Le faux-cul Blanquer défend la liberté d’expression de la socialiste Agacinski mais pas celle de Marine


Le faux-cul Blanquer défend la liberté d’expression de la socialiste Agacinski mais pas celle de Marine

.

Blanquer est celui qui donne à Macron un petit air de respectabilité, de souci des traditions et de la culture… Ils mènent tous les deux un pas-de-deux savamment mené. Macron fonce, détruite, casse (mon très prochain article sur le collège et la réforme des programmes a de quoi dresser les cheveux sur la tête) et Blanquer, entièrement d’accord avec son maître, fait semblant d’être un vieux réac contre le voile, pour les apprentissages fondamentaux de lecture et écriture….

.

Il en est de même pour la liberté d’expression. 

Ne voilà-t-il pas que la philosophe Sylviane Agacinski – à la ville, épouse de Jospin- n’a pas pu faire la conférence prévue à l’université Montaigne de Bordeaux. Elle devait en effet y exposer ses réticences sur la PMA et son hostilité à la GPA. Ce qui est son droit, comme il est du droit des étudiants qui le souhaitent de pouvoir assister à une conférence et d’y débattre. 

Sauf que des gauchistes plus ou moins LGBT ont considéré comme impensable qu’on donne la parole à quelqu’un qui ne pense pas comme eux… et ont empêché la conférence, annulée par le Président de l’université qui ne voulait pas de vagues. Il a proposé à la place un débat sur le jardinage en lasagnes  – bon, je déconne, mais là où on en est, il n’y aura plus la possibilité de parler politique, philosophie, immigration, islam… sans avoir les nervis du pouvoir fasciste car gauchiste qui entrent en jeu. 

.

Petite digression pour le plaisir de l’esprit de l’excellent Benoît Rayski qui a raillé une autre mésaventure de ce genre arrivée à Sifaoui : 

Une autre affaire « d’emballement médiatique » est venue ternir l’excellente réputation de la Sorbonne. Mohamed Sifaoui devait s’y rendre pour parler de radicalisation, un terme gentiment anodin puisqu’il permet de ne pas parler d’islamisation. Comme à Bordeaux, les Gardes Rouges parisiens ont protesté. Et le président de la Sorbonne, sans doute inspiré par sa collègue bordelaise, a annulé la conférence prévue.

Embarrassé par le bruit autour de cette interdiction, le président de la Sorbonne s’est senti obligé de s’expliquer dans un communiqué. Il a précisé (va donc savoir pourquoi…) que les pressions contre Mohamed Sifaoui n’émanaient pas « d’associations musulmanes ». Et il a annoncé fièrement qu’il y aurait bien un débat à la Sorbonne, mais sur « toutes les radicalisations ». Chouette alors ! On va enfin pouvoir parler des radicalisations catholiques, protestantes, orthodoxes, juives, bouddhistes, shintoïstes. La dernière Une de Charlie Hebdo est la suivante : « La République islamiste En Marche ». C’est un bon titre.

https://www.atlantico.fr/decryptage/3582178/sylviane-agacinski-interdite-de-parole–la-presidente-de-l-universite-montaigne-de-bordeaux-se-couche-et-se-plaint-de–l-emballement-mediatique—benoit-rayski

.

Mais revenons à Blanquer et à Agacinski. Le premier aurait dénoncé un véritable maccarthysme…  !

Atlantico : Jean-Michel Blanquer a donc dénoncé un « nouveau maccarthysme » à la suite de l’annulation d’une conférence à Bordeaux de la philosophe Sylviane Agacinski après des menaces. Ce phénomène de censure ou d’auto-censure est-il répandu au sein de l’Université française ?

Dans Atlantico, Vincent Tournier explique que, tout Ministre de l’Education nationale qu’il soit, Blanquer ne connaît pas le sens de maccarthysme..  » bien nommer les choses »…

Est-il cohérent de parler de maccarthysme ?

Le maccarthysme est devenu un mot-valise un peu galvaudé qui sert à désigner toute volonté de censure. Or, ce qui se passe aujourd’hui est très différent, c’est même tout l’inverse. Le maccarthysme désigne en effet la réaction des pouvoirs publics pour lutter contre l’infiltration communiste : il s’agissait alors de prendre des mesures énergiques, y compris l’exclusion de l’administration, pour lutter contre une menace de nature totalitaire.La situation actuelle est très différente : les velléités de censure et de contrôle émanent non pas des pouvoirs publics mais de la société elle-même, en l’occurrence du monde étudiant.Et il s’agit non pas de lutter contre un mouvement totalitaire, mais au contraire d’instaurer une forme de totalitarisme de la pensée. La comparaison avec la Guerre froide n’est donc pas appropriée, sauf sur un point : si on observe effectivement des relents de Guerre froide, c’est parce que des étudiants font la chasse à des universitaires qu’ils jugent déviants, comme jadis les universitaires libéraux ou anti-communistes étaient dénoncés. Dans cette affaire, le plus décourageant est que les étudiants, qui sont censés avoir un minimum de culture historique, n’ont tiré aucune leçon de cette période. Ils continuent à reproduire les mêmes travers que leurs aînés, aveuglés qu’ils sont par la certitude d’être dans le camp du bien.

.

Mais cela a commencé il y a déjà quelques années, combien de conférences, de débats de Marine avec des étudiants ont été annulés à cause d’étudiants  et autres antifas contestataires ? Qui, parmi les politiques, s’est levé contre cela  ? Qu’a-t-il fait, Blanquer, qui joue au bon apôtre ? Certes, il veut à la fois faire plaisir  à ses copains du Ps tout en cultivant sa réputation de vieux réac en défendant une adversaire de PMA et GPA, mais c’est l à encore une posture. 

.

Blanquer critique le voile, il n’a pas claqué la porte de son Ministère quand Macron a autorisé le voile en entreprise et quand LREM s’est mobilisée contre les LR qui voulaient interdire les accompagnatrices voilées. Il n’a rien dit non plus quand la censure a empêché une représentation d’une pièce d’Eschyle ou quand des professeurs ont été empêchés de faire cours car ne pensant pas bien.

https://resistancerepublicaine.com/2019/03/27/interdiction-dune-piece-deschyle-les-acteurs-etaient-grimes-en-noirs-abyssale-connerie-du-cran/

.

Blanquer, même pas foutu de défendre ses profs… qui se permet de parler de maccarthysme. Dommage, le ridicule ne tue pas.

https://resistancerepublicaine.com/2018/10/22/hashtag-pas-de-vague-la-revolte-des-professeurs-contre-blanquer/

https://resistancerepublicaine.com/2019/02/19/rennes-2-les-cours-du-prof-suspendus-parce-quil-na-pas-laisse-un-ivoirien-parler-des-frais-de-scolarite/

https://resistancerepublicaine.com/2019/05/14/islamo-gauchisme-decolonialisme-theorie-du-genre-le-grand-noyautage-des-universites-2-3/

Blanquer, un immonde Tartuffe. Un immonde manipulateur comme le pervers Macron.

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


6 thoughts on “Le faux-cul Blanquer défend la liberté d’expression de la socialiste Agacinski mais pas celle de Marine

  1. François des GrouxFrançois des Groux

    L’ironie dans tout ça, c’est que Sylviane Agacinski est la femme de l’ancien trotskiste Lionel Jospin… Alors, ils en pensent quoi des petits copains d’extrême gauche ?

    Le même Jospin qui, après l’affaire du voile en 1989, s’énervait contre Elizabeth Schemla : « qu’est-ce que vous voulez que ça me fasse que la France s’islamise ? »
    https://www.valeursactuelles.com/clubvaleurs/lincorrect/histoire-de-lislamisation-francaise-1979-2019-105230

    On n’est pas près de s’en sortir avec de tels schnocks !

  2. Julien MartelJulien Martel

    C’est exactement ça.

    Blanquer et Macron sont les deux faces d’une même pièce : contre la France, pour la destruction de son peuple.

    Malgré cette impressionnante dhimmitude, Belattar trouve encore moyen de menacer Blanquer de représailles s’il se rend en Seine-Saint-Denis.

    1. Avatarangoulafre

      Au lieu des « deux faces », vous ne vouliez pas dire « les deux farces »?
      Surtout que pour la konnerie et la saloperie, il n’a même pas été utile de les intégrer…. il parait qu’il seraient FDP « d’origine », comme les autres gouvernementeurs.

  3. ConanConan

    Des trois –j’y inclus jospin, classé militant pro FLN– blanquer fils de PN chassé de son pays et néanmoins complice de l’islamisation, évoque le maccarthisme à contresens, dont justement MLP aurait toute raison de se plaindre, c’est bien Madame Agasinski qui mérite tout mon respect pour son courage et son honnêteté intellectuelle …

  4. Avatarbm77

    Donc les étudiants sont les otages de ces adeptes de PolPot . J’espère que cela va vacciner tous les jeunes qui ont eu à subir ce totalitarisme sans pouvoir protester . J’espère qu’ils se souviendront pour ne pas permettre que cela puisse exister dans le futur . Mais là , je rêve!

  5. Avatarmyrtille

    Mea culpa, mais je ne peux pas m’empêcher de me réjouir de voir la Mme Agasgynski/Jospin dans le rôle de l’arroseur arrosé par ses amis gauchistes

Comments are closed.