Le yéti nous explique que les crimes d’honneur, ça n’existe pas…

…pour tenter d’alléger la monstruosité de l’islam !

Collégien lynché en meute  pour la réputation d’une fille : le yéti menteur nous raconte des histoires

Voir aussi sur RR :

Pour le Parisien, Shemseddine serait mort à cause d’un différend philosophique !

“Surtout ne pas parler d’islam, ne pas parler des règles coraniques, ne pas parler des versets liberticides pour les femmes, ne pas parler de crimes d’honneur..”, écrivait Christine Tasin dans cet article il y a quelques jours

Le Figaro

Le garde des Sceaux a vivement réagi. «Il n’y a pas de crime d’honneur…”

Il ne veut surtout  pas passer pour un islamophobe en pleine campagne électorale  !

►Comme au Royaume-Uni, nous voulons les chiffres, les faits, les  études sur les crimes d’honneur en France !

En réponse, on pourra  indiquer au yéti la lecture d’un article très instructif, sorti le 9 avril, soit le même jour que sa déclaration, qui l’éclairera utilement sur le sujet. 

Car oui, les crimes d’honneur existent bien dans notre vieille Europe, et prennent même de l’ampleur avec l’islamisation. 

La réalité des crimes d’honneur, une “tradition” islamique qui s’invite en Europe

L’attaque à l’acide, un mode opératoire courant dans le crime d’honneur

Au Royaume-Uni, les crimes d’honneur ont augmenté de 62 % en deux ans

Ces crimes ne sont pas seulement en hausse, ils sont aussi devenus plus “graves”, déclare un avocat britannique spécialisé dans le droit de la famille. Depuis 2016, les crimes d’honneur au Royaume-Uni ont augmenté de près de 200 %.

Les cas de crimes d’honneur en Angleterre ont augmenté de plus de 60 % en deux ans, avec 2 594 cas en 2022 contre 1 599 en 2020. Les données proviennent de 26 gendarmeries sur 39, a rapporté The Guardian dimanche.

Les crimes d’honneur peuvent inclure le meurtre, le mariage forcé, le viol (le viol collectif est utilisé comme punition contre les femmes soupçonnées d’avoir des relations illicites), la mutilation génitale forcée et d’autres actes coercitifs.

 

Ces crimes sont fréquents dans de nombreux pays musulmans, dont le Pakistan et le Bangladesh. (1,6 million de personnes, soit 2,7 % de la population du Royaume-Uni, s’identifient comme Pakistanais et 94 434, soit 1,1 %, comme Bangladais, selon le recensement britannique de 2022).
Une enquête mondiale menée en 2013 par le Pew Research Center auprès des musulmans du monde entier a révélé que les musulmans ne rejetaient la pratique du crime d’honneur que dans 14 pays sur 23. C’est en Afghanistan, en Irak, en Égypte et en Jordanie que le soutien à cette pratique est le plus élevé.
Le problème des crimes d’honneur, ou de la violence d’honneur, est devenu une question sérieuse en Europe en raison de l’augmentation des migrations en provenance de régions où cette pratique est acceptée.

Dès 2009, l’Assemblée parlementaire européenne a adopté une résolution appelant à une stratégie visant à “éliminer l’acceptation sociale des crimes d’honneur”.

La police métropolitaine (Grand Londres), les forces des West Midlands et du Grand Manchester ont enregistré les taux les plus élevés de crimes d’honneur en 2021 et 2022.

La police métropolitaine a recensé 1 213 cas, dont “deux tentatives de meurtre, 32 viols, 310 cas de mariage forcé et 49 cas de mutilation génitale féminine”, rapporte The Guardian.

Dans le Grand Manchester, 729 cas ont été recensés, dont 42 viols, 56 mariages forcés et 104 cas de coups et blessures.

Les West Midlands, une région comprenant la ville de Birmingham, ont enregistré 729 cas de violence d’honneur, dont 27 viols, 19 mariages forcés et 90 menaces de mort.

La hausse des violences fondées sur l’honneur depuis 2016 est encore plus spectaculaire, note le journal, (+ 193 %).

Les spéculations sur les causes de cette augmentation comprennent des tendances positives, telles qu’un meilleur signalement, c’est-à-dire un plus grand nombre de victimes qui se manifestent, et l’amélioration des services de police.

Cependant, “des questions politiques et sociales globales” contribuent également à cette augmentation,  déclare Imran Khodabocus, directeur de la Family Law Company, basée en Grande-Bretagne.

“D’après mon expérience, certaines personnes deviennent plus rigides dans leur façon de penser, ce qui crée davantage de cas où elles pensent devoir défendre leur honneur ou celui de leur famille”, a-t-il déclaré au Guardian.

Un porte-parole de l’Iranian & Kurdish Women’s Rights Organization (IKWRO), basée à Londres, s’est fait l’écho de cette observation, déclarant au journal que “des facteurs politiques et sociaux globaux contribuent à la polarisation des opinions et exacerbent les abus fondés sur l’honneur”.

Selon lui, les crimes d’honneur ne sont pas seulement en augmentation, ils sont aussi devenus plus “graves”.
La police métropolitaine définit les atteintes à l’honneur comme “un crime ou un incident commis pour protéger ou défendre l’honneur d’une famille ou d’une communauté”.

L’agent principal adjoint Ivan Balhatchet, responsable de la lutte contre les atteintes à l’honneur au sein du Conseil national des chefs de police, a déclaré à une commission de la Chambre des communes en janvier 2023 que les policiers “hésitent” à s’occuper de ces affaires parce qu’ils “craignent d’être étiquetés comme racistes”.

Source

 

 

 

 768 total views,  2 views today

image_pdf

15 Commentaires

  1. Au final, ce sont des crimes de HAINE, et alors là, on est en plein dans le sujet qui tracasse ces gens de la gauche, la HAINE.
    N’ont-ils pas pondu des tonnes de lois anti-haine, pensant qu’elles s’appliqueraient aux extrême-droite ?
    Et pour le coup, c’est difficile pour eux d’accepter que la HAINE ne se trouve pas où ils l’ont placée depuis si longtemps.

  2. C’est marrant que le Yéti ait repris ma formule : ce sont des crimes d’horreur.
    Ce qui ne veut pas dire que ce ne sont pas des crimes religieux, mais il n’y a aucun honneur à assassiner une femme qui a été violée.
    C’est plutôt un manque de dignité, le contraire de l’honneur, même si ces gens parlent d’honneur.

  3. Je pense qu’il y a là incompréhension juridique. Chez nous, un crime est un crime. Et l’honneur dont les populations arriérées nous rabattent les oreilles, nous étant totalement étranger, puisqu’il concerne le corps des femmes, n’a effectivement rien à faire dans notre langage. L’honneur n’a rien à voir avec ces crimes et tout à voir avec la haine de la femme. Nous ne leur ferions que trop d’honneur à qualifier ces abjections d’honorables.
    https://www.europe1.fr/emissions/chronique-en-absurdie/il-ny-a-pas-dhonneur-dans-le-crime-4240453

  4. Bien sûr que si ça existe dans certains pays et ils veulent importer ça chez nous sauf que nous on ne veut pas de ça, ce n’est pas notre culture ,nos coutumes,on n’est pas en iran,Afghanistan,liban etc ….qu’ils aillent donc dans ces pays mais pas de ca chez nous .point barre.

  5. Concernant les crimes d’honneur au Royaume-Uni, si les policiers “hésitent” à s’occuper de ces affaires, n’est-ce pas qu’un grand nombre de ces policiers sont aussi des malades de la peste verte ….

  6. L’islam n’a RIEN à faire en OCCIDENT chez nous.Qu’ils retournent chez eux regler les problèmes liés à leur secte maléfique.Ils ont fait assez de mal chez nous . DEHORS !

  7. Cet homme a défendu les pires assassins. Il lui en est resté quelques choses. Un avocat garde des Sceaux, c’est une monstruosité, il se rangera toujours du côté des criminels.

    • Quelque chose. Saleté de correcteur et ses propositions débiles. Je vais relire trois fois avant de valider.

  8. Pauvre type, l’histoire s’est essentiellement bâtie sur l’élimination des ses ennemis. Le père qui tue l’assassin de son enfant est un brave, en aucun cas, je ne m’associe aux palabres du baveux macronneux, jamais, jamais!

Les commentaires sont fermés.