Poitiers : quand ils osent un film « nos ancêtres les Sarrasins »… Par Beate

ancetressarrasins

NON, mes ancêtres ne sont pas Sarrasins.
NON, je ne veux pas de perdre mes racines, ma culture, mon pays parce que certains ont décidé de fabriquer une histoire de France islamisée.

http://resistancerepublicaine.com/2015/poitiers-le-memorial-de-charles-martel-une-ode-aux-arabo-musulmans-premiere-partie/

http://resistancerepublicaine.com/2015/poitiers-le-memorial-de-charles-martel-une-insulte-a-notre-heros-seconde-partie/

– Un musée de plein air.

Yves Texier, professeur en histoire puis maire de Vouneuil-sur-Vienne de 1983 à 2001 est à l’origine du mémorial.

« Inauguré en 1999, il se présente comme un musée à ciel ouvert avec de nombreux panneaux explicatifs illustrés, une table d’orientation, un puzzle géant. L’ensemble donne une idée de ce qui s’est passé, sur la stratégie retenue … Une bande sonore fait revivre cette journée dans le fracas des armes et les cris de la bataille », explique Martine Robin, qui au sein de la communauté d’agglomération du Pays châtelleraudais (CAPC) est chargée notamment de l’attractivité et de l’organisation des manifestations estivales. Elle poursuit : « Au fil du temps, le souvenir de la bataille est devenu un mythe, tout le monde connait cette date, mais il ne faut pas que l’interprétation de cet affrontement donne lieu à des récupérations idéologiques. Ce musée se veut avant tout un point de réflexion, de tolérance et de laïcité. Ici, deux civilisations se sont affrontées mais elles se sont mutuellement enrichies au cours des siècles. »

http://www.magregion.fr/un-musee-a-ciel-ouvert-pour-la-bataille-de-732/

–  » Nos ancêtres les Sarrasins…  »

Charles Martel arrêta les Arabes à Poitiers, en 732. Cette phrase, qui figure dans presque tous les manuels d’Histoire de France, a été consciencieusement répétée par des millions d’écoliers. Au même titre que « Nos ancêtres les Gaulois… ». Le réalisateur Robert Genoud, dont plusieurs films sont déjà passés à la télé, s’est posé la question : « Qu’y a-t-il précisément, derrière ces affirmations ? ».

A travers un documentaire qu’il a présenté en avant-première, jeudi, aux 400 coups et dont une grande partie a été filmée à Châtellerault. Ce film résume le point de vue d’historiens qui ont approfondi la fameuse « Bataille de Poitiers, en 732 ». En fait, selon eux, il y a eu « rencontre » entre les soldats de Charles Martel (grand-père de Charlemagne) et les troupes d’Abd el-Rahman, gouverneur de Cordoue, qui mourut lors de combats entre Poitiers et Tours.

En partie filmé à Châtellerault.

Tous s’accordent à dire que ces guerriers montés d’Espagne étaient avant tout « intéressés par des richesses telles qu’à l’abbaye de Saint-Martin de Tours et lançaient des raids pour récupérer le butin », ce qui était une pratique généralisée à l’époque. L’idée aussi, est que cette bataille a été beaucoup mise en valeur par les rédacteurs qui ont fixé, onze siècles plus tard, des récits pour les livres d’Histoire lorsque l’école est devenue obligatoire vers 1880.
En outre, plusieurs légendes recueillies (en Provence, Vendée, Touraine…) ont en commun « l’idée que les étrangers ont la peau et l’âme faite de noirceur, que ce sont peut-être même des créatures du diable ». Ce qui explique « le rejet, voire la haine contre ces gens qui ne sont pas de notre pays, ou différents de nous ».

« Nos ancêtres les Sarrasins », film documentaire réalisé par Robert Genoud (durée : 52 minutes) disponible à la Maison de la presse (place Dupleix) à Châtellerault. Une visite gratuite toujours possible sur le site « 732, Moussais-la-Bataille » à proximité du lieudit « Pied-Sec », commune de Vouneuil-Sur-Vienne.

en savoir plus

Cette « bataille de Poitiers, en 732 » ne serait-elle pas une façon de cristalliser nos peurs obscures en désignant des « ennemis présumés avant même que de les connaître » ? Les passages du film témoignant de l’attachement de ses habitants à leur ville et à la France sont marquants. Le débat qui s’ensuivit fut riche, avec notamment l’érudition du professeur Akouassis.
A Vouneuil, Yves Texier est à l’origine d’un échiquier original érigé en 1999, qui prône connaissance d’autrui et dialogue. Aujourd’hui, dans les quartiers, des structures comme l’Association Marocaine du Châtelleraudais, STM, jeunes rappeurs… traduisent une forte volonté de tracer une histoire commune faite du respect mutuel des différences.

Corr. Jean-Yves Gallou
http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Loisirs/Cinema/n/Contenus/Articles/2012/06/12/Nos-ancetres-les-Sarrasins

FRANCE TV « Nos ancêtres les Sarrasins »
http://nos-ancetres-sarrasins.francetv.fr/

http://www.dailymotion.com/video/xpn1le_nos-ancetres-les-sarrasins-bande-annonce_news

Beate

 115 total views,  1 views today

image_pdf

10 Commentaires

  1. Cela fait que, les sarrasins étaient venu massacrer et enlever pour l’esclavage en Italie, en Espagne et en France et c’est nous qui avons de la haine des autres!, ces gens sont des malades, des fous!.
    Il faudrait qu’ils s’expliquent avec les Italiens, les Espagnoles et bien d’autres, ils étaient aussi des raciste peut être, qu’ils osent dire la même chose, que c’ étaient les sarrasins leurs ancêtres.
    Et il y à jamais eu d’ancêtres Sarrasins, ni en France, ni en Italie, ni en Espagne, où ils vont chercher ces conneries!.
    Ben tient! je me demande si on peut changer la shoah aussi facilement, car bientôt avec ces gens là, pour plaire aux musulmans, ce sera les juifs qui avaient été les méchants contre les pauvres Nazis, la haine de l’autre.
    Pourquoi mentent ils comme çà ces gens!, ils cherchent vraiment la provocation, surtout ne tombez pas dans leurs pièges, restez calme et objectif, c’est se qu’ils cherchent ces escrocs.

    • L’Islam est un système pervers qui fonctionne sur le schéma psychologique de l’agresseur qui accuse sa victime. C’est un système qui encourage la manipulation psychologique par le mensonge et la violence.

      A noter que la falsification de l’Histoire est une violence psychologique.

  2.  » Ici, deux civilisations se sont affrontées mais elles se sont mutuellement enrichies au cours des siècles.  » Martine Robin.

    Ouais, ça c’est la version remplaciste, la propagande pour nous faire croire que sans les arabes nous serions encore des chasseurs vivant dans des grottes et vêtus de peaux de bêtes.

    Mais, là vérité c’est que les musulmans ont pillé les connaissances des peuples qu’ils asservissaient (et encore, il leur fallait garder en vie une bonne partie de ces peuples, car sinon, ils n’auraient su que faire de tout ce savoir)

    Vraiment navré pour cette dame, mais si les musulmans étaient tellement géniaux…
    … La conquête spatiale aurait dû commencer vers 1500 de notre ère et actuellement, je serai en train d’attendre le bus pour Mars, or, c’est pas le cas !

    Blague à part, les musulmans doivent être fichtrement altruistes si l’on suis les divagations de cette dame.
    V’la un peuple qui aurait tout découvert…
    … Mais qui ne se serait jamais servi de ces découvertes.

    Je connais le monde arabo-mususlan.
    Sorti des zones touristiques vous y trouverez des artisans dont les « ateliers » sont éclairés par une unique ampoule de voiture reliée à une batterie.

    D’ailleurs, qu’on me cite UN brevet venant du Maghréb…
    … Même le couscous tel qu’il est cuisiné actuellement, c’est une invention des anciens colons européens (la recette d’origine, c’est pire que des rations de combats)

    « curieux » quand même, les plus revendicatifs des partisans du « on doit tout aux arabes » sont toujours des cons qui ne sont jamais sortis de leur club med.

  3. Je profite de l’espace qui m’ai donné pour dire combien je suis ravi de mon passage, hier, dans le Morbihan, de l’ambiance chaleureuse, de la sympathie générale évidente, mais aussi, cerise sur le quatre-quart, d’avoir pu saluer Christine et Pierre et discuter avec eux.

    • Merci à toi pour ce petit message, oui superbe journée hier grâce à tous les participants dont tu faisais partie !

  4. « Ce musée se veut avant tout un point de réflexion, de tolérance et de laïcité. » Un point de réflexion, cela va bien à un musée. Mais pourquoi ajouter ces mots qui sentent le gauchisme pénitentiel : « tolérance et laïcité » ? À la bataille de Poitiers, il ne s’agissait pas d’être tolérant avec les envahisseurs ! Quant à la laïcité, on n’a jamais tant parlé d’elle que depuis qu’elle est bafouée par les pro-islamistes alliés aux allergiques à notre culture chrétienne !

  5. Le seul sarrasin qui ait jamais compté dans ma vie est celui qui entre dans la composition des crêpes, dites de blé noir. D’autre part, je ne vois pas sous quel motif les sarrasins émergeraient subitement de l’histoire en tant qu’arrière- parents de mes arrière-parents, sauf à vouloir coller au plus près de cette actualité impunément révisionniste qui remet tout en cause dans le seul but minable de plaire au mahométan ou à l’étranger. Car il s’agit bien plus de vouloir plaire que de séduire et pour y parvenir, ces nouveaux français sans-culotte, stricto sensu, n’hésitent plus à se diminuer, se mutiler, à présenter le fondement avec la conscience sereine du citoyen qui fait son devoir. Certains – la grande majorité, en fait – n’ont rien trouvé de mieux que de renier leur identité pour mieux épouser celle de l’autre. Et l’autre, c’est celui qui débarque en ce moment sur les côtes européennes avec en tête un plan d’invasion pourtant annoncé mais que les bobos gauchos hollando- mélanchonnistes font passer, dans une incroyable masturbation intellectuelle, pour une pure vue de l’esprit. Si sarrasin il y a, il a déjà dépassé le seuil de nos portes, s’est installé avec sa smala dans un confort qu’il n’aurait jamais pu créer chez lui, revendique haut et fort des égards qu’il est par ailleurs incapable de concéder à tout ce qui n’est pas lui, ne voit absolument rien au delà de ce tas de merde qui lui sert de code civil et pénal, déambule parmi nous sans vergogne habillé comme un sac poubelle, rackette nos jeunes, agresse nos vieux, insulte nos profs, vire nos commerçants et prend leur place, deale, vole, ment, gémit, trahit, profite, abuse, tue, et il faudrait encore se faire le plus petit possible et fermer sa gueule parce que la bien-pensance nous dit que nous sommes, nous, français, de la mauvaise engeance assignée à la repentance et l’excuse publique? Que face à C. Martel, le vrai héros c’est le sarrasin? Que baisser son froc pour se faire mettre, c’est assurer l’avenir de nos enfants? Nos ancêtres les sarrasins? Dans une crêpe, ça ne manquerait pas de sel…

  6. C’est sûr qu’à l’époque, ils ont eu tort de ne pas accueillir bras ouverts ces bandes de pillards, venus pour voler, violer, etc… à l’image de leur « beau » modèle!

  7. Serait-ce une bonne idée de demander à nos Académiciens de trancher sur la véracité de ce mémorial et de le faire détruire le cas échéant dans le cas d’une falsification de l’histoire ?

    Je n’ai pas encore lu les réactions de nos élites intellectuelles à ce jour sur la question.

    • je doute que les académiciens aient la possibilité de jouer le moindre rôle sur cette histoire mais il nous faut nous exiger sa destruction, on va continuer de montrer, dénoncer…;

Les commentaires sont fermés.