Attal s’est étalé… il est dans la merde !

C’est aujourd’hui que le premier Ministre des catastrophes doit nommer ses ministres délégués et secrétaires d’état.

Il avait fallu 4 jours à Élisabeth Borne pour nommer la totalité des 25 ministres et délégués et secrétaires d’état.

A sa nomination Gabriel Attal n’avait nommé que 14 ministres et 3 ministres délégués. Il lui aura  fallu 23 jours pour un gouvernement complet, du jamais vu.

Est-ce que notre juvénile Attal  a des problèmes d’intellect ou de copinage pour prendre ses décisions ? Deux solutions : ou il y a un manque de candidats voulant se sacrifier pour la France, ou Attal avait trop de petits mignons à satisfaire et le choix était difficile.

Par rapport au gouvernement Borne il manque, dans l’ordre, les ministres de  la prévention, du plein emploi et de l’insertion,  de l’autonomie et des handicapés, de la transformation et de la fonction publique, les ministres délégués, le chargé des comptes publics, le chargé des collectivités territoriales, le chargé du commerce extérieur et de l’attractivité, le chargé de chargé de l’enfance, le chargé de la mer, le chargé de l’Europe, le chargé du développement, de la francophonise et des partenariats internationaux….

Quelques remarques ; en plus de la gestion de la France, de la gouvernance des membres de son gouvernement, le courageux ou présomptueux Attal a pris en charge la planification écologique et énergétique. Est-ce-que cela signifie que les problèmes écologiques sont plus importants que l’insécurité ? Dans l’ordre protocolaire l’écologie vient de passer de la sixième place du gouvernement Borne à la première et la planification énergétique de la seizième place à la première. Voilà quelles étaient les priorités de Attal le 9 janvier, il s’était bien gouré. De quoi énerver les paysans, dont l’écologie et l’énergie sont l’un de leur premiers problèmes.

Macron lui avait demandé « De l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace ! » Et bien il n’en a pas manqué, il a nommé son Pacsé, Stéphane Séjourné, ministre de l’Europe et des affaires étrangères, passé de la troisième place à la neuvième place dans l’ordre protocolaire.

Depuis sa nomination Attal a été en permanence en promenade pour faire croire aux Français que c’est lui le chef , en visitant les sinistrés des inondations, une école et les agriculteurs, Quand aura-t-il eu le temps de recevoir tous les candidats pour les postes à pourvoir ? Ce n’est pas Macron qui aura pu le seconder, il est toujours en balade dans le monde, comme à son habitude quand la France est en ébullition.

En tout cas avec un demi gouvernement la France ne va pas plus mal, hormis la levée de fourches paysannes. Peut-être qu’avec moins de ministres et sous-fifres la France s’en porterait mieux, ça ferait beaucoup moins de conneries et de grosses économies.

Ils ne servent à rien, ils ne sont que les porte-voix de l’Europe.

 1,130 total views,  2 views today

image_pdf

5 Commentaires

  1. Attal, un pois chiche dans un corps de garçonnet. Il doit tailler du douze ans pour ses fringues.

  2. Si, pour 6 mois on mettait à la porte tous les ministres et toute l’assemblée nationale, (SANS SALAIRE NI RETRAITE BIEN SÛR) ,la France se porterait mieux sans gouvernants.

    • Bonjour Dominique… Et les desputes sans leurs 300 euros et les sénateurs sans leurs 700 euros qu’ils ne méritent pas vu le peu de travail qu’ils font. De toute façon, ils servent à rien, c’est la hyène de Bruxelle qui fait tout, qui détruit tout, avec en plus, leur approbation. Pas besoin de traîtres qui s’empiffrent pendant que nos agriculteurs crèvent et nous aussi par la même occasion.

Les commentaires sont fermés.