Sébastien Béraud accuse : la MSA responsable du suicide des agriculteurs

 

Sébastien Béraud c’est cet éleveur-cultivateur de Haute-Loire qui a fait un carton sur CNews et sur d’autres medias, il milite notamment pour la sortie de l’UE, seule solution selon lui pour résoudre la crise agricole.

Nous ne sommes sans doute pas d’accord avec lui sur tout, mais sur l’UE si ! Ce n’est pas notre dernier livre qui va nous démentir.

https://resistancerepublicaine.com/2024/03/21/frexit-tout-va-bien-se-passer-le-dernier-livre-de-resistance-republicaine-vous-redonnera-le-moral/

A présent, il accuse la MSA d’être directement responsable des suicides d’agriculteurs !!!

La MSA ? La Mutualité sociale agricole (MSA) est le régime de protection sociale obligatoire des personnes salariées1 et non salariées2 des professions agricoles. Dans une approche « guichet unique », la MSA gère l’ensemble des branches de la sécurité sociale : maladie, famille, la vieillesse, accidents du travail et maladies professionnelles, mais également le recouvrement. 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mutualit%C3%A9_sociale_agricole

Sébastien Béraud affirme que la MSA serait gérée par la FNSEA et qu’il y aurait un peu trop de similitude entre la gestion des la MSA des agriculteurs et le RSI des commerçants…

Mesdames et messieurs de la MSA, il va falloir nous expliquer pourquoi vous nous poussez à disparaître et qui vous pousse à nous faire disparaître !

 

 446 total views,  1 views today

image_pdf

7 Commentaires

  1. Je ne connaissais pas ce point, je croyais qu’avec la réforme des retraites, les agris étaient passés sur le régime général sécu et retraite.
    Le mieux est qu’ils s’organisent et déposent une plainte pour avoir accès aux dossiers des différents suicidés.
    Il me semble que c’est une énorme arnaque qui dure depuis longtemps.

  2. Ces organismes sont d’infâmes agences de racket dignes des mafias les plus sordides. A titre d’exemple, mon neveu, lors de sa première année d’activité commerciale, s’est vu réclamer 15000 € par le RSI!! Sachant que lorsqu’on démarre une activité on est quasiment toujours en déficit ou au mieux à l’équilibre lors de la première année cela revenait à lui couper les ailes avant même qu’il ait pu décoller. C’est ça la France de Macron, pays où on écrase ceux qui veulent bosser d’impôts et de dettes avant même qu’ils aient gagné leur premier euro

  3. “petit paysan” , mais quel bonhomme……il a tout compris…..LUI !!!!

  4. Toutes les mutuelles nous exploitent. Immeubles luxueux, personnel nombreux, dirigeants surpayés . L’exploitation de la misère et de la maladie. Et la Sécu, qui ne rembourse plus rien ou presque et qui ponctionne des cotisations hors de propos. Mieux vaut être un migrant qu’un Français. Triste constat.

    • Exact Argo. J’ai du subir une intervention chirurgicale, alors que je cotise à la sécu plus mutuelle, mes cheveux se sont dressés sur ma tête quand la secrétaire du chirurgien m’a annoncé la somme restant à ma charge, devant mon indignation elle m’a tout simplement dit que si je ne voulais rien payer il fallait être un migrant… Tout était dit..

      • C’est le chirurgien qui s’en est mis plein les fouilles ( avec rétro commission à sa secrétaire préférée) pour payer sa Xième résidence secondaire…Ces gens là ne sont pas des toubibs, mais des financiers accessoirement charcutiers ; de plus, ils ont les chevilles qui enflent au fur et à mesure des années qui passent !

    • Du temps où je cherchais un emploi, la MACIF proposait de très bons salaires pour 30 heures par semaine. Les mutuelles relevaient du Code de la mutualité avec une fiscalité avantageuse et effectivement. Le directeur de la mutuelle où travaillait un proche roulait en Mercedes et avait une résidence secondaire à Royan.
      L’Union européenne est ensuite venue injecter de la concurrence et des exigences qui ont limité leur grand confort de travail : https://www.mutualite.fr/la-mutualite-francaise/le-mouvement-mutualiste/histoire-des-mutuelles/serie-dete-saison-2/le-defi-europeen/

Les commentaires sont fermés.