Grandiose, l’aveu d’Attal : “à quoi sert l’UE ? A pérenniser l’UE ! “

Nous tirons du compte-rendu de Jacques Guillemain sur RL du débat entre Attal et Bardella cette phrase qui m’a fait sursauter : “la France n’est rien sans l’UE et le programme RN c’est la fin de l’Europe. L’union fait la force pour relever les défis de la guerre, du climat et développer les grands projets comme l’IA.

Ainsi, en réponse au programme de Bardella que l’on ne peut que soutenir, “changer cette Europe qui nous ruine, saborde notre indépendance énergétique en tuant le nucléaire et nous impose une immigration de masse que les peuples ne veulent pas” .

Voici le programme d’Attal :

La France n’est rien sans l’UE et le programme RN c’est la fin de l’Europe. L’union fait la force pour relever les défis de la guerre, du climat et développer les grands projets comme l’IA.

On sent que Attal a été formé à la dialectique du vide. Pas d’avenir autre que détestable, pas de programme alléchant ? On parle du vide et de sujets annexes qui n’ont d’autre rôle que de détourner de l’essentiel. Et détourner les attaques fondées sur le bilan calamiteux de Macron.

Vous remarquez d’emblée que Attal se garde bien de répondre aux critiques de Bardella sur l’UE et la France de Macron : ruine, dépendance énergétique, fin du nucléaire, immigration de masse, gouvernance dictatoriale… 

Pas un mot pour nier, discuter, contr’attaquer… Non ! Attal utilise la méthode Macron du “en même temps”, reconnaître sans le dire la véracité des critiques mais les balayer d’un revers de main. Ben oui, que voulez-vous immigration, endettement, immigration, dictature… tout cela est vrai mais c’est nécessaire pour construire le rêve des mondialistes, une UE ayant tous les pouvoirs, des peuples soumis qui ne décident plus rien. Le rêve pour Attal-Macron et compagnie. Et les seuls arguments qu’il ait sont stupéfiants, c’est le grand vide, c’est l’imposture, c’est les manipulations : l’imposture climatique, l’imposture de la guerre en Ukraine due uniquement aux USA et à Zelensky et à la haine des Atlantistes pour la Russie, et… l’Intelligence Artificielle. Il est vrai qu’elle préoccupe grandement nos concitoyens sommés de ne plus se chauffer, se laver, manger…

Chacun remarquera que la seule obsession de Bardella c’est la France et la seule obsession d’Attal c’est l’UE de Der Leyen…

Ce pauvre type d’Attal de se prendre pour César quand il n’est que Pompée…

 1,403 total views,  5 views today

image_pdf

10 Commentaires

  1. Cette europe n’a rien apporté de bon. Il faut sortir de cette europe mortifère. Demander la démission de macron et de son gouvernement qui nous mène dans le mur. macron détruit la France, il est à la botte des américains. Alors Frexit, François Asselineau et Florian Philippot sont deux personnalités politiques françaises qui partagent des opinions similaires sur la question du Frexit, c’est-à-dire la sortie de la France de l’Union européenne.

  2. la photo de leur poignée de main vaut plus que les discours , deux bons copains en traduction ” allez on va leur faire notre show” a la façon des fréres ennemis .Depuis que Bardella a fait son apparition je le vois plus en maitre de cérémonie pour enterrement et Attal le petit clown gaffeur

  3. Les défis exigés par l’UE, à relever…
    Défi, c’est un mot que macron affectionne particulièrement, et repris par le toutou à sa mémère, mot qui fait partie des éléments de langage, creux, mais sensés impressionner les gens qui ne sont rien, les sans dents.
    Mis à part la jolie théorie fleurie et peu appétissante, rien de concret .

  4. J’avoue que changer l’UE de l’intérieur, comme le prétend le RN, je n’y crois pas trop. Mais il faut se rendre à l’évidence : c’est pour l’instant le seul parti pro patriote qui a une petite chance. Je préférerais des Frexiteurs purs et durs comme Philippot. Comme on dit, faute de grive… On verra bien.

  5. Si Bardella est si haut dans les sondages, c’est que la plupart des français ont compris que l’UE de Macron, de Attal est une Hérésie. Car la France était bien meilleure avant l’UE, on pouvait encore y vivre, aujourd’hui avec l’UE nous sommes en survie et ces idéologues comme Macron, n’ont que des ambitions lunaires d’unifier 27 pays qui ne parlent pas la même langue, qui n’ont qu’un passé commun de compétition voir de guerre, où rien ne les réunit que l’Euro… Le projet de Macron, surtout de continuer la guerre contre les russes, et de se conformer aux volontés allemandes en matière énergétique sera la fin de l’UE… La France souveraine avant l’UE est aujourd’hui complètement paumée en s’ayant égaré à suivre les autres dans un projet illusoire…

  6. En écoutant Attal, j’ai cru entendre le vide s’exprimer. L’éloquence mécanique de la vacuité absolue. Si on procède à un scanner du cerveau de cet ectoplasme, nous n’y découvrirons que du néant.

  7. La politique du “En même temps” Je vais augmenter vos salaires (en mm t) je vais doubler vos impôts! ou bien, sucer et (en mm t) se faire mettre.
    Le grand gagnant, Bardella évidemment.

  8. Encore un de ces fous malfaisant qui veut tout faire, sauf se préoccuper du bien commun.Et ça se dit défenseur de la démocratie!

  9. Attal est un Fabius à cheveux, son destin présidentiel suivra probablement celui de son aïeux, nous ne sommes plus en 1981 les électeurs sont de plus en plus nombreux à connaître les méfaits du socialisme mitterrandien, après cette brève aventure politique il faut qu’il se prépare à rester dans l’opposition jusqu’à la fin de sa carrière avec la marque macronneuse au milieu du front.

Les commentaires sont fermés.