A propos du relativisme des intellectuels : livre de Josué et razzia de Khaybar …

 

J’ai rendu compte hier de l’émission de Finkielkraut  consacrée au conflit actuel en Israël.

Gilles Kepel y évoquait le concept de “Sud global” mis en avant par les Islamistes et les Gauchistes.

https://resistancerepublicaine.com/2024/05/08/une-imposture-musulmane-qui-monte-le-sud-global/

Je voudrais ici aborder un deuxième point de l’émission.

Kepel  souligne, ce qui est ahurissant pour un Occidental, que le pogrom du 7 octobre s’inscrit dans  un inconscient collectif très profond de la communauté  des musulmans, la Oumma, celui de la razzia  (ghezwa).

Et plus précisément  de la razzia  de Khaybar qui a vu, en 628, les musulmans se ruer   sur les Juifs  de l’oasis de Khaybar pour  massacrer, avec une cruauté abominable, tous ses habitants.

La Sira, la biographie musulmane  de Mahomet, donne, avec sadisme,  des détails abominables sur les cruautés musulmanes à ce moment.

Kepel souligne que ces événements restent très présents dans la mémoire des musulmans et inspirent les actes des plus fanatiques d’entre eux.

Ces épisodes de violence extrême que sont les razzias se multiplient, désormais, en et contre l’Occident, à notre époque,  avec par exemple  “la razzia bénie” (Ben Laden) qui a vu 3000 personnes périr dans les tours de New-York ou la razzia du Bataclan, à Paris.

Nous avons même vu, il y a quelques années  à Paris (!) , place de la Concorde, des musulmans hurler :

Ô juifs ! Ô juifs ! Khaybar ! Khaybar ! L’armée de Mahomet est de retour !

Il faut bien comprendre, et les musulmans en sont fiers, ils le proclament sur tous nos  fils twitter, “l’islam est immuable, ancré   dans des constructs du septième siècle, avec une horreur proclamée pour l’innovation  (bidʻah)”.

Les musulmans les plus fidèles à la doctrine,  n’ont qu’une obsession, revenir au septième siècle, celui de Mahomet

Là où en Occident tout est évolution, rupture, révolution même, l’islam exige de la fixité : l’islam est une perpétuelle “involution” (René Marchand), un perpétuel retour au passé, supposé glorieux, de l’extension  sanguinaire des premiers siècles.

Et il n’y a aucun retour critique de l’islam sur ses textes : l’islam, désormais présent en Occident, tend, progressivement  à nous interdire toute critique des textes de la tradition musulmane, au nom de l’ “antiracisme”.

Thèrèse Zrihen-Dvir  m’expliquait  dans un commentaire que le Talmud était un retour critique sur les textes bibliques.

Et justement , il y a un deuxième point, dans cette partie de l’intervention de Kepel dont je voudrais parler qui concerne la critique historique de la Bible.

Kepel ne serait pas un bon  intellectuel “progressiste”,  à la sauce 2024,  s’il ne pratiquait pas le relativisme.

Relativisme moderne qui empoisonne tout :  des sciences historiques aux sciences physiques.

Aussi,  à son évocation de Khaybar,  dans l’émission que j’analyse, Kepel ajoute aussitôt celle de Josué censé faire “contrepoids”…

Comme si Tsahal s’inspirait du livre de Josué, à Gaza !

On connaît la violence du livre de Josué, dans la Bible, qui raconte en -1300/-1200 la conquête de Canaan.

Et sur les fils islamistes et gauchistes, le livre de Josué ressort régulièrement pour relativiser les violences coraniques  et mettre en difficulté chrétiens et juifs.

Curieux d’ailleurs de la part des islamos qui prétendent que la Bible est “falsifiée”  (sic) et  des  Gauchos qui n’ont que mépris pour ce livre.

Le problème est que, de  cette conquête qui remonterait à -1300 ans , il n’y a  aucune trace archéologique.

Il n’y a jamais eu de violences, dans la région,  à cette époque,  selon les recherches archéologiques les plus récentes.

Hypothèse la  plus probable : la  formation du peuple hébreu  serait le résultat d’une scission, vers -1300/ -1200 entre les populations présentes en Canaan,  dans des conditions précises qu’on ignore.

La partie  “cananéenne”  occupant les plaines (plaine de  Shfelah) et la partie “hébraïque” se retirant sur  les hauteurs.

Donc il n’y a jamais eu de massacres des populations cananéennes  comme le raconte le livre de Josué.

Quel est, alors, le sens du livre de Josué ?

Sans doute affirmer, pour les  auteurs du livre de Josué, la présence du peuple hébreu, affirmer  sa légitimité  sur sa terre.

Et, surtout,   tenter d’effrayer des voisins , très agressifs,  au moment de la rédaction  de ce livre (VIIème siècle, pour les parties les plus anciennes) , envers  cette civilisation originale.

 

 

 1,282 total views,  3 views today

image_pdf

6 Commentaires

  1. En regardant sur I24 le discours du représentant du CRIF il a terminé en dénigrant le RN? alors que celui soutient Israël dans sa lutte contre le Hamas

  2. Mhmd, l'”inventé”, est venu figer les arabo-muz dans un passé immuable.
    Alors que Jésus a lancé une formidable évolution, l’autre sataniste supposé a tout fait capoter, il a placé un frein inattaquable à toute forme d’évolution, d’élévation, de progrès.

  3. Il y aurait donc une imprégnation transgénérationnelle.
    Ces assassins du 7eme siècle se sont réincarnés aujourd’hui , dans les tueurs du XXIème ?
    Ou bien la lignée génétique se poursuit par une reproduction des comportements ?
    Une race qui n’évolue pas et qui est condamnée à reproduire sans cesse les gestes du passé ?

  4. AMER CONSTAT:
    Autour d’une table suite aux commémorations de 8.05.45 la question est posée: Qui lit le Coran ?……personne! Qui connait ce qu’est la Sira?….personne!
    Qui peut citer une sourate?……personne!!!!
    Alors retenez simplement celle-ci: Sourate 64 v4: Entre vous et nous ,c’est l’inimitié et la haine à jamais, jusqu’à ce que vous croyiez en Allah seulement !!
    Moi, je n’ai pas de haine vis à vis d’un Musulman éduqué dans cette religion ,mais je m’accorde le droit (même l’obligation) de lire et comprendre ce que le Coran nous dit!!

  5. SUITE : Les prophéties se poursuivent par le prophète Sophonie :
    *Car Gaza sera abandonnée,
    Et Askalon sera une désolation
    Asdod, on les chassera en plein midi,
    Et Ekron sera déraciné.
    Malheur à vous habitants des côtes de la mer,

    Toi nation des Kérétiens,
    la parole de l’Eternel est contre vous,
    Canaan pays des Philistins,
    Et je vous détruirai, de sorte qu’il n’y aura plus d’habitants.
    Et les côtes seront
    Pour le résidu de la maison de Juda, ils y paîtront,
    Le soir ils se » coucheront dans les maisons d’Askalon,
    Car l’Eternel Dieu les visitera et rétablira leurs captifs ! Sophonie 2 V 4à7
    QUESTION : Quel poids ont ces prophéties dans l’état actuel des confrontations?

  6. Quand on regarde une carte de l’Etat d’Israël reconstituée avec l’implantation des 12 tribus on voit très bien la Philistie en bord de mer exactement la bande Gaza . Or les Philistins ont été les ennemis farouches d’Israël !! Que dit le prophète Ezéchiel ?
    Ainsi dit le Seigneur l’Eternel : A cause de ce que les Philistins ont fait par vengeance dans le mépris des âmes, pour détruire par une inimitié perpétuelle ! à cause de cela !! Voici j’étends ma main sur les Philistins et je retrancherai les Kérétiens (clan des Philistins)et je ferai périr le reste qui est au bord de la mer et j’exercerai sur eux de grandes vengeances par des châtiments de fureur, ils sauront que je suis l’Eternel, quand j’exécuterai sur eux ma vengeance. Ezéchiel 25 v 15.

Les commentaires sont fermés.