La menace djihadiste inquiète fortement les autorités allemandes

Traduction d’un article du magazine STERN

 

RAPPORT DE LA DIRECTION DE LA SÉCURITE DU TERRITOIRE

Menace djihadiste : elle s’aggrave une nouvelle fois

Lors d’une manifestation islamiste à Hambourg en mai, des participants ont réclamé un califat

© Axel Heimken / DPA

 

Après les défaites militaires de l’EI en Irak et en Syrie, l’islamisme était considéré comme vaincu pour l’heure. À présent, les forces djihadistes se renforcent à nouveau au Proche-Orient – et prennent également l’Allemagne pour cible.

De l’avis de la Direction de la sécurité du territoire, la menace d’attentats terroristes par des islamistes en Allemagne est actuellement nettement plus élevée qu’au cours des années écoulées – à cause de la guerre de Gaza notamment. « Le risque d’attentats djihadistes est aussi élevé qu’il y a bien longtemps », a déclaré le président de la Direction de la sécurité du territoire, Thomas Haldenwang, à l’agence de presse Deutsche Presse-Agentur à Berlin.  Les autorités pour la sécurité traitent selon lui un nombre croissant d’indices correspondants. 

Le chef des services secrets intérieurs nomme différentes raisons pour le risque accru d’attentats – y compris par des auteurs individuels auto-radicalisés. C’est ainsi que la prise de pouvoir par les talibans islamistes en Afghanistan aurait favorisé l’idée djihadiste en général. Un autre facteur serait la montée en puissance de l’Organisation terroriste État Islamique Khorasan (ÉI-Khorasan) actuellement au Pakistan et en Afghanistan. Haldenwang a encore ajouté que les corans brûlés en Scandinavie ainsi que l’engagement militaire israélien contre le Hamas islamiste dans la Bande de Gaza auraient également contribué à « la mise en mouvement de spirales de radicalisation ». 

L’Allemagne plus menacée que d’autres pays européens

Haldenwang a déclaré à dpa : « La situation au Proche-Orient après l’attaque terroriste du Hamas est assurément une cause supplémentaire de l’aggravation de l’état de menace par le terrorisme islamiste. » Il serait également clair d’après lui : « L’Allemagne se trouve plus que les autres pays européens en ligne de mire des djihadistes, parce que notre pays est considéré outre les États-Unis comme un des soutiens les plus importants d’Israël. »

Un Afghan de 25 ans avait blessé fin mai avec un couteau cinq participants de Pax Europa, mouvement anti-islam ainsi qu’un policier à Mannheim. Le fonctionnaire âgé de 29 ans, Rouven Laur a succombé plus tard à ses blessures. Les enquêteurs supposent que l’attentat avait un motif islamo-extrémiste.

L’islamisme n’est pas l’unique problème de violence en Allemagne

Les autorités n’auraient jamais sous-estimé la menace par le terrorisme islamiste, mais au contraire plutôt attiré l’attention sur le fait que « la situation en matière de sécurité est très tendue », a précisé le président de la Direction de la sécurité du territoire. Désigner à l’heure actuelle le danger majeur pour la sécurité serait à peine possible. « Nous avons affaire actuellement à une triple menace : celle par le terrorisme islamiste, le climat social échauffé avant tout par l’extrémisme de droite avec les thèmes de la xénophobie et du racisme antimusulman ainsi que les activités d’espionnage et d’ingérence de pays étrangers. » Il s’y ajouterait encore la menace par l’extrémisme de gauche porté à faire usage de la violence.

Comme réaction aux corans brûlés, deux hommes vivant en Allemagne auraient planifié un attentat avec armes à feu contre le parlement suédois. Les deux Afghans ont été arrêtés en mars en Thuringe. Comme le Ministère public l’avait communiqué à l’époque, ils auraient reçu en été 2023 des instructions correspondantes de la part de l’ÉI-Khorasan et effectué des préparatifs concrets.

En Suède, des exemplaires du coran ont été brûlés ou détruits en public à plusieurs reprises l’an passé.  Généralement dans le cadre de rassemblements anti-islamiques, les responsables y vilipendaient les Saintes Écritures des musulmans.

Branche de l’ÉI menant une campagne propagandiste

Selon la Direction de la sécurité, les partisans de l’ÉI-Khorasan proviennent en majorité d’Asie centrale. En font partie les Afghans, les Ouzbeks et les Tadjiks ainsi que des personnes ayant des liens avec le Caucase du Nord. Beaucoup d’entre eux seraient des combattants expérimentés, à en croire Haldenwang. On aurait les mêmes principes religieux, suivrait les mêmes prédicateurs. La langue russe que tous maîtrisent pourrait être un point commun relationnel. « L’ÉI-Khorasan aspire à agrandir son domaine d’influence au-delà de la région d’origine et à l’étendre également à l’Europe occidentale », dit le chef des services secrets intérieurs.  

Vendredi dernier, à l’aéroport de Cologne/Bonn, un homme de nationalité germano-polonaise et marocaine a été arrêté alors qu’il essayait de quitter le pays. Il est soupçonné d’avoir viré en septembre 2023 près de 1 700 Dollar US sur le compte de l’ÉI-Khorasan via une bourse de cryptomonnaie. Il avait vainement postulé à un emploi comme membre du service d’ordre et de sécurité pour diverses grandes manifestations, dont également des manifestations dites parallèles lors de l’Euro de football (14 juin au 14 juillet) à l’extérieur des stades de football, donc entre autres également pour des retransmissions publiques. Il n’a pas réussi l’examen de la candidature que passe chaque postulant, parce que les services de sécurité intérieure l’avaient déjà repéré.

La branche de l’ÉI avait montré il y a quelques semaines sur un de ses réseaux une image en optique gaming montrant un homme dans un stade avec une arme automatique. Selon les services de sécurité au mois de mai, cela ferait « partie de la campagne de propagande continuelle en vue d’attiser l’agitation et de faire passer à l’action les auteurs individuels d’attentats ».

Traduction de Jean Schoving pour Résistance républicaine

https://www.stern.de/gesellschaft/islamismus-gefahr-in-deutschland-waechst—verfassungsschutz-warnt-34787530.html

 569 total views,  2 views today

image_pdf

6 Commentaires

  1. Ils ont encensé merkel quand elle les a fait venir par paquebot entier, qu’ils se démerdent.

  2. A des personnes juives qui faisaient un séjour en Allemagne,en les entendant parler correctement allemand,ils disaient :ils reviennent,ayant compris leur origine.Ils préfèrent sans doute les musulmans et leurs rites………

  3. Il faut réinstaurer les frontières tout autour de l’Europe et tout autour de la France.
    Il faut faire un blocus naval pour renvoyer tous les bateaux d’envahisseurs.
    Il faut saisir les navires des ONG négrières, et les interdire .
    Et en priorité changer nos lois pour éviter d’entretenir tous les miséreux de la planète.

  4. Ils me feraient sourire avec leur affirmation selon laquelle ils auraient vaincu l’Etat islamique, alors que dans le même temps, ils font entrer des milliers de musulmans en Allemagne et des millions d’islamistes en Europe.
    Sont-ils carrément stupides pour ne pas comprendre que tout musulman – pourrait être – un islamiste en puissance ??

  5. Ah ! les cons. Ils ont accueilli à tour de bras et ils se plaignent ?

Les commentaires sont fermés.