Badinter, assassin de la peine de mort, a choisi de faire avorter la… perpétuité réelle !

Avertissement : ce qui suit n’aura rien de commun avec ce que l’on entend sur quasiment toutes les chaînes de l’audiovisuel depuis vendredi midi ! Certes Badinter, avec l’appui de l’irréprochable François Mitterrand, tout frais Président de la République, et d’une majorité de parlementaires de gauche, a assassiné -la préméditation est incontestable ! (1)a assassiné la peine de mort mais ce que certains -tels que moi- lui reprochons, c’est qu’il n’a jamais accouché d’une perpétuité réelle ! Au contraire, il a tout fait pour qu’elle avorte ! Ce qui permet à un quintuple assassin -ses deux enfants, son épouse, ses parents !-, Jean-Claude Romand, d’être en liberté après à peine 22 ans de prison, soit 4 années d’emprisonnement par vie massacrée.

.
Romand sait à qui il doit cette mansuétude et, n’en doutons pas, il va penser à vous, M. Badinter ! Peut-être même en vous adressant un… « Chaleureux merci, Monsieur Badinter ! Je vais vous rendre hommage, ce soir, en allant faire la fête ! »
Ce Jean-Claude ROMAND, QUINTUPLE ASSASSIN : 
les 9 et 10 janvier 1993, dans l’Ain et le Jura, il commet un uxoricide (que, par mode, on appelle maintenant « féminicide »), celui de Florence, son épouse, sous les coups d’un rouleau à pâtisserie,  et deux infanticides : dans leur chambre, Caroline, 7 ans, et Antoine, 5 ans, à l’aide d’une carabine 22 Long Rifle !

.

Et que fait-il ? Il range la maison, lit son courrier, sort acheter des journaux, et revient les lire tranquillement en présence des corps des membres de sa famille, puis regarde la télévision !
Il est midi, il a une petite faim -les émotions, ça creuse !- : il part chez ses parents, déjeune le plus naturellement du monde avec eux et, après le dessert, il les abat tous les deux à l’aide de sa carabine et, le chien voulant, c’est insensé, l’empêcher d’agresser ses maîtres, il l’abat également…
Heureusement qu’il était fils unique, sinon ses frères ou soeurs et leurs familles y seraient aussi passés.
Il voulait également tuer sa maîtresse mais, après une tentative infructueuse, il y a renoncé. Il retourne chez lui ! 
Et en présence des corps, il prend des barbituriques (quelle chance il a ! Ils sont périmés !), asperge le pavillon d’essence à 22 heures mais (heureusement pour lui !) il ne décide de mettre le feu au pavillon qu’en se couchant seulement à 4 heures ! Pourquoi si tard, mystère ? Pas du tout (quelle chance encore !), 4 heures, c’est pile l’heure du passage des éboueurs. Ceux-ci voyant les flammes (troisième chance !) appellent les pompiers et il sera(non ! C’est incroyable !) sauvé !

.




Et c’est ce genre de criminel qui a été sauvé par M. Badintercet avocat qui avait déjà sauvé la tête, entre autres, d’un Patrick Henri, assassin d’un gamin et qui, à peine remis en liberté, s’adonna au trafic de drogue potentiellement mortel pour d’autres enfants.

.
Il y a quelques années, en janvier 2019, apprenant que la libération de Jean-Claude Romand pouvait intervenir en juin de cette année-là, j’avais proposé à un autre site sur lequel j’écrivais alors, un papier appelant à une pétition contre cette libération 
(à l’image de celle qui avait permis au peuple belge de maintenir en détention un pédophile notoire devant, lui aussi, être libéré) mais ce site avait refusé de le publier ! Et, ainsi, les autorités judiciaires ont-elles pu remettre discrètement Romand en liberté puisque aucun journal n’a voulu en parler ! 
Ah, mais une remise en liberté atroce, sous des conditions drastiques ! Romand devait aller dans une abbaye et y rester pendant deux ans ! Incroyable ! Deux ans, quelle durée atroce à côtoyer chaque jour des moines et même faire trois repas par jour avec eux ! 
Cet homme qui avait trompé toute sa famille et ses amis en faisant croire, et durant 15 ans, qu’il était médecin alors qu’il n’avait jamais pu passer son diplôme, et médecin non dans un village perdu mais à l’Organisation Mondiale de la Santé ! Un tel manipulateur a su se tenir tranquille pendant 20 ans en taule, puis, pendant deux ans, chez les moines !

.
Il peut depuis 2022 se remarier ! Il trouvera une folle adorant les tueurs en série et qui, avec enthousiasme et admiration, lui fera deux enfants, comme cela s’est produit dernièrement pour un autre pédophile !-

Et, ainsi, ce ROMAND que l’ajustice a définitivement libéré, aura ainsi la possibilité de tuer ses deux autre enfants et son autre épouse si l’envie l’en prend. « Malheureusement pour lui », il ne pourra pas avoir la satisfaction de tuer ses parents… C’est déjà fait ! Quoique, il pourra se rattraper sur ses beaux-parents.
Si ce ROMAND avait été exécuté ou s’il était en train… d’exécuter sa peine de réclusion à PERPÉTUITÉ RÉELLE… (ce que j’eusse préféré car il serait toujours en train de penser à la tuerie qu’il a… “p è r e”p é t r é e, alors que s’il avait été guillotiné, en dehors de quelques heures désagréables avant de passer sous le couperet de la grande faucheuse, il ne souffrirait plus depuis 25 ans).

.
Avec une PERPÉTUITÉ RÉELLE, il ne serait pas en train de vivre comme vous et moi. De s’amuser à sa guise tout en trompant son (nouveau) monde ! Il ne serait donc pas un loup lâché dans une bergerie : qui sait où est ce loup ? Que dis-je, ce MONSTRE ? EST-CE VOTRE VOISIN ? EST-IL DANS VOTRE COMMUNE SOUS UNE IDENTITÉ NOUVELLE FOURNIE PAR L’ADMINISTRATION ? PEUT-ÊTRE L’AVEZ-VOUS CROISÉ DANS VOTRE BOULANGERIE ? OU PEUT-ÊTRE AVEZ-VOUS BU UN VERRE AVEC LUI, TOUT EN PLAISANTANT, AU BAR DU COIN ?

Car qui peut prévoir qu’il ne fera rien, lui qui toute sa vie a trompé son monde dont sa famille ? C’est d’ailleurs la raison de ses assassinats : surtout que sa famille ne sache pas qu’il avait menti toute sa vie sur sa prétendue profession de médecin à l’OMS !!! Et ce multiple « famillicide » est libre ! Quel scandale !
 Cela me révulse que des rebuts de la société tels que ce Romand, oui, des gens qui représentent ce qu’il y a de plus infect dans notre société… que de tels déchets -et dangers pour ceux qu’ils approchent- soient en liberté !
Un tel monstre, pour lequel risquer d’avoir honte devant sa famille, valait qu’il efface SA honte en tuant TOUTE SA famille, ne mérite pas de vivre sinon, au minimum, entre 4 murs jusqu’à la fin de la sienne de vie abjecte !

.
D’ailleurs, si je gagnais un jour une somme suffisante au loto, je monterais un site pour « traquer » de telles crevures ! Je l’ouvrirais dans un pays où la justice française ne pourrait l’interdire et j’organiserais un réseau « d’amis » (dans les administrations justice, police, gendarmerie et autres) qui renseigneraient ce site. Ainsi, n’importe qui pourrait apprendre qu’un tel qui a assassiné un tel est sorti de prison tel jour, qu’il a pris (éventuellement) l’identité de… et il se trouve à…, travaille dans… etc.

Simplement par souci de sécurité pour les habitants du secteur mais aussi afin que cet assassin n’ait pas une vie tranquille. Qu’il se sente épié où il irait. Avec photos à l’appui : l’ancienne voire la plus récente, surtout s’il s’est permis quelques retouches…
 Ainsi, toute personne pourrait consulter ce site et savoir que, dans sa ville, il y a ou pas, un individu de ce genre. Aux Etats-Unis, il y a bien un site indiquant où sont les pédophiles…
Grâce à un tel site, toutes les victimes, leurs familles et leurs amis pourraient -si, du moins, le loto m’en donnait les moyens !- ouvrir, au hasard, tous les chapitres d’un… ROMAND parmi ceux que je déteste le plus et savoir -pour leur sécurité- si un tel est dans le même département, voire la même commune et, pourquoi pas, la même rue ou le même… immeuble ! Ce ne serait pas de la vilaine délation mais de la plus belle et de la plus efficace des… préventions !

.
Dernière petite anecdote personnelle : une nuit, sur RTL, lorsque j’y assurais les bulletins d’informations de nuit, l’une des collaboratrices de Me Badinter, alors Garde des Sceaux, m’appelle après le bulletin de 2 heures en me faisant la remarque :
“Monsieur Badinter, depuis qu’il est ministre n’est plus avocat,  il faut donc l’appeler Monsieur Badinter et non Maître...”. Cela certainement afin que l’on oublie, -comme actuellement Me Dupond-Moretti- qu’il était avocat donc plutôt du côté des délinquants et des assassins que du Français comme vous et moi. Lors du bulletin suivant, à 3 h, je fis exprès de commencer par une info sur le garde des sceaux : “Hier, Maître Badinter a…” Et trois fois je me suis amusé à parlé de “Maître Badinter”… Je m’attendais à avoir un autre appel de cette dame… Non. Cela ne va pas loin mais, cette nuit-là, j’ai passé une bonne fin de nuit, seul, dans ma rédaction…

(1) Mitterrand a été élu le 25 mai 1981 et, à peine 4 mois après, période d’été comprise-, en septembre 1981, le 18 (les Députés) et le 30 (les Sénateurs), la loi Badinter de suppression de la peine capitale est adoptée par les parlementaires. Elle sera promulguée le 9 octobre 1981.
Wikipedia : « Le 17 septembre 1981, Robert Badinter présente le projet de loi à l’Assemblée nationale. Il est voté le 18 septembre 1981 par 363 voix pour, 118 contre. 11 députés du Rassemblement pour la République, dont Jacques Chirac, François Fillon et Philippe Séguin, ainsi que 20 députés UDF, dont Jacques Barrot, Pierre Méhaignerie, Bernard Stasi et Olivier Stirn, mêlent leurs voix à celles de la gauche. Le 30 septembre 1981, plusieurs amendements du Sénat sont rejetés. Après l’Assemblée nationale, la loi est officiellement adoptée le 30 septembre 1981 par les sénateurs, par 161 voix pour, 126 contre. Le 9 octobre 1981, la loi est promulguée. »


JACQUES MARTINEZ, journaliste, 
ancien chef d’infos de RTL (1967-2001), l’AFP, le FIGARO, le PARISIEN…

 1,014 total views,  5 views today

image_pdf

35 Commentaires

  1. Vient de sortir une pétition des “Gilets jaunes”, pour demander son entrée au Panthéon.
    Les Gilets jaunes à côté de la plaque, les gauchiasses qui ont récupéré le mouvement.

    • Personne n’ose toucher à l’icone de la gauche, tous des couilles molles, la droite molle qui sévit depuis x années.
      Bravo Marion !
      Perso, je crache sur l’anti-héros, celui qui a réussi à effondrer le système judiciaire, en faisant sauter le socle de l’institution, un vrai gauchiasse.

  2. En réalité, ce sale type a fait une plaidoirie comme s’il était au tribunal.
    Cette plaidoirie , en tant qu’avocat des coupables futurs, consistait à les absoudre à l’avance, et pour des décennies.
    Ainsi, plus besoin de trouver un avocat pour sauver les criminels, Badinter les a absous.
    Badinter s’est pris pour D. le père et a pardonné aux tueurs et assassins.
    Il les a autorisés à récidiver, comme on le voit chaque jour.

  3. J’ai pu voir sa sale gueule en vidéo, un extrait de son allocution à l’Assemblée.
    Aussitôt m’est venue l’image de la bouche carnassière du barracuda.
    Une mâchoire du bas proéminente, et avide d’avaler sa proie.
    **Un homme qui avait une forte envie de donner de la liberté aux tueurs.
    A vomir !
    Et il est encensé comme un héros.
    Ce qui prouve à quel point notre société est corrompue, elle qui fait passer la liberté des assassins avant le respect dû aux victimes.
    Notre monde est en involution, nous allons disparaître sous l’invasion islamique et la prolifération des malfrats en tous genres.

  4. Cette crevure n’a abolit la peine de mort que pour les meurtriers, les assassins et leurs complices mais pour les victimes, elle est toujours de rigueur et jamais commuée !

  5. C’est parce que nous sommes toujours sous la dictature médiatique de gauche, qu’il faut se soumettre si l’on est bien pensant ou timide, à la doxa pro Badinter. Pas pour moi merci, c’était un avocat de gôche ni plus ni moins, un idéologue obtus en dépit du récit flatteur qui lui est attribué. Une incapacité totale à se remettre en cause et je ne le blâme pas pour ça puisque j’estime qu’il peut s’agir d’une qualité. La gauche caviar nous emmerde depuis 1981 et un peu avant d’ailleurs, il est grand temps de s’en affranchir et de remettre en cause la génération Mitterrand qui sévit encore aujourd’hui dixit Fabius ou Moscovici. Il y a urgence à ne pas attendre que la clique de la force tranquille ne soit plus de ce monde, pour renverser ce pouvoir d’alternance si nuisible à notre pays.

  6. Excellent. Comme toujours. Certains parlent de le pantheoniser. Après S.Veil, qui a institué l’IVG (234.000 innocents chaque année), Badinter qui supprime la peine de mort pour les cou-pables, la France a vraiment les figures de “légende” qu’elle mérite. Depuis hier, les pleureuses médiatiques en font un peu trop.

  7. Le rétablissement n’est qu’une question de temps. L’argument consistant à l’abus fait au temps des rois est entendable, mais en 1981 il me semble que ceux ci avaient depuis longtemps perdus la tête. L’autre prétexte insinuant l’erreur judiciaire est par contre, d’une duplicité hors norme. Combien d’avocats, dupont en tête, nous serinent l’état de droit qu’il faut scrupuleusement respecter impliquant une magistrature sans faille, en s’insurgeant du contraire lorsqu’ils sont défaits juridiquement. Alors effectivement la parodie de justice d’aujourd’hui ne permet pas d’exécuter les pires assassins, il faut avant tout remettre en cause le pouvoir octroyé aux juges et supprimer la notion de jurisprudence complètement pervertie par l’idéologie du pardon à tout prix. Il faut en revenir aux textes stricto sensu, le peuple vote, les élus décident, les juges appliquent. 74 codes juridiques en France, détruisons la machine à perdre.

  8. ce triste sir a vécu jusqu’à l’âge de 96 ans ! mais il est vrai qu’il n’aurait pu arriver à ses fins dramatiques pour la france, si à l’époque de ce vote inique des voix de droite (la droite molle suiveuse du gauchisme) n’étaient pas venues s’ajouter à celles de la gauche

  9. C’est la peine de vie pour les assassins qui ne finiront jamais leur vie en prison parce qu’un avocat ou un juge fera tout pour les libérer, et la peine de mort pour les français honnêtes qui risquent leur vie, à la sortie des lycées ou dans les gares ou les aéroports, parce que les assassins ne risque plus rien. la France est devenu comme l’amérique centrale un coupe gorge, à cause des gangs, la drogue et les déséquilibrés fou d’allah. Mééééé la préoccupation de darmanin c’est de dissoudre les assos patriotes qui le dénoncent. Pauvre France.

    • Avant eux : Jean Monnet, fossoyeur N° 1 (euh non : “Number One”, pour parler la langue de ses maîtres américains).

  10. Quand j’entend qu’on veut rétablir la peine de mort cela m’agace tellement il y a de bonnes raisons de ne pas le faire. Mais quand l’interlocuteur est prêt à y renoncer simplement à la condition que la peine de mort soit commuée en perpétuité réelle, cela va mieux. Car le souci c’est ça : peine de mort abolie, remplacée par la certitude de sortir de prison ensuite et de pouvoir recommencer ! C’est la position de Marine Le Pen et je regrette que ce ne soit pas celle de Zemmour (mais je voterai Reconquète! en juin aux européennes car ce parti est le seul potable face à l’islam, le plus grand des dangers, prioritaire devant TOUT).

    • Ca vous convient de payer l’appartement et le banc de sport de l’autre connard d’Abdelslam ? Pas moi.

    • Les 2 seules choses que j’aime aux USA sont : * les VRAIES peines de prison et * les flics qui ont le droit de se défendre ainsi que leurs voitures équipées de pare-buffles !
      Bien sûr, les magnifiques paysages naturels mais ce n’est pas le sujet.
      En Frankistan, nous sommes complètement laissé à l’abandon avec la criminalité donc je ne sais pas pourquoi il y a encore des Ministres de la justice, de l’intérieur et autant de juges ?
      Une réponse ?

  11. Notre société d’aujourd’hui est en manque de justice. Pendant que la criminalité est en forte augmentation, la justice a chuté vertigineusement, tant des gens qui produisent des méfaits qui ne sont jamais punis. Les grands criminels sont mis en prison, on cherche à les réinsérer, c’est une utopie totale, ils ne changeront jamais, n’auront jamais de regrets, sont dans ce délire d’avoir le droit de disposer de la vie ou de la mort des autres. Le problème de ces désespérés, c’est qu’ils recherchent de la considération ou de l’affection qu’ils n’ont jamais reçu de personne…. ce qui fait que leur problème a une cause… La prison ne leur donnera pas ce qui leur manque de fondamental, et les exécuter c’est décharger la société d’avoir à les récupérer, chose compliquée à faire…. Si on veut moins de criminels, il faut éradiquer les causes (manques de considération, manque d’affection, influences sectaires ou radicalisées quelle qu’elle soit….

  12. Comme chacun le sais, un avocat peut défendre le bien contre le mal, mais aussi le mal contre le bien. Cette ambivalence est difficile à cerner chez les avocats… Laisser les condamnés en vie, c’est leur laisser du temps pour prendre conscience de leur actes… la société a t elle besoin des criminels condamnés à perpétuité au lieu à mort, évidemment non, cela a un coût financier important pour le contribuable, c’est un traumatisme pour les gardiens qui doivent les surveiller… La question a se poser à qui cela profite de laisser les grands criminels en vie… et pour qui cela est une charge

  13. POST 2 SUR 2
    Non content d’avoir supprimé la peine de mort pour ceux qui l’ont donné à des innocents, il a tout fait ensuite pour que les peines de prison soient les moins longues possibles.
    On connaît Badinter par le fait qu’il ait supprimé la peine de mort demandée par Mitterrand, mais il a sorti des tonnes de lois favorables aux racailles et assassins.
    La très célèbre loi qui permet à des squatters d’être considérés officiellement et juridiquement chez eux après 48 heures d’inaction du propriétaire.
    Après ces 48 heures les squatters obtiennent ipso facto de par la loi le statut de locataire. Ils sont donc expulsables comme des locataires. Tout propriétaire sait qu’un locataire qui ne part pas de lui-même et doit être expulsé, c’est 3 à 4 ans de procédure et 10.000 € d’avocat.
    Puis le propriétaire retrouve son appartement complètement délabré et couvert d’immondices. La remise en état est à nouveau à ses frais.
    IL PARAÎTRAIT, MAIS JE N’AI PAS DE PREUVES FORMELLES POUR CELA, QUE CETTE LOI SUCE-DÉCRITE FAIT PARTIE DES LOIS BADINTER TOUTES EN FAVEUR DES NUISIBLES DE NOTRE SOCIÉTÉ.

    • Non cette loi n’est pas de Badinter, elle date aussi de Mitterrand mais c’était Cresson, Charasse, Nollet etc qui étaient à la manoeuvre.Il ne faut pas tout mettre sur le dos de Badinter, ;-)https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000000172847/2012-05-31/

      • Merci de cette info Christine. Dans le passé j’avais fait des recherches pour connaître avec précision l’origine de cette loi scélérate. Je n’avais pas trouvé. J’en avais donc parlé à des personnes qui m’avaient dit qu’elles pensaient que c’était du temps de Badinter. C’est pour cela que j’ai mis des réserves dans mon post.
        Merci !

  14. POST 1 SUR 2
    Il est regrettable que beaucoup de déchets vivent très longtemps.
    Il n’y a que les idiots et les cons qui n’ont pas encore compris que Badinter a passé sa vie à être du côté, à défendre, les plus grandes racailles et assassins de notre pays. Ce type, visiblement profondément malade, mais adulé comme tous les grands malades de notre époque, n’a eu qu’une seule obsession dans sa vie : faire en sorte que les plus grands assassins puissent continuer de vivre comme si de rien n’était.
    Il a craché et pissé toute sa vie sur les victimes.
    Cela dit attention de ne pas se tromper : la suppression de la peine de mort a été voulue par Mitterrand et il a mis un homme de paille (certes doué pour accomplir les basses besognes) nommé Robert Badinter qui a appliqué la volonté présidentielle.
    Mais le traître Badinter est allé bien au-delà de cette mission essentielle qui lui avait été confiée. Voir ci-dessous POST 2 SUR 2.

    • Merci Cachou pour ce rappel.
      Ajoutons le sentiment d impunite qu ont maintenant les boureaux,de ce fait, face a leur victimes.
      Corollaire du precedent : l explosion de la violence,coups de couteaux,viols etc..
      Il faudrait presque y aller au culot en deposant une gerbe avec inscription: ” A Robert Badinter,l Extreme droite reconnaissante”.

  15. Je suis d’accord avec vous Jacques, j’ajouterai simplement que si les Français doivent travailler pour gagner leur vie, les prisonniers devraient en faire autant et rien ne nous oblige à rendre leur “sejour” agréable ! Quand aux moines, ils ont toujours appréciés les ordures plutôt que les honnêtes gens, ils auraient hébergés Hitler si on leur avait demandé!

  16. En aucun cas je ne compatis avec la mort de Badinter, je laisse ça aux éternels oisifs qui ont préférés depuis 40 ans, cajoler les criminels et mépriser les victimes. Oui au rétablissement de la peine de mort.

Les commentaires sont fermés.