« Racisme » anti-musulmans : Macron vient donner un énorme coup de main aux Frères musulmans du CCIF


« Racisme » anti-musulmans : Macron vient donner un énorme coup de main aux Frères musulmans du CCIF

.

Sont vraiment sympas les journaleux du Parisien, journal subventionné, qui titre, carrément « racisme anti-musulmans », et vous chercherez vainement dans l’article un tout petit essai d’enquête des dits journaleux pour comprendre pourquoi tant de propriétaires ne veulent pas louer à un musulman, pourquoi tant de patrons ne veulent pas embaucher un musulman, pourquoi tant de Français fuient les quartiers islamisés… Parce que le travail du journaliste, le vrai, n’est-ce pas d’essayer d’approfondir les choses et de comprendre les raisons des uns ET des autres ? Eh bien non chez le journaleux du Parisien, le travail consiste à hurler avec les loups, surtout si ces loups portent djellabah, kami, barbe, hidjab et niqab. 

.

Sont vraiment sympas, les organismes qui ont fait la prétendue enquête que résume le Parisien, la Dilcrah, celle qui, par la voix de Clavreul avait traîné Pierre Cassen au tribunal… et l’Ifop qu’on ne présente plus. La voix de son maître, vous connaissez ? Pourtant, la Dilcrah qui devrait lutter pour notre sécurité et contre les discriminations mortelles qui menacent les nôtres a de quoi s’occuper avec les prosélytes de Mahomet…

.

C’est que tout ça, une fois de plus, c’est la faute à Macron. Macron qui a lui-même diligenté, demandé, exigé… cette prétendue enquête, ce prétendu sondage. Prétendu parce que qu’on n’y entend que la voix du CCIF. Demander à un musulman affilié au dit CCIF s’il se sent discriminé c’est comme demander à un chien s’il a envie de manger la viande du pot-au-feu. Or, le dit CCIF a été montré du doigt à moult reprises et notamment par la journaliste Isabelle Kersimon pour raconter absolument n’importe quoi :

.

[…]

Les chiffres du CCIF ne sont absolument pas fiables: son rôle est d’alimenter le sentiment de persécution des musulmans par les non-musulmans et de faire entériner le concept d’islamophobie pour imposer l’interdit de «diffamer les religions, surtout l’islam», ainsi que de faire abroger les lois de 2004 et 2010 sur le voile «islamique» à l’école et le voile intégral.

[…]

Il faut savoir que le CCIF comptabilisait à l’époque comme «actes islamophobes» des faits aussi divers qu’une question posée à une jeune femme voilée lors d’un entretien à l’ANPE, des règlements de compte crapuleux, des vols relevant du simple droit commun, des propos jugés insultants et, beaucoup plus graves, des expulsions de prédicateurs violemment antisémites et appelant au djihad contre les infidèles et l’Occident, voire en lien avec des entreprises terroristes.

[…]

Les relevés du CCIF ne sont plus disponibles sur leur site. En revanche, il a conservé sa spécificité: délivrer de fausses informations, amplifier des phénomènes, accumuler des faits invérifiables. Agissant sur les réseaux sociaux en véritables commandos groupés, ses membres pratiquent ce que ReputatioLab appelle «cloudsurfing», contraignant ainsi les médias à se tourner vers eux et, de ce fait, à légitimer leur discours. À l’aide de hashtags affolants (#PerquisitionnezMoi, par exemple), ils mobilisent des comptes dont on ignore tout de la tangibilité dans le monde réel. La question se pose vraiment, car nombre de musulmans ne s’y retrouvent absolument pas et refusent cette instrumentalisation victimaire. À propos des perquisitions, le porte-parole du CCIF, Yasser Louati, a ainsi déclaré sur Al-Jazeera qu’elles consistaient en «raids brutaux» et humiliaient des «millions de musulmans»…

J’alerte depuis longtemps sur les manipulations statistiques du CCIF. L’exemple le plus frappant reste sans doute le faux meurtre «islamophobe» de Dreux sur un homme sortant d’une mosquée, Archane Anouar. L’enquête a montré que deux criminels ont été jugés en cour d’assises en mars 2011 et que l’un d’eux, Nassim Djellal, a été condamné à dix ans de prison pour violences volontaires ayant entraîné la mort, sans que le juge relève l’aggravation d’«islamophobie»… Il s’agissait d’une sordide affaire de règlement de compte. Deux jours après les attentats atroces de novembre, le CCIF a alerté sur le «tabassage» («islamophobe») de deux «passants d’origine maghrébine» lors d’une manifestation raciste à Pontivy. Yasser Louati déclare même sur Al Jazeera que la victime est tombée dans le coma. Un simple appel à la mairie de Pontivy m’a suffi pour, encore une fois, démonter l’imposture: lors d’un affrontement entre identitaires et antifascistes, un Pontivien d’origine antillaise a eu des dents cassées et une lèvre fendue…

[…]

https://resistancerepublicaine.com/2016/01/24/mensonges-et-manipulations-du-ccif-coup-de-chapeau-a-une-vraie-journaliste-isabelle-kersimon/

.

Hé bien, les enquêteurs ont fait le même boulot que le CCIF en allant demander aux musulmans qui se prétendent  discriminés s’ils sont discriminés. Et ça donne un inventaire à la Prévert ! Nombre de nés musulmans vivent tranquillement en France, à la française, sont parfaitement intégrés… certes la plupart d’entre eux sont des apostats de l’islam ou des gens plutôt de culture musulmane qui se sont dépêchés de jeter voile et halal à la poubelle. Eux ne souffrent pas de discrimination, malgré leur apparence maghrébine. Parlez-en à notre Samia, à Zineb, à Pascal Hilout… Il n’y a jamais eu de problèmes avec eux, ni au boulot, ni dans la rue, ils sont appréciés au boulot et n’ont aucune raison de se sentir discriminés.

.

Sont  très forts ! Demander à une brunette bien typée et sans doute voilée qui a l’air de sortir du bled si elle parle français ? C’est une vexation ! De la discrimination, mieux encore, du racisme ! Cet exemple donné en début d’article donne le « la » de l’enquête. Tout est ficelé d’avance. Du vrai boulot à la mode CCIF.

.

Les jeunes issus de l’immigration sont plus contrôlés que les autres ? Ben oui, c’est eux qui sont les plus susceptibles d’être en situation illégale, les plus susceptibles de dealer, les plus susceptibles de préparer des sales coups… si on en croit les statistiques d’occupation des prisons et les témoignages des policiers et autres pompiers qui ne réussissent plus à pénétrer dans nombre de secteurs islamisés. Quand ils ne tombent pas dans des guet-apens comme à Mantes, Chanteloup, Chenove… liste interminable d’exemples. Mais chut ! Il ne faut pas le dire. 

Que faut-il en conclure ? que les policiers doivent s’abstenir de contrôler la racaille et contrôler le petit papi qui rentre chez lui, dans son petit pavillon, après avoir fait ses courses au supermarché ? 

.

Macron prétend traiter les musulmans comme tout le monde quand entre 27 et 50% d’entre eux, si on se fie à l’enquête de l’Institut Montaigne d’il y a quelques années se singularisent et refusent de se voir traités comme tout le monde, refusent de vivre comme tout le monde en mettant le Coran avant les lois de la République. Mais de cela vous n’entendrez pas parler dans l’article ci-dessous. Surtout pas, malheureux, Macron en ferait une jaunisse ! 

.

Le but de Macron est bien entendu de donner un sacré coup de main au CCIF, à l’islam et aux musulmans qui refusent le vivre ensemble à la française. Premier pas pour leur offrir sur un plateau la criminalisation de l’islamophobie qu’ils réclament à grands cris… 

.

Les journaleux continuent au passage de véhiculer le mythe de 5 ou 6 millions de musulmans alors qu’on est bien plus près de 20, ce qui explique bien des choses et notamment l’importance des musulmans et de l’islam dans la France de Macron. Mais passons ! 

.

Les journaleux du Parisien, plus lèche-babouche que ça, tu meurs !

Les musulmans en France sont soumis à un niveau très élevé de discriminations, du fait de leurs origines mais aussi, spécifiquement, de leur religion.  Plus de 2500 mosquées en France, des lois spéciales faites pour ou à cause des musulmans, un « islam de France », une possible remise en cause de la loi de 1905 pour pouvoir proposer la botte aux musulmans, des lois comme la loi Pleven, la loi Avia, j’en passe et des pas mûres faites pour les musulmans, les municipalités OBLIGEES de mettre à leur disposition des salles, des gymnases pour leurs fêtes communautaristes, des quartiers entiers hallalisés où on ne trouve plus une tranche de jambon ni une bouteille de vin, des quartiers entiers d’où les non musulmans sont chassés et doivent se démerder seuls pour supporter les discriminations… c’est ça la discrimination religieuse dont souffriraient les musulmans. On en rirait si ce n’était pas si tragique. 

.

Macron est un salaud. Macron est une ordure. Répétez après moi…

.

23%  des musulmans auraient été traités défavorablement au boulot… tu m’étonnes ! Si c’est être malmené que de se voir reprocher d’amener des tapis de prière au boulot, de faire du cinéma parce que le collègue a mis son sandwich au jambon dans le même frigo que la tambouille halal sans parler des demandes spécifiques pour le ramadan et du voile que ces dames veulent absolument imposer partout, si c’est ça être mal traité… je comprends, mais je ne compatis pas du tout.

.

Et la discrimination dans la recherche d’un logement… Comment ne pas comprendre que des propriétaires redoutent d’imposer le voile, l’arrogance musulmane, voire « le bruit et les odeurs  » que Chirac avait évoqués il y a pourtant bien longtemps. Quand trop de musulmans laissent leurs gosses dans la rue tard le soir, il est légitime de craindre le bruit, notamment pendant le ramadan. Quant à la cuisine très épicée, typique, ça ne plaît pas à tout le monde d’entrer dans un immeuble voire dans son propre appartement où cela sent jour et nuit  harissa, ras el hanout,  et autres clous de girofle. et puis, les journaleux nous font sans cesse pleurer sur les pauvres immigrés, majoritairement musulmans, vivant dans des immeubles où les boîtes à lettres sont cassés, où les ascenseurs sont toujours en panne, où des individus pissent sur les paillassons, où on ne peut plus entrer la nuit car les halls occupés par des dealers. Excusez-moi. C’est le Français du 16ème qui vient pisser sur le paillasson du logement de Seine-Saint-Denis et y détraquer l’ascenseur ? 

.

Plus les musulmans seraient diplômés, plus ils seraient discriminés… ben c’est peut-être que plus on travaille dans et avec le haut du panier, plus on souhaite éviter les mauvaises surprises, qui feraient désordre avec des clients d’un certain niveau,  le voile, le tapis de prière, le refus de serrer les mains aux femmes… choses qui arrivent quand même  trop souvent avec nombre de musulmans… Même Castaner nous a incités à surveiller cela, qui serait annonciateur de radicalisation.

.

Et l’accusation finale de tomber : ce serait parce que les Français discrimineraient les musulmans que nombre de ces derniers tomberaient dans la radicalisation. On est sauvés. Mohamet n’y est pour rien. Le Coran non plus. C’est la faute à Voltaire, la faute à Rousseau…

Macron avait déjà osé après le bataclan en disant tout de suite -fallait oser, mais les ordures ça ose tout-  que c’était le sentiment d’être rejetés qui avait poussé les terroristes à tuer un certain 13 novembre… Et il avait  balancé ça tout de suite, avant enquête, avant qu’on sache que l’un des terroristes au moins était entré en France en se faisant passer pour un « migrant » avec un seul but, tuer, tuer, tuer…

Bref, Macron le pense, Macron le croit, Macron le veut Et hop une de ces opérations dont il a le secret. Une prétendue enquête commandée – avec les sous du contribuable- pour démontrer ce que pense Macron…

.

Macron veut imposer l’islamisation de la France. Il va vite, très vite. Le seul obstacle est dans la tête des Français Il y a encore des Français qui pensent, qui se défendent, qui savent ce qu’est l’islam… Il faut les dégommer, de toutes les façons possibles. L’enquête ci-dessous est le coup d’envoi de la criminalisation de la critique de l’islam demandée par les islamistes et par les gauchistes staliniens qui vont manifester dimanche prochain contre l’islamophobie. 

.

 

Le racisme anti-musulmans en France, le grand malaise

Une enquête inédite, que nous dévoilons en exclusivité, révèle un profond malaise au sein de la communauté musulmane. 40 % des sondés déclarent avoir subi des comportements racistes.

Le 5 novembre 2019 à 21h19, modifié le 5 novembre 2019 à 21h39

Soulaymane, 16 ans, pense avoir compris pourquoi des policiers ont contrôlé seulement son groupe d’amis, parmi tous les ados présents cet après-midi-là dans le parc à côté du lycée : « On était les seuls jeunes issus de l’immigration. » Sadia, elle, s’entend invariablement poser la même question, quand elle accompagne sa maman âgée à l’hôpital : « Vous parlez français ? »

Ces vexations quotidiennes portent un nom : ce sont des comportements racistes ou discriminatoires. Et les musulmans en France les subissent plus de deux fois plus que le reste de la population, selon le sondage que nous dévoilons.

.

Cette enquête est la première, commandée par un gouvernement, pour connaître le ressenti des musulmans eux-mêmes, qui représentent, selon les estimations, entre 5 et 6 millions de personnes. Elle a été réalisée par l’Ifop, à la demande de la Dilcrah, l’agence gouvernementale de lutte contre le racisme et les discriminations, et la fondation Jean Jaurès, au début du mois de septembre, bien avant la déferlante de commentaires sur le voile des dernières semaines.

Des insultes et injures liées à l’islam

Alors que le débat se porte désormais sur l’opportunité d’appeler à manifester, dimanche à Paris, « contre l’islamophobie », cette enquête a le mérite de remettre les pendules à l’heure, en rappelant une réalité : les musulmans en France sont soumis à un niveau très élevé de discriminations, du fait de leurs origines mais aussi, spécifiquement, de leur religion.

Etude réalisée par l’Ifop pour Dilcrah - Fondation Jean Jaurès auprès d’un échantillon de 1 007 personnes représentatif de la population de religion musulmane âgée de 15 ans et plus (méthode des quotas), du 26 août au 18 septembre.
Etude réalisée par l’Ifop pour Dilcrah – Fondation Jean Jaurès auprès d’un échantillon de 1 007 personnes représentatif de la population de religion musulmane âgée de 15 ans et plus (méthode des quotas), du 26 août au 18 septembre.  

Ils sont au total, 40 % à déclarer avoir subi, ces cinq dernières années, des comportements racistes. Près du quart (23 %) affirment « avoir été traité défavorablement » dans leur carrière du fait de leur confession, contre 5 % pour l’ensemble des Français. Un sur quatre (24 %), également, a déjà essuyé ces cinq dernières années des insultes ou injures liées à l’islam.

Voilà pour le climat quotidien. Les discriminations, elles, s’expriment « dans les moments d’intégration les plus forts de la vie, comme la recherche d’un logement ou d’un emploi », note Gilles Finchelstein, le directeur général de la fondation Jean-Jaurès.

«Plus vous êtes diplômé, plus vous êtes discriminé»

Mais c’est le détail de l’enquête qui inquiète le plus les pouvoirs publics. Il révèle que ce racisme anti-musulmans touche davantage des citoyens français que des étrangers, qu’il atteint les femmes davantage que les hommes, et qu’il s’exerce en priorité dans les villes moyennes et les territoires où la proportion d’immigrés est très modérée, inférieure à 8 % de la population.

« Paradoxalement, plus vous êtes diplômé, plus vous êtes discriminé », souligne Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat en charge de l’égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations, qui organisait ce mardi un séminaire de restitution des données de l’enquête

« C’est un constat d’échec de notre modèle d’intégration, admet-elle. C’est aussi ce qui nourrit le communautarisme. Quand des personnes se sentent exclues de la République, elles sont attirées par ceux qui s’organisent en marge de la République. »« On affirme fortement les valeurs républicaines, mais les réalités vécues par les gens sont beaucoup moins généreuses, résume Frédéric Potier, le délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme. C’est ce fossé qu’il faut réduire. »

http://www.leparisien.fr/societe/le-racisme-anti-musulmans-en-france-le-grand-malaise-05-11-2019-8187135.php

.

Vous savez quoi ? Je suis une islamophobe incurable. Je persiste à dire que c’était aux musulmans qui nous agressent et se plaignent de démontrer qu’ils étaient compatibles, ainsi que l’islam, avec la République. 

https://resistancerepublicaine.com/2019/11/04/accuse-musulman-leve-toi-cest-toi-qui-devais-prouver-que-lislam-serait-compatible-avec-nous/

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


22 thoughts on “« Racisme » anti-musulmans : Macron vient donner un énorme coup de main aux Frères musulmans du CCIF

  1. AvatarChristian

    40 % des sondés déclarent avoir subi des comportements racistes.;;;;mon frère travaille dans une grand compagnie d’assurances qui s’est développée passant de 25 personnes à 300 en 5 ans… ils n’embauchent que des africains ou maghrébins prétentieux et faignasses mais il faut que la discrimination positive, c’est bien pour les photos corporate de ces sociétés.. et bien ils foutent le bordel, reste entres eux et peu à peu prennent le pouvoir et mon frère le petit blanc est mis de côté par ces VRAIS racistes………Alors c’est vrai que si tu regardes une voilée dans les yeux elle va dire que tu es raciste donc c’est quoi un comportement raciste pour cette étude de merde ???

  2. AvatarYves RAPATOUT

    Mais Christine il y a quelque quelque chose que mon esprit limité n’arrive pas à comprendre. « Musulman » n’étant pas une race mais une pseudo-religion, comment peut on être « raciste » envers eux ? J’ai du rater quelque chose…

  3. François des GrouxFrançois des Groux

    Tout comme Macron, Schiappa et leur sondage auprès des musulmans radicalisés pour savoir s’ils se sentent discriminés dans une France raciste « anti-musulmans », je propose d’effectuer les enquêtes suivantes :

    – Recensement des musulmans dans les prisons (on aura, enfin, le pourcentage) et sondage pour savoir combien se sentent « discriminés » par les lois françaises

    – Étude auprès de 1007 djihadistes revenus de Syrie, de 10 ans et plus, représentatifs de la population radicalisée de France pour connaître leur ressenti et leur vécu

    – Enquête d’opinions auprès de 1007 racailles de Béziers et de Chanteloup-les-Vignes pour savoir s’ils sont contents des services de la police

    Ou bien alors :

    – Sondage auprès des détenus blancs non-musulmans pour connaître leur opinion sur leurs collègues musulmans partageant cellule, matelas, savon et douche

    – Enquête sur un échantillon de 1007 non-musulmans représentatifs de la population française de souche survivant dans les banlieues islamisées pour connaître leur « ressenti et leur vécu », notamment ceux confrontés à la discrimination à l’emploi dans les supérettes orientales, les boucheries halal, les kebabs, les entreprises de sécurité ainsi qu’à la recherche d’une place de crèche ou d’un logement social

    Non ? Comment ça, c’est pas possible ?

    1. Avatarangoulafre

      Parce que vous ne saviez pas que le Racisme, c’est à sens unique?
      D’ailleurs, je crois me souvenir que le mot « race » devait être rayé du dictionnaire.
      Evidemment, ils avaient omis de dire que c’était uniquement quand ça ne les arrangeait pas. On en attendait pas moins de la collaboration.

    1. François des GrouxFrançois des Groux

      D’autres préféreront des articles bien développés… il y en a pour tous les goûts sur RR.
      Je vous trouve bien sévère.

      1. Avatarzoé

        C’est vrai que tout est interessant mais je reçois par jour au moins 20 R.R. et c’est impossible de tout lire à moins de n’avoir que cela à faire ce qui n’est malheureusement pas mon cas.

  4. AvatarBetty

    Si les musulmans se sentent à ce point discriminés, qu’ils se posent enfin les bonnes questions et au besoin, qu’ils retournent chez eux car il y a tellement à faire. Quand on vit dans un pays d’accueil, on se tient à carreau comme je l’ai fait lorsque je me suis rendue au Maroc. la moindre des choses est le respect envers le pays qui vous accueille. Voyez comment se comportent les jeunes au collège ou au lycée je plains les profs ! Si j’avais un certain pouvoir, je mettrais illlico les fauteurs de troubles dehors – je n’ai aucun état d’âme devant autant d’arrogance. Tout est dit dans le film « la journée de la jupe ».

  5. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    Au sujet de cette enquête, « France Info » parle ce matin d’ « hystérie (antimusulmane) de ces dernières semaines » (sic) !

    J’ai surtout le souvenir de 4 policiers égorgés par un musulman ….

  6. La moutarde me monte au nezLa moutarde me monte au nez

    Churchill disait:
    «  je ne fais confiance aux statistiques que lorsque je les truque moi même “

  7. Avatarberger

    Les journalistes ne sont pas honnêtes car ils travaillent pour un patron et tiennent à leurs places. Dans les mairies c’est pareil, le préposé fait son regroupement familial même si ça ne lui plait pas ! D’autre part, les journalistes sont devenus un caste en accord avec le politiquement correct. On ne verra jamais un présentateur de TF1 ou A2 se lever d’écran en disant qu’il ne raconte pas telle ou telle fadaise climatique ou politique.Il serait viré tout de suite ! Lors des « débats » ils veillent au grain et si une vérité risque d’être dite ils lancent une vanne ou détournent l’attention.

  8. Avatarhollender

    Racisme anti musulmans??…….. Je ne savais pas que l’islam était une RACE.

    Quoi qu’il en soit, cette SECTE qui sévit sur presque toutes les terres emergees
    n’a jamais produit quoi que ce soit de valable pour le monde moderne.
    On peut s’extasier devant leurs folies architecturales (architectes étrangers et non muzz…) à Dubai par exemple, mais le jour où la pression du gaz sur les têtes de puits au Qatar sera à zéro, on va rigoler…..Les bâchées vont fondre dans leurs palais.

    1. AvatarMonique

      Christian [email protected] de même .Quand j’ ai dis un jour à des personnes que je n ‘aimais pas les musulmans elles se sont contentées fermer les yeux ou de me réprimander .Oui encore aujourd’hui ,je les aime pas .

  9. AvatarVent d'Est, Vent d'Ouest

    Dans tout le quartier majoritairement à vocation de logements sociaux où j’habite, 85 % de ceux-ci sont habités par des musulmans dont beaucoup de voilées et les logements devenus vacants leur sont attribués semble-t-il en priorité, d’après mon propre constat.

    Vous avez dit discrimination ?

  10. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Quelques petites questions pour ceux qui traitent les Patriotes Français Résistants de tous les noms d’oiseaux parce qu’ils luttent jalousement pour leur indépendance par rapport à l’islam ; qu’ils refusent l’islamisation de leur pays, leur unique Patrie ; qu’ils se battent pour la Laïcité garante des libertés de chacun dans l’espace publique et privé ; liberté de croire, de ne pas croire et de croire selon la sensibilité spirituelle de chacun en ce qu’il veut.

    En cette époque, alors que politique, médias, élites, oligarchie, personnalités publiques… et bien sûr la population musulmane se liguent pour mener une guerre féroce contre le peuple de France afin de lui imposer l’islam par tous les moyens plus ou moins légaux, démocratiques et violents personne ne s’étonne qu’il n’y ait que deux fronts dans cette histoire d’islamisation de la France. D’un côté donc les agresseurs d’État couplés à leurs maîtres, les musulmans, qui les aiguillonnent et les lancent sans retenue sur le Peuple Français Historique Héréditaire Légitime.

    Mais qu’en est-il de tous ces vrais immigrés, ces vrais demandeurs d’asile d’avant le tsunami fatal de 2015 ? Ceux qui sont venus d’Asie, d’Afrique, du Moyen et du Proche Orient ? Que fuyaient-ils et pourquoi ?

    Curieux, à ceux-là on ne les entend pas, on ne les voit pas sur les plateaux télé. Silence radio ; des fantômes. Des fantômes ou des personnes à qui il convient de ne surtout pas donner la parole. Je suis convaincue que beaucoup parmi elles, venaient de ces 57 pays idylliques pour les « bons musulmans » et qu’elles fuyaient pour des raisons différentes mais en relation tout de même avec l’islam et la domination de l’islam et des musulmans dans leur pays d’origine.

    Oui ! C’est vraiment curieux que toute notre sphère bien-pensante ne s’intéresse pas à la parole de ces immigrés-là ; ils auraient certainement beaucoup plus de choses intéressantes, réalistes et véridiques à nous raconter. Pourquoi ces zélites ne leur laissent-elles pas la parole ? De quoi ont peur les zélites ? Que ces témoins directs fassent capoter leur projet politique idéologique ? Ou de leur nouveaux maîtres ? Quelles menaces pèsent sur elles ; quelles promesses pour accepter d’asservir la France et de malmener les Ayant droit naturels et légitimes ?

  11. AvatarBobbyFR94

    Très bon article, mais pas du tout d’accord avec la dernière partie de la phrase de cet extrait de l’article:

     » …Macron avait déjà osé après le bataclan en disant tout de suite -fallait oser, mais les ordures ça ose tout- que c’était le sentiment d’être rejetés qui avait poussé les terroristes à tuer un certain 13 novembre…

    Bref, Macron le pense, Macron le croit, Macron le VEUT …  »

    Pour être clair, le macrotte sait PARFAITEMENT ce qu’est le NAZISLAM, ses conséquences, comme le fait que les attentats en France sont directement liés à la secte & ses « croyances », donc il « VEUT », mais ne pense ni ne croit une seule micro-seconde au « rejet » en question qui serait la cause, alors qu’il sait pertinemment que ce rejet est la conséquence des attentats, et du reste aussi !!!

    La NUANCE est d’importance !!!

    Rappel : le gouvernement, donc le macrotte, reçoit des rapports des services de contre-terrorisme très régulièrement, donc il ne peut pas ne PAS savoir !!!

    ll « agit » en toute connaissance de cause…et de conséquences, qui, elles, sont, comme écrit plus haut, voulues !!!

    Second rappel, la phrase de J. Edgard HOOVER :

    « L’individu est handicapé en se retrouvant face à face avec une conspiration si monstrueuse, qu’il ne peut croire qu’elle existe. »

    Beaucoup de gens en France ont – encore – beaucoup de mal à croire que le gouvernement agit CONTRE eux !!!

  12. AvatarRomain PH.

    Macron antéchrist , mènera notre pays a. Sa destruction totale , et malheureusement au grand remplacement de son peuple par la pire vermine islamisée , désormais il nous reste deux options , fuir comme des lâches ,ou combattre pour libérer notre pays du barbares occupant , comme l’ont fait nos héroïques parent en 45 . perso je préfère crever en combattant pour mes valeurs et avenir de mes enfants que fuir comme un lâche. Je sort armé 24h/24 et aucun muzz survivra si il m’ agresse .
    Patriotes Faite votre choix les jeux sont faits .?

  13. AvatarGino H

    Quant je voit sa gueule de traître , et j’entends ces propos on peut que le comparer au führer . Même méthodes ,même répression et a la fin sa sera l’extermination du peuple’ quant je pense que plus de 60% de lâches dégénérés l’ont Élus , j’ai la haine , et surtout honte d’être Français , le 15 novembre je fui ce pays pour m’ installer a Andorre auprès de la famille de mon Épouse. La France est vouée a son islamisation . aucune élection pourra arrêter son islamisation , il n’y qu’un option celle en chasser le barbare et sauvage occupant’ courage a vous tous amis patriotes des heures sombres vous guettes’

  14. Avatarlucien

    Des musulmans ont tué (empoisonné) leur « prophète » avant que celui-ci n’est totalement délivré son message. Résultat, on ne saura jamais ce qui était finalement prévu par son dieu, mais ces adeptes sont restés coincés dans une boucle sans fin d’invasions-violences-soumissions. Ils nous serinent d’une religion inachevée, qui pour quelqu’un ayant lu avant les autres livres « sacrés » s’apparente plus à une bible satanique qu’un message religieux de Paix et d’Amour.

Comments are closed.