Leurs Jeux Olympiques m’emmerdent !

Leurs Jeux Olympiques m’emmerdent !

Si vous êtes comme moi, vous êtes intelligent et soyez les bienvenus.

D’abord, je me fous du sport spectacle, en général, qui n’a pour but que d’abrutir les masses imbéciles, comme l’avaient très bien compris les empereurs de Rome pour éloigner le peuple des affaires de la Cité (la politique).
« Panem et Circenses » (prononcez « panème êtte cirquèncèsse ») (du pain et des jeux), selon la formule attribuée au poète romain Juvénal, qui critique par ces mots la décadence du peuple romain, occupé à se divertir.
(L’expression est tirée du vers 81 de la Satire X du poète satirique latin Juvénal, qui lui donne un sens péjoratif. Elle dénonce le fait que ses compatriotes ne se préoccupent plus que de leur estomac et de leurs loisirs, du fait de la distribution de pain et l’organisation de jeux du cirque par les empereurs dans le but de s’attirer la bienveillance du peuple).

Aujourd’hui, c’est pareil. On le voit en France notamment par la censure d’État forcené qui contraint les radios, télévisions et internet à produire des émissions débiles et un maximum de sport et à interdire toute allusion ou information ayant trait à la politique intérieure ou extérieure du pays. 

Mais revenons aux jeux olympiques dont vous pourrez retrouver l’Histoire ici :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jeux_olympiques

Depuis mon enfance, je n’ai jamais beaucoup aimé le sport spectacle, particulièrement le football qui est un excellent moyen de décérébrer nos concitoyens, comme on peu le voir et l’entendre régulièrement sur les médias.
Payer des fortunes pour aller soutenir deux équipes de grands intellectuels courant après un ballon, c’est le top de l’abrutissement des masses laborieuses.

Je ne critique pas le sport amateur en tant qu’activité individuelle pratiquée par tout le monde pour se maintenir en bonne santé et en bonne forme physique dans un monde de sédentarité et de professions exigeant de moins en moins de sollicitations physiques.
L’exercice physique est bon pour tout le monde, moi y compris, et je le recommande fortement !

Cela dit (ne dites jamais « ceci dit », car il existe une règle : on dit « ceci » lorsque la chose est citée après et « cela » lorsque la chose est citée avant. )

Cela dit, donc, le sport est aussi une activité professionnelle devenue une forme de spectacle qui draine et rapporte beaucoup d’argent à certains sportifs (foot, tennis, golf…), mais aussi aux innombrables médias et aux annonceurs publicitaires. Le sport professionnel est une mine d’or pour ceux qui y investissent.
Mais c’est aussi, parfois, un objet de haine et de violence qui montre que si le sport est apaisant, ça n’est pas pour tout le monde.
La bêtise et la violence verbale et parfois physique de certains footballeurs et de leurs supporters sont déconcertantes et affligeantes. 

Une autre chose qui révèle bien le besoin des gouvernants de noyer leurs incompétences est le matraquage radiophonique et télévisuel permanent et à saturation du football, avant, pendant et après les matchs, pendant des débats et des émissions insupportables de banalité, de manque total d’intérêt et d’éternelles répétitions de platitudes ad nauseam depuis des années et des décennies.

A tout prendre, je préfère de rares sports (vous allez rire), comme le Rugby qui est au moins viril, et même le Rugby féminin qui commence à avoir du succès, sinon, j’aime le Patinage Artistique qui est un compromis esthétique agréable entre patinage et danse classique.
Mais je regarde quand même très rarement du sport à la télé.

Pour ce qui concerne les fameux Jeux Olympiques, je ne m’y suis jamais intéressé et encore moins aujourd’hui.

Mais ces derniers temps, et depuis des mois, on nous abreuve et on nous assomme avec cet événement, qui n’intéresse sûrement pas tout le monde, comme si nos vies en dépendaient, occultant, une fois encore, les véritables sujets sérieux de l’actualité et des dangers mortels qui pèsent sur nos nations et sur nos vies

La ruine de notre pays, la perte de notre souveraineté nationale confisquée par l’UE mondialiste et otanienne, le chômage de masse dramatique (dont les chiffres sont cachés), la violence quotidienne, la mort et l’insécurité (chiffres cachés), l’islamisation galopante, l’immigration barbare, la guerre sans issue possible de Macron contre le géant russe et le soutien hallucinant de bêtise et de pauvreté intellectuelle de nos « élites » (sûrement pas par leur intelligence) dirigeantes ou d’opposition, à la cause ukrainienne d’une part, et à la cause palestinienne d’autre part, contre l’État d’Israël, libre, démocratique et droitdel’hommiste, reconnu par les Nations du Monde en 1948, contrairement au pseudo État palestinien dont les références politiques se cachent dans des souterrains sous des hôpitaux et des écoles.

Quelle nation normale a besoin pour exister de réseaux de souterrains sur des tas de niveaux, de caches d’armes et de munitions et pour seul projet et obsession de détruire son voisin et d’assassiner tout son peuple?
Aucune nation normale !

Ces Jeux olympiques, donc, on nous en fait un matraquage permanent de plus en plus insupportable, d’autant plus que, par malheur, ils se dérouleront en France, à Paris et sur des territoires français.
Que les Jeux se déroulent, à la rigueur, bien que ce soit un fléau pour le pays, mais qu’on nous en bassine depuis des mois, ras le bol !
En plus, cela coûte une fortune aux Français !

Alors, la flamme a quitté Athènes et a mis les voiles, au sens propre, sur le Bellem, pour Marseille où son arrivée et la suite seront un feuilleton quotidien saoulant.
Que de simagrées et de conneries, pardonnez-moi, pour des choses aussi futiles et inintéressantes, pour balader une vague bougie.
Marseille sera paralysée, puis Paris (avec en plus la A13 bloquée par des travaux).
Les Jeux à Paris seront aussi l’objet de manifestations très malsaines et haineuses de nombreux groupes politiques ou terroristes.
Bref, en juillet et début août il vaudra mieux rester à la campagne que de se rendre à Paris.
Les touristes et ceux qui ont payé des fortunes pour assister à l’ouverture ne seront pas déçus…
Je vous annonce un bordel royal dans tout Paris, interdiction de circuler, surpopulation mélangée aux immigrés campeurs, crasse, ordures, manifestations, haine et violences de toutes sortes et sans doute des milliers de blessés et des dizaines de morts, surtout avec ce maire de Paris totalement dépassé avec son QI de Littorina littorea.
La ville sera une décharge à ciel ouvert sans possibilité d’y changer quoi que ce soit. Grèves, embouteillages inextricables, occupations de bâtiments publics et défilés de rues seront le quotidien des Jeux.

La vérité, c’est que derrière les Jeux se profile surtout un business rarement atteint, dans le plus grand mépris des humbles. Des centaines de milliards d’euros de la publicité permanente et de tous les moyens possibles pour extorquer de l’argent au public.

Au fait, qui peut participer aux Jeux ?
206 pays participants aux Jeux sur 195 pays dans le monde, bizarre.
Des amateurs et des professionnels tous mélangés.
Il est évident que les amateurs n’auront jamais les moyens financiers des professionnels. C’est déjà une insolente inégalité.
On nous parle de diversité, d’inclusion, de valeurs d’amitié, de respect et d’unité…
Mais pas de paix, pas de démocratie et pas de Droits de l’homme
Pourtant, la politique est bien incluse dans les choix du CIO, puisque la Russie et la Biélorussie ne seront pas autorisées à participer aux Jeux, par décisions unilatérales du CIO.
Pourquoi ?
Où sont la paix et la liberté, là-dedans ?
Encore une décision abusive injustifiée du CIO.

Je ne cois absolument pas à tous ces mots qui idéalisent les Jeux Olympiques. Pierre de Coubertin avait déclaré que l’important était de participer. Aujourd’hui, cela a été retiré.
En effet, pour tous les athlètes du monde, le seul but est de gagner et d’écraser les autres.
La haine est bien présente entre les nations et les athlètes compétiteurs.
Les athlètes subissent énormément de pressions sportives, politiques et financières.
Le sport est presque la cinquième roue du carrosse dans ces histoires.

Tout cela est très malsain et n’a plus rien d’admirable ni de glorieux.
D’ailleurs, beaucoup de pays pauvres n’ont pas les moyens de former des athlètes ni de les entraîner ni de les envoyer aux Jeux.

Par ailleurs, sur 8 milliards d’humains, des dizaines de milliers d’hommes et de femmes seraient capable de gagner des épreuves olympiques et des médailles d’or.
Mais ils ne pourront jamais participer, pour des raisons sans aucun rapport avec le sport.
Le Jeux Olympiques sont tout sauf quelque chose d’égalitaire, d’équitable, de juste, d’honorable et de respectable.
Voilà pourquoi je les méprise et les déteste.

E apparemment je ne suis pas le seul… :
« POURQUOI ON DÉTESTE LES JOP ? »
Aujourd’hui en moins de 10 minutes, on va essayer d’effleurer en quoi les Jeux Olympiques et Paralympiques sont un saccage écologique. Pour plus d’infos : Jade Lindgaard sort un livre “Paris 2024 : une ville face à la violence olympique” – aux Éditions Divergences. Sinon, rendez-vous sur notre site pour plein d’autres références !

Et le pire c’est que 2024 n’est pas à moitié passé qu’ils commencent à nous faire ch… avec les Jeux Olympiques d’hiver 2030…
Ah, le fric, le fric !!

Laurent DROIT

 1,354 total views,  4 views today

image_pdf

14 Commentaires

  1. J’avais entendu qu’aucun pays n’avait été candidat pour ces JO. Car le coût est trop élevé, alors que nous avons 3300 milliards de dette, investir 10 milliards dans des infrastructures dont les habitants de la Seine St Denis seront bénéficiaires. Macron se moque éperdument des dépenses, il n’a de cesse de donner des milliards à l’Ukraine, il n’a cure des critiques et se met en avant avec sa mémère en toute occasion. https://94.citoyens.com/2024/lheritage-colossal-des-jeux-olympiques-en-seine-saint-denis,11-01-2024.html

  2. Tous les pays, sans exception, ont vu les équipements spéciaux JO se délabrer . Apport d’argent sur le court terme mais dette ensuite . A Paris, le budget est passé de 3 à 9 milliards à la louche. Aucune entreprise ne pourrait se permettre un tel dépassement mais , ici, pas grave, c’est le contribuable qui va casquer.

  3. Ces JO me tapent personnellement sur le système car ils ont été complètement phagocytés par la politique. Au revoir l’esprit de Pierre de Coubertin, la fraternité, les retrouvailles mondiales dans la paix et le partage sportif durant une courte période, avant que chacun ne retourne ensuite chez soi, qu’étaient les JO par le passé.
    Ils me tapent également totalement sur le système car on retrouve toujours et sempiternellement les propagandistes, pardon les journaleux, pardon les journalistes à la tâche de lèches culs zélés de l’islam et la pensée unique gouvernementale.

  4. Hahaha IDEM !
    Et, étrangement, si ceux-ci pouvaient partir en vrac avec le bordel que l’on imagine déjà à tous les niveaux, c’est triste à dire mais cela ne me dérangerait pas du tout, au contraire….sauf pour les flics que je respecte.

  5. Rien que l expression ” Paralympique ” est un barbarisme, le terme adéquat serait ” para-olympique “. Paresse langagière et conceptuelle fleurant bon l air du temps…

    • Merci Le Moujik !
      En fait, dans les délires linguistique inclusifs actuels on pourrait même appeler ça
      les “jeux de personnes en situation de handicap-olympiques” !!!

  6. “Leurs Jeux Olympiques m’emmerdent !”. Pas que vous @ Laurent Droit… (soupir)

  7. “Le football et les Jeux Olympiques ont été inventés par le Grand Capital pour aliéner les masses laborieuses et les détourner de la Révolution prolétarienne.” Citation (possible) de Karl Marx ! ☺

  8. Je suis d’accord avec votre article et pourtant j’étais fan des JO jusqu’à ce que la politique s’en mêle. Les JO, c’était la possibilité de voir à la télé des sports peu médiatisés comme la gymnastique rythmique, la natation synchronisée, l’aviron, etc… Mais aujourd’hui, les sportifs sont des pantins du vivre-ensemble, de l’anti-racisme et j’en passe, sans parler que les JO sont de véritables orgies, quel exemple pour la jeunesse.

  9. Pendant la quinzaine olympique, je ne mettrai pas les pieds dans Paris intra-muros, ça c’est sûr !

  10. Les JO m’emmerdent totalement. Je boycotte. Déjà cette guignolade de la flamme alimentée au butagaz qui part de Grèce avec cette cérémonie grotesque. Les féministes athlètes devraient consulter les propos de Coubertin à propos des femmes…

Les commentaires sont fermés.