Egypte : un chrétien emprisonné, accusé de « blasphème » pour avoir proposé des Bibles à des musulmans


Egypte : un chrétien emprisonné, accusé de « blasphème » pour avoir proposé des Bibles à des  musulmans

Égypte: Chrétien emprisonné, accusé de « blasphème » pour avoir proposé des bibles à des musulmans.

26 août 2015 Robert Spencer.

« Rafid Rafaat a déclaré qu’aucune loi en Égypte ne pénalise « l’évangélisation », et que la distribution de Bibles ou même le fait de promouvoir le christianisme ne constitue pas « une attaque envers une religion dite révélée ». Mais même si le système juridique égyptien n’est pas la charia, son influence culturelle subsiste, conduisant à des événements tels que la persécution de Medhat Ishak. Les fonctionnaires corrompus sont présents partout, et ils ont coutume de se présenter comme étant du côté de la vertu; les successeurs des frères musulmans égyptiens ne font pas exception.

L’avocat déclare: « le prévenu de confession chrétienne est emprisonné en Égypte sur de fausses accusations de ‘blasphème' », Morning Star News, 25 Août 2015:

ISTANBUL, Turquie (Morning Star News) – l’avocat a déclaré que son client, un chrétien égyptien, qui a été arrêté au début du mois d’août pour avoir soit-disant « évangélisé » des musulmans dans la banlieue du Caire, pourrait être emprisonné indéfiniment sur une fausse accusation de blasphème.

Medhat Ishak, âgé de 35 ans est un chrétien originaire du village d’Ebid administré par la ville d’Al Minya. Il a été arrêté le 7 août alors qu’il distribuait des Bibles aux musulmans à l’extérieur du centre commercial El-Arab de « la ville du Six Octobre« . La sécurité du centre commercial, a placé Ishak en garde-à-vue, puis elle l’a remis à la police nationale, qui l’a accusé d’évangélisation.

Rafid Rafaat, l’avocat d’Ishak, a déclaré que le lendemain de son arrestation, un juge a modifié la charge retenue à l’encontre du prévenu en « attaque envers une religion révélée » et a placé Ishak en détention pendant 15 jours. Le lundi (24 août) le juge a prolongé la détention pour une durée renouvelée de 15 jours.

L’avocat a ajouté qu’il soupçonne le juge de vouloir maintenir la prolongation de la détention et ce, en violation de la loi égyptienne, jusqu’à ce que l’affaire tombe dans l’oubli, puis il infligera à Ishak une peine allant de une à cinq année d’incarcération.

Rafaat a déclaré qu’aucune loi dans le droit égyptien ne condamne « l’évangélisation », et que la distribution de bibles ou même l’action de promouvoir le christianisme ne constitue pas en soit une « attaque envers une religion révélée ».

L’avocat a déclaré qu’à « l’intérieur du centre commercial, Ishak a rencontré un jeune homme, et il ne savait pas si ce dernier était chrétien ou non, et il lui a offert un exemplaire de la Bible et lui a dit qu’il devrait la prendre pour avoir une meilleure connaissance de Dieu. Le jeune homme lui a alors répondu qu’il était musulman et qu’il ne lisait pas la Bible, et Medhat s’est excusé et s’est retiré « .

Rafaat a ajouté que le jeune musulman a cependant dit à Ishak qu' »il n’allait pas en rester là » et il a informé la sécurité qu’un individu « évangélisait » dans le centre commercial.

L’avocat a continué en disant que « La sécurité du centre commercial a appelé le Service de la Sécurité de l’Etat [actuellement dissous et remplacé par une nouvelle ‘Force de sécurité nationale‘] et leur a dit qu’un homme  ‘évangélisait’. Ils l’ont arrêté et questionné et ils ont trouvé des Bibles sur lui « 

Les représentants de « la sécurité de l’état » ont procédé à une déclaration officielle en se basant sur la spécificité musulmane en indiquant qu’Ishak distribuait des Bibles à l’intérieur du centre commercial et ils ont présenté d’autres témoins qui ont affirmé avoir vu Ishak proposer  des Bibles.

Rafaat a déclaré que: « le mot ‘blasphème’ signifie qu’Ishak insultait l’islam, mais il ne l’a pas fait, et il n’a pas parlé de l’Islam ou des prophètes ou d’autres choses justifiant l’accusation de blasphème. On est donc surpris, maintenant que le procureur général ait accusé le prévenu de blasphème alors qu’il n’a rien fait de tel. »…

Traduit de l’anglais par Lavéritétriomphera.

Sources : http://www.jihadwatch.org/2015/08/egypt-christian-imprisoned-for-blasphemy-for-offering-bible-to-muslim

Note de Christine Tasin

Pendant ce temps, en France,  des barbus fichés en Allemagne distribuent des corans sur les places parisiennes… Et le Préfet les y autorise…

Cherchez l’erreur.

http://resistancerepublicaine.com/2015/lettre-ouverte-a-cazeneuve-boucault-qui-ont-laisse-le-salafiste-abou-nagie-distribuer-le-coran-place-ditalie/

http://defense-92.fr/religion/des-musulmans-font-du-proselytisme-en-offrant-des-exemplaires-du-coran-sur-le-parvis-de-la-defense-38540

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Laveritetriomphera

Résistance républicaine Midi Pyrénées, j'ai choisi comme symbole la déesse égyptienne de la vérité/justice Maât. J'estime que la vérité/justice est un concept universel et unificateur par essence.