Si Mickaëlle Paty remporte son combat, elle sera un nouveau Charles Martel

Mickaëlle Paty : Nous devons constater que certains refusent purement et simplement de constituer une société avec nous. (le Point).

.

Que demande Mickaëlle Paty, la soeur Courage ? Que l’Etat reconnaisse sa part de responsabilité dans la mort de Samuel Paty. Et de rappeler l’évidence :

[elle] établit froidement les failles politiques et administratives qui ont, selon elle, conduit au drame. Le « pas de vagues », le relativisme, l’aveuglement volontaire, ces petites lâchetés individuelles qui ont pour toile de fond notre lâcheté collective. Mickaëlle Paty en a contre ceux qui voulaient « éviter toute stigmatisation et amalgame » pour « éviter les confrontations avec la violence islamiste ». Cette « inaction des hommes dits “de bien” » qui rappelle la célèbre maxime d’Edmund Burke : « Pour triompher, le mal n’a besoin que de l’inaction des gens de bien. »

Elle se demande pourquoi son frère n’a pas été mis sous protection, rappelle que sa famille a porté plainte, pour le volet judiciaire, en 2022, contre l’État pour non-empêchement de crime et non-assistance à personne en péril. Là, et c’est le rôle d’une enquête parlementaire, qui ne se substituera pas à la justice (le Parquet national antiterroriste a récemment demandé que les potentiels complices du tueur soient jugés pour association de malfaiteurs terroristes criminelle), Mickaëlle Paty demande aux sénateurs de questionner les « brèches » étatiques pour mieux les « colmater », et pointe, au-delà des petits criminels complices, les « personnes occupant des postes de “responsables” ». « La descente aux enfers de Samuel aura duré 11 jours, et nul ne pouvait l’ignorer. Les responsables ne pouvaient se méprendre sur la gravité et la constance du péril, ni sur l’imminence de son agression », clame-t-elle, élargissant, enfin, à la protection que l’État doit à ses citoyens.

https://www.marianne.net/societe/police-et-justice/nul-ne-pouvait-ignorer-son-calvaire-la-sour-de-samuel-paty-accuse-letat-et-reclame-une-enquete-parlementaire

Rien. Aucune réponse autre que celle de la Belloubet “”Je ne suis pas sûre que l’on puisse dire que l’État a une part de responsabilité dans l’assassinat de Samuel Paty”. C’est un peu court, Belloubet !

Pour le reste, le désir de noyer  le poisson, de relativiser (comme si la décapitation d’un professeur pouvait être relativisée !) a amené les autorités, les responsables, à tenir la seule réponse des gauchistes et mondialistes à chaque fois que quelqu’un veut pointer les horreurs de l’islam : « Il ne faut pas se tromper d’ennemi. »

Mickaëlle Paty refuse de s’en laisser conter, de renoncer à avoir des explications, des demandes d’excuses, des reconnaissances pour les fautes, énormes, commises par la hiérarchie de Samuel Paty, principal, collègues, inspecteurs, rectorat… Elle pointe clairement leur désir de ne pas faire de vagues, leur peur de voir l’islam et les musulmans ciblés (parce que chaque Français d’origine se sent ciblé pour chaque meurtre fait par un Français d’origine et refuse d’en parler, d’en chercher les sources ? ) et l’horrible assassinat de son frère “récupéré par l’extrême-droite”, la vilaine extrême-droite qui dénonce immigration, islamisation et djihad. Tout le programme de Macron et ses prédécesseurs. On peut comprendre qu’ils soient sur les nerfs et qu’ils essaient tout pour gagner du temps, pour laisser le dossier pourrir sous la poussière…

Sauf qu’ils ont, là, un second Patrick Jardin en la personne de Mickaëlle Paty. Ne comptez pas sur ces deux-là pour lâcher le morceau et bramer “vous n’aurez pas ma haine“. Chapeau bas, les Résistants !

Puisque sa demande n’a pas été acceptée, elle porte plainte… On a le droit de rêver, même si on n’est pas sûrs que Dupond-Moretti ne choisira pas les juges les plus gauchistes possible, de préférence membres du syndicat de la magistrature pour juger l’affaire… une fois que la machine judiciaire est en route, si on va jusqu’en cassation, on peut parfois avoir de bonnes suprises. Et si des juges reconnaissaient que, oui, l’immigration musulmane inconsidérée, la dhimmitude du gouvernement, des responsables d’établissement et du recteur (sans même parler des collègues, des syndicats enseignants et fédérations de parents d’élèves ) ont créé toutes les conditions pour que des professeurs, des journalistes, des participants à un concert, des badauds tombent sous les coups de l’islam, intolérant et criminel, la face de la France pourrait être changée.

 731 total views,  4 views today

image_pdf

11 Commentaires

  1. Le postulat rappelé en préambule est indiscutablement réaliste et vérifiable : “leur refus de constituer société avec nous”…C’est bien l’expérience vécue pendant 132 années de présence en Algérie où il n’y a pratiquement pas eu de mixité, non du fait du racisme présupposé des pieds noirs, mais du fait de la prégnance de l’islam totalitariste laquelle s’exerce maintenant ici en France même!.. Bravo à nos “gouvernants” coallahborateurs!

  2. C est bien dit mais j y ajouterais la part de responsabilite non negligeable d une grande partie de nos compatriotes qui ont permis cela de par leur vote ou leur absence de vote.
    Je crains aussi qu elle ne se fasse recuperer par le Systeme avec des declarations du genre “Aller au RN ou Reconquete ? Surtout pas !”

  3. La fée Carabosse n’est pas sure, mais de quoi est-elle sure, cette pauvre idiote qui a servi de ministre durant un an ? ou deux ?
    Quel que soit le poste qu’elle a occupé, elle est toujours restée en surface, en suspension comme sur nuage qui refuse de descendre.

    • La beeeloubete cette gauchiasse, cette pourriture de gauche, qui défend les pires ennemis que la France et l Europe ai eu.
      Un grand merci à la soeur de S Paty et son courage.
      Ne comptez pas sur l’ignoble d Morreti pour vous aider.

  4. Belloubet…donnez lui un balai et posez lui une verrue au bout du nez et elle sera certainement une bonne actrice, bien meilleure que ce qu’elle fait ( rien ) en ce moment.
    Je ne vois qu’une seule solution pour éviter à la France les 7 siècles que vont se retaper les Espagnols. Réfléchissez.

  5. La lâcheté de nos zélites bien gras et corrompus n’osent pas nommer l’islam pour ne pas stigmatiser les musulmans, surtout par trouille. La preuve nos enfants tombent sous les coups de couteaux.

  6. Et si une cagnotte était mise en place pour aider cette courageuse dame, pour lui permettre de contacter les meilleurs avocats?

  7. La lutte du pot de terre contre le pot de fer. Une lutte pas inutile cependant qui mettra au jour la complicité de l’État, des fonctionnaires et de bien d’autres avec l’islamisme qui a infecté et gangréné notre patrie.

  8. Ce la fait des années que la peur a changé de camp: les malfaiteurs, les sauvages et les adeptes de sectes fanatiques n’ont plus peur des autorités et de la police, ce sont les élus, les autorités, la police qui ont peur des malfaiteurs et des fanatiques. D’où tellement de situations intolérables, telles celle de ce professeur.
    Il est impératif de renverser cette situation qui ne devrait pas exister dans une démocratie préoccupée du bien commun du peuple.

  9. Je suis d’accord avec elle évidemment et je l’encourage. Mais j’ai bien peur que faire bouger un système soit impossible. Reconnaître une part de responsabilité revient à admettre leur lâcheté sous fond d’idéologie cosmopolite. La diversité ne fonctionne pas. La diversité c’est au-contraire la multiplication des conflits. On a déjà parfois du mal à s’entendre avec son voisin. De plus avec la religion musulmane c’est exacerbé. En attendant, le mammouth ne bougera pas une oreille.

Les commentaires sont fermés.