Le djihadiste Dani Merouane sort de prison dans 7 mois…

Exclusivité Livre Noir : “Dani Merouane : le djihad en Algérie”

 

Dani Merouane est d’origine algérienne. Il vit à Arras et s’avère être le frère d’Adam Merouane qui avait été impliqué dans l’attentat terroriste d’Arras. Il avait notamment été vu dans un véhicule en présence du djihadiste Mohammed Mogouchkov deux heures avant l’assassinat de Dominique Bernard.

À l’époque Dani Merouane est âgé de 18 ans. Il est alors identifié par plusieurs personnes lors d’une interview télévisée trois jours après l’attentat où il affirmait être un proche du terroriste et tenait des propos choquants : « On parlait de choses comme instaurer la charia dans les pays musulmans. Moi j’étais d’accord avec lui, on avait les mêmes idéologies, mais sans tuer des gens.  Enlever la vie à quelqu’un même dans la religion, c’est un truc faut pas faire. A part dans une guerre sainte. »

Plusieurs informations le concernant nous viennent d’une éducatrice qui s’occupait de lui en structure d’accueil. Elle explique, que le 10 octobre 2023, trois jours après l’attaque du Hamas contre Israël, Dani Merouane lui avait confié vouloir rentrer en Algérie pour « partir faire le Djihad» et «tuer tous les juifs, hommes, femmes, enfants ». L’éducatrice explique que Dani Merouane promettait également de décapiter tout le monde au sein de la structure d’accueil et qu’il aurait mimé – sur elle – une scène d’égorgement. Interrogé par la police sur ses propos qu’il a tenus face à son éducatrice, le jeune homme persiste « Nous devons créer une armée pour défendre la communauté musulmane. L’islam se défend par la violence ! Je veux rejoindre l’armée algérienne et défendre tous les musulmans du monde ».

Dani inquiétait aussi la police par sa présence régulière dans le quartier de la place Verlaine, où il rodait la journée. Un policier rapporte au JDD que Dani et son grand frère, Adam, fréquentaient assez régulièrement les frères Mogouchov « Ils habitent dans le même quartier, se croisaient au lycée Gambetta et faisaient souvent du sport ensemble, entre jeunes du quartier ».

Durant l’enquête, les policiers ont découvert des messages extrêmement violents sur les différents réseaux sociaux de Dani Merouane. Dans une vidéo restée sur son téléphone, il annonçait : « Messages pour les juifs : je vais tous vous décapiter. Vive Ben Laden, Vive Hitler, Vive Saddam Hussein. »

 Un jugement à venir pour Dani Merouane

Il sera jugé le 6 février pour apologie du terrorisme. Lors de son audience, il assumera que l’attentat à Charlie Hebdo et l’assassinat de Samuel Paty était selon lui « mérité. » et répondra par l’affirmative quand on lui demande s’il est légitime de porter atteinte à la vie de quelqu’un parce qu’on n’est pas d’accord avec lui. Il assurera également à la justice qu’il ne passera pas à l’acte. Pourtant, les enquêteurs ont découvert des recherches Internet sur des armes à feu

Depuis, Dani Merouane avait l’obligation de pointer tous les jours à 7h au commissariat de police dans le cadre d’une MICAS (une mesure qui l’astreint à un émargement quotidien, et une interdiction de quitter Arras jusqu’au 7 juin 2024 ). Pourtant, le 16 mars 2024, le commissariat d’Arras a constaté l’absence d’émargement de Dani Merouane.

Dani Merouane a rapidement été interpellé à 08h30 au niveau de la gare Lille Flandres alors qu’il tentait d’éviter le contrôle d’identité. Il a été placé en garde à vue pour non-respect de son interdiction de quitter la commune d’Arras. Selon nos informations, la perquisition de son domicile a mené à la découverte d’un couteau de cuisine scotché sous une étagère de sa penderie.

Une source nous rapporte que Dani Merouane expliquait ne plus supporter les contraintes dues à sa Micas et avoir décidé de quitter clandestinement le territoire. Par l’intermédiaire d’un immigré clandestin prénommé Bilel rencontré sur Arras, il avait rendez-vous à 10h00 dans le quartier de Wazemmes avec un prénommé Shayib. Ce dernier devait le conduire sur Marseille où Dani Merouane devait rejoindre un ancien complice dans plusieurs délits, dénommé Abdel Mansouri avant de rejoindre l’Algérie.

Dani Merouane a donc été présenté devant le parquet d’Arras le 17 mars 2024 à 10h00 et le tribunal l’a condamné à huit mois de prison ferme pour ses manquements à ses obligations. Il est aujourd’hui incarcéré à la maison d’arrêt d’Arras.

Mais la question se pose quant au suivi de cet individu à sa sortie de prison dans 7 mois, notamment quand on voit le peu de surveillance dont bénéficient des djihadistes sortant de prison comme notre rédaction l’a montré avec le cas Aziz Bouhafsi.

 

https://livrenoir.fr/enquetes/enquete-dani-merouane-le-djihad-en-algerie/

.

Comme moi, abonnez-vous ou offrez un abonnement à “Livre Noir”, c’est autre chose que Mediapart ! Il faut que ce jeune media brillantissime, qui n’a pas peur d’infiltrer les gauchos (voir leur dernier magazine, Infiltrée au coeur de l’extrême gauche ) décolle ! Il n’a actuellement que 5 000 abonnés, quand Mediapart, tenez-vous bien, en a… 240 000 !

Les chiffres cités par Livre noir sont clairs de chez clairs : les medias sabotent la démocratie, faisant de la rétention d’information, manipulant à qui mieux mieux pour empêcher le vote patriote.  Militer c’est aussi faire circuler l’information patriote pour faire contre-poids aux gauchistes, mondialistes et dhimmis.

Vous pouvez vous abonner  aux infos, au magazine ou acheter le magazine qui sort tous les 3 mois, comme le dernier, remarquable enquête de Pauline Condomines qui a infiltré les mouvements gauchistes. Le nombre, la force et la folie de ces mouvements, d’ailleurs, ça fait froid dans le dos. Ils sont très dangereux, ils ne permettront jamais à un mouvement patriote de remporter les élections, sauf à avoir un pouvoir prêt à tout… pour remettre de l’ordre de permettre l’exercice de la démocratie

https://livrenoir.fr/nos-abonnements/

Christine Tasin

 748 total views,  2 views today

image_pdf

4 Commentaires

  1. Activiste djihadiste un jour , activiste djihadiste toujours .
    L’avenir nous le rappellera sans doute .

  2. J’ai lu le Livre Noir decette intrépide jeune journaliste et l’ai offert à deux amis.

    A voir l’histoire de Merdouane on comprend encore une fois que la France et l’Europe sont devenues des moulins, ou plutôt des paillassons.

    Enfin, je suis opposé à l’utilisation du mot “décapiter”, qui renvoie chez nous à une exécution propre (hache, guillotine) là où il n’y a chez ces sauvages qu’un long et atroce EGORGEMENT .
    Je m’étais forcé in y a 15 ans à regarder jusqu’au vidéo de dix minutes de l’égorgement ‘de dos) d’un soldat russe prisonnier. De al vie je n’oublierai ces terribles bruits de déglutition désespérée.

  3. Vu l’état de la justice française du mur des cons, indigne descendante de la justice du Maréchal Pétain (un seul juge n’avait pas prêté serment au maréchal), il n’y a rien à en attendre : jugement 3 ou 4 ans après les faits, et en attendant le prévenu se balade et continue ses méfaits, surtout si il est musulman. Pas touche aux musulmans.

Les commentaires sont fermés.