Combien EDF a-t-il payé pour être partenaire premium des JO ?

Dites, vous vous souvenez que l’électricité a beaucoup augmenté ces derniers temps ?

Vous ne seriez pas comme ces 65% de poissons rouges à la mémoire courte qui ont réélu Macron non ?

https://resistancerepublicaine.com/?s=%C3%A9lectricit%C3%A9

.

Alors j’ai encore une nouvelle qui va vous faire bondir.

Je ne sais pas vous, mais moi les Jeux olympiques je m’en tamponne royalement. Je ne veux rien voir, rien savoir de ce qui s’y passera, sauf ce qui intéresse le bien public car en tant que citoyen, tout ce qui pourra prêter le flanc à la critique de ce point de vue m’intéresse au plus haut point.

En l’occurrence, on s’est encore fait appeler “ducon” avec les augmentations de 10% par-ci, par-là sur l’électricité.

On sait que les Jeux olympiques profitent avant tout aux gens bien placés dans cette organisation, les dirigeants du comité se faisant des couilles en or avec quelques 500 millions d’euros de masse salariale !

https://www.francetvinfo.fr/les-jeux-olympiques/paris-2024/enquete-france-2-paris-2024-les-remunerations-de-plusieurs-dirigeants-du-comite-d-organisation-olympique-francais-ont-augmente-malgre-des-salaires-deja-eleves_6448684.html

Le bas peuple n’est que l’andouille qui par sa ferveur finance toute cette sottise déjà, à la base, nauséabonde (faut-il rappeler que l’antisémite nazi Pierre de Coubertin est à l’origine de cette renaissance des antiques “jeux olympiques” ?). Je ne mets pas les jeux olympiques beaucoup plus haut dans mon estime que le concours miss France, chacun réussissant plus ou moins les épreuves selon ce que la génétique et la nature plus généralement lui a accordé à la naissance et qu’il a su plus ou moins entretenir et développer. Pour moi la grandeur de l’Homme est ailleurs, elle réside dans ses valeurs de civilisation davantage que dans l’exploitation de son potentiel physique.

EDF est partenaire premium pour un coût qui avoisinerait les 100 millions d’euros.

On comprend mieux ces hausses de prix qui participent à l’étranglement financier des ménages français… et l’on n’est pas surpris que la facture de ces délires soit toujours envoyée au peuple…

EDF étant détenu à 85% par l’Etat et accumulant quelque 30 milliards de dettes…

https://www.capital.fr/entreprises-marches/paris-2024-edf-devient-sponsor-national-des-jeux-olympiques-et-paralympiques-1355608

Paris-2024 : EDF devient sponsor national des Jeux olympiques et paralympiques

Le montant du contrat n’a pas été dévoilé mais le groupe EDF s’est offert le rang « premium », le plus élevé pour les sponsors nationaux. Le partenariat pourrait donc se situer au-dessus de 100 millions d’euros.

Après la banque BPCE, le groupe EDF devient à son tour sponsor national des Jeux olympiques et paralympiques de Paris-2024, ont annoncé mardi 19 novembre, les deux acteurs lors d’une conférence de presse au siège de l’entreprise à Paris. Le montant du contrat ne devrait pas être dévoilé mais le groupe, détenu majoritairement par l’Etat (83,49%), s’est offert le rang « premium », le plus élevé pour les sponsors nationaux, s’est félicité le PDG du groupe producteur d’énergie, Jean-Bernard Lévy. Selon les estimations, le montant de ce type de partenariat se situe au-dessus de 100 millions d’euros.

EDF sera aussi fournisseur officiel d’électricité et de gaz de Paris-2024. « L’ambition (est) de fournir 100% de nos sites en électricité renouvelable »,a déclaré le président du comité d’organisation des JO, Tony Estanguet. Déjà bien installé dans le paysage du sponsoring sportif, notamment avec l’équipe de France de football, EDF faisait partie des sponsors pressentis pour Paris-2024, surtout depuis l’échec de négociations avec le géant pétrolier Total, sur lequel la maire de Paris, Anne Hidalgo, avait mis son veto, à cause de sa mauvaise réputation sur le plan de l’environnement.

(…) EDF se trouve aujourd’hui dans une situation financière compliquée, avec une dette nette de plus de 33 milliards d’euros fin 2018 et d’importants besoins d’investissement pour rénover son parc nucléaire. Le groupe reste pour l’instant un champion du nucléaire mais se diversifie progressivement dans les énergies renouvelables. Les sponsors sont au coeur du modèle économique des JO. Sur un budget prévisionnel de 3,8 milliards d’euros, le comité d’organisation des JO de Paris-2024 attend 1,2 milliards d’euros de ses sponsors nationaux, comme BPCE ou EDF

Paris 2024 : les rémunérations de plusieurs dirigeants du comité d’organisation olympique français ont augmenté fin 2023, malgré des salaires déjà élevés
Article rédigé par France 2 – Julien Daguerre
France Télévisions
Publié le 27/03/2024 06:00 Mis à jour le 27/03/2024 09:09

Temps de lecture : 6 min

La masse salariale du Cojop est estimée à plus d'un demi-milliard d'euros, selon un document consulté par "Complément d'enquête" (photo d'illustration). (BERTRAND GUAY / AFP)
L’émission “Complément d’enquête”, diffusée jeudi sur France 2, s’est intéressée au coût des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, en particulier aux rémunérations des dirigeants du comité d’organisation.

A Paris La Défense Arena, samedi 23 mars, le président de Paris 2024, Tony Estanguet, a accueilli en grande pompe les 45 000 volontaires qui ont répondu à l’appel pour aider gratuitement à l’organisation des Jeux olympiques et paralympiques qui se tiendront en France cet été. Mais ce bel esprit Coubertin n’est, semble-t-il, pas forcément partagé au plus haut sommet de la pyramide… Pour un numéro consacré au budget des JO et diffusé jeudi, les équipes de “Complément d’enquête” ont mis la main sur plusieurs documents qui montrent que ces Jeux olympiques sont, pour certains dirigeants du comité d’organisation, particulièrement rémunérateurs.

Parmi ces documents figure une note budgétaire interne datée du 11 décembre dernier et à destination du conseil d’administration du Comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques (Cojop). Les 106 pages détaillent par le menu les dépenses du comité, notamment le budget consacré à la masse salariale globale pour toute la durée d’organisation des Jeux. L’estimation est de 584,8 millions d’euros.

Un demi-milliard d’euros de masse salariale

Cette somme concerne l’intégralité des salaires versés depuis 2017, de la trentaine d’employés des débuts aux 4 000 feuilles de paye qui seront éditées au moment des JO, explique Michaël Aloïsio, le porte-parole du comité d’organisation. “Lorsque vous organisez les Jeux olympiques, vous avez besoin des meilleurs experts au monde, et donc il n’est pas anormal que notre principal poste de dépense soit sur cette expertise !”

“On a dû aller chercher les meilleurs talents, parfois en les débauchant, et c’est le comité des rémunérations, dont c’est l’objet, qui a défini les bonnes grilles de salaires.”

Michaël Aloïsio, porte-parole du Comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques

à “Complément d’enquête”

Si elle paraît assumée par le comité d’organisation, cette masse salariale est tout de même supérieure de 115 millions d’euros à la somme annoncée dans le dossier de candidature. Par ailleurs, “Complément d’enquête” a exhumé un autre document qui met quelque peu à mal l’idée de salariés qui seraient payés au juste prix. Il s’agit d’un pré-rapport de la Cour des comptes daté de mars 2021, qui a servi de base de travail à l’institution. Celle-ci y évoque des niveaux de salaire plus élevés en moyenne au Cojop que dans le secteur privé.

Dans un tableau récapitulant notamment la grille salariale des dirigeants du comité d’organisation, on découvre ainsi que 13 directeurs sont rétribués à hauteur de 153 000 euros brut annuels, que huit directeurs exécutifs sont payés plus de 200 000 euros, et que le salaire du directeur général est de 260 000 euros par an. Toujours selon la Cour des comptes, le coût total des cinq rémunérations les plus élevées s’élève à 2,2 millions d’euros par an, parts variables et primes de “fidélité” comprises.

Des augmentations conséquentes

“La Cour des comptes considère clairement qu’il y a beaucoup trop de gens payés beaucoup trop cher au sein du comité d’organisation”, analyse l’économiste Wladimir Andreff. “D’ailleurs, si ce comité suit les recommandations de la Cour des comptes, on peut s’attendre à un peu d’austérité salariale, et donc à quelques grincements de dents à l’intérieur du Cojop, ajoute-t-il. Car pour cette dernière année, ils sont censés devoir baisser leurs prétentions.”

https://www.francetvinfo.fr/les-jeux-olympiques/paris-2024/enquete-france-2-paris-2024-les-remunerations-de-plusieurs-dirigeants-du-comite-d-organisation-olympique-francais-ont-augmente-malgre-des-salaires-deja-eleves_6448684.html

 

 

 673 total views,  5 views today

image_pdf

3 Commentaires

  1. L’Etat et les entreprises appartenant tout ou partie à l’Etat ne doivent subventionner ni des ONG, ni les sports professionnels, ni des lieux de cultes, etc…. L’Etat doit dépenser le moins possible pour que tout citoyen-contribuable paie un minimum d’impôts, s’enrichisse et puisse être généreux avec qui il choisit lui-même.
    Quand l’Etat choisit pour nous nos générosités, nous ne vivons plus dans une démocratie et sommes exploités comme des esclaves..

  2. Partout Partenaire officiel des JO. Même des marques de préservatifs. Je verrais bien une banderole : Je suis un gros con et je suis partenaire officiel des JO. En attendant, c’est nous qu’on paye ces conneries. Message pour les féministes : Allez voir ce que Coubertin pensait de la participation des femmes aux JO. Après vous allez les boycotter.

  3. Bonjour
    Le prix est hallucinant mais c’est vrai que ça doit coûter très cher cette bande d’olibrius en survêtement qui vont se rouler par terre sur une cacophonie insupportable… Je crois qu’ils appellent cela du break dance…

Les commentaires sont fermés.