Comment la dictature des sciences (in)humaines a ruiné la France…

 

La dictature intellectuelle que les  dites sciences dites humaines exercent  sur la France a  ruiné et  continue de ruiner  la France.

Tout a commencé dans les années 90,  après l’effondrement de l’URSS, quand l’économie a pris en Occident et en France une place démesurée avec les délires des libéraux, relayant les thèses anglo-saxonnes.

“Science” économique prétendant régenter “scientifiquement” tous les domaines de la  vie à l’image des lois de la Physique pour le monde des objets.

La conception  de l’Homme qu’avaient les  économistes   se fondait  sur une imposture, une loi “scientifique” à leurs yeux : celle d’un Homme motivé par son  seul intérêt économique..

Comment expliquer Arnaud Beltrame avec une telle conception ?

En revanche l’immigration dérégulée  se justifie  dans le cadre d’une telle conception absurde : l’Homme mû par son seul intérêt économique peut être transféré d’un pays à un autre comme l’est une machine.

J’avais entendu un de ces imbéciles économistes libéraux énoncer, en substance :

“Pas de problèmes pour faire entrer des musulmans en France. Ils sont des commerçants avant tout (sous-entendu pas comme ces c***rds de Français de souche) !”.

Il n’y a eu jamais autant d’économistes  que dans la France de 2024, les meilleurs esprits issus  des “sciences dures” se ruent vers  l’économie et la France ne s’est jamais aussi mal portée … économiquement.

Ces économistes étaient “idéologiquement” de Droite, leur  étoile a pâli  et la Gauche intellectuelle a imposé, en retour, une autre “science” “humaine” tout aussi néfaste : la sociologie.

Le grand sociologue qui domine tout ce ce domaine, en France,  demeure,  sans nul doute, Pierre Bourdieu.

Je l’ai très peu lu, mais assez pour comprendre que toute sa “science” repose sur un déterminisme (social) absolu.

Au premier abord, cet aspect scientifique, pour ne pas dire scientiste, est séduisant.

Mais  le lecteur se reprend vite : peut-on traiter  de l’Homme comme on traite de la Mécanique ?

Le monde qui nous entoure se hiérarchise en trois plans :

1)Le plan  matériel, celui des objets, régis par les lois de la Physique, avec la Mécanique comme archétype.

2)Le plan biologique, celui du vivant, celui des animaux, celui des Sciences Naturelles, mais où il n’y a pas vraiment de lois : en tous les cas, pas de lois déterministes, comme en Mécanique.

La principale “loi” du biologique, si ce n’est la seule,  est celle de la sélection naturelle régie par le HASARD des mutations.

3)Le plan proprement humain : le tien, ami lecteur.

Comment, pour un sociologue, parler de l’Homme dans les  termes  des lois de la Physique, comme il le désire, si  s’interpose, dans cette hiérarchie, entre   l’humain et le matériel, le plan biologique, la réalité du vivant  ?

La réponse des sociologues est très simple : le biologique et ses incertitudes  n’existent  tout simplement pas !

Et donc:

-Les différences biologiques entre hommes et femmes sont niées

-Les différences biologiques”phénotypiques” entre groupes humains sont niées (au Rwanda nulle différence, à leurs yeux, entre Hutus et Tutsis)

-Les différences biologiques entre espèces animales sont niées (spécisme) etc.

Et nous avons là, sous nos yeux, toute l’idéologie woke, car le wokisme est la doctrine majoritaire en sociologie, c’est même la doctrine officielle de la sociologie.

Ayant délié l’Homme de toute sa part biologique, le sociologue-woke peut maintenant  expliquer l’Homme par le  plan le plus inférieur : celui du monde matériel et des  lois physiques.

Un Homme régi par de bêtes  équations différentielles avec leurs  bêtes conditions initiales …

Avec une vie, à commencer par sa vie d’élève, entièrement dépendante de ses propres “conditions initiales”.

Les conditions initiales posées, il n’a  plus rien à faire : les lois physiques s’occupent     de tout !

C’est ainsi qu’on ruine par exemple un système scolaire en expliquant  que ledit système scolaire est une illusion dédiée à cacher la “reproduction”  du  fils de bourgeois en bourgeois, du fils de prolétaire en prolétaire.

D’ailleurs, dans le réel, c’est la bourgeoisie intellectuelle progressiste  parisienne, celle de Plenel et d’Oudéa-Castera qui se charge de réaliser  l’utopie   de Bourdieu, à son profit bien compris,  en se bétonnant un petit système scolaire parallèle pour ses enfants après avoir ruiné, au nom de Bourdieu (!), le système scolaire du plus grand nombre.

Je crois que c’est Finkie qui raconte cette anecdote édifiante.

Celle d’une fille de banlieue méritante admise  dans une prépa d’Henri IV et qui s’écrie :

Mais les fils de bourgeois de ma classe, ils travaillent comme des  dingues pour les concours, on m’avait pourtant expliqué, qu’à eux, on leur donnait les concours !”.

 1,374 total views,  3 views today

image_pdf

14 Commentaires

  1. Je constate que ces gens là ont un esprit si petit qu’ils sont obligés de simplifier à l’extrême leurs études.
    Leur petitesse les empêche d’englober la complexité de ce monde et de la nature humaine, alors ils rabaissent l’ensemble à leur taille naine.
    Merci pour cet article qui m’apporte des connaissances sur un domaine que je ne connaissais pas.

  2. Cela dit: parmi les meilleurs de la grande Science Physique de l’après-guerre, certains n’ont pas hésité à dire tout haut ce que tant de millions de personnes pensaient tout bas… En particulier le grand Physicien Steven WEINBERG, qui a dit si sagement un jour: “Les gens bien accompliront de bonnes actions, et les gens mauvais de mauvaises actions…mais pour que de bonnes personnes accomplissent de mauvaises actions, cela nécessite la religion”!…

    • Je ne vois vraiment pas ce que la religion vient faire là, en sociologie woke, càd athée.

  3. Merci Antiislam d’avoir rappelé cette étape importante dans la déconstruction de notre histoire et de notre pays, initiée par des déjantés qui se sont acharnés à tuer notre civilisation. Le comble, est qu’il semble que leurs pensées désordonnées servent encore de références…

  4. Bourdieu, derrida, michel foucault, deleuze & Cie…de sacrés fumistes qui ont décérébré une importante partie de notre jeunesse. Bourdieu soutenait d’ailleurs que pour donner l’impression d’exprimer une pensée profonde il fallait écrire au moins 20% de choses incompréhensibles..Exple: “Loin de ruiner les fondements de la science sociale, la sociologie des déterminants sociaux de la politique sociologique est le seul fondement d’une liberté possible par rapport à ces déterminants”…

    • Ahhh ! chat alors !
      je découvre la sociologie, qui m’apparait comme un tissu fumeux, aussi obscur que le trou de la chatte.

  5. La vérité, démontrée par l’histoire, est celle-là :
    https://lh6.googleusercontent.com/-5wLtJbC60Hc/TXVzhx0looI/AAAAAAAAKno/pVg8aMcIHmk/s1600/800px-AverageIQ-Map-World.png

    Et on pourra montrer sous les caméras autant de poissons volants qu’on veut, elle restera.
    C’est pourquoi ceux qui organisent méticuleusement notre génocide par submersion et métissage s’efforcent de la noyer par le métissage, tout en en épargnant soigneusement leur progénitures.
    Ca fait une curieuse impression de vivre et subir un génocide sophistiqué…

    • Ils épargnent soigneusement leur progéniture et s’en tiennent eux -mêmes éloignés, (voir sarko), car ils savent pertinemment que ce qu’ils font est mal, et ils évitent au maximum ce qu’ils imposent aux autres.
      N’est-ce pas l’exemple type d’une dictature qui organise un génocide, fin de la race blanche, extinction d’une race ?
      Du nazisme à l’envers, comme tout ce qui vient de la gauche. Svastika à l’envers.

      • Bonjour,

        On ne rappelle pas assez souvent que les trois fils de Bourdieu, qui a, donc, passé sa vie à démolir le système scolaire, sont Normaliens : la pointe aiguë de la formation d’excellence.

        Avant tout grâce à leur talent et à leur travail, c’est incontestable.

        Mais il se dit, quand même, que ledit Bourdieu a intrigué pour les faire admettre dans les meilleures prépas, je n’ai pas d’informations vérifiées sur le sujet.

        Le grand secret de cette microscopique caste “progressiste” d’Oudéra-Castera à Bourdieu n’est pas tellement l’argent, mais bien plus le réseau scolaire qu’ils se bétonnent entre eux, depuis 50 ans, tout en détruisant, méthodiquement, celui du plus grand nombre.

  6. @A Antiislam, bonjour. Je manque à tous mes devoirs, y compris celui de la politesse. Merci pour cet article. Amitiés corréziennes. Je suis déprimé en ce moment, de voir que rien ne change. Tout se délite petit à petit. Désespérant. Bourdieu était un sale con et une ordure. Mort à 72 douze ans. Dommage qu’il ne l’ai pas été plus tôt.

    • Cher Argo,

      Merci de ton petit mot.

      Oui, moi aussi, j’ai idée de faire un tableau de la France macronienne, ministère pas ministère : tous en déliquescence.

      Partout où l’on tourne son regard, c’est effrayant …

      A part, peut-être, le département “anti-facho” du ministère de Darmanin et le département fiscal du ministère de Nono :=)

      Mais, comme en 14, on les aura !

      19 en force !

  7. Bonjour @Antisilam ; merci de cet article.

    Tristement rigolo ce constat de la situation dramatique dans laquelle nous nous trouvons, “nous Français” et “Nôtre Patrie la France” :
    -“Il n’y a eu jamais autant d’économistes que dans la France de 2024, les meilleurs esprits issus des “sciences dures” se ruent vers l’économie et la France ne s’est jamais aussi mal portée … économiquement.”-

    C’est une illustration de ce que puvent produire les “savants fous” ; fous de quoi ?!

  8. La sociologie est pratiquée par des gens qui n’ont jamais vécu en société. Dans ce monde mouvant, il est des choses qui ne changeront jamais : exemple de François Hollande qui veut revenir aux affaires après avoir taillé un boulevard à Macron et ruiné la France : ma conclusion : une crotte restera toujours une crotte.

Les commentaires sont fermés.