Ukraine : les 750 milliards de la reconstruction seront payés par l’UE, donc par nous !

L’Amérique a détruit l’Ukraine mais c’est l’UE qui paiera les 750 milliards de la reconstruction

750 milliards, c’est plus de 6 fois le PIB actuel de l’Ukraine.

En suivant aveuglément les États-Unis dans leur guerre contre une Russie que les faucons du Pentagone continuent de haïr depuis la fin de la guerre froide, les Européens ont signé leur déclin irréversible. 

Non contents de s’être engagés dans une guerre qui ne les concerne pas, l’Ukraine n’étant ni dans l’Otan ni dans l’UE, les Européens rêvent d’un élargissement sans fin qui nivelle le continent par le bas. C’est une Europe à 40 nations qui se profile, ne parlant pas la même langue et ne partageant pas les mêmes intérêts. Seuls les crédits communautaires intéressent les nouveaux candidats, majoritairement pauvres.

Alors qu’il est irresponsable d’avoir dépouillé nos armées pour aider le pays le plus mafieux et le plus corrompu d’Europe, Bruxelles n’a rien trouvé de mieux que de promettre à Kiev une adhésion au sein de l’Union, avec procédure accélérée. Du jamais vu.

Une catastrophe pour l’Europe et surtout pour nos agriculteurs, que décrit très bien Pierre Lellouche dans sa chronique du Figaro.

https://www.lefigaro.fr/vox/monde/pierre-lellouche-les-travailleurs-europeens-ont-aime-le-plombier-polonais-nos-paysans-vont-adorer-les-agriculteurs-ukrainiens-20240130

Il y a un an, en février 2023, 705 eurodéputés accueillaient Zelensky comme une rock star, lui réservant une standing ovation mémorable.

Au sein d’un Parlement en extase, les superlatifs ne manquaient pas pour acclamer le chef de guerre ukrainien, le nouveau Churchill sur le point de bouter les Russes hors d’Ukraine.

“L’avenir de l’Europe s’écrit en Ukraine” clamait Ursula von der Leyen.

De Gaulle rêvait d’une Europe avec la riche et puissante Russie, von der Leyen préfère le pays le plus pauvre, le plus corrompu et le plus mafieux du continent. Une vraie lumière cette von der Leyen.

Mais cela, c’était sans compter sur les capacités de résistance et d’adaptation de l’Ours russe.

Après plus de 400 000 morts et la débâcle de sa contre-offensive, Zelensky n’est plus l’idole de l’Occident. Celui qui détient les clés de la victoire, c’est Poutine.

Mais l’adhésion de l’Ukraine à l’UE est toujours d’actualité et les conséquences seront désastreuses pour l’UE.

L’Ukraine est un pays ruiné et partiellement détruit. Sa reconstruction est estimée à 750 milliards. Qui va payer ? L’Europe évidemment, puisque les États-Unis ont fourni l’essentiel de l’effort militaire et financier jusqu’à présent. La défaite de Kiev étant programmée, c’est à l’Europe de prendre le relais pour sauver l’Ukraine moribonde.

Les chiffres

L’Ukraine, c’est 40 millions d’habitants

Un PIB de 170 milliards avant la guerre et de 120 mds aujourd’hui, contre 3 800 mds pour l’Allemagne et 2 700 mds pour la France

Le coût de la reconstruction, c’est donc plus de 6 fois le PIB actuel du pays

L’Ukraine, c’est le grenier de l’Europe et c’est le 1/4 de la surface agricole du continent

C’est le quatrième producteur mondial de céréales

Les exploitations peuvent atteindre 500 000 hectares, contre une moyenne de 69 ha en France

L’Ukraine deviendra la principale bénéficiaire de la PAC, alors que la France perçoit 9 mds 

L’Ukraine, ce sont des salaires de 200 euros et une production agricole dépourvue de normes sanitaires ou environnementales.

Les privilèges déjà accordés à l’Ukraine par Bruxelles permettent à Kiev d’inonder l’Europe sans droits de douane

Les importations de sucre ont augmenté de 150 %

Celles de volailles atteignent 25 000 tonnes par mois

Les élevages ukrainiens ont des tailles gigantesques. 2 millions d’animaux de médiocre qualité contre 40 000 en France

Mais au lieu de protéger et de sauver nos paysans, certains rêvent de voir l’Europe en acteur mondial de l’agriculture en accueillant l’Ukraine.

Tout a été fait, à Bruxelles et à Paris, pour liquider nos malheureux paysans.

Notre souveraineté alimentaire, la dernière qui nous restait, est sciemment détruite par les ayatollahs du mondialisme et du libéralisme débridé.

Multiculturalisme et libéralisme sauvage ont tué l’Europe, berceau de la civilisation occidentale. Les mondialistes ont gagné. 

Nous avons déjà perdu notre souveraineté monétaire, budgétaire, diplomatique, militaire, judiciaire, territoriale, sanitaire. Bientôt, tout ce que nous consommons sera importé.

Jacques Guillemain 

https://ripostelaique.com/ukraine-les-750-milliards-de-la-reconstruction-seront-payes-par-lue-donc-par-nous.html

 1,037 total views,  1 views today

image_pdf

13 Commentaires

  1. ■ Moscou tend l’oreille aux positions des BRICS sur l’Ukraine | 01.02.2024
    ► Certains membres des BRICS ont fait des propositions écoutées avec attention par Moscou au sujet de l’Ukraine, alors que l’Occident continue de présenter un narratif erroné sur → la situation, a souligné le sherpa russe au sein des BRICS, Sergueï Riabkov.
    Ouvert au dialogue. Moscou prend au sérieux les idées avancées par ses partenaires au sein du groupe pour de possibles pourparlers a déclaré ce 1er février Sergueï Riabkov, sherpa de la Russie au sein des BRICS et vice-ministre russe des Affaires étrangères.
    …/…
    ○ fr.SPUTNIKNEWS.africa : http://tinyurl.com/44bfxces

  2. Les dindons de la farce le gouvernement à cautionné cette guerre en sachant que la Russie fut trahis par la France et l’Allemagne en écoutant les usa …oui l’effondrement de l’UE sera une bénédiction

  3. 100/100 d’accord avec tous vos article. Mais,
    là, je ne pense pas pouvoir souscrire ni au titre ni à l’article. Pourquoi?
    Parce que ça m’étonnerait que l’UE accepte de financer une Ukraine… RUSSE.

  4. Il n’y a pas plus conne que l’UE. Elle finance une guerre qui n’est pas la nôtre et qui est perdue puis elle finance la reconstruction. Voilà un illogisme historique et une première. C’est comme si les Américains avaient financé les nazis allemand avant de les aider avec le plan Marschall !

    • C’est que justement…
      “En mettant au jour un cloaque de mensonges, de tromperies et de duplicités, Antony Sutton révèle l’un des faits le plus marquant, et pourtant jamais rapporté, de la Seconde Guerre mondiale : que des banques de Wall Street et des grandes entreprises nord-américaines ont soutenu l’ascension de Hitler vers le pouvoir, en finançant l’Allemagne nazie et en faisant des affaires avec elle. “Wall Street et l’Ascension de Hitler” est le troisième volume d’une trilogie consacrée à l’implication directe des financiers new-yorkais dans la révolution Lenino-trotskiste en Russie, l’élection de Franklin D. Roosevelt aux Etats-Unis et la montée du nazisme en Allemagne. Non seulement ces banquiers et hommes d’affaires nord-américains avaient conscience de la nature du nazisme, mais ils assistèrent le nazisme à chaque fois qu’ils y avaient intérêt”
      Voir “Wall Street et l’ascension de Hitler” d’Antony Sutton.

  5. Après l’Ukraine, Herr Dogan va exiger que la Turquie entre dans l’UE et comme il présente déjà des candidats aux prochaines élections, il obtiendra satisfaction. On aura donc de la pisse de chameau détaxée.

  6. C’est pour ça que le zob-en-ski veut devenir européen, pour faire reconstruire son pays (gratos) et puis en europe il sera comme chez-lui, dans un océan de corruption !!!

  7. C’est l’U€ qui raque mais ce sont encore les USA qui en tirent les bénefs.

    Y’en a marre !

Les commentaires sont fermés.