Culotté, Juppé, comme en 1995, il veut aligner les retraites du public sur le privé

On avait prévenus les Français de ce qu’ils auraient en votant Hollande.

Là, c’est Juppé en personne qui, dans son dernier livre, prévient les irresponsables s’apprêtant à voter pour lui s’il gagne les primaires.

« Vous ne vouliez pas de mon plan en 1995 ? Je le passerai en 2017 si je suis élu. J’ai un compte à régler avec les salariés du public qui nous empêchent de faire baisser drastiquement niveau de vie et remboursements de la sécu et en même temps d’augmenter nettement les prélèvements obligatoires et l’âge de départ à la retraite.  « 

J’en connais qui vont se frotter les mains, crier à l’égalité, se venger d’années passées à jalouser et injurier les « fainéants » et autres planqués de la fonction publique.

Mais ces mêmes individus ne penseront pas une seconde qu’en applaudissant ils se laissent marcher sur les pieds.

Parce que, tout de même, le scandale, quel est-il ? Que le traitement des fonctionnaires soit calculé sur les 6 derniers mois ou que la pension des salariés du privé le soit sur les meilleures 25 années ?

Le scandale, c’est le nivellement par le bas. Le scandale c’est d’imposer à tous la solution la moins intéressante.

Le scandale cest que l’on ne propose pas ce qui devrait être la norme en ces temps d’études longues, de passages au chômage, de salaires bloqués et minimaux à l’infinie majorité de tous les salariés, public et privé confondu.

On devrait, afin d’éviter que nos vieux ne doivent travailler pour manger, revaloriser les retraites en généralisant la base des 6 derniers mois. Quitte à mettre un plafond aux retraites, pour ne pas parler des parachutes dorés et autres scandaleuses rétributions coûtant bien plus cher à la collectivité que la retraite des fonctionnaires.

On rappellera en passant que si la retraite des fonctionnaires a été calculée sur les 6 derniers mois c’est que, du temps des 30 Glorieuses notamment, on avait la garantie de l’emploi (en période de plein emploi…) mais on gagnait bien moins que dans le privé, à diplômes et compétences égales.

On rappellera aussi que si de nombreux salariés du privé vivent l’enfer au boulot c’est aussi le cas de très nombreux fonctionnaires et notamment de ceux qui enseignent. Quand on est obligé d’apprendre son métier en passant par la case Créteil et y rester quelques années… ça mérite bien une retraite correcte, non ?

Mais, surtout, le problème, c’est le monde ultra-libéral que veulent nous imposer Juppé et Bruxelles, allonger, sans cesse, l’âge de départ à la retraite, même sans changer la loi. En réduisant  les pensions de tous, on va obliger tous les salariés, du privé comme du public, à travailler le plus tard possible et même à chercher des petits boulots à 70 ou 80 ans pour survivre… Bref le modèle américain pour lequel Hollande,  Juppé et Juncker ont les yeux de Chimène… nous on n’en veut pas.

Le seul passage de Juppé, repris de justice pourtant, à Matignon, nous a déjà coûté très cher.

Pas assez apparemment pour une majorité de  Français qui disent aux sondeurs qu’il veulent continuer à se faire sodomiser.

 – plus de taxes ? C’est Juppé, vive la CSG et la CRDS !

-moins de médicaments remboursables ? C’est Juppé !
-augmentation des cotisations maladie ? C’est Juppé !
-gel du salaire des fonctionnaires ? C’est Juppé !

Les futurs électeurs de Juppé n’ont pas encore tout vu. Nous non plus. De quoi rendre Sarkozy presque sympathique.

 

 41 total views,  1 views today

image_pdf

23 Commentaires

  1. Lorsque j’avais imprimer le rapport de jupet sur la refonte de la gestion des hopitaux etc , mon epouse concerner ne pouvais admettre que cela soit applicable. Aujourd’hui nous en connaisons les degats. Cet individu , un serpent au sang froid mortifer destructeur du genre Humain , sans foi ni loi sauf pour l’islam

  2. Il est quand même nécessaire de rappeler que juppé (les majuscules sont réservées aux noms propres) qui prône la retraite à 65 ans a pris la sienne à 57 ans et demi. Il déclarait alors :  » J’ai cotisé 38 ans et trois mois, il est sain que je prenne ma retraite.  » COMMENT CE MEC LÀ A-T-IL PU COTISER 38 ANS ET 3 MOIS EN N’AYANT TRAVAILLÉ COMME INSPECTEUR DES FINANCES QUE 4 ANS ??? (de 1972 à 1976. Tout le reste de sa vie a été consacré à la politique) Comme inspecteur des finances il était chargé du contrôle des HLM. C’est sans doute à cette occasion qu’il a trouvé comment se procurer un grand appart pas cher à faire rénover pour une fortune prise dans les poches des contribuables. https://ns2017.wordpress.com/2016/03/16/le-scandale-de-lappartement-hlm-de-juppe/comment-page-1/
    S’il parvient à l’Élysée, ses casseroles vont faire un boucan d’enfer quand il va monter les marches. Français, ne faites pas de conneries !!!

  3. Quand on pense aux fonctionnaires, on pointe du doigt les planqués des ministères, à commencer par les hauts revenus.
    Ex il n’est pas normal qu’un jardinier gagne 5000 E pour s’occuper des plantes de l’Elysée.
    Quant aux enseignants de Créteil…attention Christine, je vais prévenir D Sopo rifique…c’est du racisme contre les Créteillois…les enseignants n’ont qu’à faire du Krav Maga dans leur salle de gym 😉

  4. Vous faites erreur en faisant le constat que la jalousie est le moteur des personnes qui pointent du doigt les différences de calcul entre les retraites du privé et des fonctionnaires et ce d’autant plus que mon diplôme me permettait de rentrer sans concours à l’AP ,ou dans l’administration.
    Sachant comment se calculent les retraites du privé et celles des fonctionnaires il me semble que l’on ne peut que constater que le traitement est différent et au détriment de beaucoup, alors que l’on nous abreuve de justice sociale!
    Si j’étais fonctionnaire il va de soi que je ne refuserais pas ma retraite et serais satisfaite du mode de calcul sans pour cela considérer que le calcul de celle des salariés est injuste!
    Comme je l’ai dit précédemment le réajustement ne sera jamais fait par le haut » diviser pour régner » est un excellent slogan pour ceux qui nous gouvernent!

    • Raison de plus pour ne pas accepter que soient remis en cause les avantages acquis

  5. Il est temps qu’il s’appelle culotté et pas rester Juppé toute sa vie, d’arrêter d’arnaquer son peuple et de le haïr.
    Encore un infiltré, un faussaire de l’organisation criminel dans nos gouvernements.
    Les vrais gauchistes comme ceux de droites et les autres partis qui aiment leur pays ne sont pas des faussaires.
    Les faussaires se reconnaissent par leur haine des peuples et agissent contre les peuples en les méprisant.

  6. A dater du 1.06.2016, surprise de Hollande: la CSG prélevée sur les retraites , passe de 6,8% à10,6% et ce à partir de 1300 euros mensuels,soit436euros par an pour ce montant,672 euros en moins pour une retraite de 2000 euros,1008 euros de moins pour une retraite de 3000 euros,la CSG déductible, n’étant que de 4,2% sur les 6,6%,les retraités paieront l’impôt sur le revenu sur les 2,2% de la CSG non déductible!!
    (950 euros=seuil de pauvreté)
    Si je n’ai rien contre les fonctionnaires, je dois dire que le calcul de leurs retraites me reste en travers de la gorge….en effet munie du même diplôme, bénéficiaire du même salaire , amputé de cotisations plus conséquentes, ayant un employeur qui classe ses salariés pour le commun des mortels, comme fonctionnaires ,mais qui ne le sont pas, il suffit de voir le calcul des retraites de tout à chacun se référant aux 25 dernières années, le plafond sécu ,n’étant pas revalorisé et cela va de soi, n’étant pas le même actuellement que celui d’il y a 25ans!!
    Et ,aucun politique n’alignera les retraites des salariés sur le régime des fonctionnaires il ne faut pas rêver, mieux vaut diviser pour régner!!!!
    Je ne parle pas des retraites de nos élus et de nos sénateurs , qui « elles », leur assurent une fin de vie plus que confortable,alors que chaque jour, ils nous parlent de leur dévouement au service du bien commun!!!!!

    • justement ce qu’ils veulent c’est que les retraites des fonctionnaires restent en travers de la gorge des salariés du privé, or cela ne rapporte rien aux salariés du privé de voir ceux du public réduits à la même situation, sauf à apaiser la jalousie… Diviser pour mieux régner c’est ce qu’ils veulent. Par ailleurs comparer diplômes et salaires n’a pas de sens, rien ni personne ne vous a empêchée de passer des concours pour entrer dans la fonction publique, dans le privé de la même façon vous avez à diplôme égal selon les postes et les boîtes des différences de salaire énormes

  7. Alors celui là, ce repris de justice, n’a qu’une ambition détruire la France et mettre les Français sur la paille et les remplacer par les musuls. Je ne peux pas arriver à comprendre (pourtant je fais des efforts) comment des français arrive à le soutenir. Comment on ne la pas mis en prison (pour de bon) ou flinguer. Car notre salauds national ali juppé le fourbe fait tout pour nous prendre notre pognon pour pouvoir le distribuer généreusement à l’envahisseur musuls. Une honte se mec.

  8. J’ai travaillé 40 ans dans le privé ou les ouvriers jalousent entre autres les fonctionnaires , les dockers , les employés sncf …..etc , et ne comprennent pas que si ces branches sont mieux nanties qu’eux et bien c’est qu’elles se sont battues et ont obtenu ce qu’elles défendent aujourd’hui . Dans le privé il n’existe aucune solidarité ou si peu , c’est chacun pour soi …du moins dans la profession ou j’exerçais , j’ai connu une entreprise 35 ans en arrière ou les conditions n’étaient pas trop mal , 13eme mois , prime de vacances , arbre de noel , prime de risque …..etc . Les employés de cette entreprise ont accepté de perdre graduellement tous ces acquis au fil des années , ils n’ont plus rien aujourd’hui et leurs salaires n’ont pas évolués depuis des décennies , ils travaillent aujourd’hui quasiment pour le smic ( en risquant leur vie )…..mais la faute a qui …..? Que ce soit juppé ou un autre qui veuille aligner les retraites ( comme ça tous les retraités seront fauchés ), ne change rien , le pire c’est qu’il y a des Français qui vont voter pour ces gus qui eux ne risquent pas de réduire leur confortable train de vie , les gens qui votent pour ce genre de personnage ne réalisent même pas qu’ils arment la main de leur bourreau , après ils se plaignent de s’être fait  » empapaouter  » ……….

    • merci Patriote pour ce témoignage très intéressant

  9. Certes un grand nettoyage est devenu nécessaire mais n’oublions pas que le problème n’existait pas avant l’explosion du chômage…C’est la reconstruction de la dynamique industrielle, commerciale qui est nécessaire.

  10. Tout ce qu’il dit est électoraliste , il ne fera rien il n’a jamais rien fait sauf graisser les amis ( comme les autres )

  11. Je pense que l’absence l’antagonisme entre privé et public passe indubitablement par le respect de l’équité entre les salariés. Cela passe donc nécessairement par une remise à plat des différents régimes.

    • vous avez entièrement raison !!quand vous pensez à certain fonctionnaire les retraites qu’ils ont c’est honteux et pour une fois je suis d’accord!!

  12. Ali Juppé va baiser les veaux Français !
    qu’ils lui demande si sa retraite à Ali jupette et le reste sera aussi réduit comme chez les autres .
    Prendre aux Français de souche d’une main et donner de l’autre main aux muzzs à Bordeaux pour construire une autre mosquée sur le dos des Français de souche et comme cela ils aura ces voies d’électeurs ce traîtres anti-France et anti-Français

    • Faut pas oublier les centenaires retournés au bled et les autres , plus de 65ans n’ayant jamais travaillé en France, que le regroupement familial oblige à venir nous supporter pour 1157 par couple.
      On ajoutera le coût de l’immigration imposée par Bruxelles.

  13. Ce systéme repose sur une immense hypocrisie dans la mesure une omerta pése lourdement sur une vérité pourtant bien connue des observateurs étrangers , à savoir que le déficit française repose en grande partie sur l’omnipotence plétorique des institutions administratives et politiques !
    Une récente étude avait démontré que à proportion de population sensiblement égale, L’Allemagne compte beaucoup moins de députes , de representants politiques et les institutions officielles , representent un poids financier bien inférieur à ce qui est constaté en France .
    Effectivement bien des fonctionnaires, même bénéficiant de la garantie d’emploi, connaissent aussi des conditions de travail éprouvantes pour des rémunérations mensuelles modestes, mais signalons également que leur population dans certains secteurs des administrations centrales et territoriales, est notoirement pléthorique , ce qui justifierai des mesures de non renouvellement de postes , sans aucune inconvénient pour les sérvice public .
    Il est ainsi de notoriété commune que le nombre de fonctionnaires affectés à l’administration des conseils départementaux et des conseils régionaux , est foncièrement abusif, et engendre donc une franche inactivié pour pas mal d’entre eux !
    Cependant le poins central du déficit budgétaire est le poids beaucoup, beaucoup trop prépondérant des institutions politiques , supposant une logistique infiniment couteuse , pour un rendement de travail n’étant pas à la hauteur de l’investissement financier national , hélas considérable
    Songeons donc tous un seul instant au statut extraordinaire du sénat et des sénateurs , qui jouissent de priviléges qui étaient mêmes inconnus de la noblesse du temps de l’ancien régime! et on nous rabat les oreilles avec les appels incessants à la ….république !
    Bien sur les sénateurs français , dans le paysage politique européen, font figure de potentats jouissant d’une situation matérielle plantureuse, mais nous ne devons pas non plus éluder le cas des fonctionnaires attachés au sénat, qui eux mêmes bénéficient de conditions de rémunérations tellement élévées , qu’elles sont inconnues dans le restant de la fonction publique, ce qui induit une situation d’inégalité flagrante et quasiment moralement inacceptable !
    Par conséquent , et avant même de songer à réduire des retraites déjà tellement basses, qu’elles placent les personnes carrément en dessous du seuil de pauvreté, il conviendra évidemment de réduire considérablement le train de vie de l’etat , non pas dans les domaines de la santé ou de l’éducation, mais bien dans celui des institutions politiques soit centrales soit territoriales ,ou régne une accumulation de gabegies , qui auraient du depuis longtemps jeter tout le monde dans la rue !

Les commentaires sont fermés.