De Gaulle préparait un nouveau « coup d’état militaire » en mai 1968

Screenshot
 Le 29 mai 1968, alors que les pouvoirs sont débordés, que la France n’est plus dirigée, que les forces de l’ordre sont impuissantes, le général De Gaulle disparaît en compagnie de son épouse.
Son premier ministre, Georges Pompidou s’affole, ses proches s’inquiètent, où est-il passé ?
La rumeur dit qu’il s’est enfui ! C’est mal connaître De Gaulle car en réalité que risque-t-il ? Rien. Sa vie n’est nullement en danger comme à l’époque récente de l’OAS. Tout au plus risque-t-il de voir son pouvoir confisqué, récupéré, par les forces politiques qui encadrent la rue.
.
La réalité est tout autre. Tout comme en mai 1958, lorsqu’il a fait demander au général Salan de préparer des troupes pour débarquer en métropole et l’aider à prendre le pouvoir par la force si on l’y obligeait, alors qu’il n’était qu’un simple citoyen et qu’il s’agissait donc d’un complot contre l’État, en mai 1968 le pouvoir, malgré la rue, c’est encore lui et il n’est pas homme à l’abandonner sans résistance.
.
Avant son départ programmé, il téléphone à son gendre le général Alain de Boissieu, commandant la 7ème Division Blindée et il lui demande de tenir ses hommes en alerte afin d’intervenir si le besoin s’en faisait sentir et, effectivement, des mouvements de régiments près de la capitale et dans l’est sont constatés.
Il programme la préparation d’une grande rafle des délégués syndicaux, des militants communistes et d’extrême gauche, organisée par son Service d’Action Civique. Cette rafle concerne 41 villes et l’internement d’environ 52.400 personnes. (Cette décision sera abandonnée par peur d’une insurrection nationale).
.
Il se rend ensuite directement à Baden-Baden chez le fidèle général Massu afin de s’assurer de l’obéissance de son armée et de son soutien en cas de coup dur. Sa fuite a été bien préparée. Il a fait retirer une somme importante et s’est fait accompagner de sa famille, notamment de son fils, l’amiral. Ainsi tout seul, comme un grand, lui qui avait déclaré dix ans plus tôt « J’ai rétabli les libertés publiques quand elles avaient disparu, ce n’est donc pas pour commencer une carrière de dictateur à 67 ans » et bien il s’apprêtait à les conserver ces libertés publiques et même par la force des armes…à 77 ans.
Le général Massu lui promet son soutien mais à une condition : « Qu’il libère les derniers prisonniers de l’Algérie Française. »
De retour en France son premier souci sera donc de prononcer l’amnistie générale, le 15 juin, pour tous les condamnés de l’Algérie Française… entre autres.
L’on sait dans quelles conditions il quittera le pouvoir et se retirera à Colombey-les-deux-Eglises suite à un référendum perdu. Echec qui motivera cette phrase : « Ah ! que la France serait belle sans les Français ! »
Qu’il me soit permis de douter qu’elle serait aussi belle sans les Français !
Manuel Gomez

 1,393 total views,  3 views today

image_pdf

13 Commentaires

  1. Ce n’est pas De Gaulle qui a signé la capitulation de l Allemagne c’est le General De Lattre de Tassigny et celle des Japonais le Maréchal Leclerc car les Alliés ne voulaient pas de lui c’est un importuniste

  2. N’importe quoi comme d’habitude… M. Gomez votre antigaullisme primaire vous fait délirer plein pot. A Paris en 1968 la chienlit des fils à papa de la bourgeoisie gauchiste appuyés par les syndicats marxistes bloquait l’Etat et saccageait les rues. Les ministères arboraient des drapeaux rouges aux fenêtres et la masse des fonctionnaires paralysait le pays avec ses grèves injustifiées et des exigences irréalistes. Quant à la fausse droite elle trahissait le peuple de droite comme à chaque fois en appuyant discrètement la gauche révolutionnaire. De Gaulle a voulu rétablir de l’ordre quitte à faire couler le sang. En comprenant ça, la fausse droite s’est dépêchée de négocier avec les syndicats pour couper l’herbe sous le pied du Général… et laisser les gauchistes prendre peu à peu le pouvoir par “entrisme”. Dommage, cela nous aurait débarrassé d’un gaucho pédophile notoire et évité 50 ans de naufrage de notre pays.

  3. 1 il n’a jamais fait de coup d’état 2 Il en a évité un vrai 3 Il ne préparait pas de coup d’état, il préparait sa sortie.

  4. De Gaulle représentait la vraie FRANCE.Personne n’est parfait mais il aimait son pays.Documentaire d’époque sur une des chaînes HISTOIRE :de Gaulle était allé après la libération de PARIS aux Etats -unis remercier les Marines pour leur aide et avait dit , en anglais,devant le Président Tuman, il parait que c’était rare qu’il s’exprieme en anglais:”thank you,you have done the leading part”.”Merci,vous avez engagé le débarquement”.Les soixanthuitards ont,eux,commencé à détruire la FRANCE . .A ce moment de l’histoire du monde,l’Amérique était notre alliée..

    • Traduction de merde: :”thank you,you have done the leading part”.signifie “Merci vous avez fait l’essentiel” ou littéralement “vous avez fait la meilleure partie”; or c’est faux car c’est la Russie de Staline qui a fait l’essentiel du boulot!

      • Exact à l’ouest c’était pour la frime et hollywoodien. Hitler avait déjà capitulé . L’armée Allemande désœuvrée sans commandement à fait face avec les moyens qu’ils avaient .

  5. “La réalité est tout autre. Tout comme en mai 1958, lorsqu’il a fait demander au général Salan de préparer des troupes pour débarquer en métropole et l’aider à prendre le pouvoir par la force si on l’y obligeait”

    C’est la seule solution pour s’en sortir, et elle n’est pas nouvelle.
    Nos tyrans le savent.
    Les généraux actuels sont promus pour leur docilité et leur carriérisme.
    La partie restée saine de l’Armée – de l’Administration et de l’Industrie – devra y recourir pour libérer le pays et l’épurer.
    Seul l’appel à l’aide de la Russie nous le permettra.
    Là, finies la mainmise des médiats possédés sur les esprits et les élections truquées

  6. De Gaulle aimait la France, mais une France désincarnée, conforme à l’image qu’il s’en faisait. Une image d’Épinal, où tout le monde il est beau il est gentil. Le village des Schtroumpfs où le monde des Bisounours. Et puis, il estimait que c’est lui qui avait libéré la France et que nous devions lui en être éternellement reconnaissants.

    • Fouettard; mais non, Gaule (de) était un enfoiré de politique, calculateur et sans scrupules

  7. Vous lui en voulez à Charles de Gaulle. Admettez que c’est lui qui a permis à la France d’encore exister. Ce n’est pas vos Darlan, Giraud , Guy Mollet et le quarteron de généraux d’une armée coloniale à bout de souffle qui ont permis une lueur dans une débâcle historique. CdG a été balayé par le mai 68 venu des US. La grande vassalité au mondialisme a tout balayé. Et la France avec des français vous l’avez sous les yeux.

    • C’est Pétain et son armistice qui ont sauvés la france,coupant l’ armée alemande de son accés en Espagne et en Algérie. Même Goering a reconnu que c’etait la plus grande erreur D’Hitler.

      • Petain ?? ce mec qui a eté jugé en 45 pour ” haute trahison ” et un autre truc du genre que j ai oublié , quel homme bien … !! Heureusement que de gaulle etait la , sinon c’etait la peine de mort d ‘office pour le Philippe petain …, incroyable : petain qui a sauvé la france ….. quand je lis certains post parfois , je suis pas etonné qu il y avait des colabos

    • Si Pétain lui avait proposé un ministère ou un poste de secrétaire d’Etat comme elle en rêvait, jamais cette grande bringue arrogante et pédante ne se serait barrée chez les rosbeefs, tout vexée qu’elle était. On aurait peut-être entendu parler de lui lors de son procès à la Libération, point barre, tout le reste n’est que du roman mal écrit…

Les commentaires sont fermés.