Leclerc : l’Agrif ne devrait pas chercher à faire restaurer le délit de blasphème !

Publié le 5 juin 2014 - par - 8 commentaires

afficheleclercIl nous est déjà arrivé de soutenir certaines des actions de l’Agrif, plus que légitimes, même si nous ne partageons pas toutes ses valeurs et actions ; par exemple nous étions avec eux devant le Tribunal de Toulouse qui jugeaitHouria Bouteldja, celle qui veut « niquer la France et les Français » ou bien lors de la manifestation récente pour la chrétienne Meriam condamnée à mort pour apostasie.  

Néanmoins, la nouvelle campagne de l’Agrif contre Leclerc qui détourne une représentation de la Cène dans une publicité nous met mal à l’aise. « LECLERC AFFICHE SON IRRESPECT DU CHRISTIANISME DANS LE MÉTRO PARISIEN »,titre l’Agrif.

Doit-on rappeler que la laïcité c’est le respect des croyances… et des non croyances ? 

Doit-on rappeler que si un chrétien se doit, et c’est légitime, de ne pas blasphémer en tant que chrétien il ne peut imposer aux autres, chrétiens ou non chrétiens, ses croyances, ses interdits, ses obligations ? C’est ça le vivre ensemble.

Doit-on rappeler que si  un musulman se doit, et c’est légitime, de ne pas blasphémer en tant que musulman il ne peut imposer aux autres, musulmans ou non musulmans, ses croyances, ses interdits, ses obligations ?

C’est ça le vivre ensemble. C’est ça la laïcité. C’est ça la garantie de la liberté de croire ou de ne pas croire. C’est ça la garantie du pacte républicain. Et, en attaquant Leclerc sur ce motif, l’Agrif rejoint le combat islamique pour imposer à tous le respect de l’islam, du coran, des préceptes et interdits coraniques… Préceptes et interdits coraniques de plus en plus pris en compte dans nos tribunaux, qui nous poursuivent qui pour avoir brûlé un coran, qui pour avoir dénoncé ce que dit Boumedienne, qui pour avoir dit que l’islam est une saloperie.  

J’aurais, quant à moi, attaqué Leclerc sur bien autre chose, qui est fondamental. Il en est de Leclerc comme des Femen qui se baladent seins nus dans Notre Dame mais respectent les mosquées…

Leclerc fait preuve d’un courage extraordinaire en s’attaquant à une scène fondatrice chrétienne parce qu’en l’occurrence Leclerc ne risque rien ; je les mets au défi de faire la même chose avec Mahomet dont les musulmans refusent la répresentation, avec ou sans bombe sur la tête.

Ce n’est pas le blasphème qu’il faut reprocher à Leclerc, c’est le choix délibéré de piétiner l’héritage de notre civilisation d’origine chrétienne qui est déjà en grand danger sans oser faire la même chose avec les symboles musulmans qui menacent notre pays, nos valeurs, notre existence.

Et ce n’est pas la proximité du ramadan qui va  nous prouver le contraire…

Et c’est à ce titre que, moi la laïque, moi l’athée, je vais envoyer un message à Leclerc.

Christine Tasin

Print Friendly, PDF & Email

8 réponses à “Leclerc : l’Agrif ne devrait pas chercher à faire restaurer le délit de blasphème !”

  1. Alain Alain dit :

    C’est un peu comme les gargouillements d’estomac les chialeries : c’est contagieux on dirait !

    C’est quoi ça, ils ont peur d’être en reste ? On n’est vraiment pas sortis de l’auberge s’ils se mettent tous à régresser ainsi, se planter dans ce qui importe vraiment et refuser de voir et/ou admettre où se situe réellement le danger.

    Bonne prose à Leclerc Christine, espérons qu’elle lui sera bénéfique 😉

  2. Avatar jarczyk dit :

    Chère Christine , Merci de nous donner un exemple de la prose envoyée au « courageux » Leclerc, lequel fait du marketing discriminant, somme toute!
    Moi je revendiquerais si j’étais musulman….( Dieu m’en préserve !!! ) l’affiche suivante : « Et maintenant, c’est moi qui coupe la viande « ….
    Non, mais !!!

    • Avatar Christine Tasin dit :

      Désolée Bruno mais j’ai envoyé directement su r l’adresse de contact sans prendre la précaution de recopier… J’y disais à peu près ce qui est à la fin de mon article !

  3. Jack Jack dit :

    Le délit de blasphème n’aura pas besoin d’être restauré. Une fois que la Cour de Cassation aura entériné, car je crois que ce sera ainsi, l’arrêt de la Cour d’Appel contre Pierre et Pascal, cet arrêt fera jurisprudence. Point final…

  4. Avatar Antiislam dit :

    Bonjour,

    J’insisterai aussi sur cette profanation (au sens laïque) permanente de la musique , de la peinture , de la langue par les foutriquets de la publicité …

    Je suis , en plus , spécialement attaché à ce tableau magnifique tout autant qu’à la scène émouvante qu’il évoque …

    Le voir prostituer pour vendre du salami me peine ..

    Non , donc , à l’utilisation de Mozart ou même de Jimi Hendrix (!) pour vendre des couches-culottes et des bagnoles !

    • Avatar Christine Tasin dit :

      tout à fait d’accord tout ne se vaut pas contrairement à ce que nos sociologues, pédagogistes et compagnie qui depuis 40 ans s’ingénient à mettre côte à côte dans les programmes Brueghel et des tags, Hugo et du rap, Mozart et la pub…

  5. Avatar Françoise dit :

    La liberté d’expression telle qu’elle existe dans notre pays n’a pas a être modifiée, le droit de blasphémer en est une de ses composantes, il n’y a rien a changer a cela, Leclerc ferait bien mieux de s’occuper de son commerce au lieu de s’occuper de laïcité.

Lire Aussi