Né après 45 : je suis un « bébé boum » ! 
Pas un « baby boomer » !!!

Bébés Boum : Bébés 1946, source Ouest-France

 

J’aimerais vous dire que j’en ai assez, que dis-je, que j’en ai marre, surtout en ce 8 mai, fin de la guerre 39-45, d’entendre une expression mise sur le marché il y a quelques temps, expression que j’abhorre ! C’est le mot.  Elle me fait horreur d’autant que souvent elle est prononcée avec un mépris certain ! Surtout par ces gamins identifiés par le 20… au début de leur année de naissance ! Et j’espère que ceux qui ont 20/20, ceux donc nés depuis 2020 ne seront pas deux fois plus méprisants envers nous, c’est-à-dire la majorité des Français, ceux nés au siècle dernier, surtout avant 1980 !

.

Et cette expression, j’ai même du mal à l’écrire car, en plus, elle est en langue anglaise !!! Cela ressemble à « Babille bout… meurs ! » Et sous-entendu : au plus tôt ! Oui, c’est « baby boomer ».

.
C’est effectivement mon cas. Je suis en plein dans cette « catégorie » si honnie par ceux qui nous critiquent alors que, sans notre génération, pour ne citer qu’un aspect de leur existence sur Terre, ils ne seraient peut-être plus en vie sans les découvertes dans le domaine des recherches médicales grâce à des chercheuses et chercheurs d’instituts médicaux tel l’INSERM !
Je suis à 100% un enfant né dans cette immédiate après-guerre puisque je suis arrivé sur Terre environ, quelle coïncidence… 9 mois après cette signature d’armistice du… 8 mai 1945 ! Mon père, FFL durant toute la Guerre, retrouvait donc sa famille et en particulier ma mère. Ma (future) Maman avait eu, à la demande de mes grands-parents, l’autorisation du Président de la République de se marier  à 16 ans parce que mon père partait, lui à 21 ans, à la guerre ! Et tous les deux ans, au fil des quelques permissions accordées à mon père, un garçon arrivait 9 mois après dans le foyer ! Foyer bien modeste dont je fus le 3e. Deux autres frères arriveront les années suivantes, le 5e juste avant le déclenchement de ce que l’on a appelé « guerre » alors qu’il s’agissait d’une rébellion, dans des « départements français » d’outre-Méditerranée, de terroristes sans aucun uniforme militaire identifiable et mêlés à la population civile.

.
En ce qui me concerne, c’est très certainement grâce à la signature de cette Armistice si je suis né ! À chacun de fêter à sa façon la fin d’une guerre et 5 ans de privations. 
Mais surtout que l’on ne me qualifie pas d’une expression anglaise ou alors par une traduction en français du genre « boum de bébés » ou tout simplement « bébé boum » !  Là, je dirais d’accord ! Avec « Boum » dans le sens, selon le Robert, de « Succès retentissant » ! Cela aurait plus de gueule de me faire traiter de « Succès retentissant » que de « Baby boomer » !
Et mon « Boum », lui, est bien français et ne vient pas de « Boomer » : ce mot anglais (né en 1 892 !) est utilisé essentiellement dans le monde des affaires, celui des bourses… les bourses donc de ces Messieurs ! Oui, ces Messieurs travaillant dans le monde financier ! 
Alors que mon père, lui, était dans l’aviation militaire avec laquelle, certes, il faisait « boum » mais jamais… « boom » ! Même s’il était basé en  Angleterre d’où décollaient « ses » bombardiers de la France Libre et dont, malheureusement, certains ne revenaient pas y atterrir…
D’où le rejet que je fais lorsque j’entends ces jeunes générations parler ironiquement des « boomers » ! Un exemple de mon rejet : quand ce mot est employé dans une pub télé, souvent ironiquement, je me rebiffe à ma façon en retenant le nom du produit afin de ne jamais, aussi excellent soit-il, en acheter, qu’il soit alimentaire ou de loisir ou autre !
Ces jeunes “vedettes” qui nous insultent et à qui la « bien pensance » passe tout, même de nous haïr, je leur propose de jeter immédiatement à la poubelle (bien entendu en faisant surtout attention au tri qu’ils veulent nous imposer sous le faux prétexte de « Sauver la planète » qui en a vu de pires à l’ère de nos ancêtres, tri d’ailleurs que je refuse ! Pour quelles raisons ne créons-nous pas des emplois pour ce tri ? L’écologie n’a d’ailleurs souvent qu’un but : détruire des emplois en particulier avec son « pas de papier » fragilisant la filière bois, première de France en matière d’emplois !)

oui, que ces jeunes jettent donc aux ordures tous les appareils qui leur permettent de s’abrutir plutôt que d’enrichir leur existence ! 
Car ce sont eux qui ont détourné l’utilisation des portables -créés par des « bébés boum » ! Donc nous !- en donnant de l’importance aux réseaux sociaux destructeurs de leur propre vie sociale ! 


.

Je reconnais que certains « boomers », ceux partisans de mai 68 n’ont pas préparé la France du XXIe siècle ! 
Personnellement, je n’ai jamais fait partie des « soixante-huit’attardés » : à l’époque, journaliste stagiaire, je me suis contenté, en tant que simple témoin, de les regarder se détruire eux-mêmes avec leur aberrant « Il est interdit d’interdire », entre autres slogans creux, sans avenir.
D’ailleurs, leurs idées ont détruit l’enseignement national : il suffit de voir le niveau de nombreux jeunes actuels qui n’ont d’« étudiants » que le fait d’être inscrits dans un établissement,  au hasard, « Science Po », institut qui n’en n’a plus beaucoup, de… pot ! Surtout avec les nouvelles fournées de jeunes nés après 1999 et qui, après avoir subi les méfaits de l’enseignement « post’soixant’huit’attardé », ont du mal à relever le niveau de Science Po en remontant à sa période « anté-Descoings…ée » ! Parce que si quelqu’un a coincé le niveau de Science Po, c’est bien cet homme qui passait, pour la gauche, pour un avant-gardiste !

.
Et les manifestations de ces jeunes en faveur d’un conflit qui ne nous concerne pas, n’arrangent rien au niveau de leurs cerveaux, que dis-je, de leurs « cerve…laids » ! Ils se contentent de mimer les aberrations venues d’Outre-Atlantique : leur seule capacité intellectuelle est de faire un « copier-coller » de ce qui vient d’ailleurs afin de reproduire les erreurs, sinon les bêtises voire les con..ries remontant à près de 60 ans ! Ou celles expérimentées aux… « States » ! Si j’écris « États-Unis », ils devront aller en chercher la traduction sur le net en pratiquant un… « copier-coller » !
À croire qu’ils, du moins nombre d’entre eux -pas tous heureusement !- qu’ils n’ont retenu du net que la possibilité de faire un « copier-coller » ! C’est navrant…


Jacques MARTINEZ, journaliste, 
à RTL, de stagiaire à chef d’édition des informations de nuit (1967-2001), pigiste à l’AFP, le FIGARO, le PARISIEN…

 1,312 total views,  7 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


9 Commentaires

  1. Je suis né 17ans après vous. J’ai toujours travaillé plus de 50/semaine. Je suis arrivé sur le marché du travail au moment où il y a eu la 5ème semaine de congés payés et je me souviens de mon père qui travaillait du lundi au samedi lorsque j’étais gamin. Il partait souvent en déplacement. Je dirais qu’avant les années 2000 les gens travaillaient mais étaient heureux. Il s’est passé un truc depuis. Le consumérisme, internet, l’immigration des muzzs et l’individualisme. Ce pays est devenu moche, invivable, insécure, pourri et sans plus aucune spécificité qui faisait la France. Il nous reste de vrais talents, gastronomie, haute couture, recherche, mais on a perdu notre insouciance. Est-ce seulement dû à l’âge ? Non. Même les jeunes dépriment.

  2. J’ai bossé toute ma vie comme un malade pour mériter ma retraite et je n’admet pas que de jeunes trouducs et des petits branleurs viennent me reprocher d’exister.
    Au boulot les feignasses !

    • Babyboomer, thankgiving, halloween,”seigneurs,tout ca n’a rien a voir avec la France , ca appartient aux usa, pourquoi la France va prendre et adopter des termes et des fetes americaines?? Matt,j’habite aux states et ici les babyboomer ne sont n’y insultes ou meprises comme je l’apprends en France.[incroyable et choquant][ ils sont plutot respectes et admires j’en suis une. PS le temps de travail ici est 50 h by week.

  3. Vous avez entièrement raison de protester et de vous mettre en colère ! Je le fais moi aussi chaque fois qu’ici et là sur les forums je peux le faire. Important de souligner que l’expression est imposée par les américains. Le mot “vieux” est certes dévalorisé mais pas complètement diabolisé. Nos dirigeants ont donc décidé de mettre dans l’esprit des français les mots qui vont discréditer la chose, pour mieux faire accepter l’euthanasie.

  4. Nous n’avons pas profité de la France. Nos grands parents et parents ont relevé le pays et nous avons pris le relais. De mon temps, la semaine de travail , ce n’était pas trente-cinq heures. Je travaillais 47heures 30 hebdomadaires. Je suis technicien en agronomie et je passe énormement de temps avec les agriculteurs toutes spécialités. En plus de ma présence à la chambre d’agriculture. Ce ne sont pas les gamins d’aujourd’hui qui sont fatigués rien que de se lever qui peuvent me faire la leçon. Les papys boomer leur disent…

  5. Mes parents, de cette génération, travaillaient en mai 68, pendant que les étudiants fils de bourgeois (il fallait pouvoir se permettre de se payer des études) faisaient la révolution.
    Je n’ai jamais eu le moindre problème d’optique à séparer le bon grain de l’ivraie en quelque domaine que ce soit.
    Mais vous le soulignez : l’abêtissement des jeunes générations fait partie du programme de l’ethnocide.
    Ces monstres ont le temps et préparent ça depuis longtemps.

    • Ayant été professeur de français (pas d’aide parentale, pas d’aide de l’Etat, mais du travail, et encore du travail),je me suis posé la question à partir du début des années 70, quand j’ai vu débarquer des professeurs incultes (mais se revendiquant les champions de la PEDAGOGIE ,des programmes ridicules, et des ouvrages scolaires lamentables : ” Mais quel but l’Etat poursuit-il en s’efforçant de fabriquer des crétins ?”

  6. Le pire a été Zemmour qui a décrété à la téloche qu’en 2030, la plupart des “boomers” seraient canés.