Des bidonvilles de migrants en France ? Oui, à Melun (77) par exemple


Des bidonvilles de migrants en France ? Oui, à Melun (77) par exemple

.

Sous Macron, il existerait des bidonvilles de migrants en France, vous êtes certains ?

Oui, par exemple à Melun (77) 

.

Le rideau de fer est tombé il y a trente ans et, dans une  France européenne désormais  sans frontières, voici le spectacle auquel on a droit dans pas mal d’endroits de notre cher pays.

.

L’exemple de Melun et son quartier de Dammarie-les Lys.

Il existe deux campements de 1200 (1500 ?) Roms et Moldaves à Dammarie-les-Lys, ville de 21 700 habitants appartenant à la métropole de  Melun.

Selon les sources, le chiffre évolue de 800 à 1200 migrants répartis sur deux sites.

Sont-ils 1500 à l’heure où l’on parle ?

Pensez-donc : les autorités ne connaissent  même pas le nombre de migrants qu’ils contiennent !

Le principe des bidonvilles de Melun :  des bâtiments ont été squattés puis des cabanes de fortunes se sont agglutinées tout autour, de plus en en plus nombreuses au fil du temps.

On peut y voir des véhicules et toutes sortes d’équipements.

 

 

Migrants de troisième classe.

On a affaire ici à ce qu’on pourrait appeler des « migrants de troisième classe » : ils n’intéressent personne, ni les autorités, qui font du 9h00-16h00, occupées certainement à de plus nobles tâches comme surveiller Internet ou –pour reprendre l’expression adéquate tirée d’ un récent article–  « enculer des mouches en or », ni les associations qui savent s’occuper de certains migrants (et les  occuper en loisirs divers à l’occasion, voir l’article : « Sport, ateliers artistiques, loisirs et sorties en tout genre… le programme spécial migrants est ouvert ! »), ni les médias  qui pleurnichent pourtant à longueur de journée sur le sort de leurs migrants chéris…africains.

Aucun exotisme ici, pas d’islam du reste. On est loin des « migrants de compagnie » que certains humanitaires adorent prendre sous leur aile pour se donner du baume au cœur ou jouer les dames de charité.

 

Pourquoi ces préférences et ces différences de traitement  qui sautent aux yeux ?

Pourquoi ces Roms et Moldaves passent-ils totalement sous les radars ?

Y aurait-il une hiérarchie  dans le cœur des immigrationistes ?

Un hit-parade du migrant avec tout en haut l’Africain qui fait battre les cœurs des humanitaires et tout en bas le petit Moldave sans intérêt ?

Ah, le beau Noir que l’on serre dans ses bras !

(N’est-ce-pas Macron ?).

Etudiants en sociologie, à vos thèses : il y a là un sujet à explorer !

Outre le fait d’ailleurs que les Roms et les Moldaves ne font pas bon ménage ensemble, démonstration sans appel sur le terrain  de l’ineptie du vivre-ensemble promu par nos « zélites » et germe d’une décohésion assurée de notre société.

Pas question avec les Roms et les Moldaves de jouer cette mascarade : ils ne sont pas du tout demandeurs de câlins, ne sont pas du genre à se laisser approcher et se montrent vite agressifs si on s’intéresse un peu trop à leurs affaires.

On observe aussi qu’ils font preuve d’une grande cohésion familiale et, paradoxalement pour des intrus, d’un sens très aigu du territoire : vous n’entrez pas dans leur campement si vous n’êtes pas un  des leurs et malheur à l’étranger qui passe trop prêt !

Dans ces campements de fortune de migrants qui sont arrivés par voie terrestre, pour des raisons purement économiques, on voit des femmes,  de très nombreux enfants, et même quelques hommes d’une soixantaine d’années, contrairement aux arrivants  africains plutôt dans la même fourchette d’âge.

Ce qui frappe sur place, c’est l’ingéniosité de ces migrants parasites qui disposent de l’électricité, de la télévision par satellite, de réfrigérateurs et surtout de véhicules spacieux avec lesquels ils transportent toutes sortes de matériaux de chantier et autres palettes.

Ils s’accrochent à leurs nouveaux territoires bec et ongles.

Ils auraient bien tort de s’en priver : nul représentant de l’Etat français ne leur a jusqu’ici barré le chemin.

On croit même comprendre que la France doit en accueillir davantage. Et que les Français n’en font pas assez.

 

Un ras-le-bol des riverains.

Les riverains se plaignent de la mendicité, de l’éventration de poubelles chez eux et de nombreux vols dans les commerces.

.

Au supermarché Aldi à proximité, c’est tous les jours. Ils arrivent à vingt dans le magasin, par petits groupes de deux.

Ils volent ou consomment sur place, dit la directrice.

A Lidl, ils arrivent parfois jusqu’ à trente, dévalisent les rayons  puis filent sans payer.

 

A la sortie du magasin Lidl : en camionette…

…ou à pied (ici, femmes moldaves).

 

Comment tout ce monde peut-il vivre sa petite vie sans que les services de l’Etat y trouvent à redire ?

La France est-elle à ce point dépassée par les événements ?

 

Le 10 octobre 2019 Le Parisien.

Immobilier : chute des prix de près de 14 % en cinq ans.

Comment expliquer cette chute globale de 13,9 % des prix des appartements dans l’ancien à Dammarie-les-Lys depuis 2014?

Cela semble étonnant pour les résidences de standing situées dans les quartiers pavillonnaires ou pour les copropriétés qui bordent la Plaine-du-Lys car ce quartier classé en zone urbaine sensible (ZUS) vient d’être réhabilité pour 300 millions d’euros (voirie, éclairage, logements sociaux) dans le cadre d’un vaste programme de rénovation urbaine (PRU).

Le gérant de L’immobilière de la mairie déplore l’occupation illicite de terrains par des Roms et autres dans sa ville.

« Ce n’est pas forcément engageant quand on veut acheter dans une ville », insiste-t-il.

Il regrette enfin de « ne pas arriver à drainer des populations ayant plus de pouvoir d’achat, ce qui pourrait tirer les prix vers le haut. C’est dommage.

On a des éléments d’attractivité forts : la proximité de la forêt de Fontainebleau, de la gare de Melun. Mais cette gare n’est toujours pas rénovée. Il faut aussi réussir à monter dans le train aux heures de pointe… » La gare de Melun voit passer quelque 43 000 voyageurs par jour.

 

Photos Résistance républicaine, octobre 2019. 

.

Le bidonville des Moldaves.

Des centaines de personnes de nationalité moldave sont installées sur l’ancien site d’Eiffage et les terrains vagues alentour, le long de la RD 372, l’axe principal de la commune (si bien qu’on en croise forcément dès que l’on sort de chez soi).

La Moldavie est un petit pays d’Europe de l’est, situé entre la Roumanie et l’Ukraine, qui n’appartient pas à l’Union européenne.

 

 

Le bidonville des Roms.

 Ici des Roms de Roumanie – installés sur l’ancien site de la Cooper, l’usine de produits pharmaceutiques, le long du chemin de halage et sur les friches environnantes.

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jules Ferry

n’est pas prêt à renoncer à son mode de vie occidental. En un mot ou avec un dessin, Jules Ferry dit NON à ceux qui veulent reléguer les femmes au foyer, couvrir leur tête, rallonger leurs jupes, jeter les homosexuels du haut des tours, interdire l’alcool, limiter la liberté d’expression, bannir les caricatures religieuses, censurer les livres, codifier la tolérance…

Articles du même thême

11 thoughts on “Des bidonvilles de migrants en France ? Oui, à Melun (77) par exemple

    1. Jules FerryJules Ferry

      On ne voit pas bien la mention mais je confirme :
      Photos Résistance républicaine, octobre 2019.

      Photos prises ce VENDREDI 11 octobre par moi-même en début d’après-midi (sauf la photo de presse en noir et blanc, qui date de septembre).
      Il faisait très beau pour un mois d’octobre, ce qui explique les femmens en petites chaussures.

      J’aurais souhaité prendre en photo les abords du camp moldave, spectaculaires, pour montrer le grand nombre d’enfants qui jouaient devant le camp (pas du tout à l’école du reste, vers 14heures).

      Mais des hommes gardent le camp, postés dans des vans à l’entrée. Je voulais rentrer chez moi.

      Forte odeur d’urine et d’excréments aux abords.

      Il existe des barraquements en plein champ dans des communes voisines, à Cesson (77) par exemple. Ils font la navette avec les caddies à travers champs vers une petite zone commerciale (Grand Frais Cesson-77).

      Le bidonville proprement dit (cabanes) est très difficile d’accès. On voudrait bien pouvoir s’en approcher car c’est impressionnant de visu – mais en partir si l’on est repéré est une autre histoire.

      Précision pour compléter le tableau : la cité en face d’un des camps est 100% halal/djellabas.
      Mélange détonnant de clientèle chez Lidl ! Sur le parking : verre (vitre de voiture) brisé au sol…

      1. Christine TasinChristine Tasin

        Merci Jules pour ces infos mais c’est une bonne idée de mettre « Photos Résistance républicaine octobre 2019 ». On peut même peut-être incruster en bas ou en haut de chaque photo avec powerpoint si tu en as temps et possibilité ?

  1. Charles Martel 02Charles Martel 02

    Voici venu le temps des favelas en France avec toutes des joyeusetés que ça nous amènera on a déjà un aperçu de ce que c’est au Brésil, où dans ces zones de non droit l’état ne contrôle plus rien et où c’est un bordel innommable. Français commencez à construire des murs très hauts autour de chez vous car bientôt nous seront assaillis par ces hordes sauvages sorties de ces bouges infâmes. Macron, cette petite merde, et les politicards pourris eux, s’en foutent ils sont bien protégés dans leurs tours d’ivoire

  2. AvatarLjee

    Quand je pense qu’on va s’occuper de ce qui se passe à l’étranger et qu’on voit ce Qui se passe ici. de plus ,zones de non droit ,on ferait mieux de balayer devant notre porte ,nettoyer tout ca
    ,et ca continue de plus belle ,il en vient à tire larigot ,stop ,ce n’est plus possible assez de bla bla ,de l’action.

  3. Avatarpier

    Tous les étés je fais 3 AR de mon trou ( 480 hab) vers CDG et dois traverser MELUN …. que des noirs sur les trottoirs
    de plus en entrant dans la vile le premier bâtiment , c ‘est la CAF …..

  4. Charles Martel 02Charles Martel 02

    Ce qui est extraordinaire, c’est qu’on voit sur les photos des paraboles de réception satelite, ce qui veut dire que ces poooovres gens ont la télé satellite, et donc, je suppose, les derniers modèles d’écrans plasma ou oled, tombés probablement du camion ou bien payés avec les innombrables aides et allocations qui leur sont versées avec nos impôts. Et qui paye l’électricité, l’eau etc ? Car je suppose que ce bouge infâme doit être alimenté gratuitement, enfin disons plutôt aux frais du con de français qui se lève le matin pour aller trimer afin de payer ses impôts et taxes

  5. Amélie PoulainAmélie Poulain

    Lamentable et incroyable que l’on laisse faire cela, et je serais curieuse de voir le montant allocations et Rsa…. c’est fou.

    Quand je pense qu’un petit déchet de notre part dans la nature serait immédiatement chèrement sanctionné et tous ces allers-retours dans les déchetteries que l’on nos impose vu que le ramassage est devenue réduit à son simple minimum avec pourtant factures conséquentes.

    A propos de factures déchets, j’ai vu qu’à Lyon il y a eu des associations d’usagers qui ont récupéré des sommes conséquentes via la Justice vu que les factures ne doivent pas dépasser les dépenses réellement investies par la commune.

  6. AvatarMachinchose

    merci Jules pour cette insoupçonnable decouverte

    plus besoin d’ aller a Rio! je me souviens du coin a l’ époque de la Coper…le celèbre grossiste pharmaceutique

    allez plutot a proximité (Villeroy) rendre hommage a « la grande tombe » ou est inhumé l’ immense Charles Peguy, auquel je voue pelerinage ainsi qu a ses hommes tombés avec lui le 5 septembre 1914 et groupés dans la sepulture

  7. Avatarbm77

    Dans le secteur de Noisy le grand , Champs sur marne , Noisiel c’est pareil , il y a des camps de Roms disséminés dans les bois tout autour, bois qu’ils saccages allègrement et transforment en décharges à ciel ouvert .Ce sont les promoteurs véreux qui vont se frotter les mains en se proposant de reprendre ces terrains devenus des no mans land .Il y a un camps installé en amont d’un ru qui alimente plusieurs étangs et bien tous les étang concernés sont maintenant devenus impropres à la pêche. Il est vrai que nous avions besoin de ces gens . Cela crée de l’animation ! Et leur musique elle est tellement chouette!
    Ils sont pas mal les Roumains, on leur fournit du boulot en délocalisant notre production automobile chez eux et eux nous envois leur Rom!!!. C’est ça la politique Européenne !!! Les cocus de l’UE comptez vous!

Comments are closed.