pepy déclarait en 2011 ( il était alors président de la SNCF ) :

     » La SNCF était « réquisitionnée », « soumis(e) à l’effort de guerre nazi », a-t-il rappelé.
     » Contrainte, certes, notre entreprise a acheminé ces trains jusqu’à la frontière.
     » Elle l’a fait », a-t-il reconnu. »

    https://www.lemonde.fr/societe/article/2011/01/25/bobigny-la-sncf-doit-s-expliquer-sur-son-role-dans-la-shoah_1470065_3224.html

    Maintenant, la SNCF est réquisitionnée pour favoriser l’invasion.
    Et elle le fait.

    Pas grand’chose de changé, finalement !

    Reply
    1. AvatarVictoire de Tourtour

      Si ce n’est que lors de la dernière guerre, la SNCF avait le revolver nazi sur la tempe.
      Ce n’est pas le cas aujourd’hui, ce me semble .

      Reply
  7. AvatarLolotte de Midigliani

    Monsieur, SVP, vous oubliez vos affaires, par contre le sac est vide,
    (J’ai piqué le contenu) mais c’est pas grave, vous ne nous en voudrez pas, on est là pour ça !

    Reply
  8. AvatarCorsica

    C’est ce qui s’appelle de la manipulation pour essayer de faire passer la pilule de l’invasion, alors qu’on entend tous les jours ,les agressions ,viols etc mais nous ne sommes pas dupes .

    Reply
  9. AvatarOrange

    Dissonnance cognitive de l’affiche. Dans la réalité des migrants hypers dangereux squattent les abords des bouches de métro, les quais, les rames et il faut se méfier de leur proximité inopinée. Il ne fat surtout pas les fréquenter car on risque des blessures physiques, le vol, le viol et des milliers de problèmes divers. L’affiche fiction montre la main d’un migrant posée « honnêtement et de façon inopinée » sur le bien d’autrui.

    Dans la réalité les français de souche ont une solide réputation d’honnêteté, de fiabilité. Sur l’affiche l’homme français de souche ne joue pas un rôle d’être en charge de sa réalité. La femme française de souche approuve le scénario qu’elle ne peut que deviner vu la distance. Les français de souche affichent zéro vigilance.

    Je pense à l’ordinateur du cerveau d’un enfant français de souche qui enregistre la différence entre la réalité et l’affiche, et les injonctions contradictoires qu’elles portent. Confusion, incitation à l’imprudence, tristesse face au mensonge, impuissance. Solution: se fermer à la propagande du gouvernement car elle met en péril.

    Reply
  10. AvatarJolly Rodgers

    avec l’arrivée massive d’africains a Marseille et dans toute la régions , nous connaissons désormais de nouvelles coutumes comme les attaques a l’acide , devenue régulières autour de la gare st charle , il y’a pas a dire quel enrichissement culturel (sic) .
    faites gaffes au bandes de noirs avec des bouteilles d’eau ou de sodas , car elles contiennent souvent de l’acide (il y’a de plus en plus d’agression a l’acide ) .

    Reply
  11. François des GrouxFrançois des Groux

    Le gentil Noir : « Monsieur, vous oubliez vos affaires »

    Jean-Luc, le voyageur un peu distrait : « Oh ! Merci ! Il y avait un cadeau pour ma mère ! Vous sauvez mon weekend ! » (Pensif : « dommage que Marie ne vienne pas… »)

    Marie, sa jolie copine : « Ha ha ha. Il est trop fort mon Mamadou. Jean-Luc pourra retrouver la saleté de belledoche et moi, m’envoyer en l’air avec mon beau migrant de la SNCF. Quel looser ce Jean-Luc ! « 

    Bon, d’accord, c’est un peu neuneu mais ce sont les nouveaux romans de gare…

    Reply
  12. AvatarChristian Jour

    il parait que l’on va leur fournir des chiens aux flics à la SNCF, je leur conseille le berger du Caucase 70 à 80 kg et ils bouffent un migrant au petit déjeuner.

    Reply
      1. AvatarHellen

        Personnellement, j’adore les chiens, et tous les animaux d’ailleurs… contrairement à ces gens-là qui n’aiment que leur petite personne sale, ridicule et pour beaucoup d’entre eux, ce ne sont que des meurtriers…
        Mais sachant que ces gens-là sont toujours armés, ne serait-ce que d’un couteau bien aiguisé et bien pointu… j’ai peur pour ces pauvres chiens qui pourraient se ramasser plusieurs coups de couteau… et qui seraient par ailleurs, plus que blessés… ou alors, leur mettre une cuirasse plombée qui torde les lames de couteau…!!!

        Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *