Israël en route pour une défaite ?

Les otages, leurs proches et sympathisants – réels ou faux – ont eu le dernier mot : Nous vaincrons. Vaincre qui et quoi exactement ? Y a-t-il un juif israélien ou pas qui serait contre la liberté des otages ? Ou bien faudrait-il mettre dans l’autre bascule la résilience de tout l’État d’Israël ? La situation est inextricable et réclame un prix exorbitant qu’aucun pays qui cherche sa place sur la mappemonde terrestre ne pourrait payer.

Le Hamas s’avère être très perspicace – stratège bien huilé, inhumain et cruel, excessivement familier avec la mentalité juive, qu’il a avec succès dépouillée dans un passé pas si lointain, mais aussi un joueur invétéré du jeu d’échecs. Les juifs d’Israël ont été ses meilleurs soldats. Le savent-ils au moins ? Certains sans nul doute, d’autres sont ses «  idiots utiles ».

Et le peuple ? Il rage, il hurle sa colère, mais ignore comment empêcher Israël de s’enliser dans sa bêtise, dans son manque de perspective, d’audace et d’épine dorsale. Il parle trop et fournit par mégarde tous les atouts nécessaires à l’ennemi, qui doit bien rire sous cape.

Israël, comme l’a souligné si bien un commentateur de télévision, se comporte en démocratie occidentale, alors qu’il vit au sein d’un carrefour typiquement oriental, avec sa culture, son islam, ses ambitions hégémoniques, son barbarisme et sa frustration.

Israël ne survivra jamais à moins de lui ressembler et d’adopter ses règles principales, si archaïques et si outrageuses soient-elles.

La BBC – L’attaque israélienne contre l’Iran n’a pas été la réponse féroce que craignaient le président américain Joe Biden et d’autres dirigeants occidentaux. Et pour cause, ils ont tous sonné l’hallali.

Contretemps – Malgré la violence déchaînée contre les Palestiniens, Israël ne parvient pas à atteindre ses objectifs politiques. Et que si les effets de la situation présente sont catastrophiques pour les vies palestiniennes, Israël ne s’oriente pas vers une victoire ni vers une stabilisation de la situation. Pour les mêmes raisons émises par la BBC

À force de vaciller, Israël finit par perdre son équilibre. Le monde entier le ressent et joue sur ces cordes afin de le mener vers une perte totale d’aplomb et de stabilité.

On ne compte plus le nombre d’ennemis d’Israël ! Même les alliés les plus fidèles ont compris que le petit État juif manque d’envergure et est facile à ployer… L’ONU y met du sien, tous les pays occidentaux multiplient leurs exigences, leurs requêtes pour plus de transparence qu’ils n’oseraient jamais demander à l’Iran, à l’Afghanistan, à la Turquie, à l’Arabie saoudite, au Qatar, à la Syrie, au Liban, à tant d’autres tyrans qui savent bloquer toute atteinte à leur souveraineté. Ce qui n’est nullement le cas d’Israël.

Bientôt nos chefs militaires ne seront plus autorisés à quitter Israël. Les prétendus radicaux vont devoir disparaître du microscope occidental s’ils parviennent à étouffer leur patriotisme.

Le Hamas mène Israël par le bout du nez, s’amuse à pianoter sur ses émotions, sur ses points faibles et ce dernier, au lieu de faire usage de ses outils et de ses forces, hésite, s’empêtre et offre son cou à découvert à la hache de l’ennemi.

Une victoire totale… c’est une marchandise que Bibi ne peut plus vendre même à ses adeptes les plus fidèles.

Sa stratégie, si stratégie il y a est erronée, torpillée dans tous les sens, ne révèle aucune direction réelle mais dévoile un amateurisme désolant.

Enfin, il faut croire que les victoires précédentes d’Israël provenaient surtout d’un miracle…

La peur a figé le gouvernement qui oscille entre une politique désastreuse, biaisée, sous le dôme d’une haine gratuite de son Premier ministre, et une conscience plus que jamais évanescente.

Qu’adviendra-t-il du petit État juif ?

Seul Dieu le sait !!!

Thérèse Zrihen-Dvir

 

 703 total views,  3 views today

image_pdf

6 Commentaires

  1. ISRAEL est autant victime de la gauche qui y règne que de ses ennemis extérieurs – de partout où il règne le gauchisme est un désastre pour le pays, la france en est un vivant et criant exemple

  2. Dans le mille…!Pas évident au premier abord,mais vous avez visé juste…

  3. Le défaitisme est une maladie contagieuse !
    Le contenu de ce blogue est une victoire pour les propagandistes.
    Crier avec les loups invite à hallali tant redouté!
    L’état profond américain , Obama et son clone débile sont à la manœuvre pour assurer leur maintien au pouvoir!
    Natayahu doit refuser tout compromis et foncer sur le dernier bastion du Hamastan!
    L’aide américaine sous conditions est un leurre fatal!
    Reposerez vous Thérèse cessez de métastaser!

  4. Bonjour,

    Le Hamas ne mène pas qu’israél par le bout du nez : il mène la planète entière …

    La Oumma se montre capable de déclencher une hystérie mondiale contre Israël en commençant par enrôler les bobos collabos des facs.

    Dans “Le Figaro”, un universitaire, je crois, américain se montrait très surpris de la manière dont les mêmes mots d’ordre ont surgi, brutalement, dans toutes les facs..

  5. Israël ne doit pas baisser les bras sous peine de disparaitre. La réélection de Biden serait une catastrophe.

Les commentaires sont fermés.