Libé se demande avec le CCIF pourquoi les Restos du coeur interdisent les bénévoles voilées


Libé se demande avec le CCIF pourquoi les Restos du coeur interdisent les bénévoles voilées

.

Au début de l’affaire qui nous occupe, une crise du CCIF devant une bénévole voilée chargée d’aller se rhabiller déshabiller. Ben oui, il semble que, dans certains centres de Restos du Coeur, des responsables idéologiquement gauchisants aient fermé les yeux sur le règlement intérieur de tous les Restos du coeur et aient ici ou là accepté une enfoulardée, jusqu’à ce que la direction nationale vienne mettre de l’ordre et faire respecter le règlement intérieur : 

Le point n°5 de la charte d’engagement des bénévoles exige «une indépendance totale vis-à-vis du politique et du religieux». Une explication de texte est fournie sur le site de l’association : «Les bénévoles viennent de façon volontaire et adhèrent donc tout aussi volontairement à nos règles. Par conséquent, pour les bénévoles, aucun signe ostensible d’appartenance à un mouvement religieux ou à une formation politique ne peut être affiché pendant l’activité de l’association et dans les locaux où se trouvent d’autres bénévoles ou des personnes accueillies.» ; en effet, «parfois, on trouve des compromis avec certaines bénévoles, avec des turbans discrets».

.

Et donc,  de temps en temps, des responsables font le tour des restos et découvrent une voilée installée en toute illégalité parmi les bénévoles… et lui demandent  de quitter ou le voile ou les Restos du Coeur. 

Normal, me direz-vous… oui, sauf pour le CCIF qui a décidé de faire la loi en France. Et s’il décide de faire la loi en France c’est que les politiques l’y encouragent, l’y autorisent… forcément. Et que les islamo-collabos de Libé et autres l’encouragent en faisant sa pub.

.

Ce sont donc les très islamophiles journaleux de Libé, qui, rejoignant le combat du CCIF, posent donc cette question accusatoire :

Est-il vrai que les Restos du cœur refusent les bénévoles voilées ?

.

Et qui est mis en valeur dès le chapeau ? Je vous le donne en mille… le CCIF ! 

Le CCIF a dénoncé hier l’exclusion d’une bénévole pour cause de port du voile. L’association assume, au nom d’une exigence de neutralité, politique, syndicale ou religieuse.

Quand je vous dis que le CCIF fait la loi… Le CCIF bouge un cil ? Et tous les bobos de trembler.

Vous nous interrogez à la suite d’une publication du CCIF (Collectif contre l’islamophobie en France), faisant état lundi de l’exclusion d’une bénévole des Restos du cœur en raison de son voile. Selon le récit du CCIF, l’intéressée (prénommée Tanya dans l’article), bénévole depuis un an, a été exclue d’un centre des Restos du cœur de Toulon le 3 septembre, après avoir déjà été menacée d’exclusion l’an passé. 

Et de relayer les arguments des islamos :

Sur Twitter, plusieurs commentateurs se sont étonnés de l’affaire, insistant sur le fait que l’association manque de bénévoles tout en refusant des femmes voilées.

.

Et Libé de relayer un tweet de l’inénarrable Messaoudène, l’un des 4 organisateurs de la marche de la honte qui a poussé le cri de guerre des djihadistes en plein Paris :

`

Messadoudène…

 

[…]

Majid Messaoudene qui avait tweeté,  au lendemain du massacre de Merah à Toulouse, où il avait tué des enfants juifs, de manière ironique sur les réactions suscitées.

 

Et bien sûr, sur les plateaux de télévision, il passe son temps à insulter notre pays, et à gémir sur le sort de ses coreligionnaires.

 

https://resistancerepublicaine.com/2019/11/13/allahu-akbar-en-plein-paris-ces-ordures-ont-crache-sur-les-130-victimes-du-bataclan/

.

C’est ce sale type que Libé met en avant… Il n’y a pas de hasard.

Pour lire l’ensemble de l’article de Libé, c’est ici :

https://www.liberation.fr/checknews/2019/11/26/est-il-vrai-que-les-restos-du-coeur-refusent-les-benevoles-voilees_1765677

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


23 thoughts on “Libé se demande avec le CCIF pourquoi les Restos du coeur interdisent les bénévoles voilées

  1. Avatarlanguille

    D ‘autant plus qu ‘il faut pas qu ‘ils oublient que ce sont les Français qui bossent qui les nourissent ..Désolée mais ça tombe pas du ciel .

    Reply
  2. Avatargregory

    Aux supers marchés les restos du cœur ne reçoivent de ma part que les boites de conserves à base de porc!
    Les muss qui les bouffent n’iront pas au paradis des « hourrias » pour se défouler le gourdin!
    Quant à leur moitiés elles disparaîtront dans le néant!

    J’ouvre une parenthèse hors sujet quoi que,
    Les pubs et les séries multiculturelles ne cessent de nous agresser !
    Une solution: éteigniez votre poste TV dès que cela vous importune, ou zapper immédiatement vers un autre programme!
    Les annonceurs et les chaines y perdront des parts de marché et la manipulation cessera progressivement!
    Les organismes chargés de nous épier remonteront l’information!

    Reply
    1. AvatarTzel

      C’est bien. Mais il faut savoir qu’a la fermeture du magasin toutes
      les conserves et autres produits contenant du porc sont triés, remis
      en rayon et remplacer par d’autres produits sans cochons.
      Comme quoi, même en faisant notre travail de patriotes, on se fait avoir
      par les collabos .

      Reply
      1. AvatarHollender

        Ils viennent remplir leurs sacs gratuitement pour pouvoir faire le plein de la BMW……
        On leur paie des allocation familiales, le loyer, les soins médicaux et pourquoi pas les cigarettes ???
        Tant qu’on remplira leur gamelle, les cafards et les morpions du Sud continueront à s’accrocher…..

        Reply
    2. Avatarzoé

      Lorsque je ne peux faire autrement, je commence à déchirer la liste des produits souhaités et je ne prends que des produits à base de porc et je rigole sous cape.

      Reply
    3. AvatarCorsica

      Je fais idem ,et carglass a déjà remplacé ses spots télés qui étaient avant avec un black ,et maintenant avec un blanc ,on est en France ou pas ?

      Reply
  3. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    Je ne comprends pas, dans la logigue qui est celle des totalitaires islamo-gauchistes, il y a une réponse constante et simple à ce type de situation : l’appel au boycott par les musulmans !

    Pourquoi n’y a-t-il rien en ce sens ?

    Reply
    1. AvatarVent d'Est, Vent d'Ouest

      @ Antiislam
      Les muzz ne pourront plus manger gratos.
      Mais je suppose que votre question était au second degré !

      Reply
  4. AvatarBruno Jarczyk

    Je ne sais pas si Le Secours Populaire est aussi intransigeant que Les Restos du coeur, même si certaines antennes se refusent à proposer du halal ou accepter des bénévoles voilées.Certaines,mais pas toutes,hélas vu le nombre élevé de  »clients » d’origine maghrébine ou sub Saharienne.Pour en revenir à l’affaire de Toulon,il est à noter que la dame se trouve être une récidiviste en la matière,donc que l’entrisme, musulman sous le masque de l’entraide est efficace,des lors qu’il s’agit de gagner d’éventuels procès pour cause d’islamophobie pour venir gonfler le compte en banque du CCIF ou autre saloperie du même genre. Libé ,le torchon qui brûle pour l’islam s’en émeut! Vous allez voir que tout ce beau monde va tout faire pour dénoncer les chartes  »islamophobes » de ces associations fondamentalement laïques!

    Reply
  5. AvatarChristian

    une voilée servira mieux une sœur qu’une pauvre français qui aurait surement 2 ou 300 euros de pensions en plus si on ne leur déversait pas autant d’argent.. et bonne idée que de donner du cassoulet ou de la choucroute aux restos du cœur cela fera le bonheur de nos belles régions. Remarquez peu de maghrébins par exemple dans les SDF;; ici la soupe est bonne pour ces tocards

    Reply
  6. AvatarJean-Paul Bourdin

    Libération ne convient même pas pour se torcher le derrière, et franchement, pour allumer le feu, du bois de cagettes suffit, et c’est moins cher. Dire que ce torchon est subventionné, avec nos sous !!!! Donc acheter libération (pas de majuscule pour cet étron pseudo-journalistique musulman) c’est payer deux fois, comme pour les autoroutes.

    Reply
  7. Avatarexocet

    moi c’est bien simple, je ne donne rien, car je connais des vrais Français qui roulent mercedes, qui possèdent des fermettes, qui font la fête et ce saoul la gueule tous les Week-ends, et qui vont aux restaus du cœur, et faites moi confiance ils sont servis comme des rois, il y a de la magouille dans ce système, car ils y a des personnes qui n’ont absolument pas besoin d’aide, par contre les vrais Français démunis reçoivent des légumes et des fruits pourris, je suis désolée pour ceux qui en ont besoin, mais je ne donnerai rien pour !a vermines d’importation et pour les français plein aux as.

    Reply
  8. AvatarPierre ESCANDE

    Texte, inextenso que je viens d’adresser au site du CCIF et que je vous redonne…….je vous confirmerai par la suite si j’ai été effacé ou balayé…..

    Né en Algérie française, donc pied-noir, nous allions camper en France, dans ce qu’on appelle de nos jour « l’Hexagone » avec une troupe boy-scout, EDF, Eclaireurs de France, association laïque où se côtoyaient : juifs, musulmans , chrétiens , athées , protestants , etc……Notre leitmotiv, notre credo, si je puis dire, était: le respect de l’autre, de son intégrité physique et morale, et pas question de critiquer ses croyances intimes ou collectives. C’était pour nous cela la laïcité, et nous étions jeunes, puis adolescents, puis chef de patrouille, puis adulte responsable de troupe ou de meute……..
    Donc, sur ces transats, ces bateaux comme le Ville-d’Alger, le Ville- d’Oran ou le Kairouan nous voyagions en cale ou sur le pont-avant (makach flouss) et bien sûr, il y avait, parmi les passagers, des dames musulmanes voilées, avec ces beaux tissus étincelant de blancheur (non comme nos sacs poubelle noirs actuels)……..
    Et bien, dès que le navire voguait en haute-mer , et qu´à l’horizon les côtes Algériennes s’estompaient dans une brume diaphane, nos belles mystérieuses laissaient choir leur voile tout autant que leur longue chevelure enluminée de henné . Il fallait croire, qu’en ces années 50, où bien, les maris qui les accompagnaient ou les frères, étaient bien complaisants ou prenaient-ils une certaine liberté avec les préceptes mahométans. Le grand navire était pour elles, déjà , comme une enclave du territoire français où elles allaient séjourner .
    Un mois après , quand nous retournions dans nos villes et villages du terroir algérien qui nous avait vu naître, la même pantomime inverse se reproduisait à savoir que en vue des côtes oranaises et des monts Aïdour, où s’élève la chapelle de la vierge de Santa-Cruz, nos vierges et non-vierges musulmanes comme l’ordonne la sourate 33, verset 59: » Ô Prophète ! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs voiles : c’est pour elles le meilleur moyen d’être reconnues et d’éviter d’être offensées. Allah pardonne et est miséricordieux. » couvraient donc tout leur corps du haïk immaculé traditionnel.
    Elles savaient que les kouffars de France d’alors, allaient les respecter et à cette époque, jamais nous ne voyions de « voilées » dans les villes de France, preuves que tout n’était que esbroufe pour démontrer son obéissance au dieu Allah face à ses coreligionnaires.
    Seriez vous capable, gens du CCIF, de méditer ces instants de vécu, et d’éditer ce commentaire sur ce site,,,,,,,Inch Allah !!

    Reply
  9. AvatarMichel Lapaix

    Je donne un coup de mains régulièrement aux restoducoeur
    Cela sera fini le jour où une bénévole voilée me sera imposé.

    Reply
  10. AvatarVerdammt

    A Pierre,
    Moi aussi je suis Pied-noir. Je me rappelle en 1961 d un voyage Alger-Marseille
    sur les paquebots Le ville de Marseille et le ville d Oran.
    J ai vu le ville d Alger dans le port de Marseille.
    En ces temps maintenant lointains le port de Marseille était pleins de paquebots.
    Aujourd’hui grâce a un certain syndicat, le port de Marseille est déserté.
    Bon pour les dons: une fois j ai donne deux boites de cassoulet aux « restos du cœur » sachant que c était fréquenté par les muzz dont certains venaient en grosse berline…
    Je ne donne plus rien… Si une fois a un ancien Légionnaire Etranger qui dormait sur le trottoir et qui m a aide.
    Bonne journée.

    Reply
    1. Armand LanlignelArmand Lanlignel

      Moi aussi, j’ai donné les années précédentes des boîtes contenant du cochon mais c’est fini depuis que je sais que ce que l’on donne est rendu en partie au magasin (lorsqu’il n’y a plus de clients) et échangé contre ce qui est le plus demandé.

      Reply
  11. HopliteHoplite

    Plus un rond pour les associations c’est 50% du problème réglé. Rien ne vous empêche de regarder autour de vous et d’aider discrètement une famille dans le besoin.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *